[ Aérien ] Aéroports de Turquie

Avion, bateau, péniche, vélo, piéton, etc... bref, tout ce qui permet de bouger.

[ Aérien ] Aéroports de Turquie

Messagepar Nono » Dim 27 Jan 2013 19:29

On avait évoqué, dans le sujet relatif aux aéroports parisiens, qu'ADP avait pris une participation (38 %) dans le capital de TAV Holdings, société gérant notamment les aéroports d'Istanbul.

Or, voilà que le gouvernement turc a lancé un processus d'appel d'offres pour la construction d'un troisième aéroport à Istanbul, avec pour objectif d'être ni plus ni moins que le plus important du monde ! Et cela risque de ne pas faire les affaires d'ADP...

La Tribune a écrit:La Turquie lance la construction du plus grand aéroport du monde

Fabrice Gliszczynski | 24/01/2013, 19:16 - 566 mots

Le gouvernement turc a lancé ce jeudi un appel d'offres pour la construction d'un troisième aéroport à Istanbul, destiné à devenir le plus important de la planète avec une capacité d'accueil de 150 millions de passagers (plus deux fois Roissy). Les premiers vols sont prévus en 2016 ou 2017.

Ce n'était donc pas un coup de bluff comme certains le pensaient chez Aéroports de Paris. La Turquie va bel et bien se doter d'un troisième aéroport à Istanbul, destiné à devenir le plus important de la planète. Le gouvernement turc a lancé ce jeudi l'appel d'offres avec remise des copies au plus tard le 3 mai pour la construction d'une plateforme aéroportuaire colossale pouvant accueillir 100 millions de passagers par an, avant d'être étendu pour atteindre 150 millions de passagers, deux fois plus (largement) que l'aéroport de Roissy aujourd'hui. En 2012, le plus grand aéroport du monde, celui d'Atlanta a accueilli plus de 90 millions de passagers. « Nous avons évalué le coût du projet à plus de sept milliards d'euros, sans compter les frais de financement », déclarait mercredi le ministre des Transports, Binali Yildirim. Un investissement pharaonique comprenant six pistes de décollage et d'atterrissage à la hauteur de celui qu'envisage de se doter Dubai. Les premiers vols sont prévus en 2016 et 2017. "Je souhaite qu'un consortium puissant s'empare du projet et réalise l'aéroport au plus vite. Cela se fera bien sûr par étapes, mais notre objectif est d'achever ça en trois à quatre ans", a indiqué mardi le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

Croissance très forte de Turkish Airlines
Cette annonce traduit la croissance du trafic aérien en Turquie, tirée par la croissance du pays mais aussi par la stratégie de Turkish Airlines. Moins médiatisée que les compagnies du Golfe comme Emirates, Qatar Airways ou Etihad, elle n'a rien à leur envier en termes de développement. Les commandes se succèdent les unes après les autres. Plus de 100 avions monocouloirs doivent être commandés d'ici à fin mars et une commande fde cinq Airbus A330-300 doit être finalisée cette semaine. La croissance du trafic est hallucinante. Et les profits suivent. La stratégie de montée en gamme ou de sponsoring est également comparable à celle des compagnies du Golfe. Et sans faire de polémiques sur des soutiens financiers de l'Etat actionnaire (Turkish est une entreprise privée, cotée en Bourse avec l'Etat turc au capital).

Projets fous
Ce nouvel aéroport doit être construit près de la mer Noire, au nord-ouest de la ville, sur l'un des derniers terrains d'importance encore inoccupés d'une agglomération stambouliote à la population estimée entre 15 et 18 millions d'habitants. Pour le Premier ministre cet aéroport s'inscrit dans un ensemble plus vaste de "projets fous" qui seront mis en oeuvre "immédiatement après" son achèvement. A proximité un large canal --de 150 mètres de large et 25 mètres de profondeur sur 45 à 50 kilomètres de long- sera creusé pour relier la mer Noire à la mer de Marmara afin de détourner le trafic maritime qui engorge le détroit du Bosphore, en plein coeur d'Istanbul. En outre, deux villes nouvelles d'un million d'habitants chacune, dont une près de ce canal seront construites.

La donne est changée pour ADP
Aujourd'hui, Istanbul dispose deux aéroports. Celui d'Atatürk géré par TAV (dans lequel ADP a pris 38%) qui accueille chaque année quelque 35 millions de passagers mais est totalement saturé. Et celui de Sabiha Gokcen, construit sur la rive "asiatique" d'Istanbul, qui peut accueillir environ 3,5 millions de passagers par an, pour l'essentiel transportés par des compagnies à bas coûts.
Pour ADP qui vient d'investir dans TAV, cette annonce change la donne (lire ici l'article : Aéroports de Paris s'est-il fait rouler dans la farine en Turquie).
® La Tribune
Avatar de l’utilisateur
Nono
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 859
Enregistré le: Sam 26 Aoû 2006 13:31
Localisation: Lille, Grand Boulevard (D670, ex-N350)

Re: [ Aérien ] Aéroports de Turquie

Messagepar Auriom » Dim 27 Jan 2013 20:08

Ce qui est toujours frappant avec ce genre de grands projets a la turka, c'est la rapidité avec laquelle ils sortent du néant. Ce projet de troisième aéroport d'Istanbul, ça ne fait qu'environ deux ans qu'il est sérieusement évoqué. Mais comme il est porté par le premier ministre (c'est un pack complet avec le Bosphore-bis, les nouvelles villes autour d'Istanbul et le troisième pont) et que Turkish Airlines a des bases solides, ça va très vite.

Ce sera sans doute l'aéroport Recep Tayyip Erdogan, à la mort du sultan...

(Quant à ADP, ils peuvent toujours se dire que TAV ne gère pas que l'aéroport Atatürk mais plein d'autres joujoux à la croissance tout aussi réjouissante.)
Avatar de l’utilisateur
Auriom
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 1992
Enregistré le: Lun 28 Mar 2005 14:44
Localisation: Lyon - Paris

Re: [ Aérien ] Aéroports de Turquie

Messagepar Maastricht » Dim 27 Jan 2013 21:14

150 millions, avec le hub de Dubaï à 3000 km, et tous les aéroports européens plus près encore ?
Maastricht
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 6478
Enregistré le: Jeu 12 Fév 2004 19:05
Localisation: 75013

Re: [ Aérien ] Aéroports de Turquie

Messagepar Auriom » Dim 27 Jan 2013 21:36

Pas forcément exactement le même positionnement : à l'heure actuelle, Turkish Airlines est surtout positionnée sur du moyen-courrier, ce qui, compte tenu de la position d'Istanbul, place l'aéroport Atatürk comme hub assez naturel vers l'Europe de l'est, l'Asie centrale et toute l'ex-URSS, le monde arabe, le nord et l'est de l'Afrique...

Bon, de là à atteindre 150 millions de passagers, c'est sûr qu'il y a un pas.

Mais la Turquie vit à l'heure de l'affichage et veut se croire comme la puissance incontournable à l'horizon 2023 (centenaire de la république). Il lui faut donc afficher des ambitions...
Avatar de l’utilisateur
Auriom
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 1992
Enregistré le: Lun 28 Mar 2005 14:44
Localisation: Lyon - Paris

Re: [ Aérien ] Aéroports de Turquie

Messagepar Auriom » Ven 13 Oct 2017 08:56

Tiens, puisque je donnais des nouvelles du Bosphore bis, profitons-en pour voir où en est le 3ème aéroport d'Istanbul.
Un peu de propagande de la radio d'Etat :

TRT (l'ORTF turc) a écrit:Le 3ème aéroport d'Istanbul sera en activité le 29 octobre 2018"

Le nouvel aéroport d’Istanbul sera le plus grand du monde, avec une capacité de 150 millions de passagers chaque année
09.07.2017

Le Premier ministre turc, Binali Yildirim, a annoncé que la phase 1 du Troisième aéroport d’Istanbul, entrera en activité le 29 octobre 2018.

Le chef du gouvernement turc a inspecté, dimanche, le chantier du nouvel aéroport d’Istanbul.

Binali Yildirim, accompagné du ministre des Transports, Ahmet Arslan, du préfet et du maire d’Istanbul, a survolé le gigantesque chantier en hélicoptère.

Une fois totalement achevé, le nouvel aéroport d’Istanbul sera le plus grand du monde, avec une capacité de 150 millions de passagers chaque année.

"Nous avons eu l’opportunité d’observer l’avancée du chantier du plus grand aéroport du monde depuis les airs. La silhouette générale de l’aéroport est désormais reconnaissable", a-t-il déclaré.

"Nous construisons une ligne de métro qui assurera la liaison entre le centre-ville et l’aéroport. De plus, les constructions de routes et d’autoroutes aussi se poursuivent", a-t-il expliqué concernant l’accès à l’aéroport.

"A ce stade, 55% du chantier est terminé. Le 29 octobre de l’année prochaine, il sera totalement terminé et mis en service (1ère partie du projet)", a-t-il annoncé.

Yildirim a rappelé qu’une fois la première phase achevée et mise en activité, le 3ème aéroport de la métropole turque accueillera dans un premier temps 90 millions de passagers par an.

"Notre pays sera le point de liaison avec l’Afrique, l’Asie, le Moyen-Orient et l’Asie. Il est certain que cela portera l’économie régionale et mondiale à un autre niveau", a-t-il affirmé.

Le Premier ministre est aussi revenu sur la dimension humaine du projet.

"Actuellement, 30 000 personnes travaillent sur ce chantier. Il s’y trouve plus de 8 000 engins de construction. Une fois la première étape terminée, 100 000 personnes travailleront ici", a-t-il indiqué, ajoutant qu’une nouvelle ville se crée.

Pour conclure, Binali Yildirim s’est félicité du plan financier du projet. Il a rappelé que la construction et la gestion du projet ont été confiées à des entreprises privées pour une période de 25 ans.

Ainsi, l’Etat ne dépense pas un centime pour ce gigantesque chantier. De plus, il touchera chaque année une certaine somme. Et au bout de 25 ans, l'aéroport redeviendra un bien de l’Etat.
Avatar de l’utilisateur
Auriom
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 1992
Enregistré le: Lun 28 Mar 2005 14:44
Localisation: Lyon - Paris

Re: [ Aérien ] Aéroports de Turquie

Messagepar Auriom » Ven 02 Nov 2018 10:02

Le 3ème aéroport d'Istanbul a bien été inauguré lundi, jour du 95ème anniversaire de la République turque.

Il n'est toutefois que partiellement en service pour le moment et c'est seulement fin décembre que les activités de l'aéroport Atatürk seront transférées.

Ci-dessous une dépêche AFP reprise par un webjournal qui rappelle les chiffres délirants envisagés (les mises en gras sont de moi) :

L'AFP, reprise par Le Petit Journal Istanbul, a écrit:Erdogan inaugure à Istanbul le futur "plus grand aéroport du monde"
Par AFP | Publié le 29/10/2018 à 18:50 | Mis à jour le 30/10/2018 à 09:55


Le président Recep Tayyip Erdogan a inauguré en grande pompe lundi à Istanbul un nouvel aéroport destiné à devenir "le plus grand du monde" et une vitrine des méga-projets d'infrastructures qui ont transformé la Turquie depuis son arrivée au pouvoir.


"J'espère que l'aéroport (...) sera bénéfique à notre région et au monde", a déclaré M. Erdogan lors d'une cérémonie officielle, avant de révéler le nom du nouvel édifice : "Istanbul".

"Istanbul n'est pas seulement la plus grande ville de notre pays, c'est aussi sa plus grande marque. (...) C'est pour cette raison que nous avons donné le nom d'Istanbul à ce grand ouvrage", a indiqué M. Erdogan.

Des dirigeants des pays des Balkans et d'Asie centrale, ainsi que l'émir de Qatar Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani ou encore le controversé président du Soudan Omar el-Béchir, recherché pour génocide par la Cour pénale internationale, étaient présents à la cérémonie.

M. Erdogan a suivi de près la construction de cet aéroport sur la rive européenne d'Istanbul, près de la mer Noire, qui a été marquée par des retards et par une grève d'ouvriers demandant l'amélioration de leurs conditions de travail.

Ce projet s'inscrit dans la volonté du président turc de faire de l'ex-capitale de l'Empire ottoman un carrefour mondial entre trois continents, l'Europe, l'Asie et l'Afrique.

Mais l'inauguration lundi de cette infrastructure qui doit remplacer l'aéroport international Atatürk est avant tout symbolique et coïncide avec le 95e anniversaire de la République turque.

La construction, qui s'est faite à marche forcée, a en effet pris du retard et ce nouvel aéroport ne tournera à plein régime qu'à partir du 29 décembre. Jusqu'à cette date, seulement cinq vols quotidiens y seront assurés et l'aéroport Atatürk restera ouvert.

- Polémiques -

Avec une capacité initiale de 90 millions de passagers par an, le nouvel aéroport intégrera le top 5 au niveau mondial.

Mais son opérateur, l'IGA, ne compte pas s'arrêter là et vise, d'ici 2028, à atteindre une capacité de 200 millions de passagers par an, soit près du double de l'aéroport américain d'Atlanta, qui occupe actuellement la première place.

Lorsque les quatre phases de construction et d'expansion seront terminées, cet aéroport comptera six pistes et deux terminaux répartis sur un gigantesque site de 76 kilomètres carrés, selon l'IGA.

L'édifice, d'une valeur de 10,5 milliards d'euros, présente un visage futuriste avec de nombreuses ouvertures vitrées, des lignes courbes et des équipements dernier cri.

Un défi de taille sera le transfert des équipements de l'aéroport Atatürk au nouveau site lors d'une opération délicate fin décembre qui durera 45 heures.

Turkish Airlines, fleuron de l'économie turque, qui assurera mercredi le premier vol commercial du nouvel aéroport à destination d'Ankara, compte tirer parti des dimensions du nouvel aéroport pour élargir son offre.

"L'an prochain, nous allons ajouter 40 appareils à notre flotte. D'ici 2023, nous transporterons 120 millions de passagers par an", explique un cadre de la compagnie ayant requis l'anonymat.

Cet aéroport fait partie, avec le troisième pont sur le Bosphore et le tunnel sous ce même détroit inaugurés en 2016, des grands projets d'infrastructures ardemment défendus par M. Erdogan, qui veut transformer la Turquie à temps pour le centenaire de la République, en 2023.

"Cet ouvrage va marquer l'histoire", a assuré M. Erdogan dans son discours lundi.

Mais à quel prix ? La construction de l'aéroport a en effet été accompagnée de polémiques, concernant notamment son impact sur l'environnement.

Le mois dernier, c'est la situation des quelque 34.000 ouvriers travaillant d'arrache-pied pour tenir les délais qui a suscité des critiques.

Plusieurs centaines d'entre eux ont été arrêtés après avoir manifesté pour demander l'amélioration de leurs conditions et dénoncer des retards dans le versement des salaires. La plupart ont été relâchés, mais une vingtaine sont encore écroués.

D'après l'IGA, 30 ouvriers sont morts sur le chantier depuis le début des travaux. Un chiffre largement sous-estimé selon des syndicats.


Avec une jolie infographie :
Image

Et pour le plaisir :
Image
Avatar de l’utilisateur
Auriom
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 1992
Enregistré le: Lun 28 Mar 2005 14:44
Localisation: Lyon - Paris


Retourner vers Aérien, maritime, etc...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité