[ Paris & IDF ] Grandeur et décadence des autoroutes 1960-79

Avant, la route, c'était...

Re: [ Paris & IDF ] Grandeur et décadence des autoroutes 196

Messagepar greg59 » Lun 05 Fév 2018 18:48

G.E. a écrit:Bref, laissons ces vieux projets du passé dormir en paix. :lol:

Oui, et heureusement que ces autoroutes là n'ont jamais vu le jour à Paris, je ne pense pas que Paris serait si attractive touristiquement parlant avec 8 autoroutes.... :?
Merci frantz58 pour ces trouvailles, je découvre que l'autoroute devait faire 4*4 voies :o On a échappé au pire dans la capitale...
greg59
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 671
Enregistré le: Mer 29 Sep 2010 17:28
Localisation: Dunkerque

Re: [ Paris & IDF ] Grandeur et décadence des autoroutes 196

Messagepar Lambig » Lun 05 Fév 2018 18:50

G.E. a écrit:Bien sûr, mais cela ne dit pas où est passé le trafic.

Quant à Séoul, c'est un exemple largement mis en avant mais c'est bien le seul et encore l'info est largement incomplète sur les reports de trafic, les autres autoroutes, les projets de TC mis en place, etc. A Lyon, la solution existe pour supprimer l'autoroute urbaine du centre-ville, c'est le BP Ouest. Le problème est que personne ne cherche à le réaliser et à le financer. Donc, beaucoup de discours et peu d'actes au final.

Bref, laissons ces vieux projets du passé dormir en paix. :lol:


En fait ce n'est pas tout à fait comparable au cas de Lyon. Il s'agissait d'une autoroute urbaine de 5,6 km qui finissait en cul de sac en plein centre-ville, alors que les A6/A7 à Lyon servent à la fois pour le transit et à la fois de substitution à un périphérique ouest manquant. Cette fermeture d'autoroute urbaine a donc naturellement inciter ses anciens usagers à se reporter sur des transports en commun déjà existants. Les automobilistes qui ont alors disparu du jour au lendemain ont laissé la place à ceux qui avaient vraiment besoin de leur véhicule. Pour Lyon, il faudrait effectivement réaliser le TOP, faire en sorte que le peu de transit qui reste utilise l'axe qui est prévu à cet effet, et que le métro soit poussé vers l'Ouest. Programme ambitieux, mais pas irréaliste pour la deuxième ville de France.

cmoiromain a écrit:Dans le genre autoroute urbaine transformée en balade, on peut citer Paris aussi.

Que s'est-il passé depuis que les voies sur berge on été fermées :
1. la circulation n'a pas diminué au global
2. la circulation a très largement empiré sur les quais hauts, là où se situent les trottoirs et immeubles et lignes de bus (donc dégradation des conditions pour tout le monde)
3. les quais sont assez populaires et bien fréquentés par les piétons... le soir de 19h à 22h en juillet et août, et les week-ends de mai/juin à septembre. Le reste du temps, la "fabuleuse promenade magique apaisée urbaine avec des licrones"© est déserte.

Donc parler de transformations réussies, en avance sur leur temps etc, c'est ne voir qu'un côté du tableau.


Oui Paris est l'exemple de ce qu'il ne faut pas faire. Comme la seule entité légitime, la métropole du Grand Paris, ne pèse rien face aux petits barons des Départements et des communes, ville de Paris comprise, il y a un manque criant de vision globale. Les politiques des uns vont à l'encontre des autres, on aime taper sur le voisin ou la voisine à longueur de journée, on privilégie les symboles à des politiques ambitieuses... Par exemple la ville de Paris n’enorgueillit de la piétonisation des quais, aussi légitime fut-elle, mais elle n'a absolument rien fait pour faciliter le déplacement des piétons et des vélos sur l'ensemble de la commune. C'est juste hypocrite et contre-productif.

En tout cas, nous paierons encore longtemps ces erreurs d’aménagement du passé.
Lambig
Route Départementale
Route Départementale
 
Messages: 143
Enregistré le: Dim 18 Sep 2011 14:23

Re: [ Paris & IDF ] Grandeur et décadence des autoroutes 196

Messagepar G.E. » Lun 05 Fév 2018 20:47

Lambig a écrit:En fait ce n'est pas tout à fait comparable au cas de Lyon. Il s'agissait d'une autoroute urbaine de 5,6 km qui finissait en cul de sac en plein centre-ville, alors que les A6/A7 à Lyon servent à la fois pour le transit et à la fois de substitution à un périphérique ouest manquant. Cette fermeture d'autoroute urbaine a donc naturellement inciter ses anciens usagers à se reporter sur des transports en commun déjà existants.


Merci de la précision ! Elle a son importance car il y a une différence entre détruire un bout d'autoroute en impasse (déjà fait à Lyon, Marseille et en projet à Bordeaux) et une section d'un axe continu (pas d'exemple connu).
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 20162
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Précédente

Retourner vers Dans le passé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités