[ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Aménagements, constructions, projets, ferroutage, ...

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar G.E. » Sam 01 Avr 2017 16:14

Ryanair avait aussi lancé cette idée, mais pas début avril. :lol:
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 20328
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar colvert » Sam 01 Avr 2017 19:01

http://www.mobilicites.com/011-6066-Det ... -paru.html
31 mars 2017 | par Florence Guernalec Twitter
Dette de Réseau : le décret sur la règle d'or est paru
Le principe de la règle d'or, qui vise à limiter l'endettement de SNCF Réseau, avait été voté dans la loi portant réforme ferroviaire d'août 2014. Son décret d'application est paru, le 31 mars 2017, au JO. Avec le contrat de performance, la règle d'or est le second pilier qui devait permettre au groupe public SNCF de retrouver une trajectoire financière soutenable...
Plus de deux ans et demi après le vote de la loi portant réforme ferroviaire, le décret d'application fixant la règle d'or est enfin publié au JO du 31 mars 2017. Le texte précise les règles de financement des investissements de SNCF Réseau. Son objectif est clair : il s'agit d'empêcher SNCF Réseau de s'endetter davantage via de nouveaux projets de LGV notamment à l'instar de celles qui avaient été lancé sous la présidence de Nicolas Sarkozy et qui, selon le député PS Gilles Savary, coûtent 1,5 milliard d'euros d'intérêts d'emprunts annuels à SNCF Réseau.
Or, le décret n'était pas encore paru que l'État a embarqué le gestionnaire d'infrastructure dans le projet CDG Express... Et que le financement de la LGV Bordeaux-Toulouse/Dax, estimé à 9 milliards d'euros, n'est pas bouclé. Bref, cette règle d'or, voulue par Gilles Savary, a déjà du plomb dans l'aile.
Pour autant, le député PS se félicite, dans un communiqué, de la publication du décret d'application de "cette règle prudentielle" estimant cependant qu'il "restera à surveiller sa mise en œuvre effective, notamment pour ce qui concerne les investissements de mise au gabarit, absents du décret, et son article 4 qui renvoie à la fin de la période d’amortissement (et donc à plusieurs décennies) l’effectivité de son application".
Le décret d'application précise le champ d'application de cette règle prudentielle. Certaines remarques de l'Arafer ont été prises en compte comme l'extension aux investissements sur le réseau existant s’ils sont directement liés aux nouvelles lignes à grande vitesse (raccordement au réseau existant, aménagement de capacité en amont ou en aval d'une ligne nouvelle, etc.). En revanche, l'Autorité de régulation n'a pas été suivie sur la nécessité d'évaluer les bénéfices socio-économiques des projets de développement du réseau ferroviaire.
Le texte définit également ce qu'il faut entendre par "dette financière nette" et "marge opérationnelle". Ainsi le niveau de plafond du ratio entre la dette financière nette et la marge opérationnelle est fixé à 18 comme c'était prévu dans le projet de décret initial.
Après le contrat de performance signé entre l'État et SNCF Réseau jugé "irréaliste" par l'Arafer, cette règle d'or ne devrait pas plus permettre au gestionnaire d'infrastructure de retrouver une trajectoire financière soutenable.
Florence Guernalec

lien vers le decret: https://www.legifrance.gouv.fr/affichTe ... 0034315075
colvert
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 689
Enregistré le: Jeu 29 Nov 2012 21:43

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar road66 » Sam 01 Avr 2017 20:02

Bsr

Cette pseudo règle d'or va plomber les futures infrastructures ferroviaires nouvelles: quelle connerie !
road66
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 332
Enregistré le: Sam 15 Juil 2006 14:14

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar G.E. » Dim 02 Avr 2017 10:24

Non, elle va permettre, au mieux, de ne pas accélérer le rythme de progression de la dette. :mrgreen: :shock:
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 20328
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar Brad » Dim 02 Avr 2017 11:03

Elle doit surtout permettre d'enfin utiliser les recettes des péages pour financer la maintenance et la rénovation des infrastructures existantes et d'essayer de remettre à niveau le réseau actuel (ce qui n'est déjà pas gagné...)
Avatar de l’utilisateur
Brad
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 357
Enregistré le: Lun 19 Fév 2007 13:44

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar colvert » Dim 02 Avr 2017 16:35

gavatx76 a écrit:Des (gros) sous pour le reseau...

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/12/21/l-etat-promet-46-milliards-d-euros-pour-renover-le-reseau-sncf_5052326_3234.html

L’Etat promet 46 milliards d’euros pour rénover le réseau SNCF
Sur dix ans, l’effort portera sur les lignes les plus fréquentées et sur le réseau régional. Ce plan de financement pluriannuel était attendu.
LE MONDE ECONOMIE | Par Éric Béziat
[...]

après 3 mois d'examen, l'ARAFER donne un avis très sévère:
http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html
L’Arafer étrille le plan d’investissement de la SNCF
Le gendarme du rail a rendu jeudi un avis très sévère sur le contrat de performance passé avec l’Etat.
LE MONDE ECONOMIE | 30.03.2017 à 13h53 • Mis à jour le 30.03.2017 à 15h33 | Par Éric Béziat
Image
C’était la loi de programmation qui devait sauver le réseau ferré français. Le projet de « contrat de performance entre l’Etat et SNCF Réseau », approuvé le 20 décembre 2016 par l’établissement ferroviaire, était le plan décennal tant attendu par le secteur. Un objectif chiffré de 46 milliards d’euros d’investissements entre 2017 et 2026 pour remettre la SNCF sur les rails, et son réseau en bon état après des années de maintenance déficiente et de grande vitesse dominante.

Lire aussi : La crise du rail au cœur des propositions des candidats à la présidentielle sur le transport
http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html

L’Etat et la société nationale étaient enfin arrivés à se mettre d’accord sur une vision de long terme, comme prévu dans la grande loi de 2014 portant réforme ferroviaire, et qui avait réorganisé la SNCF en un triptyque : un établissement de tête chapeautant deux entités, SNCF Mobilités, gestionnaire des trains, et SNCF Réseau, gestionnaire des rails.
Il restait un troisième larron à convaincre de la pertinence de ce contrat : l’autorité de régulation des activités ferroviaires et routières, l’Arafer, chargée justement par la loi de rendre un avis préalable (non contraignant juridiquement) avant que le texte ne soit transmis au Parlement. C’est précisément ce que vient de faire le gendarme du rail, jeudi 30 mars. Et, après avoir bien pris le temps d’étudier le dossier (l’Arafer a été saisie du dossier il y a plus trois mois), l’institution indépendante remet tout le dispositif en cause.
« Absence d’engagements crédibles »
« Manque d’indicateurs de performance, maîtrise des coûts non garantie, orientations tarifaires à revoir, trajectoire financière irréaliste, engagements flous… » L’avis que l’autorité pose sur la place publique est pour le moins tranché. Au fond, l’Arafer, dirigée depuis cet été par l’ancien député socialiste du Nord, Bernard Roman, reproche une insuffisance de rigueur dans l’établissement de ce plan, mal préparé, sans concertation réelle, sans vraie consultation préalable.
Le projet « manque les objectifs fixés par la loi de réforme ferroviaire », écrit l’Arafer dans ses conclusions, à savoir constituer une feuille de route contraignante, donner aux opérateurs ferroviaires de la visibilité et assurer le redressement financier de SNCF Réseau. « Le régulateur souligne l’absence d’engagements crédibles des deux parties contractantes, poursuit l’autorité, ce qui prive le secteur ferroviaire d’une indispensable vision de long terme, notamment dans la perspective de la prochaine ouverture du marché domestique à la concurrence. » En résumé, copie à revoir !
Il y a bien çà et là quelques satisfecit dans les 30 pages d’avis. A commencer par la « réorientation pertinente des priorités dans la gestion du réseau ». L’Arafer salue en effet le choix de donner la priorité au réseau dit « structurant », là où circulent le plus de trains, et pour lequel l’Etat prévoit d’investir 28 milliards d’euros sur l’enveloppe globale de presque 50 milliards d’effort financier. « Un des points positifs de cet avis est qu’il valide notre stratégie industrielle », ­confirme Patrick Jeantet, PDG de SNCF Réseau. Prenant acte des critiques de l’Arafer, il estime toutefois que le contrat donne « une véritable visibilité financière » aux futurs investissements. « Je soumettrai le texte au vote du conseil d’administration pour vote définitif le 18 avril », indique-t-il.
« Difficilement crédible »
De même, le gendarme du rail relève que les objectifs de productivité de 1,2 milliard d’euros par an à terme en 2026 sont « ambitieux », « cohérents avec les efforts nécessaires » et atteignables puisque comparables à ceux réalisés par d’autres gestionnaires d’infrastructure ailleurs en Europe.

Lire aussi : La SNCF est revenue aux bénéfices en 2016 mais son modèle économique reste fragile
http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html
Mais c’est à peu près tout pour le positif… Le reste du rapport est une longue déploration aux formules parfois cinglantes. Sur les objectifs de productivité cités plus haut, par exemple, l’Arafer note que « SNCF Réseau n’a pas été en mesure de préciser le détail des actions projetées pour concrétiser cet engagement ». L’autorité a remarqué que le contrat prévoit un fort accroissement des gains de productivité à partir de 2021 (155 millions d’euros par an contre 77 auparavant) sans qu’aucune explication ne soit donnée pour justifier cette accélération, par conséquent « difficilement crédible ».
Faute d’outils d’évaluation des résultats, l’Arafer estime qu’il sera très difficile de suivre la mise en œuvre du plan. « Des indicateurs contractuels cruciaux, sur la productivité de l’entretien, la qualité de service des circulations fret et voyageurs ainsi que la qualité de l’infrastructure par axe, ne sont pas définis dans le projet de contrat, poursuit le gendarme du rail. Il est donc amputé d’objectifs sur des critères importants pour mesurer la performance du gestionnaire d’infrastructure. »
Dérive financière de SNCF Réseau
Mais il y a plus grave. Et cela concerne la dérive financière de SNCF Réseau, dont la dette a atteint 42 milliards d’euros en 2016. « Les prévisions de recettes de péages inscrites dans la trajectoire financière sont exagérément optimistes, en particulier au-delà de 2020. » L’Arafer estime que le contrat ne prend pas assez en compte le réel dans ses simulations et en particulier « les conséquences des augmentations de péages prévues sur l’évolution des trafics ». « Les orientations tarifaires semblent déconnectées des réalités économiques, et notamment d’un contexte marqué par une forte concurrence entre les modes de transport », écrit le gendarme du rail.
Et la conséquence peut se révéler dramatique. Dans ces conditions, « rien ne permet d’assurer que l’augmentation de presque 40 % de la dette de SNCF Réseau par rapport à aujourd’hui [63 milliards d’euros prévus en 2026], bien que considérable, soit contenue à ce niveau ». Alerte à la bombe financière !
SNCF Réseau n’est évidemment pas seul à essuyer le feu des critiques de l’Arafer. L’Etat, l’autre partie contractante, est également visé. L’autorité lui adresse parfois des reproches directs visant sa capacité à promettre ce qu’il aura du mal à tenir (« au vu de l’historique, l’augmentation des subventions prévue sur la période du contrat serait tout à fait exceptionnelle ») ou, à l’inverse, son art de ne pas se mouiller (« L’Etat se borne à “veiller à la cohérence et au bon fonctionnement du système ferroviaire national”, sans s’engager sur le niveau de son soutien financier »).
Lire aussi : L’Etat actionnaire prié de réduire sa voilure
http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html
colvert
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 689
Enregistré le: Jeu 29 Nov 2012 21:43

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar jacques43 » Sam 07 Oct 2017 09:59

Je vous communique une étude intéressante sur les petites lignes secondaires.
Un rapport qui montre que des petites lignes peuvent avoir un meilleur ratio coût/recettes que des lignes régionales plus importantes.
Et qui montre aussi que la SNCF n'est pas la plus adaptée pour la gestion de ces liaisons locales.
On y apprend même que SNCF Réseau se sert - grassement - sur les lignes dont la gestion est déléguée puisqu'elle ne fait pas l'entretien correspondant à la somme perçue. :shock:

http://www.infra-transports-materiaux.cerema.fr/IMG/pdf/1643w-_Rapport_petites_lignes.pdf

Un résumé intéressant sur transportrail : http://transportrail.canalblog.com/archives/2016/09/27/34371881.html
jacques43
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 312
Enregistré le: Mar 30 Avr 2013 13:34

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar greg59 » Jeu 15 Fév 2018 19:05

Rapport Spinetta :
https://www.francetvinfo.fr/economie/tr ... 12108.html
https://www.ecologique-solidaire.gouv.f ... viaire.pdf
Un sacré big bang est prévue ! :shock:

Voici la liste des lignes qui pourraont être fermées à terme sauf reprise par la région :
Image
greg59
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 704
Enregistré le: Mer 29 Sep 2010 17:28
Localisation: Dunkerque

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar Jake Sully » Jeu 15 Fév 2018 20:05

Ce serait bien d'avoir la légende de la carte quand même.
Avatar de l’utilisateur
Jake Sully
Route Départementale
Route Départementale
 
Messages: 183
Enregistré le: Ven 20 Avr 2012 19:33
Localisation: Montévrain

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar greg59 » Jeu 15 Fév 2018 20:50

Jake Sully a écrit:Ce serait bien d'avoir la légende de la carte quand même.

Oups !
Pour la carte, le rapport ci joint, à la page 50 : https://www.ecologique-solidaire.gouv.f ... viaire.pdf
greg59
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 704
Enregistré le: Mer 29 Sep 2010 17:28
Localisation: Dunkerque

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar road66 » Jeu 15 Fév 2018 21:50

bsr


Spinetta roule pour le lobby liberal !!
Il est président de LASAIRE Laboratoire Social d'Action, d'Innovation, de Réflexion et d'échange : tout un programme de démantèlement et d'affaiblissement du service public !

https://www.challenges.fr/politique/rec ... ncf_567768
road66
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 332
Enregistré le: Sam 15 Juil 2006 14:14

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar Alexandre » Jeu 15 Fév 2018 23:16

Cela dit, ça ne doit pas s’empecher de se poser des questions sur le système ferroviaire qui, s’y rien n’est fait, risque purement et simplement de mourir... et là le service public...
Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Admin
Admin
 
Messages: 12260
Enregistré le: Ven 20 Déc 2002 20:35
Localisation: Val de Marne

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar Hanternoz » Ven 16 Fév 2018 09:05

Le réseau TGV est 'abouti'. Pour les parisiens certainement.
Hanternoz
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 416
Enregistré le: Jeu 18 Sep 2003 14:18
Localisation: Sucé Sur Erdre

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar mauzemontole » Ven 16 Fév 2018 11:59

Hanternoz a écrit:Le réseau TGV est 'abouti'. Pour les parisiens certainement.

En même temps il a été fait par des parisiens le rapport
mauzemontole
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 315
Enregistré le: Ven 08 Oct 2010 15:47
Localisation: Hélas POLT

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar Léman Express » Ven 16 Fév 2018 21:23

C'est vraiment un ramassis de conneries...

Tout casser en 50 ans tout en prélevant toujours plus d'impôts pour toujours moins de service à la population en 8 points :

1 - Abandonner puis supprimer des dessertes des territoires de province (et pas que ferroviaires).
2 - Constater la mort de ces territoires (population, activités...).
3 - Constater une hausse des activités et de la population sur les grandes agglomérations. (Et au passage en faisant flamber l'immobilier).
4 - Constater que les infrastructures de transport de ces dites grandes agglomérations sont surchargées.
5 - Supprimer d'autres dessertes qui ne l'ont pas été dans le point 1 afin d'investir sur celles du point 4 en expliquant que les bouseux des campagnes n'ont pas besoin de trains.
6 - "Convaincre" (bon c'est pas bien compliqué en même temps...) le "peuple" du bien fondé de ces "mesures" en les montant les uns contre les autres avec la complicité toujours sans faille des médias.
7 - Attendre une petite décennie.
8 - Reprendre au point 2.

Ils sont doués quand même, faire un chantage de niveau CE1 sur la reprise de la dette issue des choix de l'Etat sur la grande vitesse en échange de l'appauvrissement des travailleurs du rail. C'est vraiment prendre les gens pour des cons, mais ça marche alors... CQFD. :idea:

Un énarque de 75 balais qui émarge chaque JOUR un salaire équivalent à un mois de travail d'un conducteur de trains en disant sans trembler des genoux qu'ils sont des odieux privilégiés et mènent le pays à la ruine. Et les gens applaudissent. :bravo:

Pauvre pays. :|
Avatar de l’utilisateur
Léman Express
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 258
Enregistré le: Lun 23 Juil 2007 20:18
Localisation: Au bout de l'A77

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar tanaka59 » Ven 16 Fév 2018 21:39

Un tel rapport met à mal des projets comme le RER Arras / Lens<>Douai / Lille . Qui peut investir 1 milliard pour un tel projet ? Ni la région , ni l'état.

La suppression de certaines dessertes transfrontalières et tout simplement scandaleuse . Déjà evoqué il y a quelques mois : Comines / Lille , Tourcoing / Courtrai , Lille / Tournai ou encore Mons / Valenciennes. Faute de rentabilités sur ces lignes ( et de budget également ... ) la SNCF ainsi que la SNCB se désengage .

http://www.dhnet.be/regions/tournai-ath ... 263f844672
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1890
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar jacques43 » Ven 16 Fév 2018 22:11

Léman Express a écrit:1 - Abandonner puis supprimer des dessertes des territoires de province (et pas que ferroviaires).
2 - Constater la mort de ces territoires (population, activités...).
3 - Constater une hausse des activités et de la population sur les grandes agglomérations. (Et au passage en faisant flamber l'immobilier).
4 - Constater que les infrastructures de transport de ces dites grandes agglomérations sont surchargées.
5 - Supprimer d'autres dessertes qui ne l'ont pas été dans le point 1 afin d'investir sur celles du point 4 en expliquant que les bouseux des campagnes n'ont pas besoin de trains.
6 - "Convaincre" (bon c'est pas bien compliqué en même temps...) le "peuple" du bien fondé de ces "mesures" en les montant les uns contre les autres avec la complicité toujours sans faille des médias.
7 - Attendre une petite décennie.
8 - Reprendre au point 2.


Ta description me fait penser à la ligne Brive - Ussel : un campus étudiant à Egletons dans le BTP très connu, un lycée du bois à Meymac, un lycée pro à Neuvic (relié par bus à la gare d'Ussel) et bien-sûr la desserte d'Ussel.

La ligne ferroviaire joue un rôle essentiel dans l'accessibilité à ces établissements pour les étudiants. La remettre en cause signifierait baisser leur attractivité et potentiellement entrainer une sorte de délaissement. Et ce même gouvernement qui donne des leçons d'écologie et d'éducation :!: :shock:

Et il faudrait peut-être voir que pas mal de "petites lignes" alimentent "les grandes lignes". Donc si on réduit les petites lignes au néant, on fragilise mécaniquement les plus grandes... Ce qui permet de recommencer une saignée. A force d'élaguer, il ne reste que le tronc.

Mais de toutes façons il faut garder en tête que l'essentiel du rapport ne fait que d'organiser une politique voulue et votée par l'Europe qui a érigé la concurrence comme une véritable idéologie devant s'appliquer dans n'importe quel secteur, y compris les plus stratégiques (énergie notamment). Peut-être qu'un jour, le "peuple européen" remettra en cause cette doctrine.
Modifié en dernier par jacques43 le Ven 16 Fév 2018 22:36, modifié 1 fois.
jacques43
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 312
Enregistré le: Mar 30 Avr 2013 13:34

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar tml » Ven 16 Fév 2018 22:36

Ce rapport se base uniquement sur le trafic des voies sans réelle prise en compte de la réalité du terrain.

Il y a aussi de nombreuses petites lignes où le nombre de circulation de trains est faible faute de sillon libre pour atteindre les grandes gares (saturation des noeuds ferroviaires), des circulations sont alors faites en autocars mais n'atteignent pas les performances du train : durée du trajet + service (comme la possibilité de prendre un vélo à bord). Ces conditions dégradées détourne le potentiel voyageur qui se tourne vers la voiture individuelle...alors qu'il y a un réel potentiel de voyageurs pour le train.
tml
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 619
Enregistré le: Mar 24 Jan 2006 21:34
Localisation: Île de France

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar Samib » Sam 17 Fév 2018 12:00

Moi je connais pas les lignes en question. Il y en a peut être qui pourraient être améliorées et gagner en fréquentation, mais quand le nombre de train est faible on ne peux pas attirer les gens, et quand le peu de trains circulant est quasi vide on ne va pas en ajouter ...

Hier au JT de 13 h de F2 ils montraient l'exemple d'une ligne de Bretagne (vers Dinan si je me souviens bien). Et bien vu les chiffres annoncés pour moi ça n'a plus de sens de faire du ferroviaire, il faut mettre en place des cars, ça coûte beaucoup moins, c'est plus vite rempli vu que c'est plus petit, du coup tu peux augmenter la fréquence ... Abandonner le ferroviaire ce n'est pas forcément abandonner le service public, certes ce sera un peu moins rapide mais sur petites distances la différence ne sera pas énorme.

Au contraire on nous dit que le TGV n'est pas toujours rentable et qu'il y a eu trop d'investissements là dessus mais sur grande distance c'est quand même un super service le TGV, moi je ne me verrais pas faire Laval Nancy en car. Si je choisis de ne pas prendre la voiture c'est pour gagner du temps et du confort.

Et pour les suggestions sur le statut on va peut être pas polémiquer ici mais si en effet comme le dit Léman il ne faut pas faire passer les conducteurs pour d'odieux privilégiés, et ceux qui font les rapports sont souvent autant favorisés; il serait quand même temps en France de mettre fin à certains avantages, il faudrait homogénéiser certains régimes en terme d'âge à la retraite par ex.

De toute façon les cheminots réagissent là dessus suite à ce rapport mais Macron dès sa campagne a dit que ce qu'il veux en terme de retraite c'est mettre tout le monde pareil.
Samib
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3069
Enregistré le: Lun 19 Nov 2007 18:47

Re: [ SNCF ] Discussion générale, enjeux...

Messagepar eomer » Sam 17 Fév 2018 12:38

greg59 a écrit:
Jake Sully a écrit:Ce serait bien d'avoir la légende de la carte quand même.

Oups !
Pour la carte, le rapport ci joint, à la page 50 : https://www.ecologique-solidaire.gouv.f ... viaire.pdf

Merci beaucoup.
Si je comprend bien, ce sont les tronçons en rouge qui devraient etre définitivement fermés. Bcp sont des doublons qui avaient été construits pour des raisons stratégiques mais dans le massif central, faute de n'avoir jamais choisi, on va finir par perdre les deux liaisons nord-sud et les deux liaisons est-ouest.
Ce qui me fait le plus mal: la ligne Gannat-Montlucon qui est magnifique et relie Montlucon à la fois à Clermont et à Lyon. Après, c'est sur qu'un car direct Clermont-Montlucon circulant sur l'A71 est bien plus rapide.

Je suis un peu etonné par la carte des flux TG page 63: on nous explique sans arret que le tronçon Massy-Courtalain est en voie de saturation mais le trafic semble bien moins important qu'entre Valence et Avignon. On est a peine qu dessus du tronçon Avignon-Marseille.
Avatar de l’utilisateur
eomer
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5298
Enregistré le: Sam 14 Juin 2003 18:27
Localisation: A4/A86 (tronc commun)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Chemins de fer

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité