[ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Avion, bateau, péniche, vélo, piéton, etc... bref, tout ce qui permet de bouger.

[ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar Biglower » Lun 27 Sep 2010 18:01

L'Etat s'apprête à lancer l'ouverture du capital de quatre grands aéroports régionaux

Le processus d'ouverture du capital des aéroports de Lyon, Toulouse, Bordeaux et Nice est amorcé par l'Etat, qui détient encore 60% du capital de chacune des sociétés exploitantes. Les groupes Vinci, Veolia, Macquarie ou encore la Caisse des Dépôts sont sur les rangs. Quant à Aéroports de Paris, il s'intéresserait à Lyon - Saint-Exupéry, avec lequel de réelles synergies pourraient être mises en oeuvre.
Ecrit par Myriam Chauvot

Quatre ans après avoir partiellement privatisé Aéroports de Paris, l'Etat se prépare à faire de même avec les aéroports de Lyon, Nice, Toulouse et Bordeaux, dont il détient encore 60% du capital de chacune des sociétés exploitantes. Selon des sources concordantes confirmant des informations de l'agence Reuters, l'Agence des participations de l'Etat (APE) a initié le processus d'ouverture du capital, en lançant un appel d'offres afin de sélectionner la banque-conseil de l'opération. Les aéroports concernés et les candidats potentiels ont également été avisés officieusement du lancement du processus. L'annonce officielle serait imminente.

«La privatisation des aéroports régionaux s'accélère et pourrait sortir d'ici à la fin de l'année, indique-t-on de source proche du dossier. Le premier sera Lyon, suivi par ordre chronologique des aéroports de Nice, Toulouse et Bordeaux.»

En 2004, l'Etat avait fait un premier pas en ce sens en modifiant la loi sur le statut des grands aéroports, ce qui avait permis à Lyon-Saint-Exupéry, Toulouse-Blagnac, Nice-Côte d'Azur et Bordeaux-Mérignac de se transformer en sociétés anonymes, détenues à 40% par les collectivités locales et à 60% par l'Etat.En 2005, une seconde loi relative à l'ouverture du capital d'Aéroports de Paris avait ensuite ouvert la voie à une privatisation de ces aéroports régionaux, valorisés entre 100 millions et 300 millions d'euros chacun.

Le Premier ministre de l'époque, Jean-Pierre Raffarin, s'était engagé à ce que les pouvoirs publics restent majoritaires au moins jusqu'en 2013. Mais il suffirait à l'Etat que la part des collectivités s'établisse au-dessus de 50%, tout en permettant à un ou des investisseurs privés d'acquérir jusqu'à 49% du capital des sociétés aéroportuaires et d'en devenir les vrais patrons.

Les principaux candidats potentiels sont déjà connus. Tout d'abord, les deux champions français de la gestion aéroportuaire : Veolia Transport, qui gère déjà les plates-formes de Nîmes, Beauvais-Tillé ou Lille-Lesquin, et le groupe Vinci, dont la filiale Vinci Airports gère celles de Grenoble, Chambéry, Clermont-Ferrand, Quimper, Rennes et Dinard et trois autres au Cambodge.

Des candidats naturels

«En tant que partenaire privé industriel de référence des aéroports français, Vinci Airports serait naturellement intéressé si l'Etat engageait une cession de ses participations dans les grands aéroports régionaux français», déclare son président, Nicolas Notebaert. Autre candidat naturel, l'australien Macquarie, premier groupe aéroportuaire mondial, est également sur les rangs. «Macquarie est intéressé par le rachat de la part de l'Etat dans les aéroports régionaux français, confirme-t-on chez Macquarie. Cela se ferait probablement en partenariat avec un groupe français.»

La Caisse des Dépôts (CDC) pourrait aussi être sur les rangs. «C'est un sujet d'intérêt pour nous, a déclaré à Reuters Jean Bensaid, directeur général de CDC Infrastructure. Ce sont des équipements essentiels pour le développement des régions.»

En revanche, Keolis, qui gère les petits aéroports d'Angers, Epinal, Troyes et Dole, ainsi que ceux de Chambéry et Grenoble en partenariat avec Vinci, préfère s'en tenir à des plates-formes plus modestes, de moins de 150.000 passagers par an. Eiffage n'ira pas non plus sur le dossier, privilégiant les grands projets comportant une part de BTP et un rôle d'opérateur, plutôt que des privatisations d'infrastructures existantes.

D'autres candidats potentiels refusent encore de dévoiler leurs intentions. C'est le cas d'Aéroports de Paris (ADP), qui s'intéresserait pourtant de très près à Lyon-Saint-Exupéry. Interrogé, le gestionnaire des aéroports parisiens s'est refusé au moindre commentaire. Même silence du côté de l'aéroport de Lyon.

«Petit comité»

Néanmoins, certains candidats potentiels s'inquiètent déjà d'une possible entente entre ADP et son principal actionnaire, l'Etat. «ADP veut racheter la part de l'Etat dans l'aéroport de Lyon et essaie de faire cela en petit comité. Il mène des négociations avec les pouvoirs publics», affirme un investisseur financier.

Quelles qu'en soit les modalités, le rapprochement entre ADP et Lyon-Saint-Exupéry aurait du sens. Si Roissy-CDG est le «hub» long-courrier d'Air France, Lyon-Saint-Exupéry est son mini-hub interrégional. Par ailleurs, l'aéroport de Lyon pourrait aussi servir de relais de croissance aux plates-formes parisiennes, le projet de troisième aéroport francilien étant apparemment enterré. Enfin, une telle opération permettrait de valoriser la participation de l'Etat dans Aéroports de Paris.

MYRIAM CHAUVOT ET BRUNO TRÉVIDIC

Source:
http://www.lesechos.fr/entreprises-sect ... ionaux.htm
Avatar de l’utilisateur
Biglower
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2921
Enregistré le: Sam 12 Avr 2008 18:32
Localisation: Lyon (et A86 Ouest)

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar basco - landais » Lun 27 Sep 2010 18:35

Et on continue de brader les bijoux de famille :?
Ca me rappelle etrangement la privatisation des autoroutes il y a quelques années :ptdr:
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9117
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar djakk » Ven 09 Sep 2011 15:06

Figurez-vous que l'aéroport de Brest ferme dès qu'il y a du mauvais temps ! Un système d'aide à l'atterrissage est en rénovation depuis le printemps. Autant dire qu'il ne faut pas aller à Brest en avion avant la fin des travaux … comment ils ont osé faire ça, sans rien pour prendre le relais en cas de besoin ? C'est Brest, pas Nice :evil:

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-B ... filDMA.Htm
Ce vendredi matin, la brume, très épaisse sur la pointe Finistère, a fortement perturbé le trafic de l’aéroport Brest-Bretagne. Dès jeudi soir, les avions Air France de paris n’étaient pas arrivés. Les départs ce matin vers Orly (6 h 20) et Charles de Gaulle (6 h 35) ont donc été annulés. Idem pour le départ vers Lille de 8 h (Compagnie Chalair) et l’arrivée d’Orly de 8 h 25 (Air France). Jeudi soir, le Lyon-Brest avait été dérouté vers Quimper. Il en est reparti ce matin.

Selon l’aéroport de Brest, « le trafic a redémarré à 13 h 30 et est revenu à la normale ».

Ces perturbations, récurrentes depuis le printemps à chaque coup de brume, sont liées aux travaux en cours, menés par l’Aviation civile, sur le système ILS d’atterrissage tout temps de l’aéroport.
Avatar de l’utilisateur
djakk
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5927
Enregistré le: Dim 08 Déc 2002 00:19
Localisation: Rennes, Saint-Denis

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar Samib » Ven 09 Sep 2011 15:23

Ben oui à Brest le brouillard est fréquent.
Et faire atterrir un avion dans le brouillard sans les systèmes adéquats ça ne doit pas être évident.
Il y avait déjà eu le cas il y a quelques semaines et ils en avaient pas mal parlé à la radio locale.
Comment pourraient-ils faire autrement si ce système est impossible à réparer rapidement ?

Le souci selon moi c'est la mauvaise organisation associée.
Cette fois là des avions étaient revenu à Paris au point de départ. Il aurait quand même été plus judicieux de les faire atterrir à Rennes !

De toute façon les gens n'ont qu'à prendre le train, ça pollue moins :langue:
Samib
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3069
Enregistré le: Lun 19 Nov 2007 18:47

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar djakk » Ven 09 Sep 2011 17:51

Il ne s'agit pas d'une réparation mais d'une amélioration, il n'y avait pas d'urgence …
Avatar de l’utilisateur
djakk
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5927
Enregistré le: Dim 08 Déc 2002 00:19
Localisation: Rennes, Saint-Denis

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar djakk » Mer 14 Sep 2011 14:33

Ouest-France a écrit:L’aéroport de Guipavas plus facile d’accès mi-octobre

Des travaux sont en cours depuis mi-juin sur le système d'aterrissage tout temps de l'aéroport Brest-Bretagne. Dès que le temps est trop couvert les détournements ou annulations se sont multipliés. «Entre 30 et 50 vols ont été affectés au mois d'août», a reconnu Yves Garrigues, directeur de l'Aviation civile (DSAC) Ouest. Cependant, ces travaux ne souffrent pas de retard, a insisté l'Aviation civile. Le 6 octobre, le système d’antennes, qui permettra aux avions d’atterrir quelle que soit la météo, devrait être installé. Des réglages de haute précision seront encore nécessaire. Le matériel devrait être opérationnel pour la dernière semaine d’octobre. Entre-temps, un ILS de catégorie 1 (moins performant que le nouveau, de catégorie 3) sera mis en fonctionnement. Cela devrait permettre un retour à la normale sur les pistes d’atterrissage brestoises dès la mi-octobre.

Ils vont installer un système provisoire pour une semaine ? :shock: j'espère que je me trompe et que ça correspond à la mise en route progressive du nouveau système …
Avatar de l’utilisateur
djakk
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5927
Enregistré le: Dim 08 Déc 2002 00:19
Localisation: Rennes, Saint-Denis

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar Alexandre » Mer 21 Sep 2011 22:23

Au passage, l'Etat abandonne son projet de privatisation des aéroports de Bordeaux,Toulouse, Lyon et Montpellier.

Les Echos a écrit:Le gouvernement renonce à la privatisation de quatre grands aéroports régionaux

Face à l'opposition des élus des collectivités territoriales, le projet de cession des 60% du capital des aéroports de Lyon, Bordeaux, Toulouse et Montpellier détenus par l'Etat est reporté sine die. Il aurait dû rapporter quelque 500 millions d'euros et favoriser le renforcement des opérateurs privés.

La messe est dite. Le projet de privatisation des grands aéroports régionaux est tombé à l'eau. Malgré la volonté de Bercy et du Premier ministre François Fillon de céder les 60% détenus par l'Etat dans le capital des aéroports de Lyon, Bordeaux, Toulouse et Montpellier, l'opposition des élus locaux l'a finalement emporté sur les efforts du gouvernement. Non seulement celui-ci n'est pas parvenu à obtenir le feu vert des collectivités locales et des chambres de commerce, détentrices de 40% du capital, avant le 15 septembre -considéré comme la date limite pour pouvoir lancer un appel d'offres d'ici à la fin de l'année-, mais encore la majorité des élus locaux concernés a formellement rejeté le principe même d'une privatisation. Du coup, le gouvernement s'apprêterait, selon nos informations, à clore le dossier en adressant un courrier en ce sens aux élus.
Concocté par le ministère des Finances et l'Agence des participation de l'Etat (APE), ce projet de privatisation était susceptible de rapporter quelques 500 millions d'euros à l'Etat, tout en favorisant l'émergence de grands opérateurs aéroportuaires privés. Mais faute de pouvoir boucler l'opération avant l'élection présidentielle, la privatisation des quatre grands aéroports régionaux est sinon abandonnée, du moins repoussée aux calendes grecques.

«D'autres choix possibles»

Le 26 juillet dernier, François Fillon avait tenté de débloquer le dossier, en écrivant aux élus locaux pour tenter de les rassurer. Outre un délai de réflexion supplémentaire jusqu'au 15 septembre, le Premier ministre proposait, comme alternative à une cession pure et simple des parts de l'Etat à des investisseurs précis, la possibilité pour les collectivités locales de s'associer à des acteurs industriels, pour répondre à l'appel d'offre. Cette alternative n'a pas convaincu.
Dans leur réponse adressée le 29 août dernier au Premier ministre, les élus de Bordeaux et de la région Aquitaine -le président du conseil régional Alain Rousset, celui du conseil général Philippe Madrelle et le maire de Bordeaux Alain Juppé-ont rejeté les deux options proposées. «Nous vous remercions du choix ainsi laissé aux collectivités territoriales, mais nous vous confirmons qu'aucune des deux hypothèses proposées ne convient aux collectivités que nous représentons», ont écrit les élus, en estimant que «d'autres choix sont possibles et légalement acceptables».
Même refus poli du côté de Lyon, où l'on a également écrit à François Fillon: «La démarche et le calendrier que vous nous proposez ne nous permettent pas d'être pleinement associés à un temps de concertation suffisant pour valider en commun le projet stratégique de l'aéroport qui sera proposé aux nouveaux actionnaires», estimaient mi-juillet dans une lettre commune Philippe Grillot, président de la CCI de Lyon, Gérard Collomb président PS du Grand Lyon, Jean-Jack Queyranne, président socialiste du conseil régional de Rhône-Alpes et Michel Mercier, président centriste du conseil général et Garde des Sceaux. «Supposons que l'aéroport ait été donné à celui qui faisait le chèque le plus élevé le risque était alors que les investissements soient bridés. Ce qui n'était bon ni pour la plate-forme ni pour le territoire ni pour le pays», s'exclame Olivier Quignon, directeur du Grand Lyon.

Repartir du bon pied

Plutôt qu'un appel d'offres, les élus locaux auraient souhaité une vente de gré à gré, qui leur aurait permis de s'asssurer le contrôle du capital à moindre coût, sans craindre la surenchère de poids-lourds privés comme Vinci, Veolia, le canadien Lavalin ou l'australien Macquarie.
Cependant, si la privatisation des grands aéroports n'est plus d'actualité, l'entrée d'investisseurs privés et d'industriels dans leur capital n'est pas pour autant abandonné. A Lyon comme à Bordeaux, les collectivités locales et les CCI ont multiplié les rencontres en vue de constituer des consortiums avec des institutions financières ou des industriels. «Cela nous donne du temps supplémentaire, pour repartir par le bon bout», estime Benoît Quignon.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Admin
Admin
 
Messages: 12263
Enregistré le: Ven 20 Déc 2002 20:35
Localisation: Val de Marne

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar basco - landais » Mer 21 Sep 2011 22:32

Ouf !!!! on garde le peu de bijoux que l'Etat possedait :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9117
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar Alexandre » Mer 21 Sep 2011 22:40

basco - landais a écrit:Ouf !!!! on garde le peu de bijoux que l'Etat possedait :mrgreen:


Les collectivités ont été suffisamment persuasives pour arriver à cet abandon.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Admin
Admin
 
Messages: 12263
Enregistré le: Ven 20 Déc 2002 20:35
Localisation: Val de Marne

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar basco - landais » Mer 21 Sep 2011 22:47

Alexandre a écrit:
basco - landais a écrit:Ouf !!!! on garde le peu de bijoux que l'Etat possedait :mrgreen:


Les collectivités ont été suffisamment persuasives pour arriver à cet abandon.

Je crois qu'elles n'ont surtout plus confiance :wink:
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9117
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar Frédéric SAVIN » Mer 21 Sep 2011 23:18

De toute façon, ce n'est que partie remise, car tôt ou tard, les investisseurs privés s'engouffreront d'une manière plus ou moins directe dans le capital des aéroports: c'est d'ailleurs ce que laisse entrevoir l'article des Echos qui parle déjà de sortes de "GIE" entre les CCI et des intervenants issus du monde de l'entreprise.
Avatar de l’utilisateur
Frédéric SAVIN
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3821
Enregistré le: Lun 18 Mai 2009 19:12
Localisation: Val de Marne

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar basco - landais » Mer 21 Sep 2011 23:29

Frédéric SAVIN a écrit:De toute façon, ce n'est que partie remise, car tôt ou tard, les investisseurs privés s'engouffreront d'une manière plus ou moins directe dans le capital des aéroports: c'est d'ailleurs ce que laisse entrevoir l'article des Echos qui parle déjà de sortes de "GIE" entre les CCI et des intervenants issus du monde de l'entreprise.

Helas il faut aussi se mefier des CCI et leur gestion plus qu'opaques :ptdr:
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9117
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar super5 » Mer 21 Sep 2011 23:52

Que craignent les élus locaux dans cette histoire ? Qu'ADP mette la main sur leur aéroport local ?
Avatar de l’utilisateur
super5
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 6113
Enregistré le: Ven 19 Sep 2008 11:29
Localisation: Environs de Paris

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar basco - landais » Jeu 22 Sep 2011 00:19

super5 a écrit:Que craignent les élus locaux dans cette histoire ? Qu'ADP mette la main sur leur aéroport local ?

non plutot les Vinci ou Macarie
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9117
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar Biglower » Jeu 22 Sep 2011 09:48

A la différence des autoroutes, il y a déjà plus de concurrence dans le monde des aéroports. Il ne faudrait juste pas que seul Vinci contrôle tous les principaux aéroports de provinces, ou que ADP etc.
Même si je le reconnais, là encore la concurrence est loin d'être parfaite.
Avatar de l’utilisateur
Biglower
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2921
Enregistré le: Sam 12 Avr 2008 18:32
Localisation: Lyon (et A86 Ouest)

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar super5 » Jeu 22 Sep 2011 10:07

Biglower a écrit:A la différence des autoroutes, il y a déjà plus de concurrence dans le monde des aéroports. Il ne faudrait juste pas que seul Vinci contrôle tous les principaux aéroports de provinces, ou que ADP etc.
Même si je le reconnais, là encore la concurrence est loin d'être parfaite.

En ce moment, il y a beaucoup de privatisations :
- en Grèce
- en Espagne (Madrid et Barcelone)
- au Portugal
- au Brésil (ce qui intéresse ADP)

et je crois que des aéroports londoniens seraient en vente aussi.
Avatar de l’utilisateur
super5
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 6113
Enregistré le: Ven 19 Sep 2008 11:29
Localisation: Environs de Paris

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar gavatx76 » Jeu 22 Sep 2011 11:13

super5 a écrit:
Biglower a écrit:A la différence des autoroutes, il y a déjà plus de concurrence dans le monde des aéroports. Il ne faudrait juste pas que seul Vinci contrôle tous les principaux aéroports de provinces, ou que ADP etc.
Même si je le reconnais, là encore la concurrence est loin d'être parfaite.

En ce moment, il y a beaucoup de privatisations :
- en Grèce
- en Espagne (Madrid et Barcelone)
- au Portugal
- au Brésil (ce qui intéresse ADP)

et je crois que des aéroports londoniens seraient en vente aussi.


En Espagne, très partiellement, quand même... (Et Super5, dans toute l'Europe, pour l'instant du sud, tu sais très bien pourquoi :evil: )
gavatx76
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3903
Enregistré le: Jeu 01 Nov 2007 01:50
Localisation: 41º20'N 02º02'E

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar djakk » Jeu 22 Sep 2011 11:20

Biglower a écrit:A la différence des autoroutes, il y a déjà plus de concurrence dans le monde des aéroports. Il ne faudrait juste pas que seul Vinci contrôle tous les principaux aéroports de provinces, ou que ADP etc.
Même si je le reconnais, là encore la concurrence est loin d'être parfaite.

Pour l'instant, mais rien n'empêche les regroupements ensuite :( ; comme ça s'est passé pour les autoroutes non ? Avant, Cofiroute, ASF, Escota étaient indépendants je crois …
Avatar de l’utilisateur
djakk
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5927
Enregistré le: Dim 08 Déc 2002 00:19
Localisation: Rennes, Saint-Denis

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar Biglower » Jeu 22 Sep 2011 11:39

C'est à l'autorité de la concurrence (française ou européenne) de veiller à ce que la concurrence ne soit pas entravée, ce qui permettrait dans le cas contraire des hausses des péages aéroportuaires anormales (ce qu'elles n'ont pas fait pour les autoroutes, ou ne se sont pas fait respectées).

Je ne connais pas le détail de fonctionnement de ces institutions mais elles existent et agissent (cf les télécoms).
Avatar de l’utilisateur
Biglower
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2921
Enregistré le: Sam 12 Avr 2008 18:32
Localisation: Lyon (et A86 Ouest)

Re: [ Aérien ] Grands aéroports régionaux

Messagepar djakk » Jeu 22 Sep 2011 12:22

oui, parlons des télécoms justement ! avec 3 acteurs sur le marché, il n'y a pas de monopole, mais il y a eu des ententes :evil: et depuis c'est le statut quo, ça fait des années que ça dure … heureusement un vrai concurrent arrive sur le marché.
Avatar de l’utilisateur
djakk
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5927
Enregistré le: Dim 08 Déc 2002 00:19
Localisation: Rennes, Saint-Denis

Suivante

Retourner vers Aérien, maritime, etc...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité