Construction des tabliers en poutrellles enrobées

Construction des tabliers en poutrellles enrobées

Messagepar kikoo972 » Dim 18 Mar 2007 12:02

Bonjour,

j'étudie le génie civil et j'ai un projet qui doit motiver le choix d'un pont à  structure métallique avec des travées continues et un tablier en poutrelles enrobées (S355). Pourriez vous m'expliquer le mode de construction de ce type de pont et/ou de ce type de tablier.
Merci
kikoo972
Sentier
Sentier
 
Messages: 1
Enregistré le: Dim 18 Mar 2007 11:56

Ponts à  poutrelles enrobées

Messagepar Joey02 » Mar 20 Mar 2007 14:19

Bonjour,

Un tablier en poutrelles enrobées est une structure mixte, cé d composée de profilés métalliques "du commerce" (type HEA600 par exemple, fournie par Arcelor...), et solidarisées par du béton.

On commence bien entendu par construire les appuis de l'ouvrage, chacun étant équipé d'autant de bossage qu'il existe de poutrelles.
Puis, pour une travée, on commence à  poser toutes les poutrelles. Une particularité de ce pont est son instabilité et sa "fragilité" au déversement et au choc en cours de construction. Le première poutrelle posée donc donc être stabilisée (système de fixation au droit des appuis concernés).
Puis on pose la 2ème poutrelle. Pour de nouvelles raisons de stabilité, la 2ème est liée à  la première à  l'aide de contreventements (horizontaux et verticaux), de barres antidéversment et d'écarteurs.
Puis toutes les poutrelles suivantes sont posées et stabilisées progressivement.

On passe alors à  la travée suivante. Il existe deux systèmes de raboutage :
- le boulonnage : dans ce cas, il faut prévoir des réservations (cé d des trous) à  l'extrémité de la poutrelle pour faire ensuite l'éclissage ;
- le soudage : cette méthode est moins rapide et beaucoup plus contraignante (cabine de soudage, difficulté d'accès pour vérifier ensuite les soudures...).
Le raboutage se fait obligatoirement au droit des sections ayant un moment flécissant nul (cé d vers le 1/6ème de la travée en hyperstatique, mais ça peut se calculer plus précisément très facilement).

De même, on pose toutes les poutrelles les unes après les autres et on procède ainsi pour toutes les travées.

Tant que le tablier n'est pas bétonné, cette phase présente un danger car les poutrelles reprendront mal un éventuel choc de véhicule. D'où la nécessité, en phase provisoire, de placer de part et d'autre des gabarits écrêteurs.

Puis, entre les poutrelles, on pose un coffrage particulier, appelé coffrage perdu (classiquement du Duripanel), fixé aux membrures par l'intermédiaire d'un joint étanche de type compribande. Ce coffrage est une plaque dont la largeur est adaptée à  l'entre-axe des poutrelles et qui fait dans les 1m de long. Il s'agit donc ensuite de mettre toutes ces plaques de façon jointive, les unes après les autres.
Cette pose peut se faire dès que deux poutrelles d'une travée ont été posées.

Ensuite l'entreprise a généralement besoin de pouvoir accéder le long de l'ouvrage, notamment pour réaliser le coffrage des bords du tablier.
Elle pose donc des passerelles latérales, fixées aux poutrelles par le dessous.

3ème phase : mise en place des armatures. Ce type de tablier possède très peu d'armatures, étant donné que les efforts longitudinaux sont repris par les poutrelles. Le ferraillage reprend donc principalement l'effort tranchant, au niveau des appuis, et la flexion transversale, en sus des efforts de construction (qui ne sont pas du tout négligeables).
En 3ème phase, l'entreprise enfile donc les aciers transversaux, qui passe à  travers l'âme des poutrelles, à  leur base (des réservations sont faites en usine).

L'entreprise finalise ensuite (coffrage d'about, reste du ferraillage, préparation des passerelles pour reprendre les efforts de poussée dûs au béton lors du bétonnage...).

Puis vient la 1ère phase de bétonnage, qui consiste en une passe d'environ 20 cm de béton, sur tout le tablier. Il n'est pas possible de bétonner directement toute la hauteur du tablier car le coffrage perdu ne peut pas reprendre tout le poids du béton (il casserait). La 1ère passe enrobe les aciers transversaux. C'est cette première épaisseur qui va supporter le 2ème bétonnage final du tablier.

A noter qu'il est généralement rigoureusement interdit de faire une reprise de bétonnage dans le tablier. Le pont à  poutrelles enrobées (PPE) est une des rares exceptions.

A noter également que, comme il n'y a pas d'étaiement susceptible de tasser et de se déformer lors du bétonnage (sous le poids du béton), une contre-flèche est préalablement donnée aux poutrelles. Si cette contre-flèche est bien calculée, la poutrelles va "descendre"pour atteindre sa réelle position finale.

Je te conseille par ailleurs d'essayer de trouver le guide "Ponts en poutrelles enrobées" rédigé conjointement par le SETRA et la SNCF (ce type de pont est très utilisé pour les PS des voies ferrées), qui t'apportera tous les compléments envisageables sur le sujet.

Espérant t'avoir aidé,
Avatar de l’utilisateur
Joey02
Chemin
Chemin
 
Messages: 36
Enregistré le: Mar 20 Mar 2007 13:35
Localisation: Nord (59)

Messagepar razéro » Lun 09 Avr 2007 16:50

Bonjour,

S'il vous plait, pour un tel pont à  poutrelles enrobéesde portée 100 m à  5 travées continues et balancement maximal à  gauche et à  droite (c'est à  dire 0.8 des deux côtés), est-il possible d'utiliser des poutres allégées ou il faut absolument utiliser des poutres conventionnelles?
razéro
Sentier
Sentier
 
Messages: 4
Enregistré le: Dim 08 Avr 2007 21:27

Messagepar Joey02 » Mar 10 Avr 2007 16:49

Je pense que la portée est plus proche des 20m et que la longueur totale de l'ouvrage est de 100m. C'est le domaine d'emploi courant des PPE.

Sur ce type d'ouvrage, je n'ai jamais entendu parler de poutrelles allégées. On n'est pas du tout dans le cas de tabliers ellégis.

La seule façon que je vois d'alléger les poutrelles, c'est de faire des trous dedans. En effet la variation d'épaisseur, sur ce type de portée, est probablement sans intérêt car le poids économisé sera à  mon avis négligeable, et la main-d'oeuvre très coûteuse comparée à  l'économie. La variation d'épaisseur ne se justifie que pour un bi-poutre.

Il doit être possible d'alléger la poutre en pratiquant des trous mais je n'en vois pas l'intérêt :
- à  la base, les poutres utilisées sont laminées. On se contente de faire qqs petits trous à  la base des âmes pour les aciers transversaux ;
- il est hors de question de toucher aux membrures, qui reprennent la flexion ;
- on peut percer localement les âmes, en milieu de travée, mais le poids gagné est très faible, ça fait de la main-d'oeuvre et il y a fort à  parier que de toute façon le fournisseur fasse payer l'acier découpé (car il le paie lui-même, les chutes étant ensuite remises dans le circuit).

Donc, à  mon avis, totalement dépourvu d'intérêt. Et en plus, il faudra peut-être faire des études complémentaires pour justifier localement que les trous ne nuisent pas au comportement des poutrelles.
Avatar de l’utilisateur
Joey02
Chemin
Chemin
 
Messages: 36
Enregistré le: Mar 20 Mar 2007 13:35
Localisation: Nord (59)

Messagepar Tito » Jeu 31 Mai 2007 17:04

Bonjour à  tous,

Je suis moi aussi étudiant en bts TP et mon projet de fin d'année comprend deux possibilités au niveau de la construction du pont (passage supérieur au dessus d'une voie ferrée):

- soit un pont à  poutres enrobées
- soit un pont à  poutres dalles préfabriquées.

Le début de l'étude se concentre sur le choix du pont à  poutres enrobées.
Nous devons y faire un phasage et une cinématique de la réalisation du tablier (les pieds droits sont deja réalisés).

La SNCF nous propose trois plages horaires de 4h30 chacunes pour les travaux de tablier, pendant ce temps la circulation ferroviaire est bloquée sur cette voie.

J'aimerai vous poser une question pour la sécurité des hommes travaillant sur cet échelon, quelqu'un peut il m'avancer une solution a ce probleme ?
Tito
Sentier
Sentier
 
Messages: 1
Enregistré le: Mar 29 Mai 2007 20:04
Localisation: Antibes

Messagepar Joey02 » Ven 01 Juin 2007 07:31

Je ne suis pas sûre de pouvoir t'aider, mais de quoi s'agit-il plus précisément ?
Avatar de l’utilisateur
Joey02
Chemin
Chemin
 
Messages: 36
Enregistré le: Mar 20 Mar 2007 13:35
Localisation: Nord (59)


Retourner vers Sujets d'étude

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité