[ Paris ] Transformations du Périphérique

[ Paris ] Transformations du Périphérique

Messagepar wonderwallbya » Jeu 25 Sep 2003 12:09

Voici un article de l'édition de Paris du quotidien "Le Parisien" daté du jeudi 25/09/2003.

L'Info du jour Où seront installés les 8 radars fixes du boulevard périphérique



LA LUTTE contre l'insécurité routière sur le plus célèbre des anneaux parisiens progresse à  grands pas. C'est en effet le 15 octobre que commenceront les travaux d'installation des huit radars fixes et automatiques du périph. « Le Parisien » vous révèle en exclusivité leur lieu d'implantation. Désormais, vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas. Ces huis radars automatiques seront installés dans des cabines blindées disposées à  des endroits stratégiques parmi les plus accidentogènes. « Ils joueront un énorme rôle dans la dissuasion contre les excès de vitesse », estime la préfecture de police de Paris. Pour la police du périphérique, « ce nouvel équipement n'est pas installé pour faire de l'argent mais vraiment pour inciter les conducteurs à  ralentir. C'est un moyen supplémentaire mis à  la disposition des policiers pour lutter contre l'insécurité routière. Cela n'empêchera pas de réaliser des contrôles de vitesse classiques. » Un nouveau dispositif très sophistiqué. Il détectera l'infraction et enverra automatiquement la contravention au domicile du titulaire de la carte grise. Aucune possibilité d'éviter le PV en cas de faute. Radical. « En matière de sécurité, c'est une bonne chose, estime Alain, 55 ans, ingénieur électronicien et usager régulier de la grande boucle d'asphalte. à‡a fera lever le pied à  certains. » Même s'il avoue que « ce ne sera pas facile de respecter la limitation, surtout en cas de pollution, à  60 km/h ». Autre son de cloche, celui de Mustapha, chauffeur de 30 ans, plutôt opposé à  cette mesure : « 80 km/h à  l'heure, c'est déjà  pas assez. On va se faire flasher à  tous les coups. A force, ça va m'inciter à  ne plus prendre le périph. » Mustapha risque d'être déçu. En effet, une cinquantaine d'autres radars fixes et automatiques fleuriront dans Paris en 2004. Les grands axes, comme les voies sur berge, les maréchaux, l'avenue Foch ou les Champs-Elysées pourraient les accueillir. Le temps des travaux et de la mise en place des huit radars du périph, les premiers PV ne tomberont pas avant la mi-décembre. Un joli cadeau de Noêl pour les chauffards du bitume parisien !

Arnaud Baur
Le Parisien , jeudi 25 septembre 2003


http://www.leparisien.com/home/maville/paris/article.htm?articleid=210903352


Je pense qu'une carte accompagne l'article, mais elle est indisponible sur leparisien.com. Si une quelqu'un pouvait la numériser, ce serait sympa.

Qu'en pensez-vous ? Perso je n'ai pas trop d'avis sur ce cas précis de radars autos (j'habite la Bretagne et n'ai pris le périph que 2 ou 3 fois) mais je suis plutôt favorable. Si ça fait respecter les limitations aux endroits dangereux et que ça libère des fonctionnaires de police pour d'autres tâches, c'est tout bénèf.
Modifié en dernier par wonderwallbya le Mer 15 Jan 2014 15:58, modifié 1 fois.
wonderwallbya
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 621
Enregistré le: Dim 29 Juin 2003 20:48
Localisation: Bretagne / PACA

Messagepar Nico » Jeu 25 Sep 2003 15:32

Il va avoir sur le pont d'Aquitaine également des cabines de radards aux deux extrémités pour limiter la vitesse des usagers.
Cela fait quelques temps qu'elles devaient être posées mais ça a pris du retard.
Moi je suis favorable à  ce système, dès le moment où les lieux le nécessitent.
Nico
Route Départementale
Route Départementale
 
Messages: 226
Enregistré le: Mar 29 Juil 2003 16:23
Localisation: Bordeaux

Les photos du Parisien !

Messagepar Gurwann » Mer 15 Oct 2003 12:25

J'ai les photos (prises à  partir de mon camescope numériques) !

Mais j'ai pas de site ! Puis je réussir tout de même à  insérer ces images ?

Sinon, puis je les envoyer à  quelqu'un qui s'en chargera pour moi ?
Gurwann
 

[ Paris ] Couverture du Boulevard Périphérique

Messagepar Alexandre » Mar 05 Avr 2005 10:12

Les travaux de couverture d'une partie du périph parisien ont commencés au niveau des Lilas! D'autres chantiers devraient suivre, notamment aux portes de Vanves et de Brançion. Plus d'infos sur ces projets?

Le moniteur BTP a écrit:Paris commence à  couvrir son périphérique


Ville - Urbanisme - Aménagement - Dépêche
Ile-de-France

La ville de Paris a engagé les travaux de couverture du périphérique dans le secteur de la porte des Lilas, le plus important chantier sur cette artère depuis 20 ans, qui débouchera sur la création d'un espace vert et d'un lieu culturel dans cette zone peu favorisée.

Denis Baupin, adjoint (Verts) au maire de Paris chargé notamment des transports et de la voirie, a assisté lundi, en compagnie de la presse, aux travaux de dévoiement d'un égout, ainsi qu'à  la démolition du viaduc d'une bretelle d'accès, grâce à  une impressionnante pince à  béton dont il n'existe que trois exemplaires en Europe.
Au total, deux tunnels seront créés, de 360m et 320 mètres, de part et d'autre de la porte, avec en surface un jardin et des aménagements publics.
Le premier objectif de ce projet est une réduction de la pollution sonore, avec un gain envisagé pouvant aller jusqu'à  11 décibels. Une diminution de trois décibels correspond à  une réduction de moitié de l'intensité sonore, selon les spécialistes du chantier.
Il s'agit aussi de casser la barrière que constitue le périphérique et d'opérer une "continuité urbaine" entre Paris et Les Lilas (93), a dit M. Baupin cité par l'AFP.
Le montant du chantier est estimé à  107 millions d'euros.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Admin
Admin
 
Messages: 12420
Enregistré le: Ven 20 Déc 2002 20:35
Localisation: Val de Marne

Messagepar Maastricht » Mar 05 Avr 2005 11:32

Maastricht
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 6477
Enregistré le: Jeu 12 Fév 2004 19:05
Localisation: 75013

Messagepar Alexandre » Mar 05 Avr 2005 17:58

Enver a écrit:

J'aime beaucoup l'"équipement culturel" sur la présentation de l'"après" porte des Lilas. Et tout de même, ils auraient pu nous mettre un tram ! :lol:


T'en demandes pas un peu trop là ?
Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Admin
Admin
 
Messages: 12420
Enregistré le: Ven 20 Déc 2002 20:35
Localisation: Val de Marne

Messagepar Auriom » Ven 13 Mai 2005 09:46

Attendons le 5 juillet pour être fixés...
Avatar de l’utilisateur
Auriom
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 2008
Enregistré le: Lun 28 Mar 2005 14:44
Localisation: Lyon - Asie

Messagepar marsupilud » Ven 13 Mai 2005 11:47

La question c'est de savoir si l'Etat a encore beaucoup à  payer pour cette infra ? Le BP ne sera pas décentralisé (si ?) mais il faut à  terme le réserver à  une circualtion régionale, plus de transit sur le BP quoi...
Avatar de l’utilisateur
marsupilud
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 5369
Enregistré le: Lun 11 Oct 2004 13:09
Localisation: Sud Europe Atlantique

Messagepar Tintin » Ven 13 Mai 2005 17:50

Enver a écrit:Le BP est sauf erreur une voie communale.

Mais importante...
Avatar de l’utilisateur
Tintin
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 316
Enregistré le: Jeu 10 Mar 2005 18:12
Localisation: Sud de la France

Messagepar marsupilud » Ven 13 Mai 2005 18:53

J'ai peur quand même que le tramway ne soit qu'une excuse, l'Etat s'étant aujourd'hui désengagé dans pas mal de contrat de plan !
Avatar de l’utilisateur
marsupilud
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 5369
Enregistré le: Lun 11 Oct 2004 13:09
Localisation: Sud Europe Atlantique

Messagepar G.E. » Ven 13 Mai 2005 19:04

S'il ne veut pas s'en occuper, pourquoi l'Etat garde-t-il les routes dans son domaine de compétence ?

Il a qu'à  tout transférer et comme çà  elles seront mieux entretenues...
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21025
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Messagepar marsupilud » Ven 13 Mai 2005 19:08

G.E. a écrit:S'il ne veut pas s'en occuper, pourquoi l'Etat garde-t-il les routes dans son domaine de compétence ?

Il a qu'à  tout transférer et comme çà  elles seront mieux entretenues...

Euh.. C'est pas que l'Etat ne veuille pas s'en occuper, moi je voudrais bien une belle Mégane par exemple, mais bon... La volonté ne suffit pas ! Le problème, c'est bien celui de l'argent, que l'Etat n'a pas, alors s'il transfère les routes aux régions sans argent, ça peut pas marcher..
Avatar de l’utilisateur
marsupilud
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 5369
Enregistré le: Lun 11 Oct 2004 13:09
Localisation: Sud Europe Atlantique

Messagepar G.E. » Ven 13 Mai 2005 19:20

Oui, mais les régions ont le droit de concéder avec la décentralisation... Donc, elles peuvent construire avec l'argent des autres !
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21025
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Messagepar Auriom » Sam 14 Mai 2005 07:04

G.E. a écrit:Oui, mais les régions ont le droit de concéder avec la décentralisation... Donc, elles peuvent construire avec l'argent des autres !


Ont-elles le droit de concéder aussi l'existant ?
Il me semblait qu'elles ne pouvaient le faire que pour les nouvelles constructions.
Avatar de l’utilisateur
Auriom
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 2008
Enregistré le: Lun 28 Mar 2005 14:44
Localisation: Lyon - Asie

Messagepar JOJO » Sam 14 Mai 2005 10:00

Auriom a écrit:
G.E. a écrit:Oui, mais les régions ont le droit de concéder avec la décentralisation... Donc, elles peuvent construire avec l'argent des autres !


Ont-elles le droit de concéder aussi l'existant ?
Il me semblait qu'elles ne pouvaient le faire que pour les nouvelles constructions.


J'espere que par "nouvelle constructions" ils entendent route en tracé neuf afin d'éviter que des route actuellement en 2*1 voies se retrouvent payantes le jour ou elle passe a 2*2.
JOJO
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 655
Enregistré le: Dim 08 Fév 2004 11:29
Localisation: Evry 91

Messagepar G.E. » Sam 14 Mai 2005 12:50

JOJO a écrit:
Auriom a écrit:
G.E. a écrit:Oui, mais les régions ont le droit de concéder avec la décentralisation... Donc, elles peuvent construire avec l'argent des autres !


Ont-elles le droit de concéder aussi l'existant ?
Il me semblait qu'elles ne pouvaient le faire que pour les nouvelles constructions.


J'espere que par "nouvelle constructions" ils entendent route en tracé neuf afin d'éviter que des route actuellement en 2*1 voies se retrouvent payantes le jour ou elle passe a 2*2.


Tu en connais beaucoup des routes à  2*1 voies avec échangeurs qui puissent être doublées et concédées ? Ils vont quand même pas mettre un pégae après chaque giratoire :twisted: !
Si les collectivités concèdent des routes ordinaires (sans OA exceptionnel), je doute que les électeurs apprécient...
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21025
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Messagepar JOJO » Sam 14 Mai 2005 14:16

G.E. a écrit:Tu en connais beaucoup des routes à  2*1 voies avec échangeurs qui puissent être doublées et concédées ? Ils vont quand même pas mettre un pégae après chaque giratoire :twisted: !
Si les collectivités concèdent des routes ordinaires (sans OA exceptionnel), je doute que les électeurs apprécient...

Oui je pensais par exemple à  la RN 79 ou, plus pres de chez moi, de la D178/D262/D117 entre Nantes et Machecoul. Il est prévu de les doubler, mais cette loi pourrait donner des idées a certains de les concéder, alors qu'elles étaient gratuites jusqu'a présent. Je ne suis pas contre la concession, mais a condition que ça soit vraiment des autoroutes en tracé neuf.
JOJO
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 655
Enregistré le: Dim 08 Fév 2004 11:29
Localisation: Evry 91

Messagepar Auriom » Mar 17 Mai 2005 15:52

Bon, que disent les textes ?
A ce que j'ai vu, il n'est question de péage que pour les autoroutes et pour les ouvrages d'art. Rien pour les VE, quelle que soit la maîtrise d'ouvrage.

:arrow: Sur les ouvrages d'art :
Code de la voirie routière :

Article L 153-1 :
L'usage des ouvrages d'art est en principe gratuit.
Toutefois, il peut être institué lorsque l'utilité, les dimensions, le coût d'un ouvrage d'art appartenant à  la voirie nationale, départementale ou communale ainsi que le service rendu aux usagers le justifient, un péage pour son usage en vue d'assurer la couverture totale ou partielle des dépenses de toute nature liées soit à  la construction, soit, lorsque ces missions font l'objet d'une convention de délégation de service public, à  la construction, à  l'exploitation et à  l'entretien ou à  l'exploitation et à  l'entretien de l'ouvrage d'art et de ses voies d'accès ou de dégagement.
En cas de délégation de ces missions de service public, le péage couvre également la rémunération et l'amortissement des capitaux investis par le délégataire.
Le produit du péage couvre ses frais de perception.



Article L153-2
L'institution d'un péage pour l'usage d'un ouvrage d'art est décidée, après avis du conseil régional, des communes traversées et, le cas échéant, des organismes visés à  l'article L. 153-5 :
- par décret en Conseil d'Etat si la route appartient au domaine public de l'Etat ;
- par délibération de l'organe délibérant de la collectivité intéressée si la route appartient au domaine public d'un département ou d'une commune.




:arrow: Sur les autoroutes :
Code de la voirie routière :

Article L 122-4
L'usage des autoroutes est en principe gratuit.
Toutefois, il peut être institué par décret en Conseil d'Etat un péage pour l'usage d'une autoroute en vue d'assurer la couverture totale ou partielle des dépenses de toute nature liées à  la construction, à  l'exploitation, à  l'entretien, à  l'aménagement ou à  l'extension de l'infrastructure.
En cas de délégation des missions du service public autoroutier, le péage couvre également la rémunération et l'amortissement des capitaux investis par le délégataire.
Des ouvrages ou des aménagements non prévus au cahier des charges de la délégation peuvent être intégrés à  l'assiette de celle-ci, sous condition stricte de leur nécessité ou de leur utilité, ainsi que de leur caractère accessoire par rapport à  l'ouvrage principal. Il peut être procédé à  un allongement de la durée de la délégation lorsque leur financement ne peut être couvert par l'augmentation raisonnable des tarifs de péage, l'allongement de cette durée ainsi que l'augmentation des tarifs devant être strictement limités à  ce qui est nécessaire. Le cas échéant, l'Etat et les collectivités territoriales intéressées, dans le cadre des règles prévues dans le code général des collectivités territoriales, peuvent, à  titre exceptionnel, apporter des concours. Un décret en Conseil d'Etat fixe les conditions d'application de ces dispositions.
La convention de délégation et le cahier des charges annexé fixent les conditions dans lesquelles le délégataire exerce les missions qui lui sont confiées par l'Etat et en contrepartie desquelles il est autorisé à  percevoir des péages. Ces actes sont approuvés par décret en Conseil d'Etat. En cas de contribution de collectivités territoriales au financement de la délégation, le cahier des charges prévoit un dispositif de partage d'une partie des résultats financiers de la délégation au profit de l'Etat et des collectivités territoriales contributrices, en cas de résultats financiers excédant les prévisions initiales. Un décret en Conseil d'Etat détermine les conditions d'application de ce dispositif.
Le produit du péage couvre ses frais de perception.



Article L122-4-1
Les péages perçus sur les véhicules à  moteur ou ensembles de véhicules couplés destinés exclusivement au transport de marchandises par route, et ayant un poids total en charge autorisé égal ou supérieur à  12 tonnes, sont appliqués sans discrimination directe ou indirecte en raison de la nationalité du transporteur ou de l'origine ou de la destination du transport.
Avatar de l’utilisateur
Auriom
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 2008
Enregistré le: Lun 28 Mar 2005 14:44
Localisation: Lyon - Asie

Messagepar G.E. » Mar 17 Mai 2005 16:53

Auriom a écrit:Bon, que disent les textes ?
A ce que j'ai vu, il n'est question de péage que pour les autoroutes et pour les ouvrages d'art. Rien pour les VE, quelle que soit la maîtrise d'ouvrage.

:arrow: Sur les ouvrages d'art :
Code de la voirie routière :

Article L 153-1 :
L'usage des ouvrages d'art est en principe gratuit.
Toutefois, il peut être institué lorsque l'utilité, les dimensions, le coût d'un ouvrage d'art appartenant à  la voirie nationale, départementale ou communale ainsi que le service rendu aux usagers le justifient, un péage pour son usage en vue d'assurer la couverture totale ou partielle des dépenses de toute nature liées soit à  la construction, soit, lorsque ces missions font l'objet d'une convention de délégation de service public, à  la construction, à  l'exploitation et à  l'entretien ou à  l'exploitation et à  l'entretien de l'ouvrage d'art et de ses voies d'accès ou de dégagement.
En cas de délégation de ces missions de service public, le péage couvre également la rémunération et l'amortissement des capitaux investis par le délégataire.
Le produit du péage couvre ses frais de perception.



Article L153-2
L'institution d'un péage pour l'usage d'un ouvrage d'art est décidée, après avis du conseil régional, des communes traversées et, le cas échéant, des organismes visés à  l'article L. 153-5 :
- par décret en Conseil d'Etat si la route appartient au domaine public de l'Etat ;
- par délibération de l'organe délibérant de la collectivité intéressée si la route appartient au domaine public d'un département ou d'une commune.




:arrow: Sur les autoroutes :
Code de la voirie routière :

Article L 122-4
L'usage des autoroutes est en principe gratuit.
Toutefois, il peut être institué par décret en Conseil d'Etat un péage pour l'usage d'une autoroute en vue d'assurer la couverture totale ou partielle des dépenses de toute nature liées à  la construction, à  l'exploitation, à  l'entretien, à  l'aménagement ou à  l'extension de l'infrastructure.
En cas de délégation des missions du service public autoroutier, le péage couvre également la rémunération et l'amortissement des capitaux investis par le délégataire.
Des ouvrages ou des aménagements non prévus au cahier des charges de la délégation peuvent être intégrés à  l'assiette de celle-ci, sous condition stricte de leur nécessité ou de leur utilité, ainsi que de leur caractère accessoire par rapport à  l'ouvrage principal. Il peut être procédé à  un allongement de la durée de la délégation lorsque leur financement ne peut être couvert par l'augmentation raisonnable des tarifs de péage, l'allongement de cette durée ainsi que l'augmentation des tarifs devant être strictement limités à  ce qui est nécessaire. Le cas échéant, l'Etat et les collectivités territoriales intéressées, dans le cadre des règles prévues dans le code général des collectivités territoriales, peuvent, à  titre exceptionnel, apporter des concours. Un décret en Conseil d'Etat fixe les conditions d'application de ces dispositions.
La convention de délégation et le cahier des charges annexé fixent les conditions dans lesquelles le délégataire exerce les missions qui lui sont confiées par l'Etat et en contrepartie desquelles il est autorisé à  percevoir des péages. Ces actes sont approuvés par décret en Conseil d'Etat. En cas de contribution de collectivités territoriales au financement de la délégation, le cahier des charges prévoit un dispositif de partage d'une partie des résultats financiers de la délégation au profit de l'Etat et des collectivités territoriales contributrices, en cas de résultats financiers excédant les prévisions initiales. Un décret en Conseil d'Etat détermine les conditions d'application de ce dispositif.
Le produit du péage couvre ses frais de perception.



Article L122-4-1
Les péages perçus sur les véhicules à  moteur ou ensembles de véhicules couplés destinés exclusivement au transport de marchandises par route, et ayant un poids total en charge autorisé égal ou supérieur à  12 tonnes, sont appliqués sans discrimination directe ou indirecte en raison de la nationalité du transporteur ou de l'origine ou de la destination du transport.


Je suis navré de te faire de la peine mais le projet de décentralisation parle d'un péage sur les VE.

L'article 20 de la loi de décentralisation est explicite :

http://www.assemblee-nationale.fr/12/ta/ta0324.asp
Modifié en dernier par G.E. le Mar 17 Mai 2005 17:10, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21025
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Messagepar Auriom » Mar 17 Mai 2005 17:03

Ah, d'accord.
Est-ce que ça été déjà  transposé dans le droit ?
Si oui, c'est rudement bien caché. Je n'ai rien trouvé dans le code de la voirie routière, pourtant actualisé, là -dessus.
Le lien renvoie au projet de 2003. Il est possible que ça ne soit pas passé. Du moins, je l'espère !



PS : merci de la sollicitude mais si ça devait me faire de la peine, ce serait plutôt à  cause de la perspective de devoir payer pour une voie express qu'à  cause de mon orgueil blessé ! :cry:
Avatar de l’utilisateur
Auriom
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 2008
Enregistré le: Lun 28 Mar 2005 14:44
Localisation: Lyon - Asie

Suivante

Retourner vers Voies Express & Nationales

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Laurent19 et 1 invité