Routes solaires

Pour les ingénieurs et les autres (Note : les ouvrages d'art sont désormais classés avec les axes concernés) ...

Routes solaires

Messagepar basco - landais » Mer 14 Oct 2015 09:24

Colas invente la route solaire

WattWay est une véritable route. Tous les véhicules peuvent l’emprunter y compris les poids lourds. Son "petit" Plus : elle produit de l'électricité !

WattWay est un concept de revêtement routier photovoltaïque. Une dalle WattWay de 1,7 x 0,7 m comprend des cellules photovoltaïques en silicium polycristallin très classique, enrobées dans de mystérieuses résines transparentes qui laissent passer la lumière et offre une extraordinaire résistance à la pression, à l'abrasion et aux vibrations.

Dans le procédé WattWay, l'essentiel de l'innovation est concentré dans ces résines. WattWay est protégé par deux brevets mondiaux. Son développement a commencé en 2005, a été remis sur le métier en 2010, lorsque le fournisseur de cellules en silicium amorphe utilisées dans les premiers produits, a fait faille.

WattWay de Colas ne mesure que 3 mm d'épaisseur et se colle sur la route existante.

Collés sur la route

Aujourd'hui, les dalles WattWay contiennent des cellules en silicium polycristallin, la matière la plus couramment employée dans le monde pour fabriquer des panneaux photovoltaïques. Côté mise en œuvre, les dalles WattWay sont tout simplement collées sur la route, sur les circulations des parkings, sur les trottoirs.

Ce qui évite de consommer des terres agricoles pour produire de l'électricité, disait Colas en visant les fermes photovoltaïques. Cela évite également tout travaux de destruction, ne condamne pas d'espace urbain.

WattWay a été développé en partenariat étroit avec l'Ines (Institut national de l'énergie solaire). Trois démonstrateurs à l'échelle 1 ont été réalisés pour faire rouler des véhicules dessus, les faire freiner, bref simuler tout ce qui peut se passer sur une route.

Un banc de vieillissement a également été installé. Il a vérifié qu'après 1 million de passages de roue, WattWay demeure fonctionnel. Cela correspond à environ 15 à 20 ans sur une route moyenne, soit largement autant qu'un revêtement bitumé classique. La couche supérieure de résine du panneau WattWay est mélangée à des granulés de verre recyclé, de manière à éviter que la surface ne soit glissante.

L'essentiel de l'innovation réside dans les résines utilisées pour encapsuler les cellules photovoltaïques en silicium polycristallin.

15% de rendement

Colas n'est pas très disert sur les aspects techniques de WattWay. Mais l'entreprise a tout de même précisé que les connexions électriques étaient conçues de manière à ce qu'une ombre projetée sur une partie d'un panneau WattWay n'empêche pas le reste du panneau de continuer à fonctionner.

Colas a également indiqué que le rendement nominal des panneaux WattWay atteignait 15%. Les panneaux polycristallins classiques se situent plutôt à 18 – 19%, mais la position horizontale de WattWay et les résines transparentes qui retiennent une partie de la lumière descendent son rendement à 15%.

Ce que Colas traduit en expliquant que 1 km linéaire de route WattWay éclaire une ville de 5000 habitants. Ou encore que 20 m² de route suffisent pour couvrir la consommation électrique annuelle d'une maison, hors chauffage électrique.

Bien que Colas annonce une commercialisation immédiate, l'entreprise n'a pas souhaité indiquer de prix des panneaux, ni de coût d'un km² de route. Colas a malgré tout indiqué que son but était de s'aligner sur le prix des panneaux photovoltaïques classiques : de l'ordre de 0,65 à 1 € HT/Wc aujourd'hui sur le marché mondial. Ils n'en sont sans doute pas là, mais il n'y a pas de raison de douter qu'ils y parviennent.

Vers une fabrication industrielle

Les panneaux WattWay sont pour l'instant fabriqués par l'Ines dans l'un de ces ateliers. Colas cherche un partenaire industriel pour étendre les volumes produits et réduire les coûts. Mais aucun partenariat n'est finalisé pour l'instant. Colas envisage deux marchés pour WattWay : les centres urbains et les zones rurales non-alimentées en électricité.

Lors de la conférence de presse de lancement, mardi 13 octobre, Hervé Le Bouc, le directeur général de Colas, a rappelé à plusieurs reprises que l'Inde compte environ 200 millions de personnes sans électricité. Le marché visé par Colas est donc mondial.

En même temps, Colas appartient au groupe Bouygues et l'on peut imaginer d'autres emplois de WattWay dans le bâtiment : des dalles collées sur l'ITE en façade, des dalles collées sur l'étanchéité des toitures terrasses sans que cela nuise à leur accessibilité, des dalles utilisées en bardage, en garde-corps, etc. Dans la mesure où une dalle WattWay ne contient aucune surface vitrée, tout en présentant une très forte résistance mécanique, tout est concevable.

Pour l'instant, tous les panneaux WattWay sont fabriqués par L'INES à Chambéry. Colas recherche un partenaire pour l'industrialisation.

La route 2.0 selon Colas

WattWay ne constitue que le premier pas de Colas vers sa vision de la route connectée. L'entreprise fabrique déjà un certain nombre de capteurs noyés dans le bitume des routes. Elle envisage de les utiliser avec ses routes solaires pour récolter des informations sur l'état des routes, de la circulation, etc.

Elle imagine même que la surface de la route puisse afficher des informations grâce à des milliers de LEDs incorporées dans la surface de ses dalles WattWay et alimentées par la route solaire. En attendant, Colas s'est associé avec une start-up américaine issue du MIT (Massachusetts Institute of Technlogy) pour mettre au point une solution statique de recharge des véhicules électriques par induction.

Il suffit que la sous-face du véhicule soit équipée et qu'il se place au-dessus d'une plaque à induction alimentée par la route solaire pour que la recharge s'effectue. Sans aucun branchement. Colas imagine des parkings d'autoroute couverts de WattWays, proposant quelques plaques à induction pour la recharge des véhicules électriques. Ce qui pourrait constituer une bonne réponse à leur autonomie limitée pour l'instant.


Source : batirama.com / Pascal Poggi

http://www.batirama.com/article/11802-c ... laire.html
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9126
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: Routes solaires

Messagepar kaiservinz » Jeu 15 Oct 2015 07:10

L'idée de départ est très bonne, et le fait qu'ils aient réussis est techniquement remarquable

Quel est le prix du m² par rapport à de enrobé classique ?

Quelle est la durée de vie de cette route vis à vis d'un enrobé et vis à vis d'un panneau solaire classique ?
kaiservinz
Route Départementale
Route Départementale
 
Messages: 225
Enregistré le: Sam 23 Oct 2010 07:46
Localisation: entre 38 et 73

Re: Routes solaires

Messagepar rerefr » Jeu 15 Oct 2015 09:13

Ils disent que le tarif sera équivalent au m² de panneau solaire.
Concernant la durée de vie, à voir. Je crois qu'un panneau solaire, c'est 15 ans environ.
Avatar de l’utilisateur
rerefr
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1749
Enregistré le: Mer 03 Mai 2006 13:10
Localisation: pas dans le midi, à  mon grand regret

Re: Routes solaires

Messagepar basco - landais » Jeu 15 Oct 2015 21:21

Quel est le prix du m² par rapport à de enrobé classique ?

Le prix de fourniture et pose du panneau viendra s'ajouter au cout d'un enrobé classique, si j'ai bien compris et analysé ce qu'il en a été dit

Quelle est la durée de vie de cette route vis à vis d'un enrobé et vis à vis d'un panneau solaire classique ?


la réponse est dans le texte de ecet article qui ne fait pas que reprendre un communiqué de presse
Un banc de vieillissement a également été installé. Il a vérifié qu'après 1 million de passages de roue, WattWay demeure fonctionnel. Cela correspond à environ 15 à 20 ans sur une route moyenne, soit largement autant qu'un revêtement bitumé classique.

Concernant la durée de vie, à voir. Je crois qu'un panneau solaire, c'est 15 ans environ.

En fait, à priori, un panneau solaire (tel qu'on le connait actuellement) à une durée de vie de 25 à 30 ans, mais n'est garantit au niveau de sa structure que 20 ans
Par contre, il est prouvé qu'au bout de 10 ans, (avec des panneaux génération 2010 / 2013 - pas les chinois-) la production (ou le rendement) baisse d'environ 5% par an ...
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9126
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: Routes solaires

Messagepar gavatx76 » Mer 21 Déc 2016 20:37

Une installation expérimentale en Normandie, région connue pour son ensoleillement.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/12/21/en-normandie-une-route-solaire-au-banc-d-essai_5052352_3244.html
gavatx76
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3916
Enregistré le: Jeu 01 Nov 2007 01:50
Localisation: 41º20'N 02º02'E

Re: Routes solaires

Messagepar rerefr » Jeu 22 Déc 2016 13:30

Il faut le voir comme ça : si ça marche en Normandie, ça peut marcher partout :)

Par contre, je me méfie de la brillance de la route. Quand le soleil est bas, il me semble que ça gênera beaucoup l'utilisateur à cause de la réflexion.
A voir aussi comment ça sera gérer quand il y aura un accident : assurance de l'utilisateur qui se retournera contre le constructeur?
Et si il y a dégradation du système de panneau solaire?
...
Avatar de l’utilisateur
rerefr
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1749
Enregistré le: Mer 03 Mai 2006 13:10
Localisation: pas dans le midi, à  mon grand regret

Re: Routes solaires

Messagepar dark_green67 » Ven 05 Jan 2018 16:03

Bilan d'une année d'expérimentation :

La première route solaire a un an

Lancée dans l'Orne, il y a un an, la première route solaire du monde fonctionne bien, même si elle produit moins d'électricité que prévu et que la vitesse a dû y être limitée à 70 km/h à cause du bruit.

"On est très satisfait", a déclaré Étienne Gaudin, le directeur de ce projet baptisé Wattway, coinventé par une filiale de Bouygues, Colas, et le CEA Tech. Il s'agit de 2.800 m2 de panneaux solaires collés sur un kilomètre de chaussée, une départementale située à Tourouvre (Orne), sur lesquels roulent les voitures.

En un an, la route a produit 149,4 MWh d'électricité, soit 418,3 trajets Paris-Alençon en voiture électrique. Ce n'est toutefois que 53% de ce que visait Colas. Mais si l'on ne prend en considération que les dalles qui ont fonctionné en continu (certaines ont par exemple disjoncté lors d'un orage), l'objectif est atteint à plus de 85%, selon Wattway.

Colas va par ailleurs tester, "normalement dans les semaines qui viennent", des dalles plus plates faisant "moins de bruit", toujours fabriquées à Tourouvre par l'entreprise SNA.

"J'ai été surpris quand j'ai roulé dessus. Ca fait un vacarme, un peu comme si on roulait sur des pavés. La vitesse a dû y être limitée à 70 km/h car trois riverains se plaignaient", a expliqué le maire de la commune, Guy Monhée. "En dehors des quelques riverains, les usagers ne s'en plaignent pas", ajoute l'élu, convaincu par ce projet qui a attiré à Tourouvre "des télévisions du monde entier".

Wattway est de son côté particulièrement satisfait de la solidité des dalles, en apparence beaucoup plus plates que des pavés. Seules 5% ont dû être remplacées, selon Colas. L'entreprise travaille à des améliorations après avoir notamment constaté un encrassement de la route, proche de champs, et une moindre production lorsque le soleil est bas. Wattway "espère être début 2019 en capacité de commercialiser". L'entreprise doit pour cela "fortement baisser" ses coûts.

La route inaugurée le 22 décembre 2016 par la ministre de l'Environnement de l'époque, Ségolène Royal, avait été financée par l'État (5 millions d'euros hors taxe).

Colas teste ce concept sur seize sites dans le monde, dont douze en France métropolitaine, un à La Réunion, en Amérique du Nord et au Japon. Mais Tourouvre demeure le plus important en surface. Les autres font de 50 à 100 m2.

Source : batirama.com
dark_green67
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3139
Enregistré le: Mer 19 Mar 2008 17:18
Localisation: Vincennes

Re: Routes solaires

Messagepar eomer » Sam 06 Jan 2018 14:35

dark_green67 a écrit:Lancée dans l'Orne, il y a un an, la première route solaire du monde fonctionne bien, même si elle produit moins d'électricité que prévu et que la vitesse a dû y être limitée à 70 km/h à cause du bruit.

Oui, satisfaisant à ces deux petits détails près quoi.
Bon, c'est quand même un bon début.
Avatar de l’utilisateur
eomer
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5331
Enregistré le: Sam 14 Juin 2003 18:27
Localisation: A4/A86 (tronc commun)

Re: Routes solaires

Messagepar gavatx76 » Sam 06 Jan 2018 21:06

Et qu'il a fallu changer 5% des dalles en 1 an. Et que la route s'est "encrassée". Et que l'entreprise doit "fortement" baisser ses coûts... Tout baigne, quoi! :mrd:
gavatx76
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3916
Enregistré le: Jeu 01 Nov 2007 01:50
Localisation: 41º20'N 02º02'E

Re: Routes solaires

Messagepar Anubis » Dim 07 Jan 2018 12:48

En Chine c'est une portion de 2 km qui va être inaugurée prochainement!

http://fr.euronews.com/2017/12/28/la-ch ... te-solaire
Anubis
Route Départementale
Route Départementale
 
Messages: 168
Enregistré le: Sam 16 Aoû 2008 13:48
Localisation: 78


Retourner vers Un peu de technique routière

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités