[ LN ] LGV Sud-Europe-Atlantique (2) : Poitiers - Limoges

Aménagements, constructions, projets, ferroutage, ...

Re: [ LN ] LGV Sud-Europe-Atlantique (2) : Poitiers - Limoge

Messagepar eomer » Mer 30 Nov 2016 09:01

kaiservinz a écrit:Pas forcément d'accord, car un gros chantier de rénovation, ça fait aussi du boulot. Et dans le cas de l'axe Poitiers - Limoges, les entreprises locales bénéficieront certainement plus de la mise à 2X2 voies de la route que du TGV.

Je pense comme toi: les très gros projets style LGV, aéroports ou grands ponts sont généralement confiés à de très gros acteurs qui pressurisent au maximum leurs sous-traitants pour s'attribuer la quasi-totalité de la marge. Des projets plus légers peuvent être confiés à des entreprises locales sans intermédiaire gourmand.
Avatar de l’utilisateur
eomer
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5132
Enregistré le: Sam 14 Juin 2003 18:27
Localisation: A4/A86 (tronc commun)

Re: [ LN ] LGV Sud-Europe-Atlantique (2) : Poitiers - Limoge

Messagepar colvert » Mer 30 Nov 2016 20:03

En droit, la LGV n'existe plus, ce que confirme le chef de mission LGV Poitiers-Limoges de la direction territoriale de Nouvelle-Aquitaine et donc exit emplacements réservés dans les PLU et autres documents, et si, comme le précise le secrétaire général de la préfecture de la Vienne, les communes peuvent supprimer les emplacements réservés de leur documents, il précise aussi que "la décision du gouvernement d'abandonner ou non le projet de LGV n'est pas encore intervenue"...
http://www.lanouvellerepublique.fr/Vien ... es-2920329
L'encombrant fantôme de la LGV Poitiers-Limoges
30/11/2016 05:46
Les opposants souhaitent la suppression des références à la LGV dans les documents d'urbanisme.
Alors que l’État refuse d’enterrer le projet, SNCF Réseau semble avoir tourné la page. Et voilà que surgit l’hypothèse d’une ligne alternative Limoges-Ruffec…
Le fantôme de la LGV Poitiers-Limoges continue de hanter les riverains, le long des 112 km du tracé. Le Conseil d'État a bien annulé le décret d'utilité publique du chantier en avril dernier mais la volonté affichée par le président de la République de relancer le projet, en Corrèze, le 8 octobre, a semé le trouble.
Un opposant de la Haute-Vienne a donc décidé de demander par écrit à SNCF Réseau (ex-RFF) d'acquérir son terrain, usant du droit de délaissement dont bénéficient les propriétaires dans les emplacements dits réservés. Dans un courrier de réponse daté du 21 novembre et publié par France 3 Limousin, le chef de mission LGV Poitiers-Limoges de la direction territoriale de Nouvelle-Aquitaine lui confirme que ces « emplacements réservés n'existent plus en droit » depuis l'annulation du décret d'utilité publique.
" Contradiction la plus totale "
Il ajoute que cela vaut aussi pour « la mise en compatibilité des documents d'urbanisme » : « Les dispositions des plans d'occupation des sols (POS) et des plans locaux d'urbanisme (PLU) qui avaient été modifiés par la déclaration d'utilité publique (DUP) du 10 janvier 2015 […] n'ont plus d'existence légale. »
C'est exactement la réponse que Nicolas Bourmeyster attendait. Le président du collectif Non à la LGV Poitiers-Limoges avait d'ailleurs écrit à la préfète de la Vienne, au mois de juin, pour lui demander de supprimer les références à la LGV dans les documents d'urbanisme.
« À ce jour, la décision du gouvernement d'abandonner ou non le projet de LGV n'est pas encore intervenue », lui a répondu le secrétaire général de la préfecture dans un courrier daté du 4 juillet. « Les communes peuvent ainsi à leur convenance et jusqu'à nouvel ordre, supprimer les prescriptions de leur document d'urbanisme liées à la LGV ou bien les maintenir. »
Nicolas Bourmeyster attend maintenant une « clarification ». « On est dans la contradiction la plus totale entre SNCF Réseau et l'État qui entretient l'illusion que rien n'est fini », s'étonne-t-il. Pour lui, « le projet n'existe plus ». En Haute-Vienne, les opposants évoquent d'ailleurs déjà une autre piste : un nouveau projet de LGV, entre Limoges et Ruffec cette fois, pour rejoindre la ligne Tours-Bordeaux.
Baptiste Bize
colvert
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 587
Enregistré le: Jeu 29 Nov 2012 21:43

Re: [ LN ] LGV Sud-Europe-Atlantique (2) : Poitiers - Limoge

Messagepar colvert » Dim 04 Déc 2016 12:38

eomer a écrit:[...]Aucune gare nouvelle ne serait implantée au niveau de Ruffec : les rares TGV desservant la ville sont des Paris-Bordeaux caboteurs circulant sur la ligne classique a partir de Poitiers.
L’intérêt de ce tracé Sud, c'est la creation de TGV ESpagne-Bordeaux-Angouleme-Limoges prolongeable ultérieurement vers Clermont et Lyon .
C’était, jusqu'en 2006, le discours d'Altro et Denanot etait un des plus farouche partisan de cette solution. La plupart des élus du Limousin étaient assez neutre quand au choix du traces mais c'est Rodet qui tenait a la solution centrale. L'ancien maire de Limoges, par son entêtement, a contribue a créer les conditions de l'annulation de la DUP: un beau gâchis.
[...]

Et on continue toujours à s'agiter pour cette éventuelle solution de substitution Ruffec-Limoges, mais si ce tracé évoqué en 2006 a été abandonné c'est qu'il était moins pertinent, et donc pourquoi l’évoquer à nouveau?
http://www.charentelibre.fr/2016/12/01/ ... 071411.php
Transports publics
Une ligne Ruffec-Limoges pour oublier Poitiers ?
Une éventuelle ligne Limoges-Ruffec permettrait de rejoindre la nouvelle LGV au nord de la Charente.
Par Ismaël KARROUM, publié le 1 décembre 2016, modifié le 2 décembre 2016.

La LGV Poitiers-Limoges a été abandonnée. Un député européen assure que le ministère travaille sur un tracé passant par Ruffec.
Une LGV de Ruffec à Limoges? ça ressemble à un canular qui ne serait pas de saison. C’est pourtant l’hypothèse relayée par le député européen de Haute-Vienne, Jean-Paul Denanot, et reprise par nos confrères du Populaire du Centre et de France3 Limousin. Alors que le Conseil d’État a annulé la déclaration d’utilité publique (DUP) de la LGV Limoges-Poitiers, le député européen assure que le ministère des Transports étudie un nouveau tracé qui passerait par Ruffec afin de relier Limoges à la LGV. «Aux yeux du ministère, ce serait un moyen d’éviter les arguments sur lesquels le Conseil d’État s’est appuyé pour annuler la DUP. Mais ce n’est qu’une hypothèse», indique Jean-Paul Denanot.
En Charente, c’est la surprise. C’est en étant interrogé sur le sujet que François Bonneau, le président du Département, le découvre. Pour l’instant, il ironise: «Jamais entendu parler de ça. Je pense que c’est juste le rêve éveillé d’un élu du Limousin.» Pas plus d’informations du côté de la Région ou des autres collectivités.
Un tracé déjà évoqué en 2006
À Ruffec, Bernard Charbonneau, qui se bat pour obtenir des arrêts LGV en sa gare de Ruffec, n’a eu aucun contact à ce sujet-là. C’est via la presse que le maire a appris l’existence de cet hypothétique projet «de réhabilitation de la ligne». Mais il est sceptique: «Vu l’ambiance et les finances des collectivités, je vois mal cette ligne se réaliser, mais je peux me tromper.» Il ajoute toutefois: «S’ils veulent la faire, j’appuierai.»

En fait, selon Jean-Paul Denanot, le ministère ressuscite un tracé qui était déjà dans le dossier initial de raccordement à la LGV de Limoges en2006. Il y avait trois tracés, à l’époque, dont un appelé tracé sud et qui utilisait au maximum la LGV Tours-Bordeaux. Un raccordement était effectué à la LGV au nord de Ruffec, aux confins de la Charente, de la Vienne et des Deux-Sèvres, aux alentours de Londigny, pour bifurquer à l’est direction Limoges. Aucune connexion avec la gare de Ruffec, donc, juste un virage à quasiment 90degrés pour faire filer un train dans la campagne charentaise via Champagne-Mouton, Confolens, le nord de Saint-Junien et un terminus en gare de Limoges. Zéro arrêt en Charente, donc.

Ce tronçon, d’une longueur de 90kilomètres, était le moins cher, mais pas forcément le plus fonctionnel. En 2009, c’est donc le tronçon central, reliant Limoges à Poitiers, qui avait été retenu avant de soulever une vague d’opposants locaux. Et d’être finalement retoqué par le Conseil d’État.
En guise de repli, Jean-Paul Denanot assure donc que le ministère a ressorti des cartons l’hypothèse du tracé charentais.Mais d’autres solutions sont également à l’étude: une amélioration de la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse ou une autre ligne passant par Vierzon (Cher).
colvert
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 587
Enregistré le: Jeu 29 Nov 2012 21:43

Re: [ LN ] LGV Sud-Europe-Atlantique (2) : Poitiers - Limoge

Messagepar G.E. » Dim 04 Déc 2016 18:51

François Hollande n'étant pas candidat à sa réélection, on peut considérer que ce projet est définitivement mort et enterré.

Ça tombe bien, la RN147 demande urgemment des financements pour sa sécurisation. C'est là que doivent se porter les crédits.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 19845
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [ LN ] LGV Sud-Europe-Atlantique (2) : Limoges-Ruffec

Messagepar eomer » Mar 10 Jan 2017 20:34

Il semblerait que l'association Altro se décide à revenir aux fondamentaux: dommage d'avoir perdu 10 ans a soutenir le projet passant par l’itinéraire central.
Image
Il serait temps d'evoquer Limoges-Ruffec avec les liaisons Limoges-Paris et Limoges-Bordeaux
Bon: remarquons qu'à l'Est de Montlucon, c'est du délire car il n'y a déja guère de chance pour que le POCL descende au sud de Moulins et à fortiori à l'ouest de la Foret de Tronçais...(Clermont-Lyon en 0h35, c'est de la science-fiction surtout si l'on emprunte la ligne classique jusqu'à St Germain de Fossés: peut être un hyperloop). Mais il y a de l'idée.
Modifié en dernier par eomer le Mer 11 Jan 2017 16:30, modifié 4 fois.
Avatar de l’utilisateur
eomer
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5132
Enregistré le: Sam 14 Juin 2003 18:27
Localisation: A4/A86 (tronc commun)

Re: [ LN ] LGV Sud-Europe-Atlantique (2) : Poitiers - Limoge

Messagepar G.E. » Mer 11 Jan 2017 14:08

Enfin, ce n'est pas pour demain, ni après-demain !! :ptdr:
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 19845
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [ LN ] LGV Sud-Europe-Atlantique (2) : Poitiers - Limoge

Messagepar colvert » Jeu 13 Avr 2017 20:36

Où l'on voit que la liaison Ruffec-Limoges fait peut-être partie des hypothèses pour remplacer Poitiers-Limoges
http://www.lepopulaire.fr/limoges/trans ... 61957.html
Transport ferroviaire
L’urgence du désenclavement du Limousin
Limoges Transport
Publié le 12/04/2017 à 14h31
Michel Delebarre remettra son rapport sur l'accessibilité en Limousin au ministre des Transports avant le premier tour de la présidentielle. Selon des observateurs, il faut s’attendre à une savante synthèse…
En annulant la déclaration d’utilité publique de la ligne à grande vitesse Limoges-Poitiers, le Conseil d’Etat a rejeté trente ans en arrière le dossier d’accessibilité du Limousin et plus largement de tous les territoires situés au sud de Brive-la-Gaillarde. Car si nombre d’observateurs estiment que « tout le travail fourni ne l’a pas été en vain », il faut bien reconnaître que rarement les perspectives n’ont été si peu dégagées pour le désenclavement de la région… Et ce même si la ligne Polt va connaître pour un milliard d’euros de travaux dans les mois à venir.
LGV Limoges-Poitiers : vers de nouvelles hypothèses ? : http://www.lepopulaire.fr/limoges/trans ... 23529.html
En reprenant à l’envi les propos volontaristes de François Hollande tenus lors d’une visite en Corrèze en octobre, les plus optimistes et ses fidèles, ont vu la volonté présidentielle de sortir de l’ornière ce dossier avant la fin du quinquennat.
Les autres craignent que cette nouvelle mission finisse dans un tiroir à l’aube d’un changement de gouvernement avec le sentiment d’un nouvel effet d’annonce sans lendemain.
Image
Que faut-il donc attendre du rapport de Michel Delebarre, le sénateur du Nord ? Nombre de ceux qui l’ont rencontré et ont exprimé leur point de vue, estiment que ce rapport sera multimodal, mêlant rail, route et avion.
Michel Delebarre, lors d’un entretien qu’il nous a accordé l’avait précisé : « J’essaie de voir comment entre l’aérien, le routier et le ferroviaire on peut trouver des modalités de complémentarités qui soient astucieuses ».
Cette opération, pas loin d’être celle de la dernière chance, il faudra bien que le prochain gouvernement finisse par s’en emparer.
En Limousin et même au-delà, on s’est activé afin de faire passer des messages à celui qui fut ministre des Transports sous François Mitterrand. « J’ai l’impression que ce milieu a encore envie de s’exprimer mais en précisant bien que c’est la dernière fois qu’ils s’expriment. » A bon entendeur.
Relancer une déclaration d'utilité publique divise
Le débat a rejailli lors du deuxième comité de pilotage de la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse. Faut-il relancer une déclaration d’utilité publique (DUP) sur le même principe que la précédente et que le Conseil d’Etat a annulé ?
Nombre d’observateurs et d’intervenants dans le dossier s’étonnent du travail effectué par les fonctionnaires qui ont monté le dossier. Certains parlent même de « faute professionnelle », de « dossier ni fait ni à faire » « voué à l’échec avant même d’être examiné ».
Désormais deux thèses s’affrontent : l’abandon pur et simple de ce tracé déjà retoqué pour des tracés alternatifs et ceux qui pensent qu’il est encore possible de relancer une DUP « bien ficelée ».
Avenir. La ligne LGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon doit soutenir la ligne Paris-Lyon existante qui arrivera à saturation d’ici 2035.
Alain Rodet, député de la Haute-Vienne pour encore quelques jours et ancien maire de Limoges, avait déclaré « il ne faut pas considérer la décision du Conseil d’Etat comme une mise à mort. Il faut continuer à se battre pour le barreau ». Et de renvoyer les autres tracés avancés par ailleurs à de fumeuses théories. « Le Pocl ne se fera jamais ! » avions-nous relayé.
Jean-Claude Sandrier, président de l’association Urgence ligne Polt avait peu goûté cette idée. « Je trouve qu’on reste sur des arguments qui datent un peu et ne prennent pas en compte la réalité d’aujourd’hui », avait-il déclaré.
Quant à Frédéric Cueille, représentant CGT, il estime qu’« aujourd’hui, ce n’est pas le sujet. La décision a été prise d’abandonner ce projet, de rénover l’axe historique et de travailler à autre chose, qui pourrait irriguer l’Auvergne et le Limousin ».

A Priori ce tracé est ouest est soutenu par Altro :
L’association Altro croit en l’avenir de la Via Atlantica relayant l’est et l’ouest de l’Europe.
http://www.lepopulaire.fr/limoges/trans ... 61980.html
colvert
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 587
Enregistré le: Jeu 29 Nov 2012 21:43

Re: [ LN ] LGV Sud-Europe-Atlantique (2) : Poitiers - Limoge

Messagepar gavatx76 » Ven 14 Avr 2017 08:23

Bien sûr qu'Altro (et seulement eux) y croit, c'est leur raison d'être...
gavatx76
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3816
Enregistré le: Jeu 01 Nov 2007 01:50
Localisation: 41º20'N 02º02'E

Re: [ LN ] LGV Sud-Europe-Atlantique (2) : Poitiers - Limoge

Messagepar rerefr » Ven 14 Avr 2017 08:46

En plus, ils ont l'art de tromper le graphique en mettant la même symbolique pour une LGV existante (Paris-Poitiers) que pour Rennes-Nantes-Angers et Lyon-Turin.
Histoire de dire : reste plus que ce tronçon...
Avatar de l’utilisateur
rerefr
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1691
Enregistré le: Mer 03 Mai 2006 13:10
Localisation: pas dans le midi, à  mon grand regret

Re: [ LN ] LGV Sud-Europe-Atlantique (2) : Poitiers - Limoge

Messagepar eomer » Ven 14 Avr 2017 09:06

rerefr a écrit:En plus, ils ont l'art de tromper le graphique en mettant la même symbolique pour une LGV existante (Paris-Poitiers) que pour Rennes-Nantes-Angers et Lyon-Turin.

Cette infographie vient du groupe de presse Centre-France et non d'Altro: en plus des points relevés ci-dessus, elle est truffée d'erreurs.
Par exemple, le tracès "Médian" de POCL ne dessert certainement pas Nevers ET Moulins: il prévoit une gare au niveau de Magny-Cours. Quant au tracès Ouest, il est peu probable qu'il descende jusqu'à Vierzon puis Moulins.

Point positif: Altro et les collectivités qui la soutienne acceptent ENFIN de considérer dans leur ensemble les projets POCL, Limoges-Poitiers et Transline-Via Atlantica ainsi que l'amélioration des lignes classiques. J'avais emis ce veux lors de l'AG de La Rochelle le 20 juin 2012 et je m'tais fait incendier par les Picto-Charentais et les Limousins (*) avec la bénédiction des membres du bureau d'Altro (à l'exception notable de Marsu qui était partiellement d'accord avec moi) sous pretexte que "cela risquait de retarder le Poitiers-Limoges".
Bref: on a toujours tort d'avoir raison trop tôt.

(*) Leurs représentants ne venaient aux AG que pour être bien sur que personne n'oserait remettre en cause leur projet ou même simplement leur calendrier. Evidement, mes manières de rustre et ma tendance à dégommer les politiciens tout en faisant remarquer que j'étais présent à mes frais et sur mes RTT, ca plaisait pas forcément.
Avatar de l’utilisateur
eomer
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5132
Enregistré le: Sam 14 Juin 2003 18:27
Localisation: A4/A86 (tronc commun)

Re: [ LN ] LGV Sud-Europe-Atlantique (2) : Poitiers - Limoge

Messagepar colvert » Ven 14 Avr 2017 21:20

Comme c'est bien joli sur la carte cette ligne d'Ouest en Est, mais y a-t-il un réel besoin pour la justifier? cela se saurait, non?
colvert
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 587
Enregistré le: Jeu 29 Nov 2012 21:43

Re: [ LN ] LGV Sud-Europe-Atlantique (2) : Poitiers - Limoge

Messagepar G.E. » Sam 15 Avr 2017 07:53

On n'en parlera plus d'ici quelques mois.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 19845
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [ LN ] LGV Sud-Europe-Atlantique (2) : Poitiers - Limoge

Messagepar greg59 » Ven 28 Juil 2017 10:00

Voici le rapport Delebarre sur la desserte du Limousin : https://www.ecologique-solidaire.gouv.f ... phes_0.pdf
Amélioration du POLT, LN possible entre SEA et Limoges, etc....
greg59
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 565
Enregistré le: Mer 29 Sep 2010 17:28
Localisation: Dunkerque

Re: [ LN ] LGV Sud-Europe-Atlantique (2) : Poitiers - Limoge

Messagepar eomer » Sam 29 Juil 2017 13:01

greg59 a écrit:Voici le rapport Delebarre sur la desserte du Limousin : https://www.ecologique-solidaire.gouv.f ... phes_0.pdf
Amélioration du POLT, LN possible entre SEA et Limoges, etc....

Interessant et a creuser: j'ai quelques doutes sur un Poitiers-Limoges en 1 heure même si avec la coupe-accroche sur un Paris-Poitiers en 1h18, on passe sous les 2h30.
Remarquons qu'une correspondance TGV-TER est plus rapide qu'une coupe-accroche.
Mais bon, le plus important c'est quand même le POLT, la liaison Limoges-Bordeaux et l’aménagement de la RN147.

Disons que le but du rapport c'est de faire passer la pilule aupres de certains elus de l'ex-Limousin. Ou plus vulgairement: de mettre un peu de vaseline.
Avatar de l’utilisateur
eomer
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5132
Enregistré le: Sam 14 Juin 2003 18:27
Localisation: A4/A86 (tronc commun)

Re: [ LN ] LGV Sud-Europe-Atlantique (2) : Poitiers - Limoge

Messagepar colvert » Jeu 17 Aoû 2017 19:31

Si la modernisation de la ligne Poitiers-Limoges coute 750M€ alors que la nouvelle ligne TGV coutait 1.65Milliard ne va-t-on pas arriver à nous faire croire que finalement pour seulement deux fois plus cher on aurait quelque chose de vraiment mieux?
http://www.mobilicites.com/011-6380-Le- ... moges.html
17 août 2017 | par Florence Guernalec (avec AFP) Twitter
Malgré la pression de éus locaux, la LGV Poitiers-Limoges ne devrait pas voir le jour.
Le rapport Delebarre préconise une modernisation de la ligne Poitiers-Limoges
Le rapport commandé par le précédent gouvernement et dévoilé le 27 juillet 2017, préconise de moderniser la ligne ferroviaire existante pour raccourcir le temps de trajet entre Paris et Limoges, mais aussi d'améliorer les liaisons aériennes et terrestres. Le projet de ligne TGV Poitiers-Limoges semble cette fois enterré.
Pour le sénateur (PS) du Nord, Michel Delebarre, la meilleure solution est de moderniser la ligne Poitiers-Limoges existante, une ligne en voie unique, pour y faire circuler à vive allure des TER, mais aussi des TGV.
La nouvelle ligne TGV entre Paris et Bordeaux, qui passe dans les environs de Poitiers et est reliée à la ligne classique, sera ensuite empruntée par ces trains. Des rames TGV "pourraient ainsi être en mesure de rejoindre, à terme, la gare Montparnasse depuis Limoges en un temps approchant 2H30", au lieu de plus de 3H00 actuellement, détaille ce rapport dévoilé le 27 juillet 2017.
La POLT concernée
Le rapporteur, chargé par le précédent gouvernement d'étudier les solutions pour améliorer la desserte ferroviaire de Limoges, fait toutefois état de travaux en deux temps, avec une première tranche dans le contrat de plan État-région 2020-2025, une seconde dans celui de 2025-2030.
Lors des études réalisées en 2009, le coût total avait été estimé à 750 millions d'euros.
Michel Delebarre recommande également de réaliser des "améliorations soutenues" sur la ligne historique Paris-Orléans-Limoges-Toulouse, pour laquelle l'État et la SNCF ont déjà engagé 1,5 milliard d'euros.
Un projet de LGV Poitiers-Limoges, longue de 115 kilomètres et qui aurait mis Limoges à 2H03 de Paris, pour 1,65 milliard d'euros, devait voir le jour. Mais la déclaration d'utilité publique de 2015 a été annulée en avril 2016 par le Conseil d'État, invoquant notamment des "insuffisances" de l'évaluation économique et sociale.
Des alternatives à court terme avancées
En attendant de voir les améliorations sur les lignes ferroviaires, le rapporteur gouvernemental préconise plusieurs alternatives "à plus court terme", afin d'améliorer rapidement les liaisons entre Paris et Limoges. Il juge ainsi nécessaire de maintenir l'obligation de service public sur la liaison aérienne Brive-Orly, et de développer des liaisons Limoges-Roissy afin de "répondre aux attentes du monde socioéconomique pour faciliter les échanges des entreprises régionales avec leurs clients".
L'aménagement de la RN 147 entre Limoges et Poitiers doit être accéléré, selon lui, et le TGV Brive-Lille, "récemment abandonné par défaut de financement de son déficit", pourrait être remis en service.
Un sujet pour les assises de la mobilité
"Au-delà des décisions à prendre sur le long terme pour raccourcir les temps de transport entre Paris et Limoges, c'est le bouquet de ces mesures de court terme qui me semble être la condition pour redonner confiance aux acteurs de l'ancienne région Limousin en l'accessibilité de leur territoire", selon Michel Delebarre.
Dans un communiqué, la ministre des Transports Elisabeth Borne a indiqué qu'elle recevra à la rentrée, les élus du territoire, "afin d'évoquer avec eux les pistes présentées dans ce rapport", dans l'optique notamment des Assises de la mobilité, qui seront lancées en septembre 2017.
F.G. (d'après AFP)

Ce que ne manque pas de relever les représentants d'associations pro-POLT
http://www.lanouvellerepublique.fr/Vien ... on-3189920
Le coût de la voie ferrée Poitiers - Limoges en question
10/08/2017 05:22
Le rapport Delebarre sur le désenclavement du Limousin n'a pas seulement mis en colère les élus qui défendaient le projet de ligne ferroviaire à grande vitesse entre Poitiers et Limoges, il a aussi déçu les partisans de la ligne POLT (Paris - Toulouse). L'amélioration de la voie ferrée existante entre Poitiers et Limoges préconisée par l'ancien ministre ne satisfait pas du tout le président de l'association « Anti-LGV Limoges - Poitiers et pro-POLT ». André Thépin doute à la fois du temps de trajet annoncé (1 h 11 en comptant le raccordement) et du coût du chantier.
Il rappelle que plusieurs pistes avaient été évaluées lors des ateliers thématiques de la LGV Poitiers - Limoges. L'électrification seule de la ligne était estimée à 131 M€, pour un gain de temps de 4 minutes ; la circulation de TGV sans rectification de tracé à 788 M€, pour un gain de 12 minutes ; la circulation de TGV sur une ligne améliorée à 862 M€, pour un gain de 16 minutes et la circulation de TGV sur une ligne relevée à 220 km/h entre Saint-Benoît et Le Dorat était estimée à 1,33 milliard d'euros, pour un gain de temps de 24 minutes, soit 1 h 11. « Ces montants datent de l'année 2009, précise le président de l'association pro-POLT. Le coût exorbitant du projet par la ligne classique, avec modification de tracé, est presque identique à celui de la construction d'une LGV. »
Le maire de Poitiers et président de la communauté urbaine de Grand Poitiers, Alain Claeys, a justement rendez-vous avec la ministre chargée des Transports, Élisabeth Borne, le 29 août prochain, à Paris. Un rendez-vous qui permettra, entre autres, de préciser le projet du gouvernement, son financement et donc sa faisabilité.
colvert
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 587
Enregistré le: Jeu 29 Nov 2012 21:43

Précédente

Retourner vers Chemins de fer

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités