[ N21 ] Mise à 2x2 voies de Limoges à Tarbes

[ N21 ] Mise à 2x2 voies de Limoges à Tarbes

Messagepar supercante » Mar 20 Jan 2009 04:31

Voici des articles de presse et des documents relayant les objectifs et les actions de l'association EURO 21 regroupant les CCI concernées par l'itinéraire :

Publié le 30/10/2007 14:43 | LaDepeche.fr
Agen. Le projet RN 21 sera réalisé par concession
Le fait du jour. Hier, au parc des expositions, la CCI 47 et EURO 21 ont organisé un colloque sur les infrastructures logistiques rail et route de demain.



DDM
EURO 21, association créée en 1992 par l'ensemble des CCI concernées par l'axe RN 21 (Limoges et Haute-Vienne, Dordogne, Gers, Lot-et-Garonne, Tarbes et Hautes-Pyrénées, Pau-Béarn), réactivée en février 2006, a tenu, hier, au parc des expositions d'Agen, un colloque sur le thème « Préparons les infrastructures logistiques rail et route de demain »(lire «La Dépêche» du 25 octobre). Dans la matinée, la place de l'axe EURO 21 de Limoges aux Pyrénées et la création de zones d'accueil d'entreprises logistiques telles que la plate-forme intermodale Plaza, de Saragosse et Eurocentre, de Toulouse, furent présentées. L'après-midi fut consacré notamment aux actions menées pour la mise à  deux fois deux voies de la RN21. Jean François-Poncet, président de Liaison Euro-Sud, et Xavier Darcos, ministre de l'Éducation nationale et maire de Périgueux, excusés, ont témoigné par vidéo interposée. Le sénateur François-Poncet insista sur le piège à  éviter en se bornant à  la liaison Limoges-Bergerac : « Il faut prendre une départementale 933 qui traverse en diagonale le Lot-et-Garonne. Jamais le département n'aura l'argent pour réaliser la 2x2 voies, c'est une voie sans issue. Le grand intérêt de la mise à  2x2 voies de la RN21 à  relier l'Europe du Nord avec l'Europe ibérique... L'avenir est à  des plates-formes multimodales ». Le ministre Darcos parlait de réflexion sur des projets d'aménagement à  caractère plus régional accompagnés de réflexions sur d'autres moyens de transport. Et faire entendre l'intérêt européen du projet tout en préservant le caractère régional vital. De son côté, Guy Saint-Martin précisait qu'en vingt-cinq ans le projet RN 21 n'avait pas avancé, bien qu'inscrit au schéma européen de transport 2001. Il s'inquiétait aussi du financement de rénovation des voies ferrées. Le président du conseil général de Lot-et-Garonne, Michel Diefenbacher, comme les autres intervenants, approuva la réalisation du projet par un concessionnaire. Gain de temps (autoroute réalisée en dix ans), économie financière et technicité pointue étant les raisons essentielles à  ce choix. « Ne tardons pas à  nous manifester pour présenter nos observations au ministre de l'Équipement. Il y a un besoin majeur des liaisons routières entre la France et l'Espagne. Il doit être regardé à  partir de Paris l'intérêt national et européen. La RN 21 est une promesse de développement économique, nous sommes en train de gagner la bataille de la ruralité », affirmait le président du conseil général qui bien que marmandais se disait très intéressé par le projet. Cathy Montaut


--------------------------------------------------------------------------------

Profiter de la croissance et du dynamisme espagnols
Il ressort de ce colloque que la formule la plus simple est celle de la mise en concession, le contribuable n'étant pas sollicité. Exemple à  Périgueux, où les 20 km d'autoroute sont gratuits. La différence entre hier et aujourd'hui est que l'État ne peut pas tout prendre en charge et l'Europe n'a pas les budgets nécessaires, il faut donc jouer sur les partenaires privés. « Cette journée est un point intéressant avec le Grenelle qui vient de s'achever et avec tout ce qu'on entend à  propos de ce projet qui n'aurait plus d'existence. Les personnalités ont expliqué que ce n'était pas catégorique et que c'est un projet global entre France et Espagne, traversant les Pyrénées. Ils ne s'opposent pas aux objectifs du Grenelle puisqu'on parle d'infrastructures ferroviaires. Et le Grenelle donnera les moyens sur cette partie. Ce projet a aussi une vocation internationale. Le ministre Darcos est clair sur la mission de développement régional et territorial. Traverser les Pyrénées permettra de profiter de la croissance et du dynamisme du côté espagnol. Le 10 janvier, une rencontre franco-espagnole aura lieu au ministère des Transports à  propos des grandes infrastructures. Il est important que la région soit représentée. La RN21 sera optimisée par la 2x2 voies », concluait Jean-Claude Pouxviel, président d'Euro 21.


Publié le 25/11/2008 05:37 | LaDepeche.fr
Equipement. Doublement de la RN 21 : les CCI font pression
Auch accueille lundi un colloque de l'association Euro 21 sur l'axe Limoges-Pyrénées.



La CCI milite pour une mise en concession autoroutière de la RN 21 afin de financer le doublement. Photo DDM, archives.« On se bat pour qu'Auch soit le carrefour de la RN 21 et de la 124 », assène Michel Doligé, président de la CCI. Entendez par là , à  deux fois deux voies. Si pour la traversée est-ouest du département le chantier existe, il n'en va pas de même pour l'axe nord-sud. Voilà  deux ans, les chambres de commerce et d'industrie de la Haute-Vienne, de l'Aquitaine et de Midi-Pyrénées situées sur la RN 21 ont fondé l'association Euro 21. Celle-ci milite pour que soit mis à  deux fois deux voies cet axe routier de Limoges aux Pyrénées. Mais au-delà , la RN21 s'inscrit dans un projet d'axe européen qui va de Paris à  Madrid, via la future traversée centrale ferroutière des Pyrénées (TCP) sur le plateau de Lannemezan.

Après Périgueux en 2006, Agen l'an dernier, Auch accueille cette année le colloque de l'association. Intitulé « Axe Euro 21, construisons le développement économique et touristique de nos territoires », il aura lieu lundi dans les locaux de la CCI. Il a deux objectifs : préparer les entreprises à  saisir les possibilités de développement offertes par cet axe mais d'abord et surtout faire avancer le projet de mise à  deux fois deux voies. Là , les choses se gâtent. Car le Grenelle a décidé de privilégier les alternatives à  la route et se pose la question du financement d'un tel aménagement. Pour Michel Doligé, l'impact environnemental ne peut qu'être positif par la résorption des bouchons à  Bordeaux et Toulouse ainsi qu'aux points frontaliers sur le littoral. « Nous savons que l'Etat ne pourra financer, donc les CCI se battent pour que cela se fasse en privé. Cela ne peut marcher que si c'est une concession autoroutière », poursuit le président de la CCI du Gers.

Ce projet repose sur un désir de désenclavement des territoires traversés, notamment économique. « A part Limoges, les villes traversées sont de taille moyenne et ne sont pas des chefs-lieux de région », remarque Michel Doligé, avant d'ajouter : « Ce sont des endroits où il y a une forte proportion d'emploi public et le gouvernement va retirer des fonctionnaires ». La transformation de la RN21 en autoroute devrait non seulement maintenir les entreprises sur place mais aussi en attirer de nouvelles, espère le président de la CCI. Autant de sujets que va aborder le colloque. Il abordera également l'impact de la mise à  deux fois deux voies sur le développement touristique.

Des concessionnaires seront présents au colloque comme des Espagnols, ardemment intéressés par le développement de cet axe.

Mais même s'il n'y a pas de financement public, il faut un feu vert de l'Etat. C'est ce que demande l'association. Suivraient ensuite enquête publique, choix du maître d'ouvrage. « Ce peut être vite fait ensuite, l'histoire de quatre à  cinq ans », dit Michel Doligé. F.R.


RN 21 : le lobbying des CCI... et la colère de Philippe Martin
par B.M 2 décembre 2008

Le colloque organisé par l'association Euro 21 (*) à  Auch ce lundi 1er décembre avait pour objectif de maintenir la pression sur les pouvoirs publics afin de doubler la RN 21 entre Limoges et les Pyrénées et y réaliser en lieu et place une autoroute payante. Ce colloque s'est tenu en présence des CCI concernées par le projet et d'une centaine de participants parmi lesquels le maire d'Auch, Franck Montaugé et le sénateur Aymeri de Montesquiou. Ce dernier a exhorté tous les élus à  se mobiliser pour ce projet routier qui devrait être un vecteur de développement économique et touristique.


Cet appel aux élus n'a pas échappé au président du conseil général, qui n'a que très moyennement apprécié de n'être pas convié aux tables-rondes. « Alors que la présidente du conseil général des Hautes-Pyrénées l'était. » Il ne s'est d'ailleurs pas privé de le dire aux organisateurs, devant lesquels il a improvisé un discours. « Je n'étais pas prévu dans le programme mais sachez que j'approuve votre démarche » leur a-t-il lancé. « Pour le président que je suis, ma venue impromptue est une démarche d'encouragement. Mais ces travaux n'auront de sens que si nous ne masquons pas les difficultés auxquelles nous sommes confrontés. » Philippe Martin a évoqué les interrogations des collectivités locales sur le financement de la RN 124, et indiqué que sa « priorité actuelle est d'abord celle-là  Â». De plus, dans le contexte du Grenelle de l'environnement, l'élu a dit n'être « pas certain que votre combat, auquel j'apporte mon soutien, corresponde à  la philosophie du gouvernement en terme d'infrastructures routières ».


Dans son discours de clôture, le préfet du Gers ne devait pas dire autre chose. « Le Grenelle de l'Environnement conduit à  réexaminer toute la planification des infrastructures de transport avec la remise en cause de certains projets et la volonté de maîtriser le trafic routier », a rappelé Denis Conus. « La politique routière doit répondre aux besoins de l'économie et également se conformer à  la politique environnementale. La RN 21, comme toutes les autres infrastructures, s'inscrit dans cette perspective. »
Le chantier que les CCI appellent de leur vœu n'est donc pas un chantier facile. Le président de l'association Euro 21, Jean-Claude Pouxviel, l'a reconnu en ouverture de colloque. « La route sera longue pour arriver au bout de ce projet qui n'est pas dans les cartons du gouvernement. C'est pourquoi il faut que l'ensemble des forces économiques mettent la pression sur les politiques. » Car même si, pour les CCI, il n'est pas question de solliciter financièrement l'Etat mais de faire appel à  une entreprise privée, rien ne se fera sans l'aval de l'Etat. C'est en effet lui qui doit saisir la Commission nationale du débat public pour que les études et enquêtes d'utilité publique soient menées. Il faut au moins deux ans pour venir à  bout de cette première étape. En moyenne, et si tout se passe bien, il faut compter au minimum dix ans entre le moment où l'Etat donne son feu vert à  un projet et le moment où celui-ci est mis en service.
Rien ne dit à  ce stade du projet que l'Etat y est favorable. Pour l'instant, le secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau a reçu les présidents de CCI et, selon eux, il a « bien compris la complémentarité entre la traversée des Pyrénées et la RN 21 ».

L'idée des chambres de commerce est de transformer cette route nationale en autoroute à  péage sur tout son tracé, de Limoges aux Pyrénées. Il faudra pour cela que « l'Etat désigne un concessionnaire qui lancera un emprunt obligataire qu'il financera sur ses deniers privés. » Les services de l'Etat indiquent pour leur part que rien n'est jamais sûr en matière de financement. Tant que les études ne sont pas faites, il est, selon eux, impossible de dire si un projet coûtera quelque chose ou pas à  l'Etat. C'est uniquement lorsque la phase d'enquête publique est achevée et les appels d'offres lancés que l'on peut estimer si une opération sera ou non déficitaire et si des subventions doivent être accordées.


En d'autres termes, les CCI n'en ont pas fini avec leur travail de lobbying.

(*) L'association EURO 21 rassemble les CCI de la Haute-Vienne, de l'Aquitaine et de Midi-Pyrénées situées sur l'axe RN 21 et associe à  ses actions les CCI espagnoles d'Huesca et d'Aragon.


http://www.gers.cci.fr/Web%20Documentaire/EURO%2021.pdf

http://www.lot-et-garonne.cci.fr/documents/synthseeuro21.pdf
supercante
Sentier
Sentier
 
Messages: 6
Enregistré le: Mer 17 Déc 2008 03:47
Localisation: Gers

Messagepar bionono » Mar 20 Jan 2009 17:26

Si deja on faisait limoges -perigueux, ca serait pas mal et ca soulagerait peut etre le noeud autoroutier de tours (report de traffic de l'A10 depuis Bordeaux en direction de Paris vers A89 puis RN21 2x2 voies et A20)
Avatar de l’utilisateur
bionono
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 343
Enregistré le: Jeu 17 Aoû 2006 11:21
Localisation: Pres de Lyon

Messagepar Alexandre » Mar 20 Jan 2009 17:32

Ce ne sont que des paroles pour le moment, j'attends de voir la suite... Bref on a le temps de voir.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Admin
Admin
 
Messages: 12277
Enregistré le: Ven 20 Déc 2002 20:35
Localisation: Val de Marne

Messagepar gavatx76 » Mar 20 Jan 2009 17:58

Buff... Pour relier Tarbes à  Saragosse... Je ne savais pas que la zone d'influence de Saragosse était si grande :lol:. Et en passant, comment les PL iront de Tarbes à  Saragosse? Par le tunnel du Vignemale :shock: ? Bref, apparemment, les CCI n'ont rien d'autre à  faire ces jours-ci :wink: .
gavatx76
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3911
Enregistré le: Jeu 01 Nov 2007 01:50
Localisation: 41º20'N 02º02'E

Messagepar bzh-99 » Mar 20 Jan 2009 18:51

enfin un projet sensé. il aurait mieux valu doubler la RN 21 entre Tarbes et Limoges que de doubler l'A63 par l'A65 !
Avatar de l’utilisateur
bzh-99
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1937
Enregistré le: Lun 07 Juil 2008 18:28
Localisation: Finistère

Messagepar Portos » Mar 20 Jan 2009 19:18

bionono a écrit:Si deja on faisait limoges -perigueux, ca serait pas mal et ca soulagerait peut etre le noeud autoroutier de tours (report de traffic de l'A10 depuis Bordeaux en direction de Paris vers A89 puis RN21 2x2 voies et A20)

Même avec le doublement de la N21, le trajet Bordeaux-Paris serait plus long que par la N10 ou A10 donc ce n'est pas un argument valable pour soulager le noeud de Tours ! Pour le soulager vraiment, il aurait fallu construire sur l'A28 au nord de Tours, un barreau se prolongeant jusqu'au Pont de Saint-Côme, comme ça on aurait un deuxième contournement autoroutier à  l'ouest !
Avatar de l’utilisateur
Portos
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 380
Enregistré le: Lun 15 Oct 2007 21:26
Localisation: A89, Sortie 25 -> Clermont-Fd

Messagepar bionono » Mar 20 Jan 2009 19:25

Portos a écrit:
bionono a écrit:Si deja on faisait limoges -perigueux, ca serait pas mal et ca soulagerait peut etre le noeud autoroutier de tours (report de traffic de l'A10 depuis Bordeaux en direction de Paris vers A89 puis RN21 2x2 voies et A20)

Même avec le doublement de la N21, le trajet Bordeaux-Paris serait plus long que par la N10 ou A10 donc ce n'est pas un argument valable pour soulager le noeud de Tours ! Pour le soulager vraiment, il aurait fallu construire sur l'A28 au nord de Tours, un barreau se prolongeant jusqu'au Pont de Saint-Côme, comme ça on aurait un deuxième contournement autoroutier à  l'ouest !


Par la N10 probablement, par l A10 ca doit etre sensiblement la meme chose.
Avatar de l’utilisateur
bionono
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 343
Enregistré le: Jeu 17 Aoû 2006 11:21
Localisation: Pres de Lyon

Messagepar super5 » Mar 20 Jan 2009 21:45

gavatx76 a écrit:Buff... Pour relier Tarbes à  Saragosse... Je ne savais pas que la zone d'influence de Saragosse était si grande :lol:. Et en passant, comment les PL iront de Tarbes à  Saragosse? Par le tunnel du Vignemale :shock: ? Bref, apparemment, les CCI n'ont rien d'autre à  faire ces jours-ci :wink: .

Il y a déjà  le Somport et Bielsa :wink:
Avatar de l’utilisateur
super5
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 6113
Enregistré le: Ven 19 Sep 2008 11:29
Localisation: Environs de Paris

Messagepar supercante » Mer 21 Jan 2009 01:40

Le projet se veut aussi complémentaire à  la future Traversée Centrale des Pyrénées (TCP), liaison ferroviaire à  grand gabarit :

http://www.mcrit.com/euram/documents/mid_travesere.pdf
supercante
Sentier
Sentier
 
Messages: 6
Enregistré le: Mer 17 Déc 2008 03:47
Localisation: Gers

Messagepar super5 » Mer 21 Jan 2009 23:35

supercante a écrit:Le projet se veut aussi complémentaire à  la future Traversée Centrale des Pyrénées (TCP), liaison ferroviaire à  grand gabarit :

http://www.mcrit.com/euram/documents/mid_travesere.pdf

Bizarre ce projet de tunnel dans un désert ferroviaire (il y a aucune voie autour !)
Avatar de l’utilisateur
super5
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 6113
Enregistré le: Ven 19 Sep 2008 11:29
Localisation: Environs de Paris

Messagepar supercante » Jeu 22 Jan 2009 00:57

super5 a écrit:Bizarre ce projet de tunnel dans un désert ferroviaire (il y a aucune voie autour !)


Il semblerait qu'il y ait une forte volonté des espagnols pour mettre en place un tel projet, et une forte opposition du côté français (habitants / écolos)...

C'est vrai que l'idée paraît assez bizarre, un ferroutage depuis le côté français pour des camions arrivant de la N21...

En tous cas, pour le projet de 2x2 voies en lui-même, la traversée routière des Pyrénées est censée se faire par le tunnel du Somport.
supercante
Sentier
Sentier
 
Messages: 6
Enregistré le: Mer 17 Déc 2008 03:47
Localisation: Gers

Messagepar super5 » Jeu 22 Jan 2009 19:31

supercante a écrit:En tous cas, pour le projet de 2x2 voies en lui-même, la traversée routière des Pyrénées est censée se faire par le tunnel du Somport.

Ou par le tunnel de Bielsa
Avatar de l’utilisateur
super5
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 6113
Enregistré le: Ven 19 Sep 2008 11:29
Localisation: Environs de Paris

Messagepar Marcheur 2418 » Mer 01 Avr 2009 09:41

Article Sud Ouest du 01/04/2009

"Lobbying commun pour la RN 21

Sans surprise, les tenants de la mise à  deux fois deux voies de la nationale 21 ont pu constater que leur idée ne figurait pas au plan de relance du gouvernement.

D'ailleurs, l'association de lobbying Euro 21 se bat plutôt pour un tracé neuf, concédé à  une société autoroutière, gage d'une réalisation beaucoup plus rapide qu'avec des crédits publics.

Depuis quelques mois, on a moins entendu Euro 21 en Dordogne, mais les réunions continuent dans les départements qui participent à  ce lobbying (Haute-Vienne, Lot-et-Garonne, Gers et Hautes-Pyrénées). Comme le rappelle le président de l'association, le Périgordin Jean-Claude Pouxviel, « il s'agit toujours de favoriser les échanges entre les villes et les départements, sans oublier la logique de liaisons internationales ».

La RN 21 est en effet l'un des axes nord-sud qui arrive dans les Pyrénées centrales, donc vers l'Espagne.

Voilà  pourquoi Euro 21 s'est rapproché d'un autre lobbying, celui de TCP, traversée centrale des Pyrénées, qui réunit les régions françaises et espagnoles du centre de la chaîne. Jean-Claude Pouxviel n'hésite pas à  parler de projet de jumelage entre les deux associations, tellement la démarche et les intérêts sont communs. L'ensemble prend une visibilité qui lui permettrait une inscription dans le schéma national des transports.

Si le président d'Euro 21 sent toujours un fort soutien en Lot-et-Garonne et dans le Gers, il trouve « que les élus périgordins mettent peu d'énergie à  nous soutenir ». Un combat qui voit loin, vers l'horizon 2020. Mais il est temps de le mener.
Auteur : HERVÉ CHASSAIN"
Marcheur 2418
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 382
Enregistré le: Mer 19 Déc 2007 15:54
Localisation: Bourges

Messagepar dionysos » Mer 01 Avr 2009 23:14

super5 a écrit:
supercante a écrit:Le projet se veut aussi complémentaire à  la future Traversée Centrale des Pyrénées (TCP), liaison ferroviaire à  grand gabarit :

http://www.mcrit.com/euram/documents/mid_travesere.pdf

Bizarre ce projet de tunnel dans un désert ferroviaire (il y a aucune voie autour !)


Il y avait autrefois :cry: un Limoges - Périgueux - Agen - Riscle - Tarbes, déferré dans le Gers, conçu pour le Fret de par ses faibles déclivités, (la plupart du temps 10%o max, avec quelques passages particuliers en 16%o, comme le POLT...) qui serait aujourd'hui profitable à  du fret lourd en traction diesel.... :roll:
Avatar de l’utilisateur
dionysos
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1782
Enregistré le: Mar 14 Oct 2008 11:45
Localisation: Saint-Denis-lès-Martel

Messagepar yzyves » Dim 21 Juin 2009 13:37

La mise en VE de Limoges à  Bergerac serait déjà  une bonne chose. Et en priorité une déviation de Périgueux digne de ce nom par une portion de l'autoroute. (ça peut etre par exemple de Sarliac sur l'Isle à  l' A89 et de l'A89 à  Mussidan vers Bergerac, avec bien sur traversée de la Dordogne et raccordement correct en direction de Marmande et de Villeuve sur Lot/Agen)
yzyves
Route Départementale
Route Départementale
 
Messages: 109
Enregistré le: Mer 06 Mai 2009 11:49
Localisation: 94

Re: [ N21 ] Mise à  2x2 voies de Limoges à  Tarbes

Messagepar dionysos » Mer 07 Avr 2010 04:42

Vu au hasard d'un autre sujet (A65), ce document des CCI de l'Aquitaine pronant (en autres) la réalisation de cette RN21 à 2X2 voies...
Avec des cartes de trafic aux chiffres, assez, euh... surprenants pour les autoroutes du Massif Central.... :shock:

http://www.aquieco.com/
http://www.libourne.cci.fr/upload/Vient_de_para%C3%AEtre/tel_13_mail.pdf
Avatar de l’utilisateur
dionysos
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1782
Enregistré le: Mar 14 Oct 2008 11:45
Localisation: Saint-Denis-lès-Martel

Re:

Messagepar eomer » Mer 07 Avr 2010 12:20

super5 a écrit:Il y a déjà  le Somport et Bielsa :wink:

Bielsa est fermé depuis hier matin jusqu'au 21 juin.
Maintenant, pour revenir au sujet, ce serait pas mal de doubler la RN21 de l'A20 (Limoges) jusqu'à l'A62 (Agen).
Par la suite, on peut aller jusqu'à Tarbes mais pour Saragosse, cela va être plus compliqué.
Avatar de l’utilisateur
eomer
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5322
Enregistré le: Sam 14 Juin 2003 18:27
Localisation: A4/A86 (tronc commun)

Re: [ N21 ] Mise à  2x2 voies de Limoges à  Tarbes

Messagepar dionysos » Ven 09 Avr 2010 11:35

Ce serait pas mal, en théorie. En réel, la RN 21 Périgueux - Agen est tellement sinueuse et pentue, traverse les bastides du Haut-Agenais (Cancon, Castillonnès...), les reliefs entre Périgueux et Bergerac de façon telle qu'en fait il faudra la reconstruire intégralement en site propre sur 70% du parcours.... :eek2:

Il va falloir une étude d'impact d'une rare subjectivité pour en obtenir la réalisation, un peu comme les documents des CCI Aquitaine... :pong:

De mon avis, de Bergerac, il est plus intéressant (et plus facile à réaliser) d'aller à Marmande puis rejoindre l'A65...
Avatar de l’utilisateur
dionysos
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1782
Enregistré le: Mar 14 Oct 2008 11:45
Localisation: Saint-Denis-lès-Martel

Re: [ N21 ] Mise à  2x2 voies de Limoges à  Tarbes

Messagepar juju » Dim 11 Avr 2010 21:32

:ptdr: Et encore... AHMA je pense que l'A65 sera poursuivie vers Libourne, puis Angoulême et Poitiers pour ratrapper l'A10 et soulager le BP de Bordeaux.... Pour encombrer le BP de Pau.


C'est sympa d'avoir un humble avis (passons) ... ça serait encore plus sympa de te relire avant de poster ... Dix fautes en aussi peu de mots, ça fait beaucoup ! —— Enver
Avatar de l’utilisateur
juju
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 930
Enregistré le: Sam 25 Avr 2009 21:46
Localisation: Pau

Re: [ N21 ] Mise à  2x2 voies de Limoges à  Tarbes

Messagepar dionysos » Mar 13 Avr 2010 11:51

juju a écrit::ptdr: Et encore... AHMA je pense que l'A65 sera poursuivie vers Libourne, puis Angoulême et Poitiers pour ratrapper l'A10 et soulager le BP de Bordeaux.... Pour encombrer le BP de Pau.


C'est sympa d'avoir un humble avis (passons) ... ça serait encore plus sympa de te relire avant de poster ... Dix fautes en aussi peu de mots, ça fait beaucoup ! —— Enver

+1. Je suis d'accord... avec juju :wink:
Avatar de l’utilisateur
dionysos
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1782
Enregistré le: Mar 14 Oct 2008 11:45
Localisation: Saint-Denis-lès-Martel

Suivante

Retourner vers Voies Express & Nationales

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités