[ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Aménagements, constructions, projets, ferroutage, ...

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar Jake Sully » Lun 06 Fév 2017 14:31

G.E. a écrit:Parmi les points à creuser :
- L'architecture de la gare. J'espère que ce n'est pas celle présentée qui est impersonnelle !


C'est pourtant bien celle présentée. Il y a même le dossier du Permis de Construire, qui reprend exactement la même architecture. Personnellement, je suis plutôt agréablement surpris. Je trouve que la gare s'insère bien dans le paysage (avec le respect du mas voisin en plus, et une belle "pinède" au niveau du dépose minute et de la gare routière), et fait bien la jonction entre ligne classique et ligne nouvelle. Il y a pas mal de parking (sous tonnelles en panneau solaire). Après, je ne jugerais pas des accès, mais juste de l'objet en soit et de son intégration globale.
Avatar de l’utilisateur
Jake Sully
Route Départementale
Route Départementale
 
Messages: 159
Enregistré le: Ven 20 Avr 2012 19:33
Localisation: Montévrain

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar ZORGLUB » Ven 05 Mai 2017 20:54

L'Etat se limite au TGV Béziers-Montpellier et Perpignan reste en marge

Samedi 29.4.2017. 22:00h
La ligne à grande vitesse Montpellier-Perpignan, seul chaînon manquant de la grande vitesse du réseau nord-sud européen, fait l'objet d'un engagement partiel de l'Etat. Dans les années qui viennent, seule la portion Béziers-Montpellier sera construite.
La réalisation de la ligne à grande vitesse Perpignan-Montpellier se déroulera en deux étapes, selon un courrier transmis à la préfecture de la région « Occitanie », autour du 20 avril, par le secrétaire d’État aux Transports, Alain Vidalies. L'unique chaînon manquant de la grande vitesse le Nord de l'Europe et le Sud de l'Espagne sera d'abord construit entre Montpellier et Béziers, à l'issue d'une enquête publique attendue pour le premier semestre 2018. Cette portion de ligne sera mixte, c'est-à-dire prévue pour le transport de voyageurs et de marchandises. Aucune date n'est encore communiquée en matière d'ouverture des chantiers, mais l'Etat signale par là son engagement, en confirmant le classement en Projet d'Intérêt Général du tracé Perpignan-Montpellier. Le principe de la ligne semble devoir être réel, mais les délais constituent une inconnue.

Un projet sans aucun budget

Le financement ce bout de ligne Montpellier-Béziers n'est pas encore acquis, à telle enseigne que le gouvernement a chargé l’Inspection Générale des Finances et le Conseil Général de l’environnement et du développement durable de trouver de l'argent. Cette initiative administrative est vouée à déterminer, dans le courant de cet été, les modalités de financements de cette étape et les parts assumées par chacun des partenaires.

Au delà, la réalisation de la portion Perpignan-Béziers, soit une centaine de kilomètres, reste sans calendrier. La présidente de la région « Occitanie », Carole Delga, estime que le fait de « phaser » les travaux doit « accélérer la réalisation de la ligne, d’abord jusqu’à Béziers, puis à Perpignan ».


Source La Clau 29 04 2017
ZORGLUB
Sentier
Sentier
 
Messages: 10
Enregistré le: Dim 05 Fév 2012 17:55

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar G.E. » Sam 06 Mai 2017 09:17

ZORGLUB a écrit:La présidente de la région « Occitanie », Carole Delga, estime que le fait de « phaser » les travaux doit « accélérer la réalisation de la ligne, d’abord jusqu’à Béziers, puis à Perpignan ».


Par définition, un phasage retarde les travaux et ne les accélère pas. Ils se rendent compte de ce qu'ils disent ? :lol:

Plus sérieusement, au niveau des transports, le problème de la région Occitanie est double :
- Il faut financer 2 LGV au rang desquelles la liaison Bordeaux-Toulouse est prioritaire. C'est impossible pour la seule région et ses collectivités locales sans une aide très lourde de l’État et de l’Europe.
- Il y a un rattrapage ferroviaire et surtout routier important à mener dans l'ex-LR (10 ans de perdus, mais adossement partiel possible) et la poursuite de travaux lourds de désenclavement dans l'ex-MP (belle dynamique à préserver). Sans compte les autres projets de TCSP à financer dans la région.

L'équation est très difficile et elle renvoie de fait à un horizon indéterminé la LGV Montpellier-Béziers, sans parler du prolongement sur Perpignan.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 19973
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar garedefrejus » Mar 09 Mai 2017 15:36

Je ne vais pas refaire le débat, mais le point dur de la ligne classique, c'est le passage de Sète : lors du débat public il y a dix (?) ans, l'option d'un tunnel sous le Mont St Clair avait été posée par RFF afin de contourner le pont levant. Le budget était tout à fait raisonnable par rapport au coût de la ligne nouvelle, et permettait une desserte InterCity rapide et de qualité des agglos d'Agde et Sète, alors que la ligne nouvelle les shuntera totalement.
garedefrejus
Route Départementale
Route Départementale
 
Messages: 150
Enregistré le: Dim 25 Juil 2010 13:19

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar jml13 » Mar 09 Mai 2017 21:07

La ligne nouvelle a vocation "longue distance" et "fret", 2 types de liaisons qui n'ont pas besoin de passer dans Sète, encore moins de s'y arrêter. En revanche, la ligne nouvelle dégagera des créneaux pour les trains du quotidien, qui s'arrêtent. Ce serait bien de ne pas tout confondre.
Avatar de l’utilisateur
jml13
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 4031
Enregistré le: Ven 08 Déc 2006 23:16
Localisation: A50 sortie 4a

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar Laurent19 » Sam 13 Mai 2017 16:01

jml13 a écrit:La ligne nouvelle a vocation "longue distance" et "fret", 2 types de liaisons qui n'ont pas besoin de passer dans Sète, encore moins de s'y arrêter. En revanche, la ligne nouvelle dégagera des créneaux pour les trains du quotidien, qui s'arrêtent. Ce serait bien de ne pas tout confondre.


Très juste comme propos, merci, c'est tellement rare.
Ce sont les mêmes qui demandent à gagner du temps, qui critiquent le prix des billets de train !!!
Un peu comme ceux qui veulent des autoroutes pas chères, avec des échangeurs pour le moindre bled...
Une LGV se raisonne sur une distance longue (il suffit juste de penser à l'inertie...) mais voilà, on veut des TGV qui s'arrêtent toutes les vingt bornes...
Laurent19
Sentier
Sentier
 
Messages: 20
Enregistré le: Sam 09 Oct 2010 13:09

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar zabadu » Lun 15 Mai 2017 11:25

Laurent19 a écrit:Une LGV se raisonne sur une distance longue (il suffit juste de penser à l'inertie...) mais voilà, on veut des TGV qui s'arrêtent toutes les vingt bornes...


Du coup, peut-on vraiment parler de LGV pour la ligne nouvelle PACA ? :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
zabadu
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 613
Enregistré le: Lun 13 Sep 2004 15:31
Localisation: Au paradis (fiscal)

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar dark_green67 » Lun 15 Mai 2017 12:30

Non, justement : on parle de LN Paca et non de LGV Paca.
dark_green67
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2981
Enregistré le: Mer 19 Mar 2008 17:18
Localisation: Vincennes

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar jml13 » Lun 15 Mai 2017 19:47

Et, même, si on veut être très précis, LN PCA, elle ne va pas dans les Alpes !
Avatar de l’utilisateur
jml13
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 4031
Enregistré le: Ven 08 Déc 2006 23:16
Localisation: A50 sortie 4a

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar greg59 » Mer 20 Sep 2017 20:12

Le président de Montpellier Métropole a réuni des acteurs pro LN/LGV Montpellier - Perpignan, pour inciter l'Etat à ne pas abandonner ce projet, la région n'était pas présente, préférant soutenir la LGV Bordeaux - Toulouse, au point de vexer le président Mr Saurel :
Lundi, Philippe Saurel rassemblera à l’hôtel de la métropole les acteurs de la Ligne à Grande Vitesse -LGV- Montpellier-Perpignan. Dans le cadre du corridor européen entre Paris et la capitale catalane, la France devait mettre en place une LGV entre Montpellier et Perpignan. Il ne manque actuellement que ce tronçon à réaliser.

Face aux déclarations du gouvernement, « Nous demanderons avec les maires et présidents d’agglo, à ce que la situation particulière de cette ligne fasse l’objet d’une étude particulière de la part du ministre des Transports », a annoncé ce mercredi, Philippe Saurel.

Montpellier toujours sur les rails
« Je veux bien qu’il y ait un plan drastique et d’économie sur le plan national et je peux le comprendre, car quand on gère un état et qu’il y a une dette aussi abyssale que celle de l’état français on est en droit, pour redonner du pouvoir d’achat, de geler un certain nombre de grands projets qui ne sont pas prioritaires et en terme de LGV c’est le cas. Nous notre cas est particulier. Notre LGV est transfrontalière, elle relie deux états et donc appartient au grand programme européen et il y a des financements pour la créer. D’ailleurs sur les premières décisions prises par le gouvernement, je n’ai pas vu que Montpellier était retirée », argumente le maire de Montpellier et président de la métropole.

Une lettre commune
Philippe Saurel a ainsi convié les maires de Sète, d’Agde, de Béziers, de Narbonne et de Perpignan, les présidents des agglomérations de Narbonne et Béziers, ainsi que le préfet de l’Hérault -excusé pour sa future absence-, tout comme les députés européens Virginie Rozière (représentée par Philippe Thinès), Franck Proust (représenté par son attaché parlementaire) et Éric Andrieu. « J’ai également convié la Région, organisatrice des transports sur tout son territoire, qui en principe serait là mais on n’a pas de réponse. Je ne doute pas que quelqu’un soit là puisque la Région soutient à fond la ligne Toulouse-Bordeaux, c’est du LGV », Philippe Saurel secouant une nouvelle fois Carole Delga : « Ceux qui seront là, seront là. Ceux qui ne seront pas là, ne seront pas là. Mais, après il ne faudra pas pleurer parce que évidemment je le rendrai public ».

Philippe Saurel, se positionne comme le fer de lance de la contestation en faveur de la LGV Montpellier-Barcelone.
Si la présidente de la région Occitanie a déjà défendu le projet devant Alain Vidales, secrétaire d’État aux Transports sous François Hollande, le rapport issu des États généraux du rail et de l’intermodalité tenus en 2016, demandait l’inscription de la Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan comme projet d’intérêt général tout en se positionnant « pour un phasage Montpellier-Béziers afin d’accélérer les procédures et de d’éviter la saturation de la ligne actuelle sur sa partie la plus empruntée, avant la réalisation de la partie Béziers-Perpignan ». Tout en précisant qu’il était attendu « une implication forte de l’État à la hauteur des enjeux pour les territoires excentrés et s’engage à développer une offre nouvelle de trains régionaux à partir des gares TGV ». La fenêtre, très large, de 2025-2030 était alors annoncée pour une mise en service du premier tronçon de ligne Montpellier-Perpignan.

Tout est prêt en Espagne
« La LGV Montpellier-Barcelone n’est pas seulement une LGV. C’est la connexion du schéma européen ferroviaire entre la France et l’Espagne. À ce titre le projet bénéficie des fonds européens », justifie Philippe Saurel en poursuivant « C’est le projet transfrontalier sur lequel l’Espagne s’est engagée et a fait le boulot. Et la France ne l’a pas fait. Il y a un procès en cours de l’État espagnol contre l’État français et de l’État espagnol contre l’Europe parce que en Espagne ils n’ont pas les TGV qu’ils devraient avoir. Si bien que cela a entraîné la mise en liquidation d’une société ferroviaire espagnole et les villes de Gérone, Tarragone, Barcelone et Valence n’ont pas le nombre de LGV qu’elles escomptaient ».

De son côté, l’Espagne a complété son réseau de lignes à grande vitesse en reliant toutes les capitales régionales. Philippe Saurel avait déjà évoqué la question du tronçon français lors du 8e Sommet des villes à Grande Vitesse tenu à Montpellier en octobre 2015 où 12 villes françaises et espagnoles avaient signé une déclaration commune réclamant « la grande vitesse et l’interconnexion ferroviaire du couloir méditerranéen ».

La 10e édition de ce sommet se déroulera prochainement à Toulouse et nul doute que la question risque d’y tenir une place majeure.

https://e-metropolitain.fr/2017/09/20/l ... testation/
greg59
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 591
Enregistré le: Mer 29 Sep 2010 17:28
Localisation: Dunkerque

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar jacques43 » Mer 20 Sep 2017 20:56

Le gouvernement va dans le bon sens, et c'est tellement jubilant de voir tous ces barons locaux défendre une ligne dont ils mettent en avant l'intérêt public alors qu'elle ne leur sert que comme prétexte à se faire réélire. :pong:
:arrow: Paris - Toulouse c'est 6h00 en Intercités et c'est très bien comme ça, le Limousin est ainsi bien desservi sur l'axe Nord-Sud ! Quand on est pressé on prend le train de nuit.
jacques43
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 255
Enregistré le: Mar 30 Avr 2013 13:34

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar jml13 » Mer 20 Sep 2017 21:24

jacques43 a écrit:Le gouvernement va dans le bon sens, et c'est tellement jubilant de voir tous ces barons locaux défendre une ligne dont ils mettent en avant l'intérêt public alors qu'elle ne leur sert que comme prétexte à se faire réélire. :pong:
:arrow: Paris - Toulouse c'est 6h00 en Intercités et c'est très bien comme ça, le Limousin est ainsi bien desservi sur l'axe Nord-Sud ! Quand on est pressé on prend le train de nuit.

Bien sûr, tu défends l'intérêt public là... Avec des réflexions comme ça, on en serait encore aux diligences.
Avatar de l’utilisateur
jml13
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 4031
Enregistré le: Ven 08 Déc 2006 23:16
Localisation: A50 sortie 4a

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar jacques43 » Mer 20 Sep 2017 21:37

70% des lignes TGV sont en déficit.
Bah c'est marrant mais le covoiturage et les bus Macron ont le vent en poupe alors que les prestations sont en deçà du train... si tant est que ce dernier existe.
L'IC de nuit Toulouse Paris est plein et viens a Bordeaux St Jean tu verras que l'IC Eco Bordeaux Paris en 4h30 est complet.
Aujourd'hui le critère principal n'est pas le temps mais le prix.
jacques43
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 255
Enregistré le: Mar 30 Avr 2013 13:34

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar kaiservinz » Jeu 21 Sep 2017 08:56

jacques43 a écrit:Le gouvernement va dans le bon sens, et c'est tellement jubilant de voir tous ces barons locaux défendre une ligne dont ils mettent en avant l'intérêt public alors qu'elle ne leur sert que comme prétexte à se faire réélire. :pong:
:arrow: Paris - Toulouse c'est 6h00 en Intercités et c'est très bien comme ça, le Limousin est ainsi bien desservi sur l'axe Nord-Sud ! Quand on est pressé on prend le train de nuit.


Sur Paris Toulouse, quand on est pressé, on prend l'avion, avec un peu de chance, c'est même moins cher que le train.
kaiservinz
Route Départementale
Route Départementale
 
Messages: 187
Enregistré le: Sam 23 Oct 2010 07:46
Localisation: entre 38 et 73

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar eomer » Jeu 21 Sep 2017 09:44

kaiservinz a écrit:Sur Paris Toulouse, quand on est pressé, on prend l'avion, avec un peu de chance, c'est même moins cher que le train.

Sur Paris-Nice, je suis d'accord: à part un hypothétique hyperloop d'ici 30 ans, l'avion n'a pas de concurrence.
Mais Toulouse est plutôt dans la situation de Marseille et Montpellier: il est possible de réaliser le trajet Paris-Toulouse en 3h00 via Bordeaux avec une LGV de bout en bout. En même temps, la ligne aérienne Paris-Toulouse est très performente avec existance de la concurrence: c'est même l'une des plus fréquentés d'Europe avec Madrid-Barcelone.

Pour ce qui concerne la connexion avec l'Espagne, il faudra bien faire un choix entre l'est et l'ouest car on ne pourra pas construire les deux LGV en même temps. AMHA, la LGV Montpellier-Perpignan me semble plus intéressante que le GPSO car le tunnel transfrontalier existe déjà. De plus, si le TGV MP permet des relations Barcelone-PAris/Lyon/Marseille/Nice qui sont dans le domaine de pertinence du TGV, le GPSO ne permet pas des temps de parcours crédibles entre Madrid et les métropoles Françaises (à part Madrid-Bordeaux en 4h00 mais on est déja en limite de pertinence).
Avatar de l’utilisateur
eomer
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5158
Enregistré le: Sam 14 Juin 2003 18:27
Localisation: A4/A86 (tronc commun)

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar jacques43 » Jeu 21 Sep 2017 12:26

kaiservinz a écrit:Sur Paris Toulouse, quand on est pressé, on prend l'avion, avec un peu de chance, c'est même moins cher que le train.


Ce qui est une aberration totale qui montre bien l'état dans lequel est le ferroviaire français mais aussi les avantages accordés au lobby routier et aérien (kérosène détaxé, yield management,...).
jacques43
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 255
Enregistré le: Mar 30 Avr 2013 13:34

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar Alexandre » Jeu 21 Sep 2017 15:45

jacques43 a écrit:70% des lignes TGV sont en déficit.
Bah c'est marrant mais le covoiturage et les bus Macron ont le vent en poupe alors que les prestations sont en deçà du train... si tant est que ce dernier existe.
L'IC de nuit Toulouse Paris est plein et viens a Bordeaux St Jean tu verras que l'IC Eco Bordeaux Paris en 4h30 est complet.
Aujourd'hui le critère principal n'est pas le temps mais le prix.


C'est vrai que le train est tellement mieux que le covoiturage lui a pris une part de marché non négligeable ces dernières années. C'est qu'il doit y avoir une raison...
Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Admin
Admin
 
Messages: 12065
Enregistré le: Ven 20 Déc 2002 20:35
Localisation: Val de Marne

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar jacques43 » Jeu 21 Sep 2017 21:09

La raison est simple : une offre qui se contracte d'année en année et des prix qui augmentent !
La toile du réseau se rétracte et certains tarifs sont prohibitifs pour le service rendu.
Si je veux aller de Bordeaux à Clermont ou de Clermont à Béziers par exemples, le covoiturage est rapide et moins cher.
:arrow: La faute à l'absence totale de politique volontariste, de vision globale et d'investissements... En Allemagne la DB a étoffé son réseau Intercity pour concurrencer les lignes d'autocar. En France on remplace les lignes de train par des lignes de car privées.

Et la concurrence, je n'y crois pas, vu l'état du réseau, vu la conjoncture du rail, c'est juste un suicide total... comme le fret il y a 10 ans.
Les lignes les moins rentables disparaîtront et les déserts ferroviaires inciteront à l'usage de la bagnole. Il restera nos chers politiques qui prendront le TGV entre deux grandes "métropoles" pour se rendre à des sauteries de centre-ville. :roll:
jacques43
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 255
Enregistré le: Mar 30 Avr 2013 13:34

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar greg59 » Ven 22 Sep 2017 19:56

Survol de la LN entre Montpellier et Nimes : https://www.youtube.com/watch?v=mK2gvjUhivI
greg59
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 591
Enregistré le: Mer 29 Sep 2010 17:28
Localisation: Dunkerque

Re: [ LN ] LGV LR : Nîmes - Montpellier - Perpignan

Messagepar G.E. » Sam 30 Sep 2017 15:36

Dans la plus grande discrétion, les futurs quais de la gare de Nîmes-TGV ont été achevés.
Ne manque plus que la gare elle-même mais c'est bientôt au programme.

Image

Même Midi Libre n'y a vu que du feu... mais c'est pas très compliqué de les berner sur certains sujets. :lol:
http://www.midilibre.fr/2017/09/14/gare ... 560670.php
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 19973
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

PrécédenteSuivante

Retourner vers Chemins de fer

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Majestic-12 [Bot] et 3 invités