Page 37 sur 37

Re: [ Aérien ] Aéroport Nantes Notre-Dame-des-Landes

MessagePosté: Jeu 31 Jan 2019 21:52
par eomer
geophilip a écrit:La zone en jaune sur la carte ("foncier disponible"), il y a assez de place pour caser le terminal 1 de CDG + parkings avion.. Ca devrait suffire non?

C'est pas l’aérogare le problème: c'est la piste dont l'orientation impose le survol de Nantes.
Franchment, je pense qu'il serait préférable de déplacer cet aéroport dans un secteur moins urbanisé

Re: [ Aérien ] Aéroport Nantes Notre-Dame-des-Landes

MessagePosté: Ven 01 Fév 2019 08:42
par basco - landais
eomer a écrit:
geophilip a écrit:La zone en jaune sur la carte ("foncier disponible"), il y a assez de place pour caser le terminal 1 de CDG + parkings avion.. Ca devrait suffire non?

C'est pas l’aérogare le problème: c'est la piste dont l'orientation impose le survol de Nantes.
Franchment, je pense qu'il serait préférable de déplacer cet aéroport dans un secteur moins urbanisé


Tu penses à une implantation au Nord Ouest de Nantes ?

OK je :arrow:

Re: [ Aérien ] Aéroport Nantes Notre-Dame-des-Landes

MessagePosté: Ven 01 Fév 2019 23:30
par eomer
basco - landais a écrit:Tu penses à une implantation au Nord Ouest de Nantes ?

Oui, il parait qu'il existe un secteur très peu urbanisé par la-bas.

Re: [ Aérien ] Aéroport Nantes Notre-Dame-des-Landes

MessagePosté: Sam 02 Fév 2019 12:33
par Samib
Il n'y avait pas même une Zone d'Aménagement Différée pour garder ce foncier dispo :oops:

bon OK je :arrow: moi aussi

Re: [ Aérien ] Aéroport Nantes Notre-Dame-des-Landes

MessagePosté: Lun 11 Fév 2019 21:33
par colvert
Si la solution est déjà choisie pourquoi concerter?
https://www.la-croix.com/France/LEtat-s ... 1201001045
L’État s’engage à moderniser les transports publics dans l’Ouest
Raphaël Baldos (à Lorient, correspondance régionale) , le 08/02/2019 à 6h45
[...]
L’État promet également de relancer le développement des aéroports bretons. Le Contrat d’avenir signé avec la région Pays de la Loire confirme l’engagement de réaménager l’actuel aéroport de Nantes Atlantique. Il vise à en faire un « nouvel aéroport international à haut niveau de service », doté d’une piste rallongée de 400 mètres, capable de supporter la croissance du trafic. L’enveloppe allouée, autour de 500 millions d’euros, sera financée par le futur concessionnaire, choisi en 2021. Les élus locaux espèrent aussi une « indemnisation exemplaire » des populations survolées.[...]

Re: [ Aérien ] Aéroport Nantes Notre-Dame-des-Landes

MessagePosté: Mar 12 Fév 2019 13:39
par G.E.
Il faut bien légitimer une décision prise d'en haut...

Re: [ Aérien ] Aéroport Nantes Notre-Dame-des-Landes

MessagePosté: Mar 12 Fév 2019 13:55
par guy21
On apprend au passage que l'aéroport de Quimper réussit à sauver sa tête dans l'opération.

Re: [ Aérien ] Aéroport Nantes Notre-Dame-des-Landes

MessagePosté: Lun 25 Fév 2019 17:39
par colvert
Report de la concertation à l'été pour affiner la solution privilégiée par le maitre d'ouvrage selon les desiderata des élus : allongement de la piste et extension de la plage d’interdiction des vols de nuit.
https://actu.fr/pays-de-la-loire/nantes ... 90867.html
Aéroport de Nantes-Atlantique : la concertation publique repoussée à l’été 2019
La concertation publique en vue du réaménagement de l'aéroport de Nantes-Atlantique attendra. Mardi 5 février, l'Etat a annoncé son report à juin et juillet 2019.
Publié le 5 Fév 19 à 14:51
La concertation publique sur le projet de réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique n’aura pas lieu au printemps comme annoncé, mais en juin et juillet 2019.
Mardi 5 février 2019, après une rencontre la veille avec plusieurs élus locaux, notamment de communes riveraines de l’aéroport, le ministère de la Transition écologique et solidaire a décidé de repousser la concertation qui sera pilotée par la Commission nationale du débat publique (CNDP).

Vers un allongement de la piste de 400 mètres ?
Explications du ministère : « L’État travaille à la définition d’un projet de réaménagement, qui sera confié à un futur concessionnaire, en vue des premiers travaux début en 2022. Dans cette perspective, les élus des territoires ont souhaité, de manière consensuelle, que le scénario privilégié par le maître d’ouvrage consiste notamment en un allongement de 400 mètres de la piste existante et en la mise en place d’un « couvre-feu » consistant à ne pas programmer de vols entre minuit et 6 h du matin. »

La copie de présentation doit donc être révisée. « Afin de prendre en compte cette position consensuelle, les ministres ont demandé à leurs services de modifier et compléter le projet de dossier de concertation en conséquence », indique le ministère.
Cette modification du scénario privilégié par le maître d’ouvrage ne préjuge en aucune manière de l’issue de la concertation.
L’État précise par ailleurs que, pour le court terme, « Aéroport du Grand Ouest, filiale du groupe Vinci, a pour mission de poursuivre jusqu’en 2021 l’exploitation de l’aéroport et de mener dès cette année les travaux de court terme nécessaires à son exploitation dans des conditions améliorées pour les passagers, notamment les jours d’affluence. »

Vives réactions sur Twitter
Dès lundi 4 février au soir, le maire de Saint-Aignan-de-Grand-Lieu, Jean-Claude Lemasson, a réagit sur Twitter. Remettant en cause l’affirmation de l’État à propos du « consensus » autour de l’allongement de la piste. D’autres élus et associations ont réagi sur Twitter.

Par ailleurs, le ministère a précisé : « Un nouveau plan de gêne sonore, permettant d’ouvrir droit à subvention pour des travaux d’insonorisation, devrait ainsi pouvoir être approuvé à la fin du printemps prochain. Un travail de préparation important a déjà été fait avec les maires concernés, qui est appelé à aboutir au plus tôt. »

Quant aux mesures de compensation exceptionnelles pour les riverains de l’aéroport, pas d’annonce nouvelle.
Le ministère rappelle simplement que ces « mesures seront financées par un fonds de compensation, qui complétera et amplifiera les financements permis par le plan de gêne sonore. »

Mais il n'y a pas unanimité car des maires dont savoir qu'ils n'acceptent pas l’allongement de la piste quel qu'il soit :
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la- ... el-6211438
Aéroport de Nantes. Les maires fâchés par le communiqué ministériel
Le ministère de la Transition écologique prétexte un « consensus » des élus locaux pour faire modifier le scénario privilégié : allongement de la piste de 400 m et non plus 800 m. Les maires nient.
Image
Le ministère de la Transition écologique prétexte un « consensus » des élus locaux pour faire modifier le scénario privilégié : allongement de la piste de 400 m et non plus 800 m. Les maires nient. | OUEST FRANCE
Christophe JAUNET.
Modifié le 06/02/2019 à 16h19
Publié le 05/02/2019 à 18h23

Après la réunion du lundi 4 février, la ministre des Transports salue un consensus des élus sur un allongement de la piste de 400 m. Jamais de la vie, réagissent avec énervement les maires.
Le communiqué de presse du ministère de la Transition écologique n’est pas du goût des maires des communes proches de l’aéroport. À l’issue d’une réunion de travail, lundi, à Paris, François de Rugy et Élisabeth Borne évoquent un « consensus » sur l’allongement de la piste de 400 m. La Direction générale de l’aviation civile préconisait, elle, d’allonger de 800 m.
« Les élus des territoires ont souhaité, de manière consensuelle, que le scénario privilégié par le maître d’ouvrage consiste notamment en un allongement de 400 m de la piste existante et en la mise en place d’un couvre-feu des vols entre minuit et 6 h […]. Afin de prendre en compte cette position consensuelle, les ministres ont demandé à leurs services de modifier et compléter le projet de dossier de concertation en conséquence », lit-on dans le communiqué.
Très vite, Jean-Claude Lemasson, maire de Saint-Aignan, a réagi sur Twitter : « À quel moment un consensus sur un allongement de la piste a été évoqué ? Jamais ! » Gérard Allard, maire de Rezé, est irrité : « Faux, c’est un gros mensonge ! Jamais nous n’avons validé de manière consensuelle ces 400 mètres. »
Dans un communiqué commun, les maires de Bouguenais, Rezé et Saint-Aignan réfutent des « contrevérités » : « Si l’État cherche une solution technique, en aucun cas nous n’acceptons celle de l’allongement, quelle que soit sa longueur. »
D’ailleurs, les maires refusent qu’un scénario soit privilégié. Ils préfèrent une concertation publique « ouverte ». Des associations pro-aéroport réclament que l’option du transfert soit intégrée à la concertation.
Désaccord sur la date de report de la concertation
Autre tonalité bien différente. Les ministres valident le report de la concertation publique sur le réaménagement de Nantes-Atlantique. D’abord promise pour mars-avril, elle « sera organisée, en accord avec les élus locaux, en juin et juillet », dit le communiqué ministériel.
Là aussi, quel accord ? Cet été, c’est trop tôt, selon les maires : « Les conditions ne sont pas réunies à ce jour pour organiser une telle concertation. Le dossier est incomplet. Comment demander aux élus et à nos concitoyens de se prononcer sur l’avenir de la plateforme et du transport aérien sans les études environnementales, sans les études mobilités, sans les études sur la santé, sans les études sur les enjeux de développement économique ? Ces études seront pour la plupart rendues fin 2019. »

Re: [ Aérien ] Aéroport Nantes Notre-Dame-des-Landes

MessagePosté: Dim 10 Mar 2019 14:06
par colvert
La charrue avant les bœufs? Un plan de gène sonore qui ne tient pas comte de l’extension de la piste actuelle ou d'une piste transversale.
https://www.20minutes.fr/nantes/2468371 ... -habitants
Nantes: Accord trouvé pour un Plan de gêne sonore incluant 16.000 habitants
AEROPORT L'Etat et les élus des communes survolées à basse altitude par les avions ont fini par se mettre d'accord
F.B. avec AFP
Publié le 08/03/19 à 18h03 — Mis à jour le 08/03/19 à 18h34
Une nouvelle mouture du Plan de gêne sonore (PGS), qui permet aux riverains de l'aéroport Nantes-Atlantique de recevoir une indemnisation pour des travaux d'isolation phonique, devrait être présentée «d'ici à la fin de l'année», a annoncé vendredi la préfecture de Loire-Atlantique.
«Il y a eu des avancées très significatives» et «j’approuverai le PGS dans les semaines qui viennent», a déclaré Claude d'Harcourt, préfet de Loire-Atlantique, confirmant une information de Presse Océan. La troisième mouture du PGS englobe environ 27 km2 contre 16 km2 dans la version initiale, soit quelque 16.000 habitants et plus de 7.000 logements.
Feu vert de Bouguenais, Rezé et Saint-Aignan
Le Plan de gêne sonore fait partie des mécanismes de compensation en discussion entre l'Etat et les collectivités locales depuis l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes. Après deux versions retoquées fin 2018, ce document a été approuvé jeudi par les élus des trois communes concernées, Rezé, Bouguenais et Saint-Aignan-de-Grandlieu.
«D'ici la fin de l'année un dispositif clair et réalisable sera présenté à la population», a indiqué Claude d'Harcourt, qualifiant «d'étape essentielle» cette avancée. Le dispositif d'aides implique un taux de subventionnement à 80%, mais s'appuie sur des critères précis et ne devrait concerner que les bâtiments construits avant 2003.
Au tour du Plan d'exposition au bruit
Cette étape s'inscrit dans le projet, souhaité par le Premier Ministre Edouard Philippe, de réaménagement de l'aéroport Nantes-Atlantique qui a franchi la barre des six millions de passagers en 2018 et changera d'actionnaire à l'horizon 2021.
Il comprend également la révision du plan d'exposition au bruit (PEB) et surtout la mise en œuvre d'un fonds de compensation, d'un montant inconnu, qui devrait permettre de relocaliser des bâtiments publics, tels que des établissements scolaires, survolés par les avions.

https://www.presseocean.fr/actualite/lo ... 019-295938
Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Loire-Atlantique Aéroport: ce qui doit bientôt changer
7 08.03.2019 20:58
Nantes Atlantique a battu son record de trafic en 2018 avec 6,2 millions de passagers (+ 13 %).
Outre des aides pour les riverains, l’État veut améliorer les accès à l’aéroport de Nantes Atlantique. L'offre "parking" sera dopée dès 2019.
Le projet de réaménagement et d’extension de l’aéroport est sur orbite. L’État table sur un programme de travaux de 500 millions d’euros, ainsi que l’énonce Claude d’Harcourt, préfet de Loire-Atlantique.
Le chantier sera à la charge du futur concessionnaire de la plateforme, qui devrait être désigné en 2021.
Quatre ans de travaux sont prévus. Selon le scénario "idéal" de l’État, la métropole sera dotée « d’un aéroport adapté à ses ambitions et aux besoins de ses clients en 2025 ». L’objectif affiché est de calibrer l’équipement pour 9 millions de passagers avec un potentiel d’agrandissement à 15 millions.
« Première brique »
Le plan de bataille nourrit aussi « la volonté » de mieux protéger les riverains des nuisances générées par le trafic.
Avancée notable : le nouveau plan de gêne sonore (PGS), qui définit les zones au sein desquelles les riverains sont éligibles à un dispositif d’aide financière pour l’insonorisation de leurs logements, a été approuvé jeudi par les élus des trois communes concernées (Bouguenais, St-Aignan-de-Grandlieu et Rezé), ainsi que l’a révélé Presse Océan. « C’est une première brique du projet », salue Claude d’Harcourt, qui n’a pas hésité à reprendre la mouture initiale du document pour y intégrer les doléances des élus car « il était important d’obtenir un consensus afin d’établir une relation de confiance ».
Les aides
À quelles aides auront droit les habitants concernés par le nouveau PGS ? Et jusqu’à quel montant ? Le dispositif ne sera stabilisé « qu’après la mise en place du fonds de compensation promis par le gouvernement », note le préfet. Engagement à la clé : « D’ici la fin de l’année, un dispositif d’indemnisation, clair et précis, avec un seul guichet, sera présenté à la population ».
Nouveaux parkings
Avant même le lancement des grands travaux, l’État entend faire bouger les lignes. « Trois cents places de parking vont être créées avant l’été pour faire face au pic de fréquentation, énonce Claude d’Harcourt. Et 300 autres places seront aménagées avant la fin de l’année. »
Le hall 4 va être réaménagé. Pour fluidifier le flux des passagers au sein de l’aérogare, le concessionnaire va installer 30 % de points d’inspection filtrage supplémentaires.
Enfin « un plan d’amélioration de l’aéroport et de ses accès va être élaboré, en concertation avec Nantes Métropole, d’ici la fin 2019. L’objectif, c’est que les conditions de fonctionnement de l’aéroport soient améliorées avant la mise en service de la nouvelle aérogare ».
Le calendrier
La concertation publique portant sur le réaménagement de Nantes Atlantique, menée par la Commission nationale du débat public (CNDP), aura lieu en juin et juillet.
Une enquête publique devrait suivre en 2020 afin d’aboutir à la déclaration d’utilité publique du projet au début de l’année 2021.
Pas question de revivre le bourbier NDDL : les probables recours d’opposants, prévient-on, « ne seront pas suspensifs ».

https://www.lavieimmo.com/immobilier-na ... 44972.html
Nantes (44000)|Loire-Atlantique|Pays de la Loire
Aujourd'hui à 12:00
7.000 logements sur le trajet des avions de l'aéroport Nantes Atlantique vont être insonorisés
Aéroport de Nantes: un nouveau plan prévoit l'insonorisation de 7.000 logementsAéroport de Nantes: un nouveau plan prévoit l'insonorisation de 7.000 logements (©JansenMann - Pixabay)
Une troisième mouture du plan de gêne sonore devrait être présentée "d'ici la fin de l'année".
(LaVieImmo.com) - Une nouvelle mouture du plan de gêne sonore (PGS), qui prévoit d'insonoriser plus de 7.000 habitations sur le trajet des avions de l'aéroport Nantes Atlantique, devrait être présentée "d'ici la fin de l'année", a annoncé la préfecture de Loire-Atlantique. "Il y a eu des avancées très significatives" et "j'approuverai le PGS dans les semaines qui viennent", a déclaré Claude d'Harcourt, préfet de Loire-Atlantique, confirmant une information de Presse Océan.
La troisième mouture du PGS englobe environ 27 km2 contre 16 km2 dans la version initiale, soit quelque 16.000 habitants et plus de 7.000 logements, selon un document de travail consulté par l'AFP.
Le plan de gêne sonore fait partie des mécanismes de compensation en discussion entre l'État et les collectivités locales depuis l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes. Après deux versions retoquées en 2003 et fin 2018, ce document, qui définit le périmètre dans lequel les riverains de la plateforme pourraient prétendre à des dispositifs financiers dédiés à l'insonorisation, a été approuvé jeudi par les élus des trois communes concernées, Rezé, Bouguenais et Saint-Aignan-de-Grandlieu.
Taux de subventionnement à 80%
"D'ici la fin de l'année un dispositif clair et réalisable sera présenté à la population", a indiqué Claude d'Harcourt, qualifiant "d'étape essentielle" cette avancée. Le dispositif d'aides implique un taux de subventionnement à 80%, mais s'appuie sur des critères précis et ne devrait concerner que les bâtiments construits avant 2003.
Cette étape s'inscrit dans le projet, souhaité par le Premier Ministre Édouard Philippe, de réaménagement de l'aéroport Nantes-Atlantique qui a franchi la barre des six millions de passagers en 2018 et changera d'actionnaire à l'horizon 2021. Il comprend également la révision du plan d'exposition au bruit et surtout la mise en oeuvre d'un fonds de compensation, d'un montant inconnu, qui devrait permettre de relocaliser des bâtiments publics, tels que des établissements scolaires, survolés par les avions.

Et la preuve que la piste actuelle est trop courte ou mal orientée
https://www.francebleu.fr/infos/transpo ... 1551686145
Tempète Freya : un avion-cargo doit remettre les gaz à Nantes
lundi 4 mars 2019 à 8:56 Par Bertrand Pidance, France Bleu Loire Océan
Gêné par le vent, un avion-cargo a dû s'y reprendre à deux fois pour se poser, lundi matin, sur l'aéroport de Nantes-Atlantique.
Un avion-cargo a dû remettre les gaz, lundi matin, un peu avant 6 heures, au moment où il tentait de se poser sur l’aéroport de Nantes-Atlantique. Gêné par le vent violent, il a réussi à se poser sans encombre, à sa deuxième tentative. L'appareil arrivait de Leipzig, dans l'Est de l'Allemagne.
Le vent a soufflé à plus de 100 km/h la nuit dernière, à Nantes. La Loire-Atlantique est en vigilance orange avec 43 autres départements français.

Re: [ Aérien ] Aéroport Nantes Notre-Dame-des-Landes

MessagePosté: Sam 04 Mai 2019 09:56
par colvert
https://www.actu-environnement.com/ae/n ... 33361.php4
Réaménagement de l'aéroport de Nantes-Atlantique : le périmètre du projet en question
Aménagement | 29 avril 2019 | Dorothée Laperche
Quels projets de travaux devraient être intégrés dans le périmètre du projet de réaménagement de l'aéroport de Nantes-Atlantique ? C'est la question soumise à l'Autorité environnementale par la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), en amont de la concertation. D'une façon générale, l'autorité considère que des éléments manquent pour fournir une réponse complète. Elle regrette que soient écartés les projets de transports collectifs portés par les collectivités et ceux à l'étude. "Enfin, même en admettant que la réalisation des infrastructures d'accès serait indépendante du réaménagement de l'aéroport, l'usage qui en sera fait, et par conséquent les impacts associés, dépendront sans aucun doute de manière plus ou moins significative de ce réaménagement", souligne l'AE. Elle estime aussi que l'approche équipement par équipement est limitée. "Le périmètre de réflexion devrait être, ainsi que l'indique le projet de dossier de concertation, élargi aux établissements publics de coopération intercommunale contigus à l'infrastructure aéroportuaire et directement concernés par son devenir et par la gestion de ses externalités", indique-t-elle. Par ailleurs, l'AE revient sur la description du projet. "Le projet considère comme acquis que la saturation de Nantes-Atlantique ne permettrait pas de répondre aux besoins de développement du territoire. Un lien direct entre ces derniers et une croissance a priori illimitée de l'activité de la plate-forme ne va pas de soi", ajoute-t-elle. L'AE estime que ce point devra être abordé lors de la concertation. "C'est une donnée essentielle pour le dimensionnement de l'aéroport qui interagit avec la caractérisation des impacts à prendre en compte. L'établissement de ce lien ne peut se faire en outre sans une vision prospective de la mobilité et des modes de transport qui tiennent compte des engagements de la France d'atteindre la neutralité carbone en 2050". Selon l'AE, le maître d'ouvrage envisage la tenue de la concertation publique fin mai.

L'avis de l'AE CGEDD.
http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/190424_-_cadrage_prealable_aeroport_nantes-atlantique_44_-_delibere_cle2b18c9.pdf
On y voit qu'une piste transversale pour 350M€ figurerait dans les travaux.
L’Ae considère que la première proposition de définition du périmètre de projet que propose la DGAC dans son courrier de saisine est minimaliste.

Re: [ Aérien ] Aéroport Nantes Notre-Dame-des-Landes

MessagePosté: Dim 05 Mai 2019 17:16
par Hanternoz
La DGAC s'obstine à sous-estimer l'augmentation du trafic. Comment peut-on viser un peu plus de 8 millions de passagers en 2025, alors qu'on va dépasser les 7 millions en 2019 (augmentation actuelle : plus de 20 % par rapport à 2018) ?

Et les chiffres pour 2030 et 2040 sont sortis de la manche d'un illusionniste ?

Re: [ Aérien ] Aéroport Nantes Notre-Dame-des-Landes

MessagePosté: Mer 08 Mai 2019 11:11
par Hanternoz
Ca ne s'arrange pas : la CNDP a l'impression que les dés sont pipés :
Presse Océan du 8 mai :

Re: [ Aérien ] Aéroport Nantes Notre-Dame-des-Landes

MessagePosté: Mar 21 Mai 2019 19:01
par colvert
En plus de la CNDP, un collectif fait déjà un référé.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/aerop ... t-20190521
Aéroport de Nantes: un collectif de riverains saisit le Conseil d'Etat
Par Le Figaro avec AFP Publié le 21/05/2019 à 19:00
Un collectif de riverains a déposé mardi un référé devant le Conseil d'État pour suspendre la concertation publique censée démarrer le 27 mai autour du réaménagement de l'aéroport Nantes Atlantique, dont ils réclament toujours le transfert.
«On a déposé un référé suspensif pour attaquer la concertation parce qu'elle ne nous satisfait pas», a déclaré à l'AFP Joël Sauvaget, le président du collectif des citoyens exposés au trafic aérien (COCETA), confirmant une information de Ouest-France. Le recours a été déposé par l'avocat des opposants, Christophe Leguevaques, déjà conseil des parties opposées à la privatisation de l'aéroport de Toulouse-Blagnac et à celle d'Aéroports de Paris. «On demande un débat public, pas seulement une concertation publique sur un projet pré-établi. Il faut l'ouvrir plus que ça et notamment sur la question du transfert, c'est notre cheval de bataille», a-t-il ajouté.
La concertation, qui a reçu le feu vert de la Commission nationale du débat public, doit permettre aux habitants de s'exprimer du 27 mai au 31 juillet sur le réaménagement de Nantes Atlantique, arrivé à saturation. Cinq scénarios sont sur la table de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), maître d'ouvrage de ce chantier estimé à 500 millions d'euros: création d'une nouvelle piste, changements d'orientation, allongement... Mais aucun ne mentionne le transfert, devenu tabou depuis l'abandon par l'État, en janvier 2018, du projet de Notre-Dame-des-Landes. «Ça pose toute une série de questions» mais «il n'est pas question du transfert», avait balayé en mars Claude d'Harcourt, préfet de Loire-Atlantique.
Le Coceta dénonce en outre un périmètre de concertation trop restreint car réservé à 26 communes de l'agglomération nantaise, rappelant que «ce n'est pas l'aéroport de Nantes mais du grand Ouest», qui s'apprête à subir des travaux colossaux prévus jusqu'en 2025. L'enjeu sanitaire induit par l'activité croissante de l'aéroport inquiète les riverains, malgré des mesures contre les nuisances aéroportuaires prévues par le fonds de compensation de l'État. La concession de l'aéroport, géré par Vinci, doit être renouvelée en 2021 sur fond de développement exponentiel: le trafic aérien a progressé d'environ 13% en 2018, dépassant le seuil de 6 millions de passagers, selon Nantes Atlantique.

Et l'abandon de NDDL risque d’être un choix politique bien couteux pour le contribuable si on en croit l’article ci-dessous (surcout de 561 millions d'euros et 920 millions d'euros) .
https://www.presseocean.fr/actualite/na ... 019-301367
Nantes Atlantique Le « vrai » coût de l'aménagement de l'aéroport
5 03.05.2019 15:28
Données de l'Autorité environnementale à l'appui, l'association Des Ailes pour l'Ouest dénonce le coût de l'aménagement de Nantes Atlantique, bien au-dessus de celui avancé jusqu'alors.
L'association Des Ailes pour l'Ouest, qui avait été créée pour soutenir le défunt projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ne lâche pas le morceau. Ses responsables dénoncent le coût estimé des travaux de réaménagement de l'aéroport Nantes Atlantique, voulu par le Gouvernement après l'abandon de NDDL. En s'appuyant sur les chiffres avancés par l'Autorité environnementale (Ae) dans son avis du 24 avril sur le projet de concertation relative à l'aménagement, l'association conclut à un coût supérieur à celui du projet NDDL.
L'estimation par le maître d'ouvrage
« L'avis que l'Autorité environnementale vient de rendre interroge de nouveau sur l'honnêteté des médiateurs sur lesquels s'est appuyé le gouvernement, déclare le président de l'association Guillaume Dalmard. Alors qu'ils estimaient un coût entre 365 et 420 millions d'euros, l'Autorité environnementale dévoile la réalité estimée par le maître d'ouvrage (ndlr : la Direction générale de l'aviation civile). Entre 120 et 150 M€ d'ici à 2021 pour la mise en conformité de l'aéroport avec la réglementation et les travaux qui y sont liés. Entre 300 M€ pour la rénovation de l'aérogare existante et 500 M€ avec la création d'une nouvelle aérogare de l'autre côté de la piste. 50 M€ pour l'allongement de la piste et 350 millions pour la création d'une piste transversale. 100 M€ supplémentaires à échéance 2040 pour porter la capacité de l'aéroport à 11,4 millions de passagers ».
« Jusqu'à 1,150 milliard d'euros »
Il rappelle que les médiateurs annonçaient « un écart de l'ordre de 250 à 350 M€ en faveur de l'option Nantes Atlantique, la facture s'annonce a minima à 570 M€ (et jusqu'à 1,150 milliard en cas de nouvelle piste transversale) soit bien davantage que le transfert à Notre-Dame-des-Landes (ndlr : entre 561 millions d'euros et 920 millions d'euros en incluant les travaux de desserte) ».

Re: [ Aérien ] Aéroport Nantes Notre-Dame-des-Landes

MessagePosté: Mer 22 Mai 2019 06:44
par G.E.
On sent que c'est reparti pour un tour car les nombreux riverains impactés par l'aéroport actuel ne vont pas se laisser faire. Ils vont mobiliser tous les recours possibles (et on sait que le droit français est assez généreux en la matière) mais ils seront très probablement moins violents que dans l'ancien camp d'en face qui a gagné.

Quant au volet budgétaire, ma petite théorie est que les colossales pertes issues de Notre-Dame-des-Landes auraient pu être effacées ni vu ni connu par la juteuse vente d'Aéroports de Paris. Malheureusement pour le gouvernement, les opposants ont été plus habiles en mobilisant la possibilité d'un référendum qui va en tout état de cause geler le process quelques temps.

Enfin, il ne faut pas trop encenser l’Autorité Environnementale qui, par principe, est opposée ou réticente à tout projet de transport, et se place de fait toujours du côté des anti. Elle sera donc autant critique sur le nouveau projet que sur l'ancien projet pour montrer qu'elle existe.

Re: [ Aérien ] Aéroport Nantes Notre-Dame-des-Landes

MessagePosté: Mar 28 Mai 2019 17:15
par colvert
https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 76671.html
Aéroport Nantes-Atlantique : la concertation sur le réaménagement est lancée
La concertation publique sur le projet de réaménagement de l'aéroport de Nantes-Atlantique, prévu après l'abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes,s'est ouverte ce lundi et se poursuivra jusqu'au 31 juillet, a annoncé la Direction générale de l'Aviation civile (DGAC)
Par Céline Dupeyrat Publié le 27/05/2019 à 19:22
La concertation s'est donc ouverte ce lundi . Elle permettra aux parties prenantes de "s'informer, participer et formuler des propositions argumentées afin de construire le nouveau visage de l'aéroport", arrivé à saturation, précise la DGAC dans un communiqué.
Elle s'organise "autour de deux questions centrales: Nantes-Atlantique,quel aéroport voulons-nous?, Comment concilier les enjeux de développement des territoires et ceux de protection des populations et de l'environnement?", ajoute-t-elle.
Plusieurs options en débat
Plusieurs options pour le réaménagement et l'exploitation de l'aéroport sont en débat: celles "portant sur la piste, sur l'aérogare et une option sur la mise en place d'un couvre-feu consistant à interdire la programmation des vols entre minuit et 6 heures du matin", poursuit la DGAC en précisant que "l'Etat n'en privilégie aucune".
La concertation qui démarre s'articule autour d'une réunion publique le 4 juin, 10 ateliers collaboratifs et des rencontres avec le public à Nantes.
Elle sera ouverte aux résidents de la métropole de Nantes, des Pays de la Loire et du Grand Ouest, usagers de l'aéroport, élus, salariés, opérateurs, acteurs économiques et associations et corps constitués, selon la DGAC.
Un référé devant le Conseil d'Etat
Un collectif de riverains, qui continue à réclamer le transfert de l'aéroport, a annoncé avoir déposé le 21 mai un référé devant le Conseil d'État pour suspendre cette concertation.
L'enjeu sanitaire induit par l'activité croissante de l'aéroport inquiète les riverains, malgré des mesures contre les nuisances aéroportuaires prévues par le fonds de compensation de l'État.
La concession de l'aéroport, géré par Vinci, doit être renouvelée en 2021 sur fond de développement exponentiel: le trafic aérien a progressé d'environ 13% en 2018, dépassant le seuil de 6 millions de passagers.
https://www.reamenagement-nantes-atlantique.fr/

Re: [ Aérien ] Aéroport Nantes Notre-Dame-des-Landes

MessagePosté: Jeu 30 Mai 2019 13:19
par wonderwallbya
« L'avis que l'Autorité environnementale vient de rendre interroge de nouveau sur l'honnêteté des médiateurs sur lesquels s'est appuyé le gouvernement, déclare le président de l'association Guillaume Dalmard. Alors qu'ils estimaient un coût entre 365 et 420 millions d'euros, l'Autorité environnementale dévoile la réalité estimée par le maître d'ouvrage (ndlr : la Direction générale de l'aviation civile). Entre 120 et 150 M€ d'ici à 2021 pour la mise en conformité de l'aéroport avec la réglementation et les travaux qui y sont liés. Entre 300 M€ pour la rénovation de l'aérogare existante et 500 M€ avec la création d'une nouvelle aérogare de l'autre côté de la piste. 50 M€ pour l'allongement de la piste et 350 millions pour la création d'une piste transversale. 100 M€ supplémentaires à échéance 2040 pour porter la capacité de l'aéroport à 11,4 millions de passagers ».
« Jusqu'à 1,150 milliard d'euros »
Il rappelle que les médiateurs annonçaient « un écart de l'ordre de 250 à 350 M€ en faveur de l'option Nantes Atlantique, la facture s'annonce a minima à 570 M€ (et jusqu'à 1,150 milliard en cas de nouvelle piste transversale) soit bien davantage que le transfert à Notre-Dame-des-Landes (ndlr : entre 561 millions d'euros et 920 millions d'euros en incluant les travaux de desserte) ».


De mémoire à 561 millions d'euros NDDL n'était pas dimensionné pour 11,4 millions de passagers. Dès lors j'ai un peu l'impression que Presse Océan compare des carottes et des choux...