[ A304 ] Branche ouest de l'A34 vers la frontière belge

[ A304 ] Branche ouest de l'A34 vers la frontière belge

Messagepar (pauldomi) » Mer 05 Mar 2003 14:51

:?:
Voilà , j'aimerais savoir si pour une fois les paroles en tout genre vont se concrétiser dans les faits (le projet est en cours depuis 40 ans), car on parle
de la finalisation de Reims-Charleville pour fin 2003 (probable), et de l'ouverture de Charleville-Rocroi-Frontières Belge pour 2010.
Ces dates ont-elles une chance d'être tenues, ou est ce encore un effet d'annonce?
(pauldomi)
 

Autoroute A34

Messagepar otto » Mer 05 Mar 2003 18:52

L'audit sur les Transports évoque la solution d'une autoroute concédée.

"Certaines liaisons peuvent en effet s'intégrer dans une logique de réseaux européens des transports. Dans cette perspective, la mission considère comme prioritaire le prolongement de l'autoroute A34 vers la Belgique, qui permettra de finaliser un axe reliant la Belgique au sud de l'Europe, via l'autoroute A26."
otto
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3274
Enregistré le: Jeu 02 Jan 2003 17:46
Localisation: Pays-Bas

suite réponse

Messagepar pauldomi » Jeu 06 Mar 2003 10:24

Le département des Ardennes n'a pas retenu le choix de la concession originellement, alors, je vois mal mettre en concession un Rocroi-Lafrancheville, suivi d'un Lafrancheville-Reims gratuit, précédé d'un Charleroi-Rocroi gratuit surtout que l'A34 a été en grande partie financée par la région et le département (en faisant même des avances de trésorerie sur le tier de l'état pour accélérer le projet). En plus,le nombre d'entrée sortie rend difficile le payage, sauf à  utiliser le GPS et le télépayage.
Il existe comme choix possible de faire construire l'autoroute par un organisme privé que le département louerait à  l'année, en fonction du
traffic.
Ce qu'il y a d'étonnant, c'est de voir la lenteur du projet, alors que la N51
n'avait que le nom de nationale, entre les traversées de village, les passages
à  niveau meurtrier (la N51 zizaguait autour de la ligne SNCF Reims-Rethel-Charleville), en plus, cet axe permet de désengorger l'A1 et A31, rentabiliser l'A4. C'est vrai que durant des années, le grand concept parisien était les Ardennes Vertes
pauldomi
 

A34 - N51

Messagepar remy » Jeu 06 Mar 2003 11:10

"Nationale", c'est juste un classement administratif, rien à  voir avec la qualité de la route. Il y a des départementales qui ressemblent à  des autoroutes et des nationales qui n'ont rien à  envier aux communales !
Avatar de l’utilisateur
remy
Route Départementale
Route Départementale
 
Messages: 198
Enregistré le: Ven 10 Jan 2003 10:39
Localisation: Rennes (N136, sorties 7-8)

suite national

Messagepar pauldomi » Jeu 06 Mar 2003 11:54

A l'origine, était classé en Nationale des axes structurants de l'époque. C'est vrai que depuis, aujourd'hui, on peut voir des Départentales en meilleur état que les nationales (par Exemple Ardennes, Marne, Seine et Marne, Yvelines), et que le classement Autoroute-Nationale-Departementale-Communale, n'a
plus trop de sens.
pauldomi
 

A34 concédée ?

Messagepar otto » Jeu 06 Mar 2003 13:06

Oui mais la section La Francheville - Rocroi - Gué d'Hossus concédée pourrait s'intégrer facilement à  une future A29 Est concédée prolongée de Saint-Quentin à  Rocroi, plutôt qu'à  une A34 non concédée Reims - La Francheville.

Une courte section peut être concédée: il suffit de mettre une barrière de péage en pleine voie. Les gens du Sud Ouest se souviennent sans doute du contournement de Saint-Jean-de-Luz au temps de l'ACOBA, quand l'A63 était encore au stade embryonaire.

Pendant que j'y suis, des questions:
1a) A-t-on des nouvelles de la branche est de l'Y ardennais ?
1b) Y-a-il un espoir de mise au statut autoroutier de la section Sedan - Frontière Belge (actuelles RN43 et RN58).
2) Et quelqu'un sait il au nom de quelle logique la section Charleville - Sedan porte l'étrange numéro de A203 ?
otto
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3274
Enregistré le: Jeu 02 Jan 2003 17:46
Localisation: Pays-Bas

réponse

Messagepar pauldomi » Jeu 06 Mar 2003 14:28

*1a) A-t-on des nouvelles de la branche est de l'Y ardennais ?

Trois avant projets de tracé ont été présentés il y a un mois,
d'où une chance de voir bientot déclarer la DUP

*1b) Y-a-il un espoir de mise au statut autoroutier de la section Sedan - *Frontière Belge (actuelles RN43 et RN58).

Clairement, je pense pas, la route est trés correct 110km/h entre Sedan et Bazeilles, 130 km/h entre Bazeilles-Frontières, peut-être qu'il y aura prolongement de la RN 43 en 2*2 voies après Bazeilles afin d'éviter Douzy et
son fameux carrefour avec passage à  niveau avec l'axe Nord-Est Fret SNCF,
encore l'un des gros points noirs du département

*Et quelqu'un sait il au nom de quelle logique la section Charleville - *Sedan porte l'étrange numéro de A203 ?

Ben, je sais pas , la seul chose, cette autoroute d'état est globalement en
assez bonne état
pauldomi
 

précision

Messagepar pauldomi » Jeu 06 Mar 2003 16:10

du 4 mars 2003, l'Avis d'Appel Public à  la Concurrence, dont l'objet du marché est :

"prolongement de l'autoroute A34 vers la Belgique. Réalisation de l'avant-projet sommaire (A.P.S.) et élaboration du dossier d'instruction mixte et du dossier d'enquête préalable à  la déclaration d'utilité publique."

Soit 30 km de Charleville-Mézières sud à  Rocroi-Gué d'Hossus, pour un montant actuellement estimé à  215 millions d'euros.
pauldomi
 

Route nationale 58

Messagepar otto » Jeu 06 Mar 2003 16:50

Tu veux dire que la RN58 est limitée à  130 km/h entre Bazeilles et la Frontière mais n'a pas le statut autoroutier ? Cela doit être unique en France...
otto
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3274
Enregistré le: Jeu 02 Jan 2003 17:46
Localisation: Pays-Bas

2014...

Messagepar otto » Jeu 06 Mar 2003 17:39

"L’ouverture d’une liaison rapide entre Charleville et Rocroi devrait permettre, dès lors que la partie belge serait réalisée, ce qui est prévu pour 2007, de créer un véritable itinéraire alternatif susceptible de délester l’autoroute A 1 d’un trafic important (5 000 véhicules / jour au minimum). Cette liaison s’inscrirait par ailleurs dans une vision européenne des infrastructures, en créant un itinéraire alternatif structurant pour la France et la Belgique. La mission est donc favorable à  la poursuite des études sur ce projet.
Une fois la réalisation du projet décidée, il apparaît toutefois nécessaire d’en limiter autant que possible les coûts pour la puissance publique. Dans cette optique, la concession de la liaison devra être étudiée. Dans la mesure où le trafic généré pourrait être important, la concession pourrait intéresser des investisseurs privés, ce qui permettrait de réduire la charge publique. La subvention du FEDER devra par ailleurs être confirmée.
La mission estime donc à  223 M€ les crédits supplémentaires qu'il conviendrait de dégager à  l’issue de l’actuel contrat de plan Etat – Région et à  l’horizon 2020 pour prolonger l’autoroute A 34. Dans l’hypothèse où la subvention du FEDER serait confirmée, le coût pour les collectivités publiques françaises serait de 193 M€, cette somme pouvant encore être minorée en cas de concession.
En tout état de cause, il apparaît que le projet ne pourrait être achevé avant 2014 au plus tôt."
otto
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3274
Enregistré le: Jeu 02 Jan 2003 17:46
Localisation: Pays-Bas

question à  la con

Messagepar pauldomi » Mar 11 Mar 2003 15:19

Je viens de lire le rapport, déjà  2014 pour 30 km d'autoroute, c'est bien long, sachant que
toutes les études d'impact environnementales sont faites, on est dans un désert sur les 2/ 3 du tracé,
le point noir du contournement de rocroi est déjà  réglé
et ne subsiste que le problème du contournement de Charleville (mais les dernières rumeurs fairaient état d'un tracé avec large contournement afin d'éviter le tissu urbain, les bras morts de la meuse, et les zones innondables),
pas trop valonné (non ce n'est pas la Marne, mais ce n'est pas non plus l'Ardenne Belge avec E411 traversant les vallées par viaduc),
pas de grande vallée,
ni fleuve à  traverser,
sol assez stable,peu de marécage,
contrairement à  la partie Belge qui n'est pas encore réalisée at qui serait terminée en 2007, alors qu'il y a beaucoup de rivières capricieuses (eau noire), et un contournement de Couvin loin d'être simple (risque de fortes pentes),
alors soient les français sont trés lents pour construire une autoroute, soit le temps de réalisation de la section belge est utopique
pauldomi
 

A34 et Belgique

Messagepar otto » Mar 11 Mar 2003 16:46

Je pencherais plutôt pour la seconde solution.
otto
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3274
Enregistré le: Jeu 02 Jan 2003 17:46
Localisation: Pays-Bas

A34 Renseignements divers

Messagepar pauldomi » Mer 12 Mar 2003 11:37

Voila des infos du conseil général,
"La concession n'est pas à  l'ordre du jour de l'A34-E420, le Conseil général n'en veut pas. C'est un sujet qui.fâche. .....

ALORS IL FAUT ENVISAGER UNE TROISIEME VOIE
En 1995, le Conseil général avait demandé à  l'Etat l'autorisation d'empunter pour activer la branche sud. Le Premier ministre de l'époque, Alain Juppé, avait refusé, arguant des règles de la comptabilité publique.
Aujourd'hui, les temps ont changé : le Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, a décidé de réactiver la décentralisation par une nouvelle architecture des pouvoirs entre l'Etat et les collectivités locales avec, pour principes : la cohérence, la proximité et l'expérimentation.
Les régions seront au centre du dispositif.
Un certain nombre d'entre elles se sont déjà  manifestées en s'engouffrant dans de nombreuses demandes d'expérimentations.
Il faut réactiver, cette idée d'emprunt, anticipant sur les contrats de plan et permettant un financement global de l'opération.
Les 35 km comportent quatre échangeurs (Rocroi, Le Piquet, Tournes, La Francheville sud) et une vingtaine de ponts.
Il est inconcevable de construire cette autoroute transardennaise sans installer ses sorties et ses entrées sur les réserves foncières. Ce serait l'envers d'une autoroute "aménageuse" du territoire ardennais.
Et l'aménagement n'a d'intérêt que s'il devient immédiatement générateur de développement, c'est-à -dire d'implantations d'entreprises nouvelles, lnnovantes "exogènes" comme l'a souligné Bernard Lemaire, le nouveau préfet dans sa récente déclaration à  la presse.
Les Ardennes ont un besoin vital et Immédiat de diversifier leur panoplie économlque et universitaire.
Par conséquent, il appartient à  tous les élus ardennais, à  tous les décideurs, à  tous les .responsables, d'entonner le même credo :
- demander et obtenir un financement spécial - moderne - global et immédiat de la branche ouest de l'A34-E420. Madame la députée Bérangère Poletti s'est déjà  beaucoup investie dans l'activation du projet.
La région va devenir la plaque tournante de la nouvelle gouvernance voulue par l'actuel pouvoir. Jean-Pierre Raffarin l'a rappelé le 18 juillet en Lorraine.
Le président Jean-claude Etienne est un homme d'envergure et de décision, c'est aussi un médecin; il sait ce qu'est un travail de laboratoire. Il faut le soutenir activement s''il engage la Région à  faire valoir ses droits à  l'expérimentation en matière d'aménagement du territoire champardennais.
Il restera ensuite à  trouver les relais avec le Conseil Général et la Direction Départementale de l'équipement afin que chacune de ces structures trouve sa place dans l'organisation juridique et opérationnelle capable de conduire la réalisation de l'A34-E420 en quatre ans, pour une mise en circulation en 2009.
« l'A34-E420 est un axe transeuropéen nord-sud, elle constitue également la condition préalable à  toute perspective de développement et d'avenir du département."
pauldomi
 

Numerotation

Messagepar otto » Mer 12 Mar 2003 12:46

Une remarque également. Si on regarde les cartes de l'Equipement, notamment celle de l'audit, le numéro A34 est donné à  la branche Est de l'Y ardennais (actuelle RN58).

Il n'y a pas de numéro pour la branche ouest. Je donnerais comme numéro A329, si on me demandait mon avis.
otto
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3274
Enregistré le: Jeu 02 Jan 2003 17:46
Localisation: Pays-Bas

A34

Messagepar Thomas » Mar 01 Avr 2003 12:50

Concernant l'A34 vers la Belgique, voilà  une carte que j'avais réalisé pour Équipement Mag en juillet 2001.

Image
Modifié en dernier par Thomas le Mer 09 Avr 2003 21:12, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Thomas
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 1125
Enregistré le: Mer 26 Mar 2003 01:30

RN58 - Branche est de l'Y ardennais

Messagepar otto » Mar 01 Avr 2003 14:59

En fait il y a pas mal d'informations sur la branche ouest de l'Y ardennais, mais peu de choses sur la branche est... Sait-on ce qui va arriver à  la RN 58 et au bout de deux fois deux voies qui n'a pas le statut autoroutier autour de Sedan entre la sortie 4 et l'échangeur avec la RN58 ?

Est-il prévu une mise aux caractéristiques et statut autoroutier ? avec quel numéro ?

Enfin entre l'A34 et l'A203 il y a 2 km qui n'ont pas le statut autoroutier non plus d'ailleurs... bizarre...
otto
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3274
Enregistré le: Jeu 02 Jan 2003 17:46
Localisation: Pays-Bas

article l'UNION A34 Faissault-Bertoncourt

Messagepar pauldomi » Mer 02 Avr 2003 07:28

A 34 : beau fixe sur le chantier

Profitant de conditions météorologiques optimales, le chantier de l'A34 entre Faissault et Novy-Chevières avance à  grands pas. L'objectif reste le même : ouvrir le tronçon à  la fin de l'année.

LA cadence des rotations des décapeuses est impressionnante. A raison de 17 mètres cubes de terre par voyage, sur le chantier de l'A34, entre Novy-Chevrières et Faissault, les engins déblayent par ici et remblayent par là .
Et tout cela pourrait aller encore plus vite les prochaines semaines. La direction départementale de l'équipement a demandé à  Muller TP, GTM (Grands travaux de Marseille) et Urano, les trois entreprises chargées des travaux de terrassement, d'étudier toutes les possibilités afin d'accélérer l'exécution du chantier.
Le but est de terminer le plus tôt possible la phase de terrassement afin que la pose de l'enrobé ait lieu avant la période critique de l'automne et du début de l'hiver. Les entreprises ont proposé de passer à  deux postes de 9 heures et d'augmenter les moyens matériels. Les négociations avec la DDE sont en cours. Tenir les délais est le premier souci des services de la DDE. Claude Le Reun, responsable des grands travaux à  la DDE des Ardennes le répète. Mais il sait aussi que ce n'est toujours pas chose aisée et préfère rester prudent : « Notre objectif demeure le même. Une ouverture du tronçon à  la fin de l'année 2003. C'est vrai que les beaux jours sont arrivés plus tôt cette année ; tant mieux pour nous. Mais nous évoluons dans un planning très serré et sommes loin d'être à  l'abri de mauvaises conditions météorologiques dans les semaines ou les mois à  venir. »
Depuis un mois, un soleil radieux et presque aucunes précipitations. Les ouvriers du chantier de l'A34 travaillent, depuis qu'ils ont attaqué le plus gros des travaux de terrassement, dans des conditions optimales.
« C'est exceptionnel »
Alexandre Angevain, le conducteur des travaux, s'en félicite : « C'est exceptionnel. On le paiera peut-être un jour. Il y a deux ans, j'ai participé au chantier du tronçon de la RN 31 entre Reims et Fismes, il pleuvait deux jours sur trois », ajoute-t-il en souriant.
« Ces conditions idéales ont permis de rattraper le léger retard occasionné par la libération tardive des zones de fouilles archéologiques. Aujourd'hui, nous sommes ni en retard, ni en avance. En plus, nous fonctionnons dans un délai global. Après nous, trois marchés vont se succéder. »
Selon Claude Le Reun, le chantier de « couche de formes » - travaux intermédiaires entre le terrassement et la pose de l'asphalte - devrait débuter à  la fin mai. Restera également la réalisation de deux passages à  gibier dont l'appel d'offres va paraître d'ici quelques jours. Quant au marché de la chaussée, l'ouverture des plis s'est tenue vendredi dernier.
Nicolas Roy
pauldomi
 

extrait d'un article l'union

Messagepar pauldomi » Ven 04 Avr 2003 10:35

Les membres de la CCI des Ardennes ont tenu, dernièrement, leur assemblée générale à  Sedan, en présence du préfet des Ardennes, Bernard Lemaire.
M. Redon, directeur départemental de l'Equipement, a d'abord présenté l'avancement des études sur la branche ouest du Y ardennais.
Inscrit depuis un an dans les schémas des services collectifs, le projet doit permettre de créer un axe nord-sud alternatif à  l'A1 et l'A31, favoriser le développement économique et la création d'emplois, enfin garantir une accessibilité suffisante à  l'agglomération de Charleville-Mézières.
Givet, la vallée de la Meuse, Nouzonville, Monthermé, Les Hautes-Rivières, Charleville, la zone industrielle de Tournes, Regniowez, enfin le Parc naturel régional devront être desservis par le futur autoroute, soit par le nord, soit par le sud, la seconde option ayant la préférence de la CCI.
pauldomi
 

Y ardennais

Messagepar otto » Ven 04 Avr 2003 23:55

Toujours la branche ouest...
otto
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3274
Enregistré le: Jeu 02 Jan 2003 17:46
Localisation: Pays-Bas

justement le branche ouest

Messagepar pauldomi » Ven 11 Avr 2003 19:43

La CCI aurait montré les deux tracés possibles de A34 entre Charleville et Rocroi, mais malheureusement, je ne sais pas lesquelles. Peut-être que quelqu'un les aurait vus et pourrait
nous les indiquer à  titre indicatif.
La DUP serait prévu pour 2004.
Pour la section belge, plus de nouvelles en Juin après les élections.
Pour la branche Est rien de prévue, tant que la branche ouest ne sera pas réellement engagée.
les 40 ans pour faire Charleville-Reims ont fait comprendre aux élus qu'il ne faut pas courrir aprés
deux lièvres en même temps.
pauldomi
 

Suivante

Retourner vers Autoroutes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités