Lignes des Causses et des Cévennes

Aménagements, constructions, projets, ferroutage, ...

Lignes des Causses et des Cévennes

Messagepar G.E. » Ven 09 Mar 2007 11:28

Ca sent la fin pour la ligne des Causses et son (unique) train, l'Aubrac (Paris-Béziers). Après l'accident de l'an dernier et pour des raisons de très grande vétusté de l'infra, elle est fermée entre Neussargues et St-Chély. Seul le fret passe encore et à  vitesse très réduite mais pour peu de temps encore : vivent les camions ! :evil:

L'Aubrac s'arrête "provisoirement" (sic !) à  Neussargues. C'est scandaleux alors que l'on parle d'écologie à  tout va en ce moment mais comme tout le monde se moque de cette ligne et qu'on a une belle A75 juste à  côté... Comme on est en périodes d'élections, les choses pourraient bouger mais les différents contrats de projets de projets des régions traversées n'ont prévu aucun travaux sérieux !

A suivre mais c'est une triste nouvelle pour les régions desservies. :cry:

Midi Libre a écrit:La voie est fermée au nord de Saint-Chély

« Si personne ne réagit, c'est la mort de la ligne. Et par ricochet peut-être bien celle de l'entreprise Sollac », explose Guy Galvier, conseiller municipal de Saint-Chély-d'Apcher, secrétaire général de la CGT Lozère et membre du comité pluraliste de la ligne Béziers-Neussargues.

Les propos sont forts, mais la nouvelle est de taille. Hier, RFF (Réseau ferré de France) a décidé de fermer le tronçon entre Neussargues et Saint-Chély, parce que l'état de dégradation de la voie ne permet plus d'assurer la sécurité des trains et des voyageurs.

Samedi, ce sera le train de fret desservant l'usine Sollac du groupe Arcelor Mittal qui sera interdit de circulation.

« Un service de substitution par autocar, aux horaires des trains, vient d'être mis en place. La desserte de l'usine de Saint-Chély est réalisée par voie routière en accord avec le client », assure RFF dans un communiqué.

Pour la direction régionale de RFF qui gère les infrastructures : « Le principe de précaution a été appliqué à  cause de l'état de la voie. Pour ce qui est du fret, le train ne pouvait plus rouler qu'à  10 km/heure. C'est ridicule ! C'est la raison pour laquelle la décision de fermeture est prise. »

À la SNCF, qui a en charge le matériel roulant et les passagers, on se veut plus rassurant. « C'est une ligne ancienne très surveillée. Des travaux sont prévus cet été et aussi en 2008. Cette fermeture, nous l'assurons, n'est que conjoncturelle car l'enjeu local est important. »

Ces propos sont toutefois loin de rassurer les membres du comité pluraliste pour qui l'État n'a pas respecté les engagements prévus dans le plan État-Région 2000-2006.

Pour la Région, justement, Jean-Claude Gayssot dénonce avec la plus grande fermeté la décision d'interrompre le trafic ferroviaire sur ce tronçon. « Ce choix constitue une faute lourde de conséquences dramatiques pour les dessertes ferroviaires et la vie des territoires concernés. On a sacrifié au dogme de l'argent, du profit immédiat, le choix du développement durable. »

De source SNCF, l'entreprise transporte quelque 120 000 tonnes de matériel par an pour l'usine Sollac. Tout cela renvoyé sur la route représenterait, entre Saint-Étienne et Saint-Chély, 4 700 camions. À l'époque où l'on prône à  tout-va le ferroutage et les économies de carburant, la solution laisse les bras ballants. Par ailleurs au sud de Saint-Chély, les contrôles de sécurité ont décelé hier matin des problèmes similaires à  ceux qui ont engendré la fermeture de la voie au nord. « Nous demandons l'exécution rapide de travaux. S'ils ne sont pas réalisés rapidement, c'est certain, la ligne sera fermée. C'est ce que cherche la SNCF », martelait encore Guy Galvier.

Pierre Morel-à -l'Huissier, député UMP de la circonscription, s'est entretenu hier soir avec le directeur régional de RFF. « Je serai intraitable sur ce dossier. Je prends acte d'une fermeture pour des raisons techniques, mais nous nous rendons compte qu'aucun gouvernement ne s'est engagé sur de quelconques travaux. C'est dramatique pour l'économie locale. » Que déciderait en effet Mittal si les travaux n'étaient pas éxécutés ?
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21566
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: Ligne des Causses : la fin !

Messagepar L.Willms » Ven 09 Mar 2007 14:21

G.E. a écrit:Ca sent la fin pour la ligne des Causses et son (unique) train, l'Aubrac (Paris-Béziers). Après l'accident de l'an dernier et pour des raisons de très grande vétusté de l'infra,


C'était quoi comme accident?


Salut,
L.W.
Allemagne
Avatar de l’utilisateur
L.Willms
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 335
Enregistré le: Mer 25 Oct 2006 04:27
Localisation: Frankfurt

Messagepar otto » Ven 09 Mar 2007 15:10

Gayssot où es tu quand on a besoin de toi ?
otto
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3306
Enregistré le: Jeu 02 Jan 2003 17:46
Localisation: Pays-Bas

Re: Ligne des Causses : la fin !

Messagepar marsupilud » Ven 09 Mar 2007 16:03

G.E. a écrit:Ca sent la fin pour la ligne des Causses et son (unique) train, l'Aubrac (Paris-Béziers). Après l'accident de l'an dernier et pour des raisons de très grande vétusté de l'infra, elle est fermée entre Neussargues et St-Chély. Seul le fret passe encore et à  vitesse très réduite mais pour peu de temps encore : vivent les camions ! :evil:

L'Aubrac s'arrête "provisoirement" (sic !) à  Neussargues. C'est scandaleux alors que l'on parle d'écologie à  tout va en ce moment mais comme tout le monde se moque de cette ligne et qu'on a une belle A75 juste à  côté...

...et pourquoi pas en plus une A79.... Un peu de cohérence dans le discours cher Monsieur !
Avatar de l’utilisateur
marsupilud
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 5368
Enregistré le: Lun 11 Oct 2004 13:09
Localisation: Sud Europe Atlantique

Re: Ligne des Causses : la fin !

Messagepar G.E. » Ven 09 Mar 2007 19:25

L.Willms a écrit:
G.E. a écrit:Ca sent la fin pour la ligne des Causses et son (unique) train, l'Aubrac (Paris-Béziers). Après l'accident de l'an dernier et pour des raisons de très grande vétusté de l'infra,
C'était quoi comme accident?

La voie de la ligne des Causses date des années 30 par endroits. Les rails sont très vétustes et par endroits ne sont plus reliés entre eux. Le ballast a également disparu sur de nombreuses sections et certains ouvrages d'art menacent ruine. Malgré une succession de limitations de vitesse, un rail a cédé sous le poids de l'Aubrac il y a un an et heureusement la loco s'est couchée côté fossé... Depuis, des travaux de fortune ont été engagé mais pour remettre la ligne en sécurité, c'est toute l'infra qu'il reprendre. Même l'électrification serait en passe d'être abandonnée car elle ne sert qu'à  1 A/R par jour et la caténaire est elle aussi HS.

otto a écrit:Gayssot où es tu quand on a besoin de toi ?

Gayssot a oublié la ligne des Causses dans le nouveau contrat de projets. Une des raisons tient au montant des travaux à  effectuer et au fait que la ligne est interrégionale. Or Midi-Pyrénées et Auvergne n'ont pas cette desserte dans leurs priorités.

marsupilud a écrit:...et pourquoi pas en plus une A79.... Un peu de cohérence dans le discours cher Monsieur !

Cher Monsieur, il n'y a pas à  avoir opposition entre la rail et la route comme certains s'échinent à  vouloir le prouver mais une complémentarité (d'autant que pour le tracé de l'A79, le rail a déserté il y a très longtemps et n'a jamais été compétitif, comparons donc ce qui est comparable).

Il est un fait que la ligne des Causses s'est trouvée en concurrence frontale avec l'A75 qui lui a même chipé les dessertes Clermont-Mende... Elle est même enjambée par le nouveau Viaduc de la Colagne de la RN88 qui se trouvera en effet en concurrence frontale avec la Translozérienne (et encore...). Dans le cas présent, tous les crédits ont été placés sur la route en Lozère au détriment du rail. La faute en revient à  l'Etat n'a pas tenu ses engagements en reportant sciemment les crédits alloués à  la ligne des Causses (étaient prévus des RVB sur plusieurs sections, en prévision desquels on avait négligé l'entretien... or les travaux n'ont jamais eu lieu) vers la RN88 pour honorer ses engagements.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21566
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Messagepar otto » Sam 10 Mar 2007 07:40

otto
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3306
Enregistré le: Jeu 02 Jan 2003 17:46
Localisation: Pays-Bas

Re: Ligne des Causses : la fin !

Messagepar marsupilud » Sam 10 Mar 2007 20:42

G.E. a écrit:
marsupilud a écrit:...et pourquoi pas en plus une A79.... Un peu de cohérence dans le discours cher Monsieur !

Cher Monsieur, il n'y a pas à  avoir opposition entre la rail et la route comme certains s'échinent à  vouloir le prouver mais une complémentarité (d'autant que pour le tracé de l'A79, le rail a déserté il y a très longtemps et n'a jamais été compétitif, comparons donc ce qui est comparable).

Certes, je suis d'accord sur tout, que cette fermeture annoncée est malheureuse et tout, mais d'après moi on peut difficilement réclamer de l'écologie ou que sais-je et prôner la création d'un nouvel axe routier entre Lyon et l'Espagne, je suis désolé.
Avatar de l’utilisateur
marsupilud
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 5368
Enregistré le: Lun 11 Oct 2004 13:09
Localisation: Sud Europe Atlantique

Messagepar Buzz » Sam 10 Mar 2007 22:13

Je crois surtout que les idéologies n'ont pas leur place.
On peut opposer le rail avec la route, quand on a du TGV en face...

Or le rail dans le Massif-Central, est, et restera un service public avant tout sans être réellement attractif pour les personnes.
Le Fret doit prendre toute sa place, mais pour les voyageurs... (c'est pas demain IdTGV !)

La Ligne des Causses n'a pas vocation à  être fermé (bien au contraire) St-Chély à  besoin d'acier, et les temps de trajets vers Paris amélioré...

Rail Route Numérique : Même combat
Pour un désenclavement Grand Angle du Massif-Central
Avatar de l’utilisateur
Buzz
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 302
Enregistré le: Sam 28 Mai 2005 17:14
Localisation: RN 88 Mende (Lozère - 48)

Messagepar eomer » Sam 10 Mar 2007 22:41

Mendois a écrit:La Ligne des Causses n'a pas vocation à  être fermé (bien au contraire) St-Chély à  besoin d'acier, et les temps de trajets vers Paris amélioré...

C'est vrai mais la ligne des Causses cumule les handicaps: ce n'est pas réellement un ligne régionale mais une ligne qui relie la Lozère et l'Aveyron à  une capitale régionale situé en dehors de leurs régions. De plus, c'est une ligne de montagne peu fréquentée et cher à  entretenir. La situation du MC est dramatique: en plus de l'Auvergne et du Limousin, il existe de nombreux département dépendant d'une capitale régionale située en dehors du massif. Aucune politique de transport cohérente ne peut être mise en place sans l'arbitrage de l'Etat...qui a d'autres chats à  fouetter et se dépêche de contourner le MC par des autoroutes et des LGV.

Quant à  l'A79, elle est inutile car la mise aux normes autoroutières de la RN88 remplira la même fonction en desservant mieux les territoires. L'A79 ne sera qu'un couloir à  camions sans aucun effet bénéfique pour le MC.
Avatar de l’utilisateur
eomer
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5555
Enregistré le: Sam 14 Juin 2003 18:27
Localisation: A4/A86 (tronc commun)

Messagepar G.E. » Jeu 15 Mar 2007 19:45

En attendant, la SNCF qui comptait supprimer l'Aubrac Paris-Béziers en fin d'année n'aura même pas ce plaisir...

Infolignes a écrit:Perturbations sur l'axe Paris / Clermont / Béziers

En raison de restrictions de circulation vers Béziers, le Corail 5941 Paris gare de Lyon 8h47 Béziers 19h36 a pour terminus exceptionnel Clermond-Ferrand à  12h29.
De là , les voyageurs sont acheminés en TER jusqu'à  Neussargues puis en bus jusqu'à  Saint-Chély d'Apcher. Ils sont ensuite replacés dans un Corail à  15h47 jusqu'à  Béziers. Tous les arrêts sont effectués.

Le Corail 5940 Béziers 9h10 Paris gare de Lyon 19h41 a pour terminus exceptionnel Saint-Chély d'Apcher à  13h00.
De là , les voyageurs sont acheminés en bus jusqu'à  Neussargues, puis remontent dans un TER jusqu'à  Clermond-Ferrand. Enfin ils sont replacés dans le Corail 5986 à  16h03 jusqu'à  Paris gare de Lyon. Tous les arrêts sont effectués.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21566
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Messagepar YET » Ven 16 Mar 2007 08:19

et que va devenir le viaduc de Garabit? Ne risque t-il pas d'être défiguré si la SNCF a la lubie de démonter ses porte-caténaires si caratéristiques?
Avatar de l’utilisateur
YET
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 280
Enregistré le: Ven 12 Mai 2006 19:16
Localisation: Au nord du Charolais

Messagepar G.E. » Ven 16 Mar 2007 09:20

YET a écrit:et que va devenir le viaduc de Garabit? Ne risque t-il pas d'être défiguré si la SNCF a la lubie de démonter ses porte-caténaires si caratéristiques?


C'est à  voir... en tout cas, la caténaire de la ligne des Causses semble condamnée à  court terme si on décide de sauver la ligne car elle coûte très cher à  l'entretien.

D'après RFF, la réouverture complète de la ligne aurait lieu pour l'été prochain après des premiers travaux. :roll:
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21566
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Messagepar marsupilud » Ven 16 Mar 2007 14:14

Je comprends rien : ils la ferment ou pas cette ligne ?
Avatar de l’utilisateur
marsupilud
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 5368
Enregistré le: Lun 11 Oct 2004 13:09
Localisation: Sud Europe Atlantique

Messagepar G.E. » Ven 16 Mar 2007 17:41

marsupilud a écrit:Je comprends rien : ils la ferment ou pas cette ligne ?


Aux dernières nouvelles, la ligne est fermée à  tous trafics entre St-Chély et Neussargues, c'est-à -dire dans sa partie Nord (la plus abîmée) où a eu lieu l'accident il y a un an.

L'Aubrac qui était le seul train de voyageurs à  circuler sur cette section est donc coupé en deux, avec une tranche St-Chély - Béziers et une tranche Clermont - Paris. Entre les deux, bus + ter.

Pour le fret, l'usine de St-Chély est coupée de ses approvisionnements. On aurait pu envisager un accès par le Sud via la section toujours ouverte entre St-Chély et Béziers mais il y a quelques années, l'état de la voie avait amené à  la fermer au trafic fret à  car la voie (des années 30 !) était trop abîmée. Les wagons bloqués à  St-Chély vont être progressivement descendus sur Béziers alors que l'usine va être alimentée par une noria de PL via l'A75...

Côté travaux, plusieurs dizaines de millions seraient débloqués pour un replâtrage de la voie dans ses parties très abîmées. Il faut notamment reposer du ballast car depuis les années 1930 (!) on n'en a pas rajouté et la voie repose désormais sur un sol meuble. Certaines traverses et autres éléments de fixation des rails seront revues pour préserver l'écartement de la voie. Il faudra aussi réparer de petits ouvrages en quasi-ruine (on y circule aujourd'hui à  10 km/h).

Normalement, les travaux d'urgence doivent être achevés au début de l'été pour préserver (sic) l'intérêt touristique de la ligne. Il n'en reste pas moins qu'il faudra prendre très vite de grandes décisions pour planifier des travaux de grande ampleur et trancher la question de la desélectrification de la ligne. Gageons que les élections à  venir vont faire remuer les choses dans des terres classiquement orientées à  droite.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21566
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Messagepar G.E. » Dim 25 Mar 2007 17:03

Pansements électoraux...

Midi Libre a écrit:À Saint-Chély, RFF veut clore le chantier le 31 juillet

Jean-Paul Pourquier, le président du conseil général de la Lozère avait annoncé le 17 mars dans nos colonnes : «Le ministère a débloqué 20 M€ pour le chantier de réouverture de la ligne.»

RFF a arrêté le programme du chantier. On est loin du compte. Il ne manquera "que" 12 M€. C'est officiel depuis le 22 mars date à  laquelle la direction générale de RFF (Réseau ferré de France) a lancé (peut-on y croire ?) son plan de bataille contre la vétusté de la ligne historique Béziers Neussargues. « À la suite des différentes expertises réalisées et conformément à  la décision du ministre des Transports de rouvrir le plus rapidement possible la ligne au transport de fret et de voyageurs, RFF a arrêté un programme de travaux entre 8 et 9 M€, qui devraient être réalisés en 3 mois maximum à  compter de leur démarrage, soit début mai. »

Une telle décision, on s'en doute, laisse un goût amer. Et Guy Galvier, conseiller municipal PC et vice-président du comité pluraliste de la ligne est partagé entre joie de la réouverture annoncée de la ligne et doute quant à  la volonté réelle de RFF à  rénover dans son ensemble cet axe ferroviaire. « Je ne suis pas déçu car les 20 M€ annoncés, je ne savais pas d'où ils sortaient. L'essentiel, c'est que des travaux soient engagés et que la circulation soit rétablie. Après, c'est certain, on ne peut qu'être déçu de l'insuffisance des travaux. Ce qui sera fait sur ce chantier engendre le sentiment que l'on gaspille de l'argent. C'est encore une fois du rapiéçage. Enfin, ce chantier partiel pose un problème de fond. Il n'amène aucune garantie d'avenir. L'État a dilué ses responsabilités dans ce dossier. »

Dans les mesures de substitutions proposées pour éviter le transport par la route, le comité a proposé d'acheminer les trains par Béziers et le sud de la Lozère. RFF prend le contre-pied de cette proposition en expliquant que les trains feront 400 km de plus. Mais pour le comité, il s'agissait d'acheminer à  Saint-Chély, depuis Fos-sur-Mer, les bobines d'acier destinées à  la Sollac, mais en aucun cas faire faire un détour au matériel arrivant de Dunkerque.

Les matières premières arrivant de Fos représentant environ 50 % de l'approvisionnement de l'entreprise.

Pour RFF, la remise en état d'urgence de la ligne entre Saint-Chély et Neussargues consiste à  traiter 25 km de voie. Sur la section entre Talizat et Saint-Flour, il est prévu le remplacement des rails double champignons par des rails dit Vignole, principalement dans les courbes et sur 6 km qui sont les zones les plus critiques. Les traverses seront remplacées sur ce tronçon sur 8 km. Sur la section entre Saint-Flour et Loubarresse, les traverses seront partiellement remplacées sur 12 km. Par ailleurs, des travaux sont également prévus sur la caténaire pour assurer le maintien de la traction électrique. Des discussions sont engagées entre RFF et les régions concernées sur les conditions d'exploitation de la ligne. Que va-t-elle vraiment devenir ?


Il paraît que ces travaux étaient prévus en 2008 et qu'ils sont avancés dans l'urgence. Bien évidemment, les fonds seront prélevés sur d'autres chantiers qui auraient dû avoir lieu en Midi-Pyrénées et ailleurs.

Que restera-t-il de la ligne des Causses après la suppression scélérate de l'Aubrac à  la fin de l'année ?
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21566
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Messagepar FDH » Dim 25 Mar 2007 22:28

G.E. a écrit:Il paraît que ces travaux étaient prévus en 2008 et qu'ils sont avancés dans l'urgence. Bien évidemment, les fonds seront prélevés sur d'autres chantiers qui auraient dû avoir lieu en Midi-Pyrénées et ailleurs.

Que restera-t-il de la ligne des Causses après la suppression scélérate de l'Aubrac à  la fin de l'année ?

Question : sur le tronçon Neussargues - St-Chély, l'Aubrac était-il le seul train de voyageurs à  circuler ?

Si c'était le seul, qu'était-il prévu de faire après la suppression de l'Aubrac ? le remplacer par un TER ? Ou rien du tout ?
Avatar de l’utilisateur
FDH
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2327
Enregistré le: Ven 10 Oct 2003 13:27
Localisation: A472-N88

Messagepar G.E. » Lun 26 Mar 2007 10:46

FDH a écrit:Question : sur le tronçon Neussargues - St-Chély, l'Aubrac était-il le seul train de voyageurs à  circuler ?

Si c'était le seul, qu'était-il prévu de faire après la suppression de l'Aubrac ? le remplacer par un TER ? Ou rien du tout ?


Et oui, c'était le seul train de voyageurs... La Téozisation intégrale de Paris-Clermont va lui être fatale.

Après, mystère. Le plus vraisemblable qu'il soit remplacé par un ter (Clermont ? -) Neussargues - Béziers sur le modèle de ce qui s'est passé lors de la suppression récente du dernier Paris - Rodez direct. A moins que ce ne soit qu'un service de bus, aujourd'hui bien plus rapide compte-tenu du différentiel entre l'état des routes et l'état des voies ?
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21566
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

aaa

Messagepar Raminagrobis » Ven 09 Mar 2012 14:23

Bonne nouvelle pour cette ligne.

lien de gros travaux seront faits à l'automne 2012, sur deux segments distincts de la ligne. les travaux étaient initialement prévus pour cet été, l'association de défense de la ligne a obtenu un report pour qu'elle reste ouverte pendant la saison touristique.

outre le planning, la bonne nouvelle c'est surtout le fait qu'il y ait ces travaux, ça conforte un peu sur le maintien de la ligne.

Les travaux devraient surtout permettre de faire sauter les LTV. La ligne est actuellement exploitée à petite vitesse sur plusieurs segments, notamment une zone de 34 km en auvergne est réduite à 40 kmh.
Raminagrobis
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 660
Enregistré le: Mer 14 Juil 2010 15:41

Re: Transcévenole

Messagepar G.E. » Ven 09 Mar 2012 15:48

Euh, là tu parles de la ligne des Cévennes qui est différente de la Transcévenole...

Je te pardonne l'erreur de fil car tu annonces une bonne nouvelle. :wink:
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21566
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Ligne des Causses et ligne des Cévennes: le début de la fin?

Messagepar dionysos » Ven 09 Mar 2012 18:59

Je propose à GE de modifier le titre de son article, pour évoquer la ligne des Cévennes car manifestement, il n'y a plus un tel sujet sur le forum:
Raminagrobis a écrit:Bonne nouvelle pour cette ligne.

lien de gros travaux seront faits à l'automne 2012, sur deux segments distincts de la ligne. les travaux étaient initialement prévus pour cet été, l'association de défense de la ligne a obtenu un report pour qu'elle reste ouverte pendant la saison touristique.

outre le planning, la bonne nouvelle c'est surtout le fait qu'il y ait ces travaux, ça conforte un peu sur le maintien de la ligne.

Les travaux devraient surtout permettre de faire sauter les LTV. La ligne est actuellement exploitée à petite vitesse sur plusieurs segments, notamment une zone de 34 km en auvergne est réduite à 40 kmh.
Avatar de l’utilisateur
dionysos
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1784
Enregistré le: Mar 14 Oct 2008 11:45
Localisation: Saint-Denis-lès-Martel

Suivante

Retourner vers Chemins de fer

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 6 invités

cron