[ Aérien ] Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Avion, bateau, péniche, vélo, piéton, etc... bref, tout ce qui permet de bouger.

[ Aérien ] Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar lmdlgers » Ven 04 Juin 2010 06:42

Bonjour,

J'avais laissé un article avant le crash ( :lol: ) du site SARA.
Ce n'est pas exactement le même (je n'arrive plus à remettre la main dessus), mais il est éclairant pour l'avenir de cette zone de 200 ha située non loin des centres tertiaires de Toulouse-Ouest.

La Dépêche du 24 mars 2010 a écrit:La base aérienne de Francazal, c'est fini

C'est le dernier clap d'un feuilleton à rebondissements. La base aérienne de Francazal sur la disparition de laquelle on spéculait depuis des années, s'apprête à fermer définitivement ses portes. Au 1er août, il n'y aura ni pilote, ni mécano sur la base, sauf quelques hommes chargés des dernières opérations de dissolution avant que terrains et bâtiments ne retournent à l'État et connaissent une nouvelle vocation.

Hier, avait lieu la cérémonie officielle marquant la fermeture des ateliers de maintenance chargés de l'entretien des avions et des hélicoptères. Une unité baptisée Escadron de soutien technique aéronautique qui aura accompagné ainsi jusqu'au bout la destinée de cette base née officiellement en 1934, mais qui avait, depuis longtemps déjà, une activité aéronautique.

Après les terrains de Montaudran chassés sous la pression immobilière, Francazal doit à son tour se trouver une nouvelle vie. On se souviendra tout de même que l'histoire de la base a croisé celles de Saint-Exupéry et de Mermoz après qu'ils eurent participé à l'aventure de Latécoère et de l'Aéropostale.

Les hommes et femmes de Francazal ont reçu leur nouvelle affectation. On a renvoyé sous d'autres cieux les emblématiques Noratlas et Puma qui trônaient à l'entrée comme un rappel permanent à l'histoire. Désormais, une autre bataille est engagée pour tenter de préserver l'avenir de la base et de ses deux cents hectares situés au confluent de trois communes de l'Ouest-toulousain. Un comité de pilotage présidé par le préfet rendra son verdict dans quelques jours. Mais beaucoup considèrent déjà que les bâtiments relèvent d'un patrimoine inaliénable et qu'il faut les sauver.

Un entrepôt pour les « Ailes anciennes » ?

Les Ailes anciennes, que préside Jean-François Bruna- Rosso, espèrent hériter d'au moins un hangar de la base. Parvenue au fil des années à rassembler une collection de 85 hélicos, planeurs, avions de chasse et de transport, l'association ne disposera plus au 1er juillet du terrain que lui avait alloué Airbus à titre provisoire avant que soit engagée la construction des hangars de l'A 350. Les vieux appareils pourraient élire domicile à Francazal. C'est du moins ce qu'espère J.-F Bruna-Rosso qui a écrit à Nicolas Sarkozy, lequel a fait suivre au préfet de région. Pour donner du poids à leur initiative, les « Ailes » offrent à leur projet un prolongement pédagogique. Si des ateliers de restauration voient le jour dans les hangars, deux centres de formation seraient créés, l'un orienté vers la peinture avion, l'autre vers la chaudronnerie. Par ailleurs, l'association qui attend la venue du conservateur du musée du Bourget, a une autre idée en tête : accueillir des avions qui dorment dans les réserves du musée parisien.

Mais il y aura toujours des avions

L'armée s'en va, mais le site pourrait trouver une conversion civile à ses activités. C'est ce qu'on peut penser au vu du dossier. Certains élus militent pour le maintien d'une activité aérienne à Francazal. « Ce serait irresponsable de sacrifier le site avec sa piste », rappelle Bernard Keller, maire de Blagnac. Mais la décision rendue début avril, appartient au préfet qui préside le comité de pilotage pour l'avenir de la base.

Les échéances électorales ont retardé toute communication sur un sujet qui prête à controverses où, ni l'armée tenue à sa réserve, ni les collectivités, ne veulent s'exprimer.

Alors, quelle solution ? Sans doute s'achemine-t-on vers une structure dédiée à l'aviation d'affaires avec 40 hectares consacrés à des activités tertiaires. Il s'agit aussi de conserver le bâti existant à des fins civiles pour la maintenance et le parcage avion et hélico. La Direction de l'aviation civile (DAC Sud) travaille dans ce sens. L'État, propriétaire des terrains, par ailleurs actionnaire majoritaire dans le capital de la Société anonyme Toulouse-Blagnac (gestionnaire de l'aéroport), a son mot à dire. Il est le seul capable d'assurer l'exploitation de Francazal. Quoi qu'il en soit, il faudra tenir compte de deux réalités. La première a trait au niveau de pollution du site comme tous les terrains industrialisés autour de Toulouse. Transformer cette emprise de 200 ha en zone d'habitat est impossible sauf à consentir des frais de dépollution sans commune mesure avec le prix du m2 actuel. De même, la présence d'un régiment parachutiste tout proche oblige à conserver la piste de projection de Francazal. L'aéroport de -Blagnac saturé n'est pas en mesure d'absorber en plus cette activité militaire.

Pourtant nombre de riverain rêveraient de ne pas voir transformer la BA 101 en une annexe de Blagnac.
Modifié en dernier par lmdlgers le Ven 04 Juin 2010 06:46, modifié 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
lmdlgers
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 374
Enregistré le: Mar 28 Aoû 2007 07:54
Localisation: Gers

Re: [ Aérien ] : Aédrome de Francazal (Tulouse-Cugnaux)

Messagepar lmdlgers » Ven 04 Juin 2010 06:45

Finalement le Copil du 20 avril a aonnoncé que Francazal gardera sa vocation aéronautique.

La Dépêche du 1er juin 2010 a écrit:"Le trafic s'élèvera à 15 000 rotations d'ici 20 ans"

La conservation de la piste a été entérinée lors du dernier comité de pilotage de reconversion de la base aérienne de Francazal. Ce soir, le débat se poursuit à Cugnaux. Questions à Philippe Guérin, maire de Cugnaux et vice-président du Grand Toulouse
Le débat semblait clos depuis le 20 avril. Y a-t-il du nouveau ? Absolument pas. L'État en effet a tranché en privilégiant la reconversion aéronautique. Aujourd'hui il s'agit d'expliquer à la population ce qui va se passer d'ici la fin de l'année, car cette opération de reconversion va se dérouler en deux temps.

L'armée s'en va et l'armée reste. On peut s'y perdre ?
En réalité, l'armée de l'air reste en activité jusqu'à la fin de l'année civile et ceci afin de d'éviter la mise en friche de près de 300 hectares. À partir de l'année prochaine la gestion de la piste sera confiée à un nouvel opérateur pour une durée de deux ans. Durant cette période, la piste sera utilisée par la gendarmerie, Météo France et l'aviation d'affaires.

Le trafic va donc augmenter ?
L'évolution du trafic à l'horizon 2 030 devrait s'élever à 15 000 rotations. C'est plus du double comparé à 2009 mais l'État assure qu'il est hors de question d'accueillir les low-cost.


La Dépêche du 2 juin 2010 a écrit:Francazal : l'aviation d'affaires divise

La salle polyvalente Albert-Camus de Cugnaux affichait complet hier soir pour la première réunion publique consacrée au devenir de Francazal, après la fermeture du site militaire annoncée en juin 2008. Près de 400 personnes venues écouter les maires de Cugnaux, Villeneuve-Tolosane et Tournefeuille exposer « l'état actuel du projet », selon la formule de Claude Raynal, vice président du Grand Toulouse.

Pour lui, la solution proposée par le préfet reste provisoire et « l'objet de cette première réunion n'est pas de vous vendre un projet ou un autre
[…] en 2011 et 2012, la piste continuera de recevoir les avions de l'armée de terre (le 1er RTP), de la Météo, les hélicos de la gendarmerie et quelques avions d'affaires ». Après, il faudra choisir entre la solution aéronautique qui présente l'intérêt de garder la piste et de développer éventuellement de l'emploi (3 000 emplois estimés) et le projet urbain, avec 10 000 à 42 000 habitants supplémentaires à accueillir. « Si on ne nous prouve pas qu'il y a intérêt stratégique à garder la piste pour l'avenir de l'agglomération, on se tournera vers l'urbanisation », a assuré l'élu. « Faux », a rétorqué Bernard Gineste, président du collectif Francazal, qui réclame la fermeture de la piste. « Si l'aviation d'affaires ou une seule entreprise s'installent, on ne pourra faire machine arrière. On se moque de nous, mais le collectif ne se laissera pas endormir ». Philippe Guérin, maire de Cugnaux, a souligné la « démarche pragmatique » suivie par le préfet et agité le spectre d'une friche industrielle si rien n'est fait. Dominique Coquart, maire de Villeneuve, a indiqué qu'il jugerait les propositions de l'état au travers des critères de l'emploi et des transports en commun.
Avatar de l’utilisateur
lmdlgers
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 374
Enregistré le: Mar 28 Aoû 2007 07:54
Localisation: Gers

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar YLH-Maestro » Ven 04 Juin 2010 11:37

Espérons que la piste sera préservée, et qu'un musée aéronautique pourra s'installer

Je me rappelle avoir séjourné près de cette base en 1998
La piste n'est pas très longue (1200 mètres) donc aucun risque d'en faire une annexe de Blagnac
YLH-Maestro
Route Départementale
Route Départementale
 
Messages: 234
Enregistré le: Mer 20 Mai 2009 15:38
Localisation: Quelque part entre A10, A71 et N60 ou vers l'A9 et l'A61, ou vers l'A86, la N20 et la N104...

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar lmdlgers » Ven 04 Juin 2010 11:56

1800 mètres.

En théorie, on peut y faire atterrir des ATR42. Mais il y a de place pour allonger la piste (quitte à faire un seuil décalé), sachant qu'il faut 2100 mètres pour des A320 ou B737.
Avatar de l’utilisateur
lmdlgers
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 374
Enregistré le: Mar 28 Aoû 2007 07:54
Localisation: Gers

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar lorp » Ven 04 Juin 2010 18:08

Ça me fait un peu sourire, ce nimbyisme urbain, sachant que la piste était là bien avant la plupart des habitants actuels du secteur... :roll:
Urbaniser ? Ils veulent dire périurbaniser ! Une cité-dortoir de plus sans ligne de transport en commun performante...
L'arrivée à terme d'une activité charter ou lowcost ne serait selon moi pas une si mauvaise chose, histoire de voir venir la croissance du trafic à Blagnac.
Avatar de l’utilisateur
lorp
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2132
Enregistré le: Sam 01 Avr 2006 15:46
Localisation: Isère

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar super5 » Ven 04 Juin 2010 23:16

Visiblement, il s'agit d'éviter de devoir construire un 2ème aéroport toulousain en soulageant Blagnac.
Avatar de l’utilisateur
super5
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 6113
Enregistré le: Ven 19 Sep 2008 11:29
Localisation: Environs de Paris

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar lorp » Ven 04 Juin 2010 23:57

Ça permettrait de palier aux nombreux écueils de la solution d'un nouvel aéroport : l'inévitable éloignement de la nouvelle infrastructure par rapport à Toulouse, la consommation d'espaces agricoles... et également la reconversion de l'aérogare de Blagnac (il est en effet peu probable que Blagnac continue à accueillir des passagers si l'on construit un nouvel aéroport; le terme "second" est inapproprié selon moi).
Avatar de l’utilisateur
lorp
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2132
Enregistré le: Sam 01 Avr 2006 15:46
Localisation: Isère

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar super5 » Sam 05 Juin 2010 12:49

lorp a écrit:Ça permettrait de palier aux nombreux écueils de la solution d'un nouvel aéroport : l'inévitable éloignement de la nouvelle infrastructure par rapport à Toulouse, la consommation d'espaces agricoles... et également la reconversion de l'aérogare de Blagnac (il est en effet peu probable que Blagnac continue à accueillir des passagers si l'on construit un nouvel aéroport; le terme "second" est inapproprié selon moi).

Si ce second aéroport voyait le jour, Blagnac serait entièrement dédié à Airbus et ATR ?
Avatar de l’utilisateur
super5
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 6113
Enregistré le: Ven 19 Sep 2008 11:29
Localisation: Environs de Paris

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar lorp » Sam 05 Juin 2010 16:47

Certainement, mais ça laisse du coup un vide certain en terme d'emplois et d'espaces si on transfère les activités "civiles" !
Avatar de l’utilisateur
lorp
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2132
Enregistré le: Sam 01 Avr 2006 15:46
Localisation: Isère

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar lorp » Jeu 16 Déc 2010 22:17

Du nouveau à Cugnaux :
ladepeche.fr a écrit:Cugnaux. Aéroport Francazal : la surprise et la colère

L'état a choisi d'attribuer pour un an la gestion de l'ex aéroport militaire à la multinationale canadienne SNC-Lavalin, leaders mondial de l'ingénierie, plutôt qu'à la société de l'aéroport de Blagnac. Surprise des élus locaux, inquiétude et colère des riverains.

« Je reviendrai à Montréal/Dans un grand Bœing (Airbus ?) bleu de mer ». Francazal, à l'image de ces paroles de la belle chanson du Québécois Charlebois, va-t-elle prendre l'accent de la Belle province ?

L'état a choisi, mardi soir, d'attribuer la gestion d'exploitation de l'ex aéroport militaire de Francazal, pour un an renouvelable un an, à la SNC-Lavalin. Cette multinationale canadienne (lire ci-contre) est déjà l'opérateur de huit plates-formes en France, dont l'aéroport de Tarbes-Lourdes et une majorité consacrée à l'aviation d'affaires. Le groupe a été préféré par le directeur général de l'aviation civile et la commission nationale d'appel d'offres, depuis Paris, à la Société de l'Aéroport de Toulouse-Blagnac (SATB).

Aviation d'affaires

« L'absence de demande de subvention, le contenu des prestations du service offertes aux utilisateurs aéronautiques, et les choix opérés pour amorcer favorablement le processus de transformation de cette plate-forme militaire en un aérodrome d'aviation d'affaires et de soutien industriel » sont mis en avant par le préfet pour justifier ce choix, « conforme au projet de reconversion et dans le respect du cadre et des conditions fixés par l'État ». Lavalin aurait notamment proposé d'aménager les bâtiments de l'état-major en accueil et salons pour les hommes d'affaires, selon le préfet.

Un choix « très éloigné du projet de reconversion autour de l'aéronautique pourtant envisagé en totale concertation avec l'État », selon Pierre Cohen, qui fait part de sa « surprise » et de son « incompréhension » et regrette « cette solution et le projet commercial qui pourrait s'y rattacher. Nous resterons vigilants sur le respect des engagements de l'État et l'exploitation future du site. Je demanderai dans les meilleurs délais au ministre des explications sur cette décision », commente le président du Grand Toulouse.

Un « choix illogique » selon Philippe Guérin, maire de Cugnaux, « tant SATB apparaît mieux placé par sa connaissance et son expérience aéronautique de l'agglomération toulousaine ». L'élu sera très « attentif au respect et à la protection des populations locales ».

Effet domino sur Blagnac ?

Bernard Keller, maire de Blagnac, évoque une « mauvaise nouvelle » dont le « côté positif est de montrer l'intérêt d'un exploitant privé et étranger pour la métropole aéronautique européenne » mais le représentant du Grand Toulouse à SATB s'inquiète des menaces de privatisation qui pèseraient selon lui, comme selon de nombreux observateurs, sur l'avenir de l'aéroport de Toulouse-Blagnac lui-même. L'état a annoncé son désir de se séparer de sa participation (60 %) dans SATB. L'intérêt du géant canadien pour la vieille piste de Francazal, peu rentable, s'expliquerait alors par la volonté de se positionner sur Blagnac.

Une « privatisation » et « internationalisation » de l'aéroport régional qui inquiète beaucoup les élus locaux : « Même aux États-Unis, si libéraux, les aéroports et les ports, stratégiques, restent publics », souligne Bernard Keller, qui évoque une certaine « malignité » de l'état, suspecté de préserver la valeur de SATB, en lui évitant la charge de Francazal, pour vendre au mieux sa participation.

Les inquiétudes des riverains

Le collectif anti-aéroport ne se montre « pas si surpris que les élus, qui sont en retrait, mais ont accepté le processus. Lavalin a un appétit énorme, il s'est positionné sur les aéroports de Mérignac, Blagnac, Lyon et Marseille, dont le capital va être ouvert, l'état souhaitant vendre ses parts. En reprenant Francazal, le groupe vise l'attribution de Blagnac pour constituer un bipôle où il pourra faire ce qu'il veut », assure Bernard Gineste, le président du collectif, qui faire part de la « colère » et de « l'inquiétude » des riverains : « On est en train de construire à l'intérieur de l'agglomération le deuxième aéroport qu'on n'a pas pu construire à l'extérieur ».

« Pas du tout », proteste le préfet Dominique Bur, « Francazal reste et restera la propriété de l'état, qui donne une simple autorisation d'occupation temporaire pour un an, renouvelable deux fois six mois, à Lavalin. Il s'agit simplement d'alléger Blagnac de ses activités d'aviation d'affaires. Francazal reste un aéroport complémentaire civil axé sur les affaires et le développement industriel (qui crée de l'emploi), avec une activité militaire restreinte et des hélicoptères de la gendarmerie et de la météo ».

Un « Bouygues » canadien

La SNC-Lavalin est une multinationale dont le siège mondial se trouve à Montréal. Ce groupe né d'une société québécoise séculaire est leader mondial de l'ingénierie avec 4 milliards d'€ de CA et 21 000 salariés dans une centaine de pays, dont plus d'un millier d'ingénieurs québécois. Elle a construit aéroport et parc olympique de Montréal, autoroutes, barrages, aqueduc dans le désert lybien, s'occupe d'électricité, pharmacie, agroalimentaire, bois, nucléaire… et de huit aérodromes français.

Publié le 16/12/2010 11:21 | Philippe Emery
Avatar de l’utilisateur
lorp
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2132
Enregistré le: Sam 01 Avr 2006 15:46
Localisation: Isère

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar lorp » Mar 07 Juin 2011 19:58

:shock: :lol:
www.ladepeche.fr a écrit:Hollywood veut faire de Francazal le plus grand studio d'Europe

Une major américaine a transmis un dossier au préfet de région et de Haute-Garonne dans lequel elle fait officiellement une offre de reprise de la base militaire de Francazal pour en faire l'un des plus grands studios de cinéma d'Europe.

C'est un coup de théâtre inattendu comme on les aime à Hollywood. Dans un courrier daté du 11 mai dernier, Me Jacques Lavergne, avocat à Toulouse, informe Henri-Michel Comet, préfet de région et de Haute-Garonne, du projet qu'échafaude son client sur la base aérienne de Francazal. Son client ? L'une des plus grosses majors américaines qui, très officiellement, propose au représentant de l'État de reconvertir le site militaire abandonné par l'armée en studios de cinéma.

Familier des productions Disney et Marvel notamment, ce grand nom du cinéma hollywoodien tenu secret par ses représentants en France, propose, ni plus ni moins, d'installer dans l'agglomération de Toulouse l'un des plus grands studios de cinéma d'Europe. « Il s'agit, avertissent Me Jacques Lavergne et Bruno Granja, mandataire de la société américaine en France, d'une affaire très sérieuse ». Ce dernier, 36 ans, architecte à Cugnaux et passionné de cinéma, est à l'origine du projet qui pourrait bouleverser l'avenir de la base militaire, vouée initialement à se transformer en plateforme privée de services aéronautiques. « J'ai toujours été surpris par la ressemblance architecturale de Francazal avec les studios Warner Bros à Los Angeles.

Lorsque j'ai appris que l'armée quittait les lieux, ça a été un déclic ». Bruno Granja a exploité alors ses entrées dans le milieu cinématographique américain, mais c'est surtout grâce à son culot et sa détermination qu'un studio a finalement mordu à l'hameçon. « Les convaincre n'a pas été très difficile », se souvient celui qui est devenu aujourd'hui le mandataire de la major en France. « Des hangars immenses où installer des plateaux, des locaux d'hébergement et de restauration, une piste d'atterrissage où peuvent se poser les stars en toute discrétion et décoller des hélicoptères pour des prises de vue aériennes dans les Pyrénées par exemple… Il suffit de 80 millions d'euros pour remettre les lieux en état, un investissement dérisoire comparé aux dépenses colossales englouties par la construction ex nihilo de studios de cinéma.

Dès le mois de mars, les Américains ont fait des propositions : ils s'engagent à fournir du travail aux studios de Francazal dont la gestion sera confiée à une société d'exploitation française pour laquelle des investisseurs se sont déjà manifestés. Mais le temps presse », avertit Bruno Granja. La major veut tourner ses premiers films à Toulouse début 2013.

(...)

Publié le 07/06/2011 07:36 - Modifié le 07/06/2011 à 12:07 | Lionel Laparade
Avatar de l’utilisateur
lorp
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2132
Enregistré le: Sam 01 Avr 2006 15:46
Localisation: Isère

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar super5 » Mar 07 Juin 2011 21:00

De toute façon, il y a déjà une société de maintenance aéronautique qui arrivera sur le site :
http://www.leparisien.fr/toulouse-31000 ... 476526.php
Avatar de l’utilisateur
super5
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 6113
Enregistré le: Ven 19 Sep 2008 11:29
Localisation: Environs de Paris

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar lorp » Mar 07 Juin 2011 21:08

super5 a écrit:De toute façon, il y a déjà une société de maintenance aéronautique qui arrivera sur le site :
http://www.leparisien.fr/toulouse-31000 ... 476526.php

Certes, on en parle déjà au-dessus.
Mais là, ça a tout de même une autre envergure, si ça se concrétise : Un potentiel de 6 000 emplois La Dépêche
L'article est assez long. Au lieu de surcharger, j'invite ceux que ça intéresse à suivre le lien.
Avatar de l’utilisateur
lorp
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2132
Enregistré le: Sam 01 Avr 2006 15:46
Localisation: Isère

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar lorp » Jeu 16 Juin 2011 19:24

Un happy-end pour Francazal ?
www.ladepeche.fr a écrit:Hollywood-sur-Garonne complémentaire avec une piste d'affaire, selon le patron de l'aviation civile
Le directeur général de l'aviation civile (DGAC), Patrick Gandil, a indiqué mercredi qu'il croyait à une complémentarité de l'aviation d'affaires prévue sur l'ancienne base militaire Toulouse-Francazal et du projet d'implantation d'un studio de cinéma américain.
«La présence d'une piste dédiée à l'aviation d'affaires va très bien avec le cinéma: je suis sûr qu'il n'y aura pas d'implantation de cinéma de façon importante, si ce n'est à côté d'une piste. L'industrie cinématographique est grosse utilisatrice d'avions taxi et d'avions d'affaires», a déclaré M. Gandil, sur la piste de Francazal à Cugnaux où il participait à un rallye aérien d'avions de tourisme. Sans se prononcer sur le fond du dossier, M. Gandil a déclaré: «je pense que le partage est possible». «Si cela se fait, ce sera une retombée positive du maintien d'une capacité aéronautique ici, l'aviation d'affaires est un catalyseur d'activité économique», a ajouté le DGAC.
La préfecture de Haute-Garonne a indiqué il y a une semaine qu'elle examinerait en 2012 le projet de Raleigh Studios en soulignant que les Américains ne pourraient de toute façon pas occuper la totalité des 300 hectares de la base, sa piste et ses hangars, mais devraient se contenter des 45 hectares où vivaient les militaires et cohabiter avec l'aviation d'affaires.
Un collectif de riverains a exigé la fermeture de la piste craignant que Francazal ne devienne le deuxième aéroport toulousain. «Non Francazal ne deviendra pas une deuxième plate-forme de l'aviation de ligne», a assuré M. Gandil.
Publié le 16/06/2011 07:46 - Modifié le 16/06/2011 à 10:44 | LaDepeche.fr
Avatar de l’utilisateur
lorp
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2132
Enregistré le: Sam 01 Avr 2006 15:46
Localisation: Isère

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar djakk » Ven 17 Juin 2011 00:45

On parle d'avions de stars, mais est-ce que des stars viendraient à Toulouse ? Ça existe les studios qui ne servent qu'aux scènes peu importantes ou aux films de séries B non ? D'après imdb (Internet Movie Database) Raleigh Studio a servi de décors uniquement à la série "Boston Justice" :mrgreen: http://www.imdb.com/company/co0022349/
Avatar de l’utilisateur
djakk
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5927
Enregistré le: Dim 08 Déc 2002 00:19
Localisation: Rennes, Saint-Denis

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar super5 » Ven 17 Juin 2011 08:09

djakk a écrit:On parle d'avions de stars, mais est-ce que des stars viendraient à Toulouse ? Ça existe les studios qui ne servent qu'aux scènes peu importantes ou aux films de séries B non ? D'après imdb (Internet Movie Database) Raleigh Studio a servi de décors uniquement à la série "Boston Justice" :mrgreen: http://www.imdb.com/company/co0022349/

Il ne faut pas non plus que leurs avions soient trop gros, car la piste de Francazal est courte.
Avatar de l’utilisateur
super5
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 6113
Enregistré le: Ven 19 Sep 2008 11:29
Localisation: Environs de Paris

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar Biglower » Ven 17 Juin 2011 10:39

Parce que tu crois que Brad Pitt se ballade en 747. :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Biglower
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2921
Enregistré le: Sam 12 Avr 2008 18:32
Localisation: Lyon (et A86 Ouest)

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar super5 » Ven 17 Juin 2011 11:26

Biglower a écrit:Parce que tu crois que Brad Pitt se ballade en 747. :mrgreen:

On ne sait jamais :mrgreen:
Pas sûr que Travolta puisse y poser son 707 :roll:
Avatar de l’utilisateur
super5
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 6113
Enregistré le: Ven 19 Sep 2008 11:29
Localisation: Environs de Paris

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar basco - landais » Ven 17 Juin 2011 13:05

Nous sommes chez Sara ou dans la rubrique people de Voici ou Gala :evil:
Aterrissez un peu, c'est plus le sujet .....
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9128
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: [ Aérien ] : Aérodrome de Francazal (Toulouse-Cugnaux)

Messagepar lorp » Ven 17 Juin 2011 21:51

super5 a écrit:
Biglower a écrit:Parce que tu crois que Brad Pitt se ballade en 747. :mrgreen:

On ne sait jamais :mrgreen:
Pas sûr que Travolta puisse y poser son 707 :roll:

Un détournement vers Blagnac, à une vingtaine de minutes de limousine de là, devrait être possible. Les commerciaux d'Airbus pourront même leur faire l'article de l'A380 en version prestige. Pas de doute, toutes ces stars hollywoodiennes, ça devrait doper l'industrie locale.
Avatar de l’utilisateur
lorp
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2132
Enregistré le: Sam 01 Avr 2006 15:46
Localisation: Isère

Suivante

Retourner vers Aérien, maritime, etc...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité