[ Navigation ] Canal Seine - Nord

Avion, bateau, péniche, vélo, piéton, etc... bref, tout ce qui permet de bouger.

Re: Assainissement des finances publiques et grands projets

Messagepar bzh-99 » Mar 11 Sep 2012 22:49

si il y a trois projets assez avancés à ne pas abandonner, c'est bien le canal Seine-Nord, la LGV Lyon-Turin et la LGV SEA. J'ai l'impression que l'on va dans le mur en courant désormais...
Avatar de l’utilisateur
bzh-99
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1949
Enregistré le: Lun 07 Juil 2008 18:28
Localisation: Finistère

Re: Assainissement des finances publiques et grands projets

Messagepar eomer » Mer 12 Sep 2012 08:21

bzh-99 a écrit:si il y a trois projets assez avancés à ne pas abandonner, c'est bien le canal Seine-Nord, la LGV Lyon-Turin et la LGV SEA. J'ai l'impression que l'on va dans le mur en courant désormais...

SEA n'est plus en projet mais en construction.
Pour les autres, il est bien évident que chacun va trouver les arguments pour que SON projet soit retenu.
Avatar de l’utilisateur
eomer
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5561
Enregistré le: Sam 14 Juin 2003 18:27
Localisation: A4/A86 (tronc commun)

Re: [ Navigation ] Canal Seine - Nord

Messagepar jml13 » Mer 17 Oct 2012 22:22

Espérons que demain il ne va pas être "recadré", parce qu'en ce moment...
Avatar de l’utilisateur
jml13
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 4460
Enregistré le: Ven 08 Déc 2006 23:16
Localisation: A50 sortie 4a

Re: [ Navigation ] Canal Seine - Nord

Messagepar Nono » Mar 26 Mar 2013 21:21

Voilà qu'est envisagée une reconfiguration du projet visant à optimiser les coûts.

La Voix du Nord, avec AFP a écrit:Canal Seine Nord: Frédéric Cuvillier demande de reconfigurer le projet

PUBLIÉ LE 26/03/2013 - MIS À JOUR LE 26/03/2013 À 17:55
Par La Voix Du Nord

Le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, a demandé de reconfigurer le projet de canal à grand gabarit Seine Nord Europe (SNE) afin de lui permettre de bénéficier de financements européens et de rendre son coût plus soutenable.

«Il faut revoir le projet techniquement, le remettre à plat, afin de lui donner une chance de bénéficier des subventions de l’Europe», a déclaré un porte-parole du ministère. Il a ajouté qu’une «mission de reconfiguration sera confiée au député PS du Nord Rémi Pauvros, qui sera chargé de réexaminer la consistance actuelle du projet et de proposer toutes les optimisations de coût possible».

Cette décision intervient à la suite des conclusions négatives du rapport sur la faisabilité financière du projet demandé par le ministre en septembre à l’Inspection générale des finances (IGF) et au Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), dont Le Monde publie des extraits dans son édition de mercredi.

Le projet Seine-Nord Europe prévoit la réalisation d’un canal à grand gabarit, long de 106 km, entre Compiègne, sur l’Oise, et Cambrai, sur le canal Dunkerque-Escaut. Il vise à désenclaver le bassin de la Seine et à ouvrir la France sur le réseau fluvial à grand gabarit du nord et de l’est de l’Europe.

«Les coûts n'ont cessés d'être revus à la hausse»

La mission CGEDD/IGF dresse un bilan très dur du pilotage du projet, dont «les coûts n’ont cessé d’être revus à la hausse tandis que les prévisions de trafic et de recettes ont été maintenues en dépit d’un contexte économique devenu plus incertain», selon une synthèse dont l’AFP a reçu copie.

Par rapport à l’estimation du coût total de 4,4 milliards d’euros faite en 2009 par Voie Navigables de France (VNF), l’estimation actuelle du même organisme est passée à 6 milliards. «Une approche plus prudente pourrait conduire à élargir l’estimation de coût (..) et à retenir un coût total du projet 5,9 à 7 milliards», estime le rapport, qui évalue «l’impasse de financement» à 2,6 milliards d’euros, à la charge des cofinanceurs publics, Etat, collectivités territoriales et Union européenne.

«Si le ministre partage le diagnostic, il ne partage par ses conclusions», indique-t-on au ministère. Frédéric Cuvillier est lui-même originaire de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), au coeur d’une région qui a tout à gagner de la construction d’un tel ouvrage.

Des optimisations vont ainsi être recherchées, notamment dans la conception des écluses ou encore dans les exigences en termes d’étanchéité du canal, l’objectif pour le gouvernement étant de présenter au premier semestre 2014 une demande de subvention auprès de l’Union européenne.

Le projet de canal SNE est éligible à un taux de subvention de 30%, voire 40% (contre 6% actuellement), au titre du programme 2014-2020 des réseaux transeuropéens de transports (RTE-T) mis en place par l’Union européenne.

Dans le nouveau budget européen récemment adopté par les chefs d’Etat et de gouvernement à Bruxelles, le montant pour l’ensemble des infrastructures de transport européennes est de quelque 13 milliards d’euros, au lieu de près de 22 milliards dans le budget précédent.

Avec AFP
© La Voix du Nord
Avatar de l’utilisateur
Nono
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 885
Enregistré le: Sam 26 Aoû 2006 13:31
Localisation: Marcq-en-Baroeul (Lille), Grand Boulevard (M670, ex-D670, ex-N350)

Re: [ Navigation ] Canal Seine - Nord

Messagepar tanaka59 » Mar 26 Mar 2013 21:35

http://www.lavoixdunord.fr/region/seine ... b0n1129311

Seine-Nord reconfiguré, Seine-Nord enterré ?

| GRAND PROJET |

Un nouvel élan pour le canal ou un enterrement de première classe ? Hier soir, depuis Paris, le ministre des Transports et ex-maire de Boulogne-sur-Mer Frédéric Cuvillier nous a accordé quelques minutes pour répondre à nos interrogations.

- Le rapport est très rude avec le canal Seine-Nord. S'agit-il d'un enterrement du projet ?

« Non. On avait un dossier qui méritait une explication. Elle est là, avec ce rapport, sans concessions. Il manque 2,6 milliards d'euros. C'est une somme que les partenaires privés ne sont pas enclins à apporter, et qui n'est pas mobilisable sur le marché. Nous avons donc pris trois décisions : arrêter le dialogue compétitif qui n'apportait pas de réponse ; confier à Rémi Pauvros, un élu très mobilisé, une mission de reconfiguration du projet ; faire en sorte d'obtenir pour le premier semestre 2014 un nouveau cahier des charges pour le canal qui puisse bénéficier des financements européens à hauteur de 30 %. »

- Cette mission n'est pas un moyen de temporiser ?

« Si vous pensez que c'est mon style de ne pas assumer mes responsabilités... Nous voulons donner toutes ses chances au canal. »

- Où est le problème du projet actuel ?

« Nous avions là un projet qui à aucun moment n'a été réactualisé en fonction des contextes économiques et financiers. Il n'a pas tenu compte des contraintes nouvelles. Il faut l'améliorer, techniquement. Et le stabiliser, financièrement. Le cahier des charges était trop lourd, trop sophistiqué. J'ai le souvenir de ceux qui assuraient que 97 % du financement était acquis. Or, il manque 2,6 milliards. Il y a deux options. Soit on abandonne le projet. Soit on le rend réaliste et réalisable. C'est cette option que nous choisissons. Si nous ne prenons pas cette décision, il n'y a plus de projet. »

- Pourquoi ce qui n'a pas été réalisable jusqu'à maintenant le serait-il demain ?

« Si on propose le même projet, le canal ne verra jamais le jour. Il faut le reconfigurer. Il faut qu'il coûte moins cher. Nous pouvons obtenir 30 % de l'Europe. D'autres se sont contentés de demander 6 %. Pensez-vous que je sois resté les bras ballants ces derniers mois ? J'ai noué des contacts, développé des relations, sensibilisé ceux qui devaient l'être sur tout le territoire et au-delà. Les projets sont une chose. Les rendre réalisables en est une autre. Je suis le ministre des projets qui se réalisent. »

- Le canal Seine-Nord va donc exister un jour ?

« Le gouvernement souhaite être en situation de faire aboutir ce projet. Le canal doit avoir une nouvelle vie. Certains de ceux qui y ont travaillé jusqu'alors ont plutôt contribué à l'enterrer. »

- Les collectivités seront-elles aussi mises davantage à contribution ?

« Il y a d'abord l'Europe. Les collectivités ? Il faut dire les choses. Combien d'entre elles ont été sollicitées ? Combien se sont engagées ? Il faut les solliciter et discuter. Ce projet doit être viable. » •
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2853
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41
Localisation: FR (59) / BE

Re: [ Navigation ] Canal Seine - Nord

Messagepar G.E. » Lun 01 Avr 2013 08:10

Le rapport officiel est enfin publié : http://www.cgedd.developpement-durable. ... 2edf4c.pdf
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21683
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [ Navigation ] Canal Seine - Nord

Messagepar bzh-99 » Sam 13 Avr 2013 10:24

pour ceux qui aurait la flemme de le lire, voici les derniers mots du rapport :
« La mission préconise donc un report du projet à une période économique plus favorable, compte tenu de son caractère pro-cyclique, ce qui permettrait par ailleurs de revoir la configuration de l’infrastructure et le cas échéant de retenir le mode de réalisation le plus adapté. »

Enterrement très probable donc.
Avatar de l’utilisateur
bzh-99
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1949
Enregistré le: Lun 07 Juil 2008 18:28
Localisation: Finistère

Re: [ Navigation ] Canal Seine - Nord

Messagepar tanaka59 » Sam 13 Avr 2013 17:21

En attendant les projets pour désengorger l'A1 des camions sont en rades, pas d'A24 , pas de canal Seine Nord, l'axe ferroviaire censé partir de Dourges est en suspens . On se plein de la pollution du aux camions , en supprimant les projets alternatifs à l'A1 elle la pollution ne baisse pas ni les bouchons Lillois :evil: !
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2853
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41
Localisation: FR (59) / BE

Re: [ Navigation ] Canal Seine - Nord

Messagepar TPforever » Sam 13 Avr 2013 20:27

bzh-99 a écrit:Enterrement très probable donc.

:bravo: A quoi vont donc servir les aménagements de certains axes coupant le tracé de ce canal alors ?
Des millions d'euros balancés par les fenêtres, ou bien ?
TPforever
Route Communale
Route Communale
 
Messages: 64
Enregistré le: Lun 31 Déc 2012 12:53

Re: [ Navigation ] Canal Seine - Nord

Messagepar Jake Sully » Sam 13 Avr 2013 21:14

Vu le coût du projet, c'est un ou deux millions dépensés qui vont être un drame ci celui-ci n'abouti pas. Comme dirait l'autre: mieux veut arrêter les frais temps qu'il est encore temps.

Pour bosser actuellement le projet, outre un dossier de VNF pleins d'erreur, j'ai sérieusement de gros doutes sur plusieurs points:
* la masse de déblais en excédant, 25 millions de m² dans le projet de 2006, ramené à 7 million de m² suite au relèvement de certains biefs, mais cela reste quand même énorme comme quantité en trop.
* l'alimentation en eau du canal. Déjà qu'on a du mal à alimenter l'actuel canal du Nord en période d'étiage avec les eaux de l'Oise, de la Somme et d'une partie de ses affluents, et de l'Escaut, je me demande bien comme ils escomptent y arriver avec la seule Oise (et un peu l'Aisne), pour un ouvrage qui demandera une quantité astronomique d'eau.
* Je comprends toujours pas pourquoi VNF n'a pas étudié un tracé longeant la LGV/A1 puis l'A2 et l'A26. Non seulement le relief était moins contraint, mais en plus, le projet était moins impactant sur l'environnement.
Avatar de l’utilisateur
Jake Sully
Route Départementale
Route Départementale
 
Messages: 227
Enregistré le: Ven 20 Avr 2012 19:33
Localisation: Esbly

Re: [ Navigation ] Canal Seine - Nord

Messagepar Fantomas » Lun 15 Avr 2013 10:48

Jake Sully a écrit:* l'alimentation en eau du canal. Déjà qu'on a du mal à alimenter l'actuel canal du Nord en période d'étiage avec les eaux de l'Oise, de la Somme et d'une partie de ses affluents, et de l'Escaut, je me demande bien comme ils escomptent y arriver avec la seule Oise (et un peu l'Aisne), pour un ouvrage qui demandera une quantité astronomique d'eau.

Les écluses sont équipées de bassin de récupération, limitant la consommation de chaque bassinée, et recyclage de l'eau par pompage vers l'amont. L'alimentation, compensant les infiltration et l'évaporation, est prévue par deux réservoirs : vallée de Louette et vallée du Tarteron (bassin versant de l'Oise), qui seront remplis par pompage depuis le canal quand celui-ci est en surplus d'eau.
J'ai pas tout compris, mais c'est étudié finement, pour évidemment ne pas gaspiller la ressource critique qu'est l'eau.

* Je comprends toujours pas pourquoi VNF n'a pas étudié un tracé longeant la LGV/A1 puis l'A2 et l'A26. Non seulement le relief était moins contraint, mais en plus, le projet était moins impactant sur l'environnement.

Le tracé du nouveau canal débute à Pont-l'Évêque, au bout de l'Oise à grand gabarit. Où comptait débuter de l'A1 ? Vers Longueil-Sainte-Marie ?
Le tracé reprend aussi l'emprise du canal du Nord sur de bonnes longueurs. Je pense que c'était le plus optimal. D'autres tracés ont certainement été étudiés.
Avatar de l’utilisateur
Fantomas
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2563
Enregistré le: Mer 23 Juil 2003 13:24
Localisation: Grenoble

Re: [ Navigation ] Canal Seine - Nord

Messagepar Jake Sully » Lun 15 Avr 2013 18:12

Non, en dehors de quelques kilomètres entre Compiègne et Noyon, le nouveau Canal ne reprend absolument pas l'ancienne infra (et le bout qui est repris, c'est du canal latéral à l'Oise).

Et oui, je suis déjà au courant de tous les subterfuges mis en place pour éviter un assèchement du nouveau canal en période d'étiage de l'Oise... mais il n'empêche que j'ai vraiment un gros gros doute là dessus. Pour moi, les études sont vraiment très très vagues là-dessus.

Et pour la solution longeant l'A1, non, elle n'a jamais été étudié par VNF. Dans le dossier d'enquête publique, il y a toutes les options qu'ils avaient étudiés, et celle-ci n'en faisait pas partie.

Autre chose étrange également, plutôt que de confier l'étude de réalisation du canal à une entreprise spécialisée dans la chose (probablement belge, allemande ou neerlandaise), VNF a fait réaliser l'ensemble du dossier par INEXIA, la filiale de la SNCF, plutôt spécialisée dans le rail que dans la voie d'eau.
Avatar de l’utilisateur
Jake Sully
Route Départementale
Route Départementale
 
Messages: 227
Enregistré le: Ven 20 Avr 2012 19:33
Localisation: Esbly

Re: [ Navigation ] Canal Seine - Nord

Messagepar TPforever » Jeu 18 Avr 2013 20:19

Jake Sully a écrit:Autre chose étrange également, plutôt que de confier l'étude de réalisation du canal à une entreprise spécialisée dans la chose (probablement belge, allemande ou neerlandaise), VNF a fait réaliser l'ensemble du dossier par INEXIA, la filiale de la SNCF, plutôt spécialisée dans le rail que dans la voie d'eau.


Au moins, comme çà, le ferroutage a de l'avenir ... bien que la SNCF, de par ses filiales, est encore aujourd'hui le plus gros transporteur routier Français :bravo:
Y a de quoi desespérer quand même :ptdr:
TPforever
Route Communale
Route Communale
 
Messages: 64
Enregistré le: Lun 31 Déc 2012 12:53

VNF

Messagepar otto » Mer 15 Mai 2013 10:16

Le torchon brûle entre Alain Gest et le ministre des Transports

... et président de Voies navigables de France.
otto
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3310
Enregistré le: Jeu 02 Jan 2003 17:46
Localisation: Pays-Bas

Re: Amiens : projet de tramway

Messagepar G.E. » Mer 15 Mai 2013 11:44

Comment peut-on être à la fois député et président de VNF ? :shock: :?
Indépendamment des considérations politiques locales, il y a un douteux mélange des genres.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21683
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: Amiens : projet de tramway

Messagepar otto » Mer 15 Mai 2013 11:57

otto
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3310
Enregistré le: Jeu 02 Jan 2003 17:46
Localisation: Pays-Bas

Re: Amiens : projet de tramway

Messagepar bzh-99 » Dim 19 Mai 2013 10:37

G.E. a écrit:Indépendamment des considérations politiques locales, il y a un douteux mélange des genres.


Je ne sais pas si c'est un douteux mélange des genres, mais il ne faut pas confondre le Président et le Directeur général. Le premier pilote et oriente (et joue de ses relations pour faire avancer les dossiers) et le second dirige l’institution. Il est extrêmement fréquent que le président d'un établissement public d'envergure soit présidé par un homme politique d'envergure (donc avec généralement un mandat électif en plus de sa fonction de président).

Il faut bien avouer que dans notre république bananière, si tu n'as pas un président charismatique avec un réseau mobilisable, ton institution n'a aucun crédit(s) (dans les deux sens du terme).
Avatar de l’utilisateur
bzh-99
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1949
Enregistré le: Lun 07 Juil 2008 18:28
Localisation: Finistère

Re: [ Navigation ] Canal Seine - Nord

Messagepar tanaka59 » Ven 18 Oct 2013 21:13

Entendu sur France Inter : l'Europe va contribuer à hauteur de 40% du financement du canal Seine Nord
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2853
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41
Localisation: FR (59) / BE

Re: [ Navigation ] Canal Seine - Nord

Messagepar basco - landais » Ven 18 Oct 2013 21:54

tanaka59 a écrit:Entendu sur France Inter : l'Europe va contribuer à hauteur de 40% du financement du canal Seine Nord

C'était prévu :wink:
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9253
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: [ Navigation ] Canal Seine - Nord

Messagepar tanaka59 » Ven 18 Oct 2013 23:31

J'ai entendu en mars 6% !? :shock:
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2853
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41
Localisation: FR (59) / BE

PrécédenteSuivante

Retourner vers Aérien, maritime, etc...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité