Les "environs de Paris" en 1981

Avant, la route, c'était...

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar guy21 » Ven 21 Oct 2011 23:22

Un vrai travail d'historien! Chapeau dark_green67... Le voisin du secteur que je suis te remercie pour autant d'éclairages.
Avatar de l’utilisateur
guy21
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2535
Enregistré le: Mar 14 Mar 2006 00:33
Localisation: 94

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar G.E. » Sam 22 Oct 2011 07:56

Oui, superbe ! :D

L'A102 a été renumérotée en 1990 comme un grand nombre d'autoroutes. Malheureusement, nous n'avons pas accès aux textes de décisions ministérielles qui nous en apprendraient beaucoup...
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 19898
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar basco - landais » Sam 22 Oct 2011 09:29

Pour avoir vécu ces episodes en tant que voisin et entrepeneur dans ce secteur, je te tire mon chapeau devant la précision .... et le fidèle rendu de cette époque

A titre informatif, pour peut etre expliqué ceci :
Pour l’anecdote, on remarquera que, parmi les riverains impactés, il devait y avoir quelqu’un qui avait de hautes relations puisque cette affaire de la non-déviation de Lésigny a fait l’objet non seulement d’une émission télévisée en 1973 mais aussi d’une question officielle à l’Assemblée Nationale, honneur que n’ont pas eu nombre d’autres aménagements pourtant plus importants…

l'association de riverains contre le projet était constituée par la majorité des propriétaires des deux zones pavillonaires (le Reveillon,le Parc de Lésigny) qui étaient pour une bonne majorité des personnels d'Air France ayant acheté leur pavillon (a cheval entre Orly et Roissy) et de quelques personalités du monde sportif et televisuel
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9039
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar dark_green67 » Sam 22 Oct 2011 09:41

basco - landais a écrit:Pour avoir vécu ces episodes en tant que voisin et entrepeneur dans ce secteur, je te tire mon chapeau devant la précision .... et le fidèle rendu de cette époque

A titre informatif, pour peut etre expliqué ceci :
Pour l’anecdote, on remarquera que, parmi les riverains impactés, il devait y avoir quelqu’un qui avait de hautes relations puisque cette affaire de la non-déviation de Lésigny a fait l’objet non seulement d’une émission télévisée en 1973 mais aussi d’une question officielle à l’Assemblée Nationale, honneur que n’ont pas eu nombre d’autres aménagements pourtant plus importants…

l'association de riverains contre le projet était constituée par la majorité des propriétaires des deux zones pavillonaires (le Reveillon,le Parc de Lésigny) qui étaient pour une bonne majorité des personnels d'Air France ayant acheté leur pavillon (a cheval entre Orly et Roissy) et de quelques personalités du monde sportif et televisuel

Je ne sais pas s'il y a un rapport mais Wikipedia signale que
Wikipedia a écrit:Ville résidentielle, Lésigny est la 42e commune la plus riche de France par ménage (sur 36 783 communes françaises): le revenu moyen par habitant s'élève à 39 034 € , d'après une enquête de l'INSEE pour lexpress.fr, en juin 2007[

... :)
dark_green67
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2969
Enregistré le: Mer 19 Mar 2008 17:18
Localisation: Vincennes

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar vivelescartes » Sam 22 Oct 2011 10:14

Merci dark_green67 pour cet historique très complet.
Ayant participé aux travaux du SDAU 76 et au projet de 81, je peut préciser que le transfert de rocade A87 vers cd51 provient du blocage du projet A87 en particulier à Chennevières. Il fallait trouver une solution alternative car la déviation de la N36 (C5 si je me souviens bien) était trop éloignée. Nous savions aussi que les fonctions assurées n'étaient pas les mêmes que celles d'A87 mais la bataille de A87 était perdue puisque l'urbanisation s'était développée le long de cet axe rendant sa réalisation inacceptable.
Cette impossibilité est toujours la même, que ce soit pour les routes ou les transports en commun : il faut réaliser les infrastructures avant l'habitat. Les exemples sont trop nombreux partout en France et en particulier en Ile de France.
vivelescartes
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 425
Enregistré le: Mer 04 Oct 2006 13:24
Localisation: ile de france

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar basco - landais » Sam 22 Oct 2011 10:19

A ton avis .... :wink:
Certaines communes de l''est parisien ont cette particularité : pour vivre heureux, vivons caché ....

Saint Maur des Fossés, Chennevieres, Ormesson, Lesigny, Santeny, Varennes Jarcy pour n'en citer que quelques unes .....
[/digression]
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9039
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar guy21 » Sam 22 Oct 2011 13:44

Le Parc de Lésigny a toujours autant d'allure et est resté fidèle à la conception d'origine de ses fondateurs: un "estate" à l'américaine avec accès direct entre la rue et le jardin, des maisons spacieuses, sans étage, de grands garages souvent doubles, la forêt Notre-Dame accessible à pied, de larges allées pour la promenade à pied ou à vélo. Habitant de l'autre côté de Notre-Dame, j'y passe souvent à VTT; c'est un endroit super agréable à traverser et qui a très bien vieilli. Au final la N104 n'est plus tellement une gêne sonore puisqu'elle est semi-enterrée au droit du village. La gêne sonore provient ici plus du cône de dégagement d'Orly. Ajoutons aussi la gêne visuelle de la ligne 225 kV toute proche, mais, oui... il y a bien pire comme banlieue!
Avatar de l’utilisateur
guy21
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2535
Enregistré le: Mar 14 Mar 2006 00:33
Localisation: 94

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar hh35 » Sam 22 Oct 2011 14:10

J'y ai été "faire un tour" avec google maps, faut quand même aimer ce genre de lotissements ouvert à tous vents et surtout où rien n'est faisable sans voiture...
hh35
Voie Express
Voie Express
 
Messages: 1276
Enregistré le: Mer 04 Avr 2007 21:41
Localisation: N351xN350

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar basco - landais » Sam 22 Oct 2011 14:23

hh35 a écrit:J'y ai été "faire un tour" avec google maps, faut quand même aimer ce genre de lotissements ouvert à tous vents et surtout où rien n'est faisable sans voiture...

Conception des années 70-80 très à l'américaine avec réglement de copropriété très "contraignants" pour des Français - Kaufman et Broad ont été les précurseurs .....
mais ça plaisait :wink:


:oops: merci RGS
Modifié en dernier par basco - landais le Dim 23 Oct 2011 08:12, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9039
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar hh35 » Sam 22 Oct 2011 14:32

Heureuseument on en est revenu, un peu comme les papiers peints oranges ou les pantalons pattes d'eph' démesurés, les années 70 regorgent finalement d'éléments pittoresques :mrgreen:
hh35
Voie Express
Voie Express
 
Messages: 1276
Enregistré le: Mer 04 Avr 2007 21:41
Localisation: N351xN350

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar basco - landais » Sam 22 Oct 2011 15:01

hh35 a écrit:Heureuseument on en est revenu, un peu comme les papiers peints oranges ou les pantalons pattes d'eph' démesurés, les années 70 regorgent finalement d'éléments pittoresques :mrgreen:

C'est, ou c'était une autre façon de voir la vie ...
Ou l'instinct de propriété et l'individualisme de chacun (très franchouillard) :roll:
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9039
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar dark_green67 » Dim 23 Oct 2011 11:45

Pour continuer sur la naissance de la Francilienne dans le Sud-Est, quelques mots sur la déviation de Combs-la-Ville sur le CD50, tronçon qui a permis de faire la jonction entre la RN105 à Brie-Comte-Robert et la F6 qui, dans les schémas précédents, se terminait sur la RN6 à Lieusaint.

Un premier projet avait été étudié à la fin des années 60, sous maîtrise d’ouvrage départementale, pour faire face à l’augmentation du trafic (4800 véhicules/jour) sur un chemin départemental qui avait des caractéristiques très médiocres, notamment plusieurs virages sans visibilité et une largeur très insuffisante dans la traversée du village. L’augmentation du trafic était due surtout des nouveaux logements créés dans le secteur et elle devait s’amplifier considérablement dans un proche futur avec toute l’urbanisation de la ville nouvelle. Un trafic de transit non négligeable était attendu, vu qu’il n’y avait pas beaucoup d’autres possibilités de liaison entre la RN6 et Brie-Comte-Robert.

La déviation partait juste après le pont sur l’Yerres au Nord du village (le Pont du Diable), passait entre le bourg et le quartier du Bois l’Evêque et rejoignait le CD50 juste avant la voie ferrée, au Sud du Hameau de la Sansonne (en jaune sur le plan ci-dessous). Le profil en travers comportait deux chaussées de 7 mètres séparées par un terre-plein de 5 mètres mais, dans une première phase, une seule chaussée devait être réalisée. Ce projet avait été déclaré d’utilité publique par le Préfet le 10 mars 1971.

SDC14681b.JPG


Toutes les acquisitions foncières n’ayant pas été réalisées avant l’échéance de la DUP en 1976, celle-ci fut prorogée par un arrêté préfectoral du 23 août 1976 qui déclarait d’utilité publique la construction d’une voirie primaire de la ville nouvelle de Melun-Sénart suivant le même tracé et avec les mêmes caractéristiques.

Ce tracé a été remis en cause en 1977 par la municipalité de Combs-la-Ville (délibération du 20 juin) et par le Conseil Syndical Communautaire de Sénart-Villeneuve (séance du 29 juin) qui considéraient que la nouvelle route allait engendrer des nuisances pour les « urbanisations nouvelles riveraines » (quelle idée d’accorder des permis de construire au ras des futurs axes à grand trafic ??? :roll: ) et qui demandaient l’étude d’un nouveau tracé passant plus au Sud et à l’Est de l’urbanisation existante ou projetée. La DDE a alors étudié 3 variantes (en tireté rouge sur le plan) qui aboutissaient toutes environ 1 km plus au Sud que le projet précédent, dans le prolongement de la voie T2 de la ville nouvelle de Melun-Sénart.

La première variante partait de l’intersection du CD50 avec la déviation de Brie-Comte-Robert. Elle apportait la meilleure réponse au problème posé mais elle nécessitait 6 km de voie nouvelle et, surtout, de construire un viaduc sur l’Yerres. La seconde, longue de près de 5 km, se détachait de la RN105 immédiatement au Sud du pont franchissant l’Yerres, non loin du Château de Grégy-sur-Yerres. La troisième, de 4350 mètres seulement, se détachait de la RN105 par un échangeur implanté au niveau du carrefour avec le CD48 Est, sur le plateau à environ 700 mètres du château d’Evry-les-Châteaux. Après consultation des collectivités locales, la troisième variante, la plus économique, est finalement retenue et une enquête d’utilité publique lancée en juin 1981.

Au cours de l’enquête, de nombreuses observations furent recueillies, notamment de la part des milieux agricoles, qui visaient toutes à rejeter le tracé ou à proposer de le modifier en se rapprochant du ru de Ganisse, afin de préserver les structures agricoles. Le Commissaire-Enquêteur émit finalement un avis favorable mais « en proposant que des dispositions soient prises pour limiter les dommages aux exploitations agricoles et d’envisager une modification du projet soumis à l’enquête par un détournement vers le Nord du tracé de ce projet en partant du Sud de la ferme d’Egrenay pour aboutir à mi-chemin environ sur la RN105 entre la variante n°2 et le projet soumis à l’enquête ». Bref, il proposait un nouveau tracé… La DDE a alors étudié un projet modificatif (tracé en rouge continu sur le plan) conforme aux attentes des milieux agricoles et se rattachant à la RN105 par un échangeur dit « du Val de Ganisse ». Le Conseil Général de la Seine-et-Marne l’a pris en considération le 16 décembre 1981 et une nouvelle enquête d’utilité publique a été organisée en juillet 1982.

Je n’ai pas retrouvé (j’ai sans doute mal cherché…) l’arrêté préfectoral déclarant l’utilité publique. Il date sans doute de fin 1982 et je ne sais pas s'il porte sur une voie départementale ou sur une voie classée dans le réseau national au titre de la voirie des villes nouvelles. Par contre, je suis tombé, un peu par hasard, sur un rapport de la DDE77 du 18 mars 1986 qui évoque ce projet parmi les opérations à financer au titre du Xème plan. Il fait clairement partie des routes nationales à construire et est désigné sous le terme « Liaison N6 – N105 ». Le rapport signale que le coût de la première phase est de 233 MF (valeur janvier 1985) dont 153 millions sont déjà inscrits au IXème plan. Il restera donc à financer 80 MF, essentiellement pour déniveler l’échangeur de Val Ganisse et réaliser les finitions. Par ailleurs, 63 MF seront nécessaires ultérieurement pour financer la 2ème phase (mise à 2x2 voies) et il faudra 21 MF pour la mise à 2x2 voies et le classement en voie express de la RN105 entre Brie-Comte-Robert et le Val de Ganisse.

Pour l’instant mes informations sont encore un peu parcellaires et il me manque plein de détails jusqu’à la mise en service, apparemment directement à 2x2 voies, en mars 1990.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
dark_green67
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2969
Enregistré le: Mer 19 Mar 2008 17:18
Localisation: Vincennes

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar Coltrane » Dim 23 Oct 2011 14:04

Chapeau bas pour cet historique :bravo:
Coltrane
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 892
Enregistré le: Dim 29 Juil 2007 22:59
Localisation: Nanterre

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar basco - landais » Dim 23 Oct 2011 15:41

Et en fait ce fut un tracé entre la variante 3 et celui soumis à l'enquete qui fut retenu et qui a permis l'implantation de nombreux entrepots logistiques de par et d'autre de cet axe, sans compter une enorme décharge remblai dans cette plaine de la Brie
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9039
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar Frédéric SAVIN » Dim 23 Oct 2011 16:38

Ce "centre de stockage" de terres de terrassement coté Sud entre Lieusaint et Moissy-Cramayel est d'ailleurs arrivé à saturation.
Avatar de l’utilisateur
Frédéric SAVIN
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3821
Enregistré le: Lun 18 Mai 2009 19:12
Localisation: Val de Marne

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar basco - landais » Dim 23 Oct 2011 17:54

Frédéric SAVIN a écrit:Ce "centre de stockage" de terres de terrassement coté Sud entre Lieusaint et Moissy-Cramayel est d'ailleurs arrivé à saturation.

Oui depuis environ deux a trois ans et depuis bien vegetalisé ...., mais c'est quand meme impressionnant de voir le changement de relief dans ce plat pays au fur et a mesure des années
On sait ainsi où sont passés les milliers de m3 de deblais des zones d'activités, du TGV et des voiries dans un rayon de 30 kilometres .....
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9039
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar dark_green67 » Dim 23 Oct 2011 18:21

dark_green67 a écrit: Je n’ai pas retrouvé (j’ai sans doute mal cherché…) l’arrêté préfectoral déclarant l’utilité publique. Il date sans doute de fin 1982 et je ne sais pas s'il porte sur une voie départementale ou sur une voie classée dans le réseau national au titre de la voirie des villes nouvelles. Par contre, je suis tombé, un peu par hasard, sur un rapport de la DDE77 du 18 mars 1986 qui évoque ce projet parmi les opérations à financer au titre du Xème plan. Il fait clairement partie des routes nationales à construire et est désigné sous le terme « Liaison N6 – N105 ». Le rapport signale que le coût de la première phase est de 233 MF (valeur janvier 1985) dont 153 millions sont déjà inscrits au IXème plan. Il restera donc à financer 80 MF, essentiellement pour déniveler l’échangeur de Val Ganisse et réaliser les finitions. Par ailleurs, 63 MF seront nécessaires ultérieurement pour financer la 2ème phase (mise à 2x2 voies) et il faudra 21 MF pour la mise à 2x2 voies et le classement en voie express de la RN105 entre Brie-Comte-Robert et le Val de Ganisse.

Pour l’instant mes informations sont encore un peu parcellaires et il me manque plein de détails jusqu’à la mise en service, apparemment directement à 2x2 voies, en mars 1990.

En fait, j'avais la réponse à mon problème... :oops: Ce tronçon a bien été construit et ouvert en tant que route départementale ! Ce n'est qu'au bout de 3 ans qu'il a été "nationalisé" :

J.O. du 17 juin 1993, page 8590, a écrit:Arrêté du 1er juin 1993 portant classement dans la voirie nationale de la voie nouvelle dite "Francilienne", section R.N. 105 (Seine-et-Marne) - R.N. 6 (Essonne)

Par arrêté du ministre de l'équipement, des transports et du tourisme en date du 1er juin 1993, sont classées dans la voirie nationale :

- la déviation de la R.D. 50, du PR 19+336 de la RN105 (noeud de Val Ganisse) à son intersection avec la voie M4 (diffuseur de Combs-la-Ville), d'une longueur de 5614 mètres environ, figurée en jaune sur le plan au 1/10.000 ème annexé audit arrêté ;

- la voie primaire T2, de son intersection avec la voie M4 (diffuseur de Combs-la-Ville) à son intersection avec la R.N. 6 (diffuseur du Clos-du-Roi), d'une longueur de 2203 mètres environ, figurée en bleu sur le même plan.

Le classement prendra effet à compter de la date de publication dudit arrêté.


De plus le caractère de route express a été conféré à ce tronçon par décret du 9 septembre 1996 seulement. :shock:
dark_green67
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2969
Enregistré le: Mer 19 Mar 2008 17:18
Localisation: Vincennes

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar guy21 » Mer 26 Oct 2011 22:53

Frédéric SAVIN a écrit:Ce "centre de stockage" de terres de terrassement coté Sud entre Lieusaint et Moissy-Cramayel est d'ailleurs arrivé à saturation.

Ce site ferait un excellent terrain d'accueil pour une future ferme photo-voltaïque...
Avatar de l’utilisateur
guy21
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2535
Enregistré le: Mar 14 Mar 2006 00:33
Localisation: 94

Re: Les "environs de Paris" en 1981

Messagepar basco - landais » Mer 26 Oct 2011 23:45

guy21 a écrit:
Frédéric SAVIN a écrit:Ce "centre de stockage" de terres de terrassement coté Sud entre Lieusaint et Moissy-Cramayel est d'ailleurs arrivé à saturation.

Ce site ferait un excellent terrain d'accueil pour une future ferme photo-voltaïque...

Mal orienté car ils ont planté le versant sud qui donne face à des entrepots qui eux se sont equipés :pong:
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9039
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Précédente

Retourner vers Dans le passé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité