[ LN ] LGV PACA

Aménagements, constructions, projets, ferroutage, ...

Re: [ LN ] LGV PACA

Messagepar G.E. » Ven 30 Sep 2016 12:16

Déjà, si les priorités 1 voient le jour d'ici 2040, ce sera un grand pas. :lol:
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 19959
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [ LN ] LGV PACA

Messagepar geophilip » Mer 05 Oct 2016 12:01

1,2 milliards pour le seul raccordement Cannes-Grasse -> LN ! Alors meme que la ligne doit etre prolongée ulterieurement à l'ouest vers les Arcs, rendant ce raccordement en grande partie inutile (Une boucle TER? pour quels usagers? pour quelles liaisons?) Je préfère pas savoir combien ces études fantaisistes coutent...
Avatar de l’utilisateur
geophilip
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 464
Enregistré le: Sam 09 Juil 2005 14:26
Localisation: Europe

Re: [ LN ] LGV PACA

Messagepar jml13 » Mer 05 Oct 2016 15:37

Non, 1,2 milliard c'est pour les 5 km doublés sur Cannes-Grasse et, surtout les 5 ou 6 km de tunnel neuf (qui seront bien sûr réutilisés) vers Saint-Laurent-du-Var !
Avatar de l’utilisateur
jml13
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 4030
Enregistré le: Ven 08 Déc 2006 23:16
Localisation: A50 sortie 4a

Re: [ LN ] LGV PACA

Messagepar geophilip » Ven 07 Oct 2016 09:11

Oui, réutilisés par 2 TER/h qui ne seront véritablement compétitifs uniquement pour la liaison Cannes-nouvelle gare de Sophia Antipolis, en concurrence avec les transports routiers, une fois n'est pas coutume beaucoup plus appropriés pour la desserte de ce pôle très éclaté. De Cannes vers Nice, la ligne littorale existante via Antibes restera plus rapide et plus rentable". Cette idée de boucle est une fausse bonne idée, une idée à 1,2 milliard..
Mieux vaut réaliser la liaison complète Les Arcs - St Laurent du Var d'un seul coup en phase 2, sans raccordement, juste une gare en correspondance sur la ligne Cannes Grasse.
Ça me met en colère cette planification digne du tiers monde dans la région. On a créé une coûteuse troisième voie entre Antibes et Cagnes, à quoi va t'ellle donc servir une fois la ligne nouvelle ouverte ? Au Vélo-rail ? A un moment il faut dire stop, c'est pourquoi je fais désormais partie des opposants au projet.
Avatar de l’utilisateur
geophilip
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 464
Enregistré le: Sam 09 Juil 2005 14:26
Localisation: Europe

Re: [ LN ] LGV PACA

Messagepar jml13 » Ven 07 Oct 2016 22:10

Bien entendu, ce ne sont pas seulement 2 TER par heure qui circuleront via Sophia, mais aussi la moitié des TGV.
Je préfèrerais bien sûr que la totalité de la ligne nouvelle jusqu'aux Arcs soit réalisée en 1e phase, d'autant que la ligne classique dans l'Estérel est la partie la plus lente avec des passages à moins de 100 km/h. Le gain de temps serait substantiel.
Après, beaucoup de pays du tiers monde (ça se dit encore ça ?) voudraient pouvoir dépenser 7 à 8 milliards dans la 1e phase d'une voie ferrée.

Sinon, je suis allé à la 1e réunion à Marseille, qui était très bien menée, avec un garant de concertation qui a bien cadré les choses, et même si certaines remarques ont été faites, j'ai trouvé que c'était beaucoup plus calme que la dernière fois il y a 5 ans...
Avatar de l’utilisateur
jml13
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 4030
Enregistré le: Ven 08 Déc 2006 23:16
Localisation: A50 sortie 4a

Re: [ LN ] LGV PACA

Messagepar greg59 » Sam 08 Oct 2016 12:23

jml13 a écrit:Sinon, je suis allé à la 1e réunion à Marseille, qui était très bien menée, avec un garant de concertation qui a bien cadré les choses, et même si certaines remarques ont été faites, j'ai trouvé que c'était beaucoup plus calme que la dernière fois il y a 5 ans...

Peut être à cause que ce projet fait consensus sur l'utilisation même de la ligne nouvelle (mixte TGV, TER interville, RER Azuréen, et Marseillais, fret) au lieu d'une ligne TGV ?

jml13 a écrit:Je préfèrerais bien sûr que la totalité de la ligne nouvelle jusqu'aux Arcs soit réalisée en 1e phase, d'autant que la ligne classique dans l'Estérel est la partie la plus lente avec des passages à moins de 100 km/h. Le gain de temps serait substantiel.

Cette remarque pourrait apparaître dans le débat public du côté de Nice, enfin, c'est un sentiment personnel :wink:
greg59
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 590
Enregistré le: Mer 29 Sep 2010 17:28
Localisation: Dunkerque

Re: [ LN ] LGV PACA

Messagepar jml13 » Dim 09 Oct 2016 00:22

...sauf que le projet est limité par son coût et les capacités de le financer...
Avatar de l’utilisateur
jml13
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 4030
Enregistré le: Ven 08 Déc 2006 23:16
Localisation: A50 sortie 4a

Re: [ LN ] LGV PACA

Messagepar greg59 » Lun 10 Oct 2016 10:47

jml13 a écrit:...sauf que le projet est limité par son coût et les capacités de le financer...

Pourtant cette ligne a surement une des rentabilités sociaux économiques les plus élevées des projets de LN/LGV, je trouve qu'il y a des solutions de financement (Ecotaxe, taxe sur plus value immobilier sur le parcours de la ligne pour pouvoir réaliser cette ligne, etc...)

Deux vidéos du projet, la première vidéo, montre les enjeux du projet, et la seconde, les interviews de Mr Estrosi, Gaudin et Ciotti, du préfet de la région :
Le projet Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur en concertation publique (Priorité 1)
Les Co financeurs engagés
greg59
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 590
Enregistré le: Mer 29 Sep 2010 17:28
Localisation: Dunkerque

Re: [ LN ] LGV PACA

Messagepar greg59 » Ven 31 Mar 2017 15:33

Un peu de news de ce projet :)

Résultat du débat public pour la priorité 1 (Noeud Azuréns, et Marseillais) :
Marseille :
- Le choix dite abeilles pour la gare St Charles est privilégié
- Un maximum de passage en tunnel dans la valée de l'Huveaune et non à une 4eme voie en surface

Nice et Cannes :
- Une Gare Ouest Alpes Maritimes (Sophia Antipolis) à Claussonnes, et non à Valbonne et Mougins
- Gare TGV à Cannes la Brocca
- Adhésion au projet Gare Aéroport de Nice, avec correspondance tramway et bus de Ligne Azur

Toulon :
- Opposition au doublement de la voie à la Pauline

Par contre, les habitants demandent une accelération des études de la priorité 2 (Marseille - Toulon et Le Muy - Cannes) :D

On voit bien dans ces concertations, que la maîtrise de l'urbanisation de la côte doit être essentielle, pour la pérennité du projet, car il y a une forte opposition du projet (baisse de la valeur immobilière, dégradation de l'espace naturel, etc...)

Voici les documents mis en ligne ce jour, et suite à la réunion du 8 fevrier dernier, suite au comité de pilotage :
Synthèse concertation (43pages) : http://www.lignenouvelle-provencecoteda ... opil_0.pdf
Proposition tracés et gares par la SNCF : http://www.lignenouvelle-provencecoteda ... opil_0.pdf
Compte rendu du préfet (6 pages) : http://www.lignenouvelle-provencecoteda ... 2017_0.pdf
Avis du garant : http://www.lignenouvelle-provencecoteda ... opil_0.pdf
greg59
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 590
Enregistré le: Mer 29 Sep 2010 17:28
Localisation: Dunkerque

Re: [ LN ] LGV PACA

Messagepar jml13 » Dim 02 Avr 2017 23:21

greg59 a écrit:Un peu de news de ce projet :)
Résultat du débat public pour la priorité 1 (Noeud Azuréns, et Marseillais) :
Marseille :
- Le choix dite abeilles pour la gare St Charles est privilégié
- Un maximum de passage en tunnel dans la valée de l'Huveaune et non à une 4eme voie en surface

Pour cette dernière phrase, c'est la volonté des élus d'Aubagne d'avoir inscrit cette option "à étudier", mais pas la solution retenue par le CoPil...
Avatar de l’utilisateur
jml13
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 4030
Enregistré le: Ven 08 Déc 2006 23:16
Localisation: A50 sortie 4a

Re: [ LN ] LGV PACA

Messagepar greg59 » Lun 16 Oct 2017 17:46

Un enterrement de première classe ? Un énieme report ? Plus de phasage ? Ou maintien du projet dans son état ? Seul espoir, la commission Duron pourra sauver ce projet, déjà sauver sous la comission Mobilité 21 sous Hollande
C'est quand même dommage si le report il y a, voire un abandon, ce projet est l'un des plus rentables d'un point de vue sociaux économique, et fait quand même parti des trains du quotidien, en soulageant la gare existante, et de créer des nouvelles liaisons autour de Marseille

Marseille : la gare Saint-Charles souterraine enterrée ?


L'hypothèse d'un nouveau calendrier pour la Ligne nouvelle repousse un peu plus le projet de gare Saint-Charles

Déjà vaporeuse eu égard à la perspective lointaine de sa réalisation (à l'horizon 2030), la gare Saint-Charles souterraine est en train de devenir évanescente... Mardi à Marseille, la ministre des Transports, Élisabeth Borne a sans doute acté un nouveau report de ce projet censé dénouer le noeud ferroviaire de Marseille, en demandant aux élus de revoir les priorités et de "rephaser" les projets. En clair, relancer la machine administrative pour établir un nouveau calendrier.

"Le leitmotiv du gouvernement, c'est de dire qu'il manque 10 milliards d'euros pour financer les projets actés et qu'il faut définir les vraies priorités pour pouvoir les finaliser", résume l'un des participants aux Rencontres des transports publics, où la ministre a prononcé son discours mardi.

Pour Gilles Marcel, président de l'association d'usagers Noster Paca et de FNE Paca, "ce n'est pas une grosse surprise. Après les annonces de l'été de Nicolas Hulot et Élisabeth Borne, j'avais déjà dit au Ceser (Conseil économique, social et environnemental régional) que ce serait déjà bien si on arrivait à sauver la priorité 1". Celle qui concerne, justement, le passage en souterrain de la gare marseillaise (voir ci-dessous). "Il y a 40 ou 50 ans, la problématique de la gare Saint-Charles était déjà pointée. Lorsque la LGV Méditerranée est arrivée, au début des années 2000, la question de l'incompatibilité avec les autres trains s'est renforcée, rappelle le militant associatif. Il avait déjà été envisagé de faire arriver les TGV sur une estacade." Conclusion : "Il faut garder la priorité sur la gare en souterrain pour gagner des trains du quotidien."

Marseille : la gare Saint-Charles souterraine enterrée ?
Dans un contexte où l'argent public se fait rare, ce revirement peut toutefois étonner lorsqu'on se souvient qu'Emmanuel Macron a aussi dit qu'il voulait privilégier l'investissement dans ces transports du quotidien plutôt que dans les grandes infrastructures. Or, le projet provençal semble justement correspondre à ce besoin de trains de proximité. "On a toujours dit qu'il fallait que ce projet de Ligne nouvelle soit axé sur les transports du quotidien et on reste ferme sur cette position", reprend Gilles Marcel.

Un nouvel aléa s'est mêlé à ce dossier avec le départ surprise pour le Rhône du préfet de région Stéphane Bouillon. Or, c'est le représentant de l'État qui convoque le comité de pilotage et globalement coordonne les acteurs de cette Ligne nouvelle. Le projet est-il totalement enterré ? "Il faudra attendre les résultats des assises de la mobilité, qui seront rendus en janvier", pronostique un connaisseur du dossier. "On n'est pas opposés à un sous-phasage dès lors qu'on aura la garantie d'avoir au moins un résultat", conclut Gilles Marcel, qui rappelle "qu'on parlait déjà de la troisième voie entre Marseille et Aubagne, inaugurée il y a deux ans, en 1953"...

Une gare bientôt à bout de souffle

Les derniers travaux de rénovation de la gare Saint-Charles, livrés en 2001 et 2007, furent principalement axés sur l'accessibilité, la sécurité et la fonctionnalité du lieu. Les derniers gros chantiers destinés à augmenter sa capacité ferroviaire eurent lieu dans les années 70 et 80 pour porter sa capacité à 16 voies. L'arrivée de la LGV Méditerranée, il y a quinze ans, a fait bondir sa fréquentation : de 7,7 millions en 2002, le nombre de voyageurs qui y transitent chaque année est passé à 12,2 millions en 2016. Et la SNCF prévoit que "dans les dix prochaines années, la gare de Marseille Saint-Charles devra permettre d'accueillir plus de 20 millions de voyageurs par an". 236 trains convergent chaque jour sur le plateau situé en plein centre-ville. Mais ses 16 voies à quai, en impasse, vont bientôt devenir un inconvénient insurmontable pour continuer à augmenter le trafic. D'où l'idée, pour que Marseille ne soit plus un cul-de-sac ferroviaire, de créer une gare souterraine sous l'actuelle, tout en conservant en surface le réseau actuel. Si d'aventure la nouvelle gare ne se faisait pas, Saint-Charles pourrait se retrouver, à moyen terme, à bout de souffle.

L'analyse : "La commission Duron va étudier le dossier"

Marseille : la gare Saint-Charles souterraine enterrée ?
Patrick Jeantet, président de SNCF Réseau, l'ex-RFF. "La priorité est la remise en état du réseau."
La gare Saint-Charles aura-t-elle sa partie souterraine ? La réponse, jusqu'ici liée au projet d'une ligne nouvelle, n'a plus rien d'évident. Pourquoi ? Parce que le contexte a changé. Patrick Jeantet, rencontré lors des 26e Rencontres du Transport Public, l'explique.

"La priorité donnée durant de longues années à la grande vitesse n'a pas permis de disposer des moyens suffisants qui pourraient être affectés aux lignes classiques. D'où, depuis trois ans, le choix de réinvestir dans le réseau classique. On peut dire que nous avons 30 ans de sous investissement à rattraper et que la remise à niveau va demander de 10 à 15 ans. Il va donc falloir être patient. L'âge moyen du réseau français est de 31 ans et les efforts opérés commencent à l'infléchir. Mais on reste loin de l'âge moyen normal qui est de 17 à 20 ans". Un âge moyen qui pour Paca est d'environ 33 ans. "C'est pourquoi dans cette région, SNCF Réseau investit un peu moins de 200 millions par an".

Cet effort appelé à durer sur au moins dix ans, est différent des projets qui concernent le réseau secondaire et sont financés via le contrat de plan État-Région. C'est dans ce cadre que s'inscrit le projet phare de renforcement de la ligne Aix-Marseille qui démarrera à l'été 2018. Un investissement de 180 millions d'euros dont l'objectif est de passer de trois trains à quatre trains par heure en pointe. Un chantier appelé à se dérouler jusqu'en octobre 2021 et qui se traduira par un trafic supplémentaire pour la gare Saint-Charles.

"Pour ce qui concerne la ligne nouvelle, il a été décrété une pause, reprend Patrick Jeantet. Mais comme l'a dit Elisabeth Borne, la ministre des Transports, pause n'est pas nécessairement un arrêt. Une commission a été installée, avec à sa tête le sénateur Philippe Duron. Elle fera des propositions en matière de grands projets. On verra alors quels seront les éventuels infléchissements à l'aune de la stratégie du gouvernement qui est de dire : on doit se concentrer sur les transports du quotidien, sur les réseaux existants et les renforcer. Il est donc trop tôt pour dire ce qui va se passer".

"Pour ce qui concerne les noeuds ferroviaires dont fait partie la gare Saint-Charles, ils sont au coeur du transport du quotidien. Les plans de voie de ces noeuds sont anciens et il y a des problèmes d'exploitation. Marseille en est l'exemple. Donc il y aura nécessairement un projet sur Marseille. Il est déjà clair qu'il faudra réorganiser la gare de surface. C'est le minima. Ce que dira la commission Duron, c'est quid de la gare souterraine, jusqu'où et quand. C'est ce qui va être étudié".

La menace pèse aussi sur les "Quartiers libres"

C'est une opération innovante. Avec "Quartiers libres", la Ville de Marseille a voulu innover localement en lançant un programme urbanistique autour du quartier de la Belle-de-Mai qui associerait au maximum l'ensemble des habitants. Un projet imaginé dès que le projet de Ligne nouvelle a été annoncé. Laure-Agnès Caradec, adjointe LR à l'urbanisme, rappelle que "le projet est basé sur deux aspects : d'une part, la possibilité de disposer du foncier des casernes et de l'intégrer dans un périmètre de 140 hectares, d'autre part sur la reconfiguration de Saint-Charles pour en faire un quartier de gare métropolitaine, comme toutes les villes en ont. On peut faire en sorte que la gare soit accessible à 360º et avoir une esplanade qui se prolonge vers les casernes, pour en faire un quartier central de la ville".

Autant dire qu'un éventuel report menacerait sérieusement "Quartiers libres", qui a déjà bien avancé : "Aujourd'hui, c'est incompréhensible que l'État ne s'engage pas plus fort sur ce dossier. Ce n'est pas possible. On s'était donné un calendrier. Il y a trop d'enjeux pour qu'on reporte une fois de plus le projet."

http://www.laprovence.com/article/socie ... erree.html
greg59
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 590
Enregistré le: Mer 29 Sep 2010 17:28
Localisation: Dunkerque

Précédente

Retourner vers Chemins de fer

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités