Circulation automobile en ville

Discussion sur les politiques des transports, l'intermodalité, ...

Circulation automobile en ville

Messagepar Lambig » Lun 25 Sep 2017 18:21

J'ai cherché sur le forum, et n'ai pas trouvé de thread ayant pour thème la circulation automobile en ville. Je me permets donc d'ouvrir ce thread pour parler de ce sujet, dans sa globalité : trafic, réduction de sa place en ville, politique de stationnement, etc. Bref, vaste sujet souvent sensible pour beaucoup d'entre nous. Ce thread permettra donc d'éviter les hors-sujets sur des threads liés à des infrastructures particulières pour lesquels je plaide souvent coupable. :oops:

Vous connaissez sûrement les données statistiques de TomTom sur les congestions en ville. Une page de leur site y est consacrée. Le classement est déterminée en calculant l'augmentation en pourcentage du temps moyen pour aller d'un point A à un point B par rapport au temps théorique, c'est-à-dire sans personne d'autre sur la route. Par exemple un niveau de congestion de 50% voudra dire que M. X mettra 30 min au lieu de 20 en théorie pour son trajet quotidien. Ce pourcentage de congestion est aussi calculé pour les heures de pointes du matin et du soir.

Cette donnée est forcément incomplète pour illustrer une congestion :
- Elle ne prend pas en compte le temps absolu moyen. Dans certaines villes comme Rennes, certains pendulaires habitent très loin de leur lieu de travail.
- Cette donnée ne fait pas la différence entre un petit ralentissement sur tout le trajet et un point noir sur un point particulier du réseau. Les données récoltées par TomTom peuvent être très différentes des ressentis de chacun. Vous me direz donc ce que vous en pensez.

Cependant, c'est l'une des seules données chiffrées et objectives qui existent pour mesurer la congestion. À défaut d'être parfaite, elle permet donc de rapidement connaître la situation générale de la circulation automobile pour chaque ville.

Voici le lien pour les villes de plus de 800 000 habitants (Paris, Lyon, Marseille et Lille) : ici
Et voici le lien pour les villes de moins de 800 000 habitants : ici

Pour certaines villes, je pense que le contexte peut expliquer en partie le fait d'être mal classée :
- Marseille manque par exemple d'infrastructures routières et de transport en commun.
- Toulon, Nice et Grenoble sont pénalisées par la montagne. Les flux se concentrent donc sur des zones congestionnées. Pour Nice et Toulon, le manque de TC aggrave la situation.
- Bordeaux fait face à un afflux massif de nouveau habitants. Les transports pâtissent donc de cette situation.
- Brest et Le Havre sont situées en cul-de-sac et ont un taux de congestion important par rapport à leur taille.

La taille de l'aire urbaine est aussi très liée au taux de congestion, ce qui est fort logique. Et au final, la situation de deux villes ayant la même taille ont des taux de congestion très similaires. J'ai notée seulement quelques anomalies comme Marseille dont la congestion est supérieure à Paris et Lille. Avec 22% pour cette dernière, le taux est situé entre Rouen et Tours. J'imagine que l'existence de nombreuses lignes de TER et d'autoroutes y sont pour beaucoup.
Lambig
Route Départementale
Route Départementale
 
Messages: 211
Enregistré le: Dim 18 Sep 2011 14:23

Re: Circulation automobile en ville

Messagepar greg59 » Sam 02 Déc 2017 13:44

Article interessant du blog de le Monde, ça parle de la neige, comment elle révèle l'espace public de la voiture, où comment la voiture parfois à besoin de moins de place, car des aménagements peuvent se faire, élargissement de trottoirs, aménagement de virage, de carrefour, etc....
http://transports.blog.lemonde.fr/2017/ ... ce-public/
greg59
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 752
Enregistré le: Mer 29 Sep 2010 17:28
Localisation: Dunkerque

Re: Circulation automobile en ville

Messagepar G.E. » Sam 02 Déc 2017 13:52

C'est très intéressant mais je doute que la portée soit énorme. En situation dégradée (comme avec de la neige), il y a moins de trafic et de façon générale les routes trop étroites peuvent présenter des contraintes pour les PL, etc.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21203
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: Circulation automobile en ville

Messagepar Auriom » Lun 22 Jan 2018 14:44

Tiens, je réalise que même le forum n'en avait pas encore parlé (trop occupé par les fermetures parisiennes ?) : Bordeaux a lancé en août dernier une expérience de fermeture du pont de pierre à la circulation automobile.

Eh bien, c'est prolongé pour six mois supplémentaires.

Alain Juppé, cité par Sud-Ouest, a écrit:Il y a des arguments dans les deux sens qui méritent d’être considérés.
Avatar de l’utilisateur
Auriom
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 2013
Enregistré le: Lun 28 Mar 2005 14:44
Localisation: Lyon - Asie

Re: Circulation automobile en ville

Messagepar Lambig » Jeu 22 Fév 2018 17:28

Quelle distance pourriez-vous parcourir en voiture en une heure ? Cas concret pour quelques agglomérations européennes :



https://www.reddit.com/r/MapPorn/commen ... h=3f6bbc1c
Lambig
Route Départementale
Route Départementale
 
Messages: 211
Enregistré le: Dim 18 Sep 2011 14:23

Re: Circulation automobile en ville

Messagepar G.E. » Ven 23 Fév 2018 21:09

Très amusant !
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21203
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: Circulation automobile en ville

Messagepar cmoiromain » Lun 26 Fév 2018 19:25

Oui, mais à quelle heure, et en partant d'où ?

Pour l'exemple de Paris, on voit un peu les autoroutes radiales se dessiner, mais on ne distingue pas l'A4 (par exemple), pourtant en 1h depuis le centre de Paris, on peut aller très très loin en 1h (jusqu'à Meaux).
cmoiromain
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 292
Enregistré le: Ven 20 Déc 2013 17:34

Re: Circulation automobile en ville

Messagepar guy21 » Mer 28 Fév 2018 08:12

L'exemple de Lisbonne est douteux. On ne voit pas sur la carte l'estuaire du Tage, la "mer de paille", véritable mer intérieure au sud-est de la ville, alors que pour Amsterdam on distingue clairement le trait de côte.
Avatar de l’utilisateur
guy21
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2892
Enregistré le: Mar 14 Mar 2006 00:33
Localisation: 94

Re: Circulation automobile en ville

Messagepar jml13 » Mer 28 Fév 2018 08:44

Si, on voit clairement les 2 ponts (25 avril et Vasco de Gama)
Avatar de l’utilisateur
jml13
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 4379
Enregistré le: Ven 08 Déc 2006 23:16
Localisation: A50 sortie 4a

Re: Circulation automobile en ville

Messagepar colvert » Jeu 31 Jan 2019 19:25

Un article très intéressant qui explique que la grève des taxis à Madrid a fait diminuer les embouteillages dans le centre ville. Par contre la même grève à Barcelone a eu l'effet contraire.
https://elpais.com/ccaa/2019/01/30/madr ... 20905.html
colvert
Voie Express
Voie Express
 
Messages: 1181
Enregistré le: Jeu 29 Nov 2012 21:43

Re: Circulation automobile en ville

Messagepar gavatx76 » Jeu 31 Jan 2019 22:36

Pour Barcelone, l'explication est facile, elle est d'ailleurs esquissée dans l'article. La ville est coincée entre mer et montagne, donc facile à bloquer avec quelques milliers de conducteurs motivés. En même temps, le blocage de la ville a été quand même très relatif.
gavatx76
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 4082
Enregistré le: Jeu 01 Nov 2007 01:50
Localisation: 41º20'N 02º02'E

Re: Circulation automobile en ville

Messagepar JOJO » Mar 05 Fév 2019 16:49

Après les affaires Uberpop et Heetch (qui est réapparu sous forme d'application VTC classique) voici que désormais on a affaire à Citygo, une application de covoiturage détournée de son usage en "faux VTC" par des particuliers:

http://www.leparisien.fr/info-paris-ile ... 004072.php
Citygo, l’appli qui fait enrager les VTC
L’application de covoiturage Citygo met en relation conducteur et passager pour partager des trajets. Problème : il s’agit parfois de transport illégal de personnes. Le ministère s’est saisi du dossier.

Après les précédents Uberpop et Heetch, haro sur Citygo ? Il semble en effet que cette nouvelle appli de covoiturage est en train de venir concurrencer les VTC et taxis en flirtant avec l’illégalité. Au point d’être devenu la cible de syndicats de chauffeurs VTC qui réclament son interdiction.

La demande des VTC, reçus au ministère des Transports après leur mobilisation début janvier, a trouvé un certain écho. Au cabinet de la ministre Elisabeth Borne, on indique avoir « mis en demeure par voie écrite le dirigeant de Citygo de faire cesser toute pratique illégale sur son application. » Voici ce qu’il faut savoir sur cette appli controversée.



Citygo, comment ça marche ? Si vous souhaitez partager un trajet sur Citygo, il suffit de télécharger l’application et de remplir quelques éléments succincts sur votre profil. La photo ou une pièce d’identité ne sont pas obligatoires, même si vous voulez être conducteur avec votre véhicule personnel. Ensuite, vous renseignez votre destination, et vous attendez quelques instants de voir si un conducteur est disponible. Pour être chauffeur, la carte grise n’est pas nécessaire non plus.

Combien ça coûte ? Pour le passager, comptez par exemple 20 € pour faire un trajet entre la tour Eiffel et l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Bien moins cher qu’un forfait taxi à 50 € ou qu’une course en VTC. Pour Saint-Denis - la Défense, par exemple, c’est 10 €, contre 29 € en Uber. Vous pouvez payer en liquide ou par carte bleue. En revanche, les tarifs de Citygo sont plus chers que sur les autres applis de covoiturage type Blablacar, Karos ou Klaxit. « On respecte les tarifs en vigueur pour du covoiturage, avec 0,50 € par passager pour le conducteur, auquel s’ajoute une indemnité kilométrique », assure-t-on chez Citygo.

Est-ce du covoiturage ? Il suffit de quelques trajets avec Citygo pour s’en rendre compte : l’application est beaucoup plus proche d’un service de VTC low cost que du covoiturage. Déjà parce qu’elle fonctionne surtout en temps réel. Lors d’un covoiturage normal (longue distance ou domicile-travail), il vaut mieux réserver son trajet quelques heures ou jours à l’avance et se rendre à un point de rendez-vous fixé par le conducteur. Sur Citygo, on peut directement faire une demande de trajet et si elle est acceptée, le chauffeur vient vous chercher. Et celui-ci peut multiplier les propositions de trajets dans la journée (lire encadré). Ce qui ne semble pas correspondre à la définition du covoiturage. Celle-ci « répond à des critères précis, rappelle-t-on au ministère des Transports : déplacement effectué par le conducteur pour son compte propre ; prix du voyage n’excédant pas le barème kilométrique et divisé par le nombre de voyageurs ; conducteur payant lui aussi une part du prix du carburant et du péage occasionné par le trajet ».

Est-ce légal ? Dans le cas où le conducteur ne roule pas pour son compte propre et multiplie les trajets, il fait du transport de personnes et non du covoiturage. Il lui faut dans ce cas une licence VTC. « On n’accepte aucun chauffeur professionnel et s’il y en a, on bloque leurs comptes. On fait très attention », répond-on chez Citygo. Mais, du côté du ministère, on indique « avoir été alertés par les professionnels sur des pratiques vraisemblablement illégales constatées sur cette application ». D’où cette mise en demeure au dirigeant de Citygo pour « faire cesser toute pratique illégale », et ce « sans délai ». « Il lui a aussi été rappelé clairement que tout conducteur qui dépasserait le cadre du covoiturage serait passible de sanctions pénales », de même que le dirigeant de Citygo, insiste-t-on au ministère.

BENOIT, CHAUFFEUR AMATEUR, MULTIPLIE LES COURSES
Signe que l’appli Citygo a du succès, en un an, de mi-2017 à mi 2018, elle a doublé son nombre de « covoitureurs » (de 300 000 à 600 000), et quadruplé son nombre de trajets (de 50 000 à 200 000 par mois). Elle est désormais disponible à Paris, Lille et Lyon et a levé en juillet dernier 800 000 € pour son développement. Si Citygo ne communique plus aucun chiffre depuis, la start-up française envisage de poursuivre son développement et de s’ouvrir dans d’autres villes.

Si ce succès fait de l’ombre aux VTC, il semble convenir à certains chauffeurs amateurs. Comme Benoît, qui multiplie les trajets au volant de son véhicule personnel vieux de dix ans. En moins d’un mois sur l’appli, il a cumulé 80 courses. Pour lui, pas de doute, Citygo s’apparente à un service de VTC. « Je fais ça en attendant de passer l’examen VTC », explique-t-il d’ailleurs.

En attendant, il roule donc avec sa voiture personnelle, à l’état relativement sommaire, et transporte des passagers aux quatre coins de la région. « Hier je suis parti au hasard dans Paris, et j’ai fait cinq courses, explique-t-il. Mais cela marche bien surtout le soir et le week-end. » Comme Heetch en son temps, l’appli à bas prix séduit surtout jeunes et banlieusards, au faible pouvoir d’achat et mal desservis en transport en commun.

Benoît n’a toutefois pas forcément l’impression de faire un exercice illégal de la profession de taxi (motif sur lequel avait été condamnée Heetch en 2017). « Citygo nous prend des commissions sur les courses, l’Etat doit aussi leur prélever quelque chose », estime-t-il.
JOJO
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 700
Enregistré le: Dim 08 Fév 2004 11:29
Localisation: Evry 91

Re: Circulation automobile en ville

Messagepar tanaka59 » Ven 22 Fév 2019 21:12

Bonsoir

https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/voiture-voitures-autonomes-pourraient-aggraver-embouteillages-75118/

Selon un chercheur de l'université de Californie à Santa Cruz, il y aurait un risque que les propriétaires de voitures autonomes préfèrent les laisser sillonner les rues à vide en attendant leur retour plutôt que de payer pour une place de stationnement.

maginer les conséquences de l'avènement des voitures autonomes peut parfois conduire à des suppositions aussi inattendues que surprenantes. Au-delà d'une sécurité accrue que nous garantirait la « sagesse » des algorithmes de conduite automatisée, le principal bénéfice attendu des voitures sans chauffeur est la disparition, ou tout du moins la réduction drastique, des engorgements routiers. Capables de communiquer entre elles pour adapter leur vitesse, les voitures autonomes nous promettent un trafic plus fluide et apaisé.

Mais tout le monde ne voit pas les choses d'un œil aussi positif. Adam Millard-Ball, professeur spécialiste en planification des transports à l'université de Californie, à Santa Cruz (États-Unis), pense au contraire que les voitures autonomes pourraient amplifier les embouteillages. Mais pourquoi donc ? Tout simplement parce que leurs propriétaires pourraient être tentés de les laisser circuler à vide dans les rues jusqu'à leur retour plutôt que de payer des frais de parking.
2.000 voitures autonomes suffiraient à engorger San Francisco

Partant du coût d'une journée de stationnement dans la ville de San Francisco qui s'élève à environ 35 dollars, il a élaboré une simulation informatique qui en conclut que, même en tenant compte de l'énergie consommée, de la dépréciation de la voiture, de son usure et de l'entretien, faire rouler une voiture sans chauffeur à basse vitesse au lieu de la garer ne coûterait qu'entre 0,29 et 0,50 dollar de l'heure. Selon les calculs, il suffirait de 2.000 voitures autonomes vides errant dans les rues de San Francisco pour ralentir la circulation à moins de 3,2 km/h.

Adam Millard-Ball détaille son analyse dans l'édition de mars de la revue Transport Policy. Son idée pour éviter une telle dérive ? Tout simplement instaurer un péage, dans les centres-villes, qui prenne à la fois en compte une facturation horaire d'occupation de l'espace public, que la voiture soit stationnée ou en mouvement, et une facturation basée sur la distance ou l'énergie consommée qui viendrait sanctionner les effets liés à la conduite. Tout cela est évidemment très théorique et demande être vérifié dans les faits. Mais il fallait y penser !
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2531
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41

Re: Circulation automobile en ville

Messagepar tanaka59 » Mer 12 Fév 2020 23:37

Bonjour,

Un sondage France Bleu Nord sur la circulation automobile en ville : https://www.francebleu.fr/infos/societe ... 1581433718
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2531
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41


Retourner vers Politiques de transports

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité