[ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Aménagements, constructions, projets, ferroutage, ...

[ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar basco - landais » Ven 20 Sep 2013 23:30

Sud Ouest a écrit:Tarnos : 85 000 poids lourds vont débarquer par le rail

À partir de 2016, la nouvelle autoroute ferroviaire qui reliera l'Europe du Nord à l'Espagne aura son terminus à Tarnos

Une autoroute ferroviaire de Calais jusqu’à Tarnos, un corridor de fret qui reliera le nord de l’Europe à la péninsule ibérique d’ici 2016.
Voilà le projet d’envergure que le ministre des Transports, Frédéric Cuvellier, et la SNCF ont remis sur les rails, mercredi, avec le soutien des six Régions traversées. « Il s’agit de relancer le fret ferroviaire et d’offrir aux industriels une alternative à la route performante », a souligné le ministre.
Objectif de cette autoroute ferroviaire : reporter de la route vers le rail plus de 85 000 poids lourds par an.

Hier soir, en Conseil municipal, le maire de Tarnos, Jean-Marc Lespade, a dévoilé les grandes lignes du projet. Le terminal ferroviaire devrait prendre place sur un terrain de 10 hectares proche de l’entreprise Setrada, sur l’avenue du 1er Mai. L’enquête publique pourrait commencer en mars 2014 et les travaux à l’été, pour une mise en service en janvier 2016.

Convoi d’un kilomètre

« Tout ce qui permet de transférer le transport de marchandises de la route vers le rail, le fret maritime ou le fret fluvial est positif, se réjouit le président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI), André Garreta, fervent partisan du report modal. Afin d’optimiser cette infrastructure, il faudra veiller à la connecter au port de Bayonne, déjà 5e port de commerce français en termes de fret ferroviaire ».

En début d’exploitation, deux allers-retours quotidiens permettront le transfert de 80 camions dans un sens et autant dans l’autre. Ce n’est qu’en 2021 que quatre allers-retours pourront s’enchaîner, sur des trains de plus d’un kilomètre de long, soit 250 camions dans un sens et 250 dans l’autre.

Avec 14 allers-retours hebdomadaires et 160 000 tonnes de marchandises transportées entre l’Espagne, l’Italie, le nord de l’Europe, le Centre européen de fret (CEF) de Mouguerre espère que ce projet viendra « en complément de ses activités et pas en concurrence ». « Nous utilisons des caisses mobiles sur châssis, tandis que la future autoroute ferroviaire transportera des remorques complètes de camions avec leurs essieux », précise Michel Vovard, le directeur du CEF.

Circulation chargée

Pour François-Xavier Mintegui, directeur de Mintegui Logistique, première entreprise installée sur le site du CEF en 1988, il y a peu de risque de concurrence : « Cela concernera principalement le transfert des marchandises du Royaume-Uni et des pays du Nord vers l’Espagne ».

« Par contre, je me fais du souci pour le trafic routier autour de Bayonne et jusqu’à Hendaye. Déjà que c’est bloqué ! », souligne le dirigeant d’entreprise. Car une fois arrivés au terminal de Tarnos, les 85 000 poids lourds annuels reprendront la route.

Hier soir, Jean-Marc Lespade a évoqué « un accroissement des conflits d’usages sur la zone de Turbomeca » qui accueille déjà plusieurs milliers de véhicules de salariés par jour. Autre point noir en perspective, le passage des camions via la nouvelle bretelle de la RD 85, censée aussi desservir la future zone commerciale d’Ondres…

La Cour des comptes perplexe

« La diminution des pollutions, la réduction des nuisances sonores, la décongestion du trafic » mises en avant par le gouvernement semblent donc réservées aux habitants de l’axe de circulation, en amont de Tarnos. Heureux, donc, les automobilistes qui empruntent l’A 63 entre Bordeaux et Bayonne. Ils devraient voir 7 % de poids lourds en moins, selon les estimations du ministre.

Mais encore faut-il que cette autoroute ferroviaire soit empruntée. « Tout dépendra des horaires, de la vitesse, du cadencement, des conditions de chargement et de déchargement. Seul un service de qualité peut convaincre les professionnels », assure André Garreta.

Pour Pierre Recarte, vice-président du Collectif des associations de défense de l’environnement (Cade), il est impossible d’être convaincu par ce projet. « Gaspillage de place, manque de souplesse, coût trop élevé, travaux d’aménagement trop lourds… Ce n’est pas l’avenir du report modal », critique-t-il, « Rapport de la Cour des comptes 2012 » en main, qui regrette que les autoroutes ferroviaires existantes entre Chambéry et Turin et le Luxembourg et Perpignan ne soient toujours pas rentables. Et Pierre Recarte de conclure : « Oui au transport combiné de conteneurs par voie maritime et ferrée, non à l’autoroute ferroviaire ! »


A suivre ....
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9049
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar basco - landais » Lun 28 Oct 2013 19:27

Ca se confirme :
http://www.developpement-durable.gouv.f ... tique.html
Des réunions d'informations et de concertations avec expos commencent à se tenir à Tarnos, ville où serait implanté le terminal sud de cette autoroute ferroviaire

pour plus d'informations :
http://viia.com/concertation-atlantique ... =1557/1450
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9049
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar djakk » Lun 28 Oct 2013 23:23

Il n'est pas possible de faire le point de départ en Espagne ?
Avatar de l’utilisateur
djakk
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5927
Enregistré le: Dim 08 Déc 2002 00:19
Localisation: Rennes, Saint-Denis

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar basco - landais » Lun 28 Oct 2013 23:47

djakk a écrit:Il n'est pas possible de faire le point de départ en Espagne ?

Probleme du 3 eme rail inexistant
Ce soir en voyant un reportage là dessus sur FR3 Aquitaine, des habitants de Tarnos (très impliqués politiquement) pensent que la plateforme de Tarnos ne sera qu'un point d'etape et que le vrai terminal se situera à Bilbao

Je pense qu'avec le Y basque, ca sera l'avenir
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9049
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar marsupilud » Jeu 31 Oct 2013 13:52

djakk a écrit:Il n'est pas possible de faire le point de départ en Espagne ?

On pourrait au moins l'envisager à Irun, mais la traversée en train du Pays Basque n'est pas très performante, surtout avec des trains d'un kilomètre (peut-être même que la signalisation ne le permet pas).
Avatar de l’utilisateur
marsupilud
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 5369
Enregistré le: Lun 11 Oct 2004 13:09
Localisation: Sud Europe Atlantique

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar dionysos » Jeu 31 Oct 2013 14:56

Il faut pouvoir les stocker les bahuts, 20 par train; Irun est une enclave coincée entre la montagne et la mer, et la gare y est enchâssée façon Rouen RD en plus grand.
Avatar de l’utilisateur
dionysos
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1776
Enregistré le: Mar 14 Oct 2008 11:45
Localisation: Saint-Denis-lès-Martel

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar marsupilud » Jeu 31 Oct 2013 19:23

Je pensais à la plate-forme du FICOBA, pas trop mal desservie par l'Ouest, mais ce n'est peut-être pas assez grand.
Avatar de l’utilisateur
marsupilud
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 5369
Enregistré le: Lun 11 Oct 2004 13:09
Localisation: Sud Europe Atlantique

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar dionysos » Jeu 31 Oct 2013 19:53

Le terminal ferroviaire transfrontalier inter-écartement? Oui, en enlevant deux paires de voies, on arriverait à faire quelque chose, assez limité et modeste en capacité, mais il faut alors espérer que les riverains n'attrapent le virus nymbiste, vu les manœuvres et circulations supplémentaires.

Hum, je crois toutefois que Tarnos restera pertinent pour le Pays Basque côtier, après il faudrait voir du côté de Pampelune où il y aurait de la place, des autoroutes, des voies ferrées pour un peu partout en Espagne hors Cantabrie, et surtout des marchandises à charger.
Avatar de l’utilisateur
dionysos
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1776
Enregistré le: Mar 14 Oct 2008 11:45
Localisation: Saint-Denis-lès-Martel

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar djakk » Jeu 31 Oct 2013 20:30

dionysos a écrit:Hum, je crois toutefois que Tarnos restera pertinent pour le Pays Basque côtier

Si tous les camions viennent d'Espagne, ils emprunteront tous la même autoroute déjà chargée A63 / AP-8 sur 60 km, c'est ça qui est dommage …
Avatar de l’utilisateur
djakk
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5927
Enregistré le: Dim 08 Déc 2002 00:19
Localisation: Rennes, Saint-Denis

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar basco - landais » Jeu 31 Oct 2013 20:39

Quand on regarde les plateformes pressenties par vous, il est certain que le meilleur choix serait du coté de l'Espagne
Inconvénient majeur : elles ne sont pas extensibles et surtout pas mal surchargées
Quant aux nymbistes espagnols, ils sont quasi inexistants, les zones en question étant fortement désertiques en termes d'habitations

une réhabilitation d'Hendaye eût été préférable, mais gros écueil, pas de liaison avec A63 ou AP8 et perte de temps sur Bayonne-Hendaye en train
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9049
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar djakk » Jeu 31 Oct 2013 22:06

basco - landais a écrit:perte de temps sur Bayonne-Hendaye en train

J'avais pas pensé au train plus lent que le camion :| C'est donc l'explication du choix de Tarnos.
Avatar de l’utilisateur
djakk
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5927
Enregistré le: Dim 08 Déc 2002 00:19
Localisation: Rennes, Saint-Denis

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar basco - landais » Jeu 31 Oct 2013 23:14

djakk a écrit:
basco - landais a écrit:perte de temps sur Bayonne-Hendaye en train

J'avais pas pensé au train plus lent que le camion :| C'est donc l'explication du choix de Tarnos.

Comme le suggérait Marsupilud (fin connaisseur de cette ligne à une époque), c'est sinueux, encaissé, renové depuis peu, avec un nombre impressionnant de courbes et contre-courbes entre Bayonne et Hendaye
Pour exemple Dax-Bayonne (Tarnos en gros) en TGV 28 mn pour en gros 50 km, et Bayonne-Hendaye en 40 mn pour en gros 35 km
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9049
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar dionysos » Ven 01 Nov 2013 14:49

djakk a écrit:
basco - landais a écrit:perte de temps sur Bayonne-Hendaye en train

J'avais pas pensé au train plus lent que le camion :| C'est donc l'explication du choix de Tarnos.

Non, c'est juste bien plus pragmatique que ça.

Avec la crise, l'utilité du site logistique de Tarnos dédié au stockage dispatching de la production automobile ibérique a énormément chuté vu les volumes actuels.

Il y a donc d'énormes capacités de site libre pour une plateforme ferroutage. reste juste à gentiment faire passer la pilule aux riverains avec quelques aménagements routiers et paysagers (protections phoniques, haies...) pour qu'ils ne trouvent point d'activités nymbistes à produire pour occuper leur week-end. :wink:

Et il y a encore de la place de libre, desservie par le rail.
Avatar de l’utilisateur
dionysos
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1776
Enregistré le: Mar 14 Oct 2008 11:45
Localisation: Saint-Denis-lès-Martel

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar Raminagrobis » Jeu 07 Nov 2013 10:32

Quel sera au juste l'itinéraire ?

De Bayonne à Bordeaux, une seule ligne, pas de probleme.

Mais entre Bordeaux et Tours ?
Quand on a commencé à parler de l'autoroute ferroviaire atlantique, qui devait initialement aller de Bayonne à Lille (exactement la plate forme delta3 à Dourges), on faisait remarquer que certains petits tunnels sur la ligne Tours-Bordeaux devaient être élargis pour avoir le gabarit nécessaire à l'autoroute ferroviaire.
Un élargissement pas trop coûteux, mais qui implique une forte perturbation du trafic, du coup il ne sera fait qu'après l'inauguration de la LGV, quand la ligne historique sera "débarrassée" du trafic TGV. Ce qui ne permet donc pas de faire passer l'autoroute ferroviaire entre Tours et Bordeaux (exactement entre Poitiers et Bordeaux, entre Poitiers et Tours c'est bon) avant 2017 au mieux.
En attendant, c'est un itinéraire alternatif, par Saintes et Niort, qui sera adopté. Pas génial : il est en traction thermique (donc changement de loco), plus long, plus tortueux et partiellement en voie unique.

Ensuite, Poitiers, Tours, Orléans, Grande Ceinture, Creil, pas de soucis.

Mais sur la fin du trajet, on a à nouveau deux possibilités :
1- Ligne Paris-Lille jusqu'à Arras, puis par Lens, Béthune, Saint-Omer, et hop on arrive à Calais
2- Ou alors par Amiens et Abbeville.

Le 2e itinéraire est plus court, et il a certainement moins de contraintes en termes de sillons.
Mais il n'est pas électrifié entre Amiens et Rang, soit 80km, ce qui impliquerait un nouveau changement de traction. A moins qu'on électrifie, ce qui aurait aussi l'avantage de pouvoir mettre des Regio2N sur la ligne Paris-Boulogne.
Raminagrobis
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 660
Enregistré le: Mer 14 Juil 2010 15:41

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar Maastricht » Jeu 07 Nov 2013 11:10

Raminagrobis a écrit:Mais il n'est pas électrifié entre Amiens et Rang, soit 80 km, ce qui impliquerait un nouveau changement de traction. A moins qu'on électrifie, ce qui aurait aussi l'avantage de pouvoir mettre des Regio2N sur la ligne Paris-Boulogne.

L’électrification devrait être réalisée d'ici 2018, dixit F. Cuvillier (par ailleurs maire de Boulogne-s-Mer).

edit : oups :oops:
Maastricht
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 6478
Enregistré le: Jeu 12 Fév 2004 19:05
Localisation: 75013

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar Raminagrobis » Jeu 07 Nov 2013 11:41

Le pire c'est que j'ai fait un post là-dessus (ici) y'a un an... J'avais totalement oublié :oops: Alzheimer quand tu nous tiens.

Si la ligne par Amiens est électrifiée, il parait évident que l'autoroute ferroviaire passera par là.
Raminagrobis
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 660
Enregistré le: Mer 14 Juil 2010 15:41

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar dionysos » Jeu 07 Nov 2013 11:59

Arrêtez-vous de vous embêter avec les locs électriques qui soit ne mangent pas le bon courant ou ne captent pas sous la caténaire MIDI;

VFLI, la SNCF fret privée roule en Vossloh €4000 sur POLT et ses rampes en 16­‰ et ne s'en porte pas plus mal.
Modifié en dernier par dionysos le Jeu 07 Nov 2013 19:08, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
dionysos
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1776
Enregistré le: Mar 14 Oct 2008 11:45
Localisation: Saint-Denis-lès-Martel

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar eomer » Jeu 07 Nov 2013 12:13

Raminagrobis a écrit:Ecologiquement c'est quand même un beau gâchis de rouler en traction thermique sous caténaire.

Oui, c'est même totalement lamentable mais comme les régions et la SNCF donnent l'exemple, les compagnies privées n'ont aucune raison de ne pas en faire autant.
Avatar de l’utilisateur
eomer
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5157
Enregistré le: Sam 14 Juin 2003 18:27
Localisation: A4/A86 (tronc commun)

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar Raminagrobis » Jeu 07 Nov 2013 23:39

Précision : si j'en crois cet article il y aura en fait deux terminaux nord, à Dourges et Calais. Proches l'un de l'autres, mais l'un tourné vers le Benelux, l'autre vers la Grande-Bretagne.

mieux : ce sera relié avec la première autoroute ferroviaire, il y aura donc des navettes entre la Catalogne et le NPDC.

Le début d'un réseau de ferroutage...
Raminagrobis
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 660
Enregistré le: Mer 14 Juil 2010 15:41

Re: [ Ferroutage ] Autoroute ferroviaire Calais - Bayonne

Messagepar G.E. » Mer 16 Avr 2014 10:16

On lance des trains de plus en plus longs, pas toujours remplis (loin s'en faut !) mais le reste du fret coule.

Une vraie catastrophe !

Le Figaro a écrit:Le «cocorico» amer du train de fret le plus long d'Europe

Par Valérie Collet
Publié le 16/04/2014 -

Alors qu'en 2000 Fret SNCF transportait 55 milliards de tonnes-kilo­mètres sur le réseau ferroviaire, elle n'en comptait plus que 21 milliards en 2012.

Un train de fret de 1500 mètres, le plus long d'Europe, pourrait être exploité en 2016. «Une excellente solution pour un transport de marchandises moins émetteur de CO2», selon le secrétaire d'État aux Transports.

Il a réclamé deux années de préparation, des milliers de tests, l'implication de quatorze partenaires en appui de Fret SNCF et de Réseau ferré de France, les artisans de cet exploit. Samedi dernier, le train de fret le plus long d'Europe - 1500 mètres - a réussi un nouvel examen de passage dans le sud de la France, a annoncé Frédéric Cuvillier, le secrétaire d'État aux Transports.

Deux trains de marchandises de 750 mètres ont été jumelés pour n'en former qu'un, lesté d'une charge de 4000 tonnes et tracté par deux locomotives… Une «prouesse technique qui renforce la compétitivité du fret ferroviaire et le rend le plus attractif pour les chargeurs français et européens», estime Frédéric Cuvillier, évoquant aussi «une excellente solution pour un transport de marchandises moins émetteur de CO2». L'exploitation commerciale de ce formidable train de fret pourrait démarrer en 2016.

Fret SNCF a vu son activité fondre dans des proportions dramatiques ces dernières années.

Mais le paysage du transport de marchandises en France ne suscite pourtant pas de «cocorico». Fret SNCF, l'activité de transport de marchandises de la SNCF -, qui fait partie de la branche Geodis SNCF - a vu son activité fondre dans des proportions dramatiques ces dernières années.

Alors qu'en 2000 l'entreprise transportait 55 milliards de tonnes-kilo­mètres sur le réseau ferroviaire, elle n'en comptait plus que 21 milliards en 2012. Depuis, de nouvelles entreprises sont arrivées sur ce marché: EuroCargoRail, filiale de l'allemand Deutsche Bahn, Europorte du groupe Euro­tunnel… Ces nouveaux concurrents occupent désormais plus d'un tiers du marché. Mais Réseau ferré de France, pro­priétaire du réseau ferroviaire qui a tout intérêt à ce que le trafic soit plus important puisqu'il perçoit des péages en conséquence, prévoit un recul du fret cette année, du même ordre que celui enregistré en 2013: 3% environ.

Est-ce en raison de la mauvaise conjoncture économique? Certains ­estiment que ce «rétrécissement» est plutôt lié à la désindustrialisation en France et au manque de coordination entre les infrastructures ferroviaires et portuaires… Le train le plus long d'Europe ne changera pas la donne.

Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 19972
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Suivante

Retourner vers Chemins de fer

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités