[ Problématique ] Grand contournement de Toulouse

Messagepar Fantomas » Jeu 28 Déc 2006 09:19

C'est donc bien ça :
On va construire une infra à  coups de milliards d'euros essentiellement pour quelques week ends de chassé croisé d'été ou de vacances scolaires
Et pendant ce temps, les toulousains continueront de galérer sur leur rocade, faute de solution alternative.
Comment ça se passera donc en 2020 avec 350 000 hab et le grand contournement en plus?
Avatar de l’utilisateur
Fantomas
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2563
Enregistré le: Mer 23 Juil 2003 13:24
Localisation: Grenoble

Messagepar tititlse » Jeu 28 Déc 2006 14:42

:lol: Non j'exagère. Faut pas pousser. Le transit concerne le périph toulousain tous les jours! Mais depuis 3 ans avec l'A20 connectée directement à  l'A62 çà  s'accentue aussi les WE et l'été! J'ai pu en faire l'"amère" expérience à  plusieurs reprises et je peux t'assurer que les toulousains sentent la différence de temps pour rejoindre les plages par exple (mais là  ce n'est biensur que pour cet exple, je le précise au cas ou)! :wink:

Cependant, je pense que pour faire face à  la vitesse croissante des besoins de l'agglomération toulousaine autant en flux internes qu'en flux externes et de transit il faut agir sur plusieurs points.
Sachant que les études montrent qu'il est quasiment impossible de mettre à  2*4 voies les 33km du périph qui sont déjà  presque'entièrement à  2*3voies, qu'actuellement des pics de trafic de 130 000 véhicules/jour sur certaines portions atteindront les 190 à  200 000 véhicules/jour alors qu'avec 130 000 on a atteint parfois jusqu'à  40km de bouchons sur le périph extieur + intérieur cet automne!
Sur les 130 000 véhicules/jour, 17 000 sont de transit et en 2020 sur les 190 000 ce seront 30 000 de transit/jour.

Donc deux points m'interpellent :
1/ sachant qu'on a construit des autoroutes pour moins de 30 000 véhicules/jour, je ne vois pas pourquoi on allègerait pas le périph de 30 000 véhicules/jour minimum en construisant ce contournement!

2/ Sachant pertinemment que pour soulager effectivement le périph, il faut aussi axer et développer la politique de TCSP de l'agglo toulousaine de banlieue à  banlieue. Actuellement on reproduit à  Tlse le schéma parisien : tous les axes de métro, tramway vont passer par le centre de Toulouse. Et donc pour aller de la banlieue sud à  la banlieue ouest par exple il faudra inexorablement passer par le centre et changer de ligne de métro, de tramway ou de bus. Bref, même avec les bouchons, les habitudes de déplacement en voiture continueront!

Donc conclusion, le grand contournement de Toulouse qui va faire le lien entre toutes les radiales autoroutières partant du périph (A62-A68-A680-A61-A66-A64 et A624) va devenir indispensable (en plus du développement des TCSP toulousains) pour plusieurs points :

1/ Les flux nord-sud A20, A62 (des autoroutes venant du nord et de l'ouest) vers les autoroutes A61 et A9 (allant vers la méditerranée, l'Espagne) et A66 et A64 (allant vers les Pyrénées, Andorre).

2/ les flux est-ouest : Exple des liens entre Atlantique et Méditerranée et notamment tous les camions que l'on voit sur le périph et A64 provenant du Portugal ou du Nord de l'Espagne qui se dirigent vers Le LR, PACA, Rhône-Alpes et Italie.

3/ les flux intra-régionaux. Sachant par exple que pour aller de Montauban à  Albi ou Castres par Autoroute tu passes inexorablement par le périph toulousain. Autre exemple pour aller de Tarbes à  Carcassonne tu passes par le périph sud.

Un grand contournement autoroutier de Toulouse est aussi un vecteur d'aménagement du territoire :
inter-régional du sud ouest français pour les flux nord-ouest sud-est et est-ouest,
régional (inter-villes)
et local (intra-aire métropolitaine toulousaine).
tititlse
Chemin
Chemin
 
Messages: 38
Enregistré le: Sam 11 Nov 2006 16:19

Messagepar lorp » Mar 02 Jan 2007 18:59

tititlse a écrit:2/ Sachant pertinemment que pour soulager effectivement le périph, il faut aussi axer et développer la politique de TCSP de l'agglo toulousaine de banlieue à  banlieue. Actuellement on reproduit à  Tlse le schéma parisien : tous les axes de métro, tramway vont passer par le centre de Toulouse. Et donc pour aller de la banlieue sud à  la banlieue ouest par exple il faudra inexorablement passer par le centre et changer de ligne de métro, de tramway ou de bus. Bref, même avec les bouchons, les habitudes de déplacement en voiture continueront!

Pour les TC, je suis moins pessimiste que toi : le prolongement de la ligne B entre Ramonville et Labège, ainsi que la liaison multimodale sud-est, entre St Orens et Rangueil, devrait soulager la rocade sud entre Rangueil et le Palays. Une des solutions pour soulager les rocades : mieux desservir en TC les immenses centres commerciaux comme Portet.
(ou plus radical : les raser parce que y a pas à  dire, c'est de belles verrues :rocket: )

Quant au grand contournement, je pense que des liaisons multimodales ou du type "rocade arc-en-ciel" de banlieues à  banlieues seraient plus efficaces que d'essayer de dévier le trafic de transit, parce qu'il n'est pas acquis que ce trafic se reporte entièrement sur le nouvel axe.
Avatar de l’utilisateur
lorp
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2132
Enregistré le: Sam 01 Avr 2006 15:46
Localisation: Isère

Messagepar tititlse » Mer 03 Jan 2007 19:21

lorp a écrit:
tititlse a écrit:2/ Sachant pertinemment que pour soulager effectivement le périph, il faut aussi axer et développer la politique de TCSP de l'agglo toulousaine de banlieue à  banlieue. Actuellement on reproduit à  Tlse le schéma parisien : tous les axes de métro, tramway vont passer par le centre de Toulouse. Et donc pour aller de la banlieue sud à  la banlieue ouest par exple il faudra inexorablement passer par le centre et changer de ligne de métro, de tramway ou de bus. Bref, même avec les bouchons, les habitudes de déplacement en voiture continueront!

Pour les TC, je suis moins pessimiste que toi : le prolongement de la ligne B entre Ramonville et Labège, ainsi que la liaison multimodale sud-est, entre St Orens et Rangueil, devrait soulager la rocade sud entre Rangueil et le Palays. Une des solutions pour soulager les rocades : mieux desservir en TC les immenses centres commerciaux comme Portet.
(ou plus radical : les raser parce que y a pas à  dire, c'est de belles verrues :rocket: )

Quant au grand contournement, je pense que des liaisons multimodales ou du type "rocade arc-en-ciel" de banlieues à  banlieues seraient plus efficaces que d'essayer de dévier le trafic de transit, parce qu'il n'est pas acquis que ce trafic se reporte entièrement sur le nouvel axe.


Eh bien justement Lorp, le trafic n'est pas prêt de se tarir en banlieue commerciale car les énormes centres commerciaux de Grand-Portet, Blagnac, Labège vont s'agrandir en 2007 et qu'à  Plaisance du Touch, c'est le projet du centre commercial Les Portes de Gascogne sur 63 500m² qui devrait commencer à  sortir de terre.
Dès lors, je te rassure de suite, les prolongements de la rocade Arc en ciel et le développement de voies rapides urbaines 2*2voies continuent (notamment la RD902 entre l'aéroport et Beauzelle).

Bref, les voies rapides urbaines continuent à  se développer mais là  servent surtout effectivement aux trajets domicile-travail de banlieue à  banlieue évitant ainsi pour ces trajets d'aller sur le périph.

Mais tout ceci ne suffira pas à  absorber le trafic (1000 véhicules en plus par mois sur l'agglo). Il faut bien les absorber.

Un nouveau grand contournement de l'agglo ne sera pas du luxe même s'il a pour but de dévier le transit intra-régional et inter-régional. Ca fera déjà  çà  de moins rentrant dans l'agglo. Et puis comme je le disais plus haut, on construit des autoroutes pour moins de 30 000 véhicules par jour, donc ici avec un minimum de 30 000 véhicules par jour en zone péri-urbaine du Grand Toulouse qui devrait compter 1,5millions d'habitants en 2030, j'en vois de plus en plus une utilité assez urgente!
Le débat public dès Mars 2007 nous permettra d'en savoir un peu plus de toute façon.
tititlse
Chemin
Chemin
 
Messages: 38
Enregistré le: Sam 11 Nov 2006 16:19

Messagepar Fantomas » Jeu 04 Jan 2007 11:09

tititlse a écrit:Mais tout ceci ne suffira pas à  absorber le trafic (1000 véhicules en plus par mois sur l'agglo). Il faut bien les absorber.

L'idéal, c'est quand même de les éviter, ou de les atténuer au moins, ces 1000 véhicules en plus. Sinon, jusqu'où iront-nous?
Avatar de l’utilisateur
Fantomas
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2563
Enregistré le: Mer 23 Juil 2003 13:24
Localisation: Grenoble

Messagepar tititlse » Dim 07 Jan 2007 23:41

Fantomas a écrit:
tititlse a écrit:Mais tout ceci ne suffira pas à  absorber le trafic (1000 véhicules en plus par mois sur l'agglo). Il faut bien les absorber.

L'idéal, c'est quand même de les éviter, ou de les atténuer au moins, ces 1000 véhicules en plus. Sinon, jusqu'où iront-nous?


Ben oui mais comment faire? Tu ne peux pas empêcher les nouveaux habitants sur la région toulousaine de venir vivre et travailler sans voiture. Même avec un réseau TCSP densément maillé, tu n'empêchera pas un phénomène de société et de liberté qu'est la possession d'un véhicule!
tititlse
Chemin
Chemin
 
Messages: 38
Enregistré le: Sam 11 Nov 2006 16:19

Messagepar marsupilud » Dim 07 Jan 2007 23:55

Super...... Le pire, c'est encore la possession d'un pavillon semi-isolé.
Avatar de l’utilisateur
marsupilud
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 5369
Enregistré le: Lun 11 Oct 2004 13:09
Localisation: Sud Europe Atlantique

Messagepar Fantomas » Lun 08 Jan 2007 10:48

Oui...
bon ben on peut déjà  commencer à  tous se suicider, si on ne peut rien faire.
Si on ne peut pas empêcher, on peut inciter. Ou au pire, attendre que l'énergie devienne hors de prix! ;)

(c'est marrant cette notion de liberté, toute relative : on est libre avec notre bagnole... mais construisez nous des routes quand même parce qu'on est emprisonnés dans les bouchons.)
Avatar de l’utilisateur
Fantomas
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2563
Enregistré le: Mer 23 Juil 2003 13:24
Localisation: Grenoble

Messagepar marsupilud » Lun 08 Jan 2007 11:37

Fantomas a écrit:(c'est marrant cette notion de liberté, toute relative : on est libre avec notre bagnole... mais construisez nous des routes quand même parce qu'on est emprisonnés dans les bouchons.)

:bravo2: :bravo2: :bravo2:
Avatar de l’utilisateur
marsupilud
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 5369
Enregistré le: Lun 11 Oct 2004 13:09
Localisation: Sud Europe Atlantique

LA REGION EN FAVEUR DU CONTOURNEMENT ROUTIER

Messagepar tonio31 » Sam 13 Jan 2007 09:17

MIDI-PYRÉNÉES. DÉSORMAIS APPUYÉ PAR LA RÉGION, LE GRAND CONTOURNEMENT AUTOROUTIER DE TOULOUSE SERA PROBABLEMENT SOUMIS AU DÉBAT PUBLIC EN 2007. RESTE À SAVOIR Oà™ IL PASSERA...

Le grand contournement sur la bonne voie

Vous retrouverez l'infographie Le contournement de Toulouse en téléchargement sur l'édition de la Dépêche du Midi du jour au format éléctronique (PDF) en savoir plus

L'agglomération toulousaine « aura besoin d'un grand contournement autoroutier ». En prenant ainsi position hier, le président de région Midi-Pyrénées, Martin Malvy n'a pas seulement témoigné de l'intérêt qu'il porte à  l'avenir de la métropole régionale et aux infrastructures de communication. Il donne du crédit à  un projet relancé par la ville de Toulouse en 2006 et qui va avancer en 2007.

Le 15 février, la préfecture de région Midi-Pyrénées remettra à  la commission nationale du débat public (CNDP) un document en vue de lancer une consultation des populations au second semestre. La CNDP devra se prononcer sur l'opportunité du débat, l'organiser et remettre les conclusions à  l'État. Pour le directeur régional de l'Équipement André Crocherie, « ce semi-contournement sera présenté à  travers ses deux dimensions : capter du trafic de transit pour soulager le périphérique toulousain et devenir un outil de l'aménagement du territoire régional ».

Le document remis à  la CNDP puis soumis aux populations proposera un itinéraire autoroutier à  péage.

Il reliera les autoroutes A61 (Toulouse-Narbonne) et A62 (Toulouse-Bordeaux). À partir de là  deux questions se poseront :

1. À quelle distance de Toulouse doit-il passer ? Vingt, trente, quarante kilomètres... Plus cette autoroute sera proche, plus elle captera du trafic du périphérique.

2. Doit-il passer par le nord-est ou le sud-ouest ? Le département du Tarn s'est déclaré intéressé par une autoroute au nord-est qui aurait pour vertu de désenclaver Castres, Revel, Lavaur, Graulhet et d'implanter des pôles d'activité dans ces villes...

Mais un itinéraire au sud qui couperait l'A64 Toulouse-Tarbes absorberait davantage de trafic du périphérique toulousain.

Si le débat public est validé, il se déroulera dans les départements de Haute-Garonne, Tarn, Tarn-et-Garonne, Ariège, Gers. Cela promet des réunions animées.

En revanche, pour le président Martin Malvy, « le grand contournement de Toulouse ne résoudra pas l'asphyxie des périphériques toulousains ».

Paralysées au moindre incident, les « rocades », comme on les appelle encore, reçoivent jusqu'à  130 000 véhicules par jour.

Depuis 1999, la circulation augmente en moyenne de 7,8 % par an. Logique dans une zone qui accueille 19 000 nouveaux habitants par an. Mais 86 % du trafic est interne à  l'agglomération, véritable empire de la voiture : deux déplacements quotidiens sur trois s'effectuent au moyen d'un véhicule particulier.

La « rocade bis » permettrait tout juste de stabiliser le trafic au niveau actuel. En revanche, elle ouvrira des possibilités d'aménagements ou de déplacements de zones d'activités et d'habitat.

En revanche, pour les milliers d'automobilistes qui perdent des heures chaque année sur le périphérique, il faudra trouver d'autres solutions.

Avec les retards accumulés par les transports en commun dans l'agglomération, la lenteur des réalisations (14 ans pour la ligne B du métro), la prolifération de lotissements éloignés des lieux de travail et de scolarité dans les banlieues lointaines qui impose le choix de la voiture, on ne voit qu'une option; la patience dans les bouchons !

Pascal Jalabert



--------------------------------------------------------------------------------
Un vieux projet...
Le grand contournement extérieur à  Toulouse est en fait...une vieille idée. Dans les années 1990, il s'appelait la translauragaise et demeurait strictement haut-garonnais. A partir de l'autoroute A 61 à  hauteur de Villefranche-de-Lauragais, le tracé obliquait vers Caraman, puis rejoignait la vallée du Girou suivant cet affluent de la rive droite Garonne jusqu'à  Castelnau d'Estretefonds à  mi chemin entre Toulouse et Montauban. Cette voie passait à  15 kilomètres au nord du périphérique-est de Toulouse. En 1998, le ministre des Transports Jean-Cladue Gayssot a mis un terme à  ce projet qui a suscité une vive opposition tant dans sa partie lauragaise que dans la vallée du Girou (Il traversait la circonscription de Lionel Jospin)

Pourquoi tout simplement ne pas reprendre ce tracé? Parce que sur les terrains prévus pour cette rocade, des maisons, des entreprises ont poussé au milieu des champs. Beaucoup d'élus de ces communes se sont même empressés de rendre constructibles des zones susceptibles d'être traversées par cet itinéraire. Il apparaît aujourd'hui impossible de s'approcher à  moins de 25 kilomètres de Toulouse.




«Toulouse aura besoin d'un grand contournement»

Martin Malvy estime que « Toulouse a besoin d'un grand contournement éloigné du bâti dense, utile aux départements voisins ». Et d'ajouter : « Ce ne sera pas la seule réponse aux bouchons et aux pollutions du périphérique... » Une façon d'indiquer que la région et son président suivent de très près les dossiers toulousains...

Hier soir, à  l'occasion de ses vœux aux élus et acteurs régionaux, Martin Malvy a plaidé pour que la France « surmonte son jacobinisme en mettant en place une grande régionalisation qui montre son efficacité en Espagne, en Allemagne, en Suède. « Pour qu'une aide de l'Europe parvienne à  une PME de Midi-Pyrénées, il faut deux ans. Chez nos voisins, quatre mois », a-t-il ajouté. A quelques jours de la signature du contrat de projet qui engage six ans d'actions communes à  la région et à  l'État, Martin Malvy souhaite « de vraies relations de confiance avec les collectivités », plaçant toutefois le gouvernement devant ses responsabilités, notamment pour rénover les universités et achever les liaisons routières indispensables. P.J.





tonio31
Sentier
Sentier
 
Messages: 10
Enregistré le: Jeu 16 Nov 2006 19:04
Localisation: ETUDIANT

Messagepar tonio31 » Lun 29 Jan 2007 10:36

un bon site pour comprendre le contournement routier de Toulose : http://contournement-routier-toulouse.com
tonio31
Sentier
Sentier
 
Messages: 10
Enregistré le: Jeu 16 Nov 2006 19:04
Localisation: ETUDIANT

Re: LA REGION EN FAVEUR DU CONTOURNEMENT ROUTIER

Messagepar lorp » Mar 30 Jan 2007 22:28

tonio31 a écrit:
Un vieux projet...
Le grand contournement extérieur à  Toulouse est en fait...une vieille idée. Dans les années 1990, il s'appelait la translauragaise et demeurait strictement haut-garonnais. A partir de l'autoroute A 61 à  hauteur de Villefranche-de-Lauragais, le tracé obliquait vers Caraman, puis rejoignait la vallée du Girou suivant cet affluent de la rive droite Garonne jusqu'à  Castelnau d'Estretefonds à  mi chemin entre Toulouse et Montauban. Cette voie passait à  15 kilomètres au nord du périphérique-est de Toulouse. En 1998, le ministre des Transports Jean-Cladue Gayssot a mis un terme à  ce projet qui a suscité une vive opposition tant dans sa partie lauragaise que dans la vallée du Girou (Il traversait la circonscription de Lionel Jospin)

Pourquoi tout simplement ne pas reprendre ce tracé? Parce que sur les terrains prévus pour cette rocade, des maisons, des entreprises ont poussé au milieu des champs. Beaucoup d'élus de ces communes se sont même empressés de rendre constructibles des zones susceptibles d'être traversées par cet itinéraire. Il apparaît aujourd'hui impossible de s'approcher à  moins de 25 kilomètres de Toulouse.

Beaucoup de raccourcis dans ce papier : si des terrains sont devenus constructibles dans le Lauragais, c'est avant tout parce qu'il existe une pression immobilière réelle. En 15 ans, l'est toulousain a beaucoup changé. Et il y a des chances que la Translauragaise aurait empiré la situation de la rocade, en accentuant la pression immobilière sur cette couronne. Le désenclavement du Tarn me semble une bonne solution. Mais de là  à  nous faire croire comme le fait Moudenc et le condorsai (vous voyez de qui je parle...) que cette rocade bis désengorgerait le périph toulousain, c'est autre chose...
Avatar de l’utilisateur
lorp
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2132
Enregistré le: Sam 01 Avr 2006 15:46
Localisation: Isère

Messagepar tonio31 » Ven 02 Fév 2007 20:20

J'ai rajouté des cartes avec les éventuels tracé d'un contournement et des vues aériennes (depuis google earth) sur mon site : http://contournement-routier-toulouse.com/cartes.aspx,

n'hésitez pas à  me dire ce que vous pensez de mes tracés...
tonio31
Sentier
Sentier
 
Messages: 10
Enregistré le: Jeu 16 Nov 2006 19:04
Localisation: ETUDIANT

Messagepar Nono » Ven 02 Fév 2007 20:31

Il y a une virgule en trop sur ton lien. Je me permets de corriger : :arrow: http://contournement-routier-toulouse.com/cartes.aspx
Avatar de l’utilisateur
Nono
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 867
Enregistré le: Sam 26 Aoû 2006 13:31
Localisation: Lille, Grand Boulevard (D670, ex-N350)

Messagepar tonio31 » Lun 05 Fév 2007 13:29

merci nono, c'est sympas, comme j'ai imaginé des cartes du projet, hésitez pas me dire ce que vous en pensez, istoire que je les modifie si il faut ... et tout

merci ...
tonio31
Sentier
Sentier
 
Messages: 10
Enregistré le: Jeu 16 Nov 2006 19:04
Localisation: ETUDIANT

Messagepar Nono » Lun 05 Fév 2007 22:07

Sur la forme, je trouve ton site esthétique et bien conçu. Par contre, il m'est difficile de me prononcer sur le fond, ne connaissant pas Toulouse, ce que je regrette bien d'ailleurs.

Peut-être tracer également les projets sur des cartes (ViaMichelin par exemple) en plus des photos mais je sais que c'est pas si évident que ça à  cause du copyright.

Sinon, l'idée du contournement en elle-même est intéressante mais n'est-il pas possible de faire un tracé un peu plus "rasant" (même si j'ai bien compris qu'il s'adresse au trafic de transit) ?

(Petite parenthèse : n'est-ce pas toi qui nous présente toutes ces belles photos sur Paris Skyscrapers sous le pseudo Tonio del barrio ?)
Avatar de l’utilisateur
Nono
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 867
Enregistré le: Sam 26 Aoû 2006 13:31
Localisation: Lille, Grand Boulevard (D670, ex-N350)

Messagepar lorp » Mar 06 Fév 2007 18:57

Plus rasant : ce pose alors le problème de la densité urbaine.

Je serai plutôt défenseur d'un tracé plus lointain, qui partirait de Carcassonne ou Castelnaudary, passerait par la rocade de Castres puis traverserait l'A68 à  une dizaine de km au sud de Gaillac et rejoindrait l'A62 à  hauteur de Montauban.

Cet axe renforcerait Castres, Albi, Gaillac, Montauban, Graulhet... et servirait de liaison rapide Toulouse-Castres et Castres-Albi.

Un tracé trop proche de Toulouse se retrouverait en concurrence avec l'actuel périphérique, et désavantagé s'il serait payant. Pour alléger spécifiquement le trafic du périphérique, je pense que l'une des solutions est l'amélioration des dessertes locales inter banlieues et dans la zone péri urbaine, c'est-à -dire des départementales de "travers de pays" dans les 30km autour de l'agglomération.
Avatar de l’utilisateur
lorp
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2132
Enregistré le: Sam 01 Avr 2006 15:46
Localisation: Isère

Messagepar Nono » Mar 06 Fév 2007 19:29

En réalité, quand je disais plus rasant, je me plaçais dans le cas de l'automobiliste allant de St Gaudens à  Montauban ou Albi : ça à  l'air de rallonger pas mal par rapport à  un passage par le périphérique actuel. Mais il est vrai qu'il faut raisonner également en terme de temps.

Par contre, c'est effectivement très intéressant pour les liaisons St Gaudens - Castres, Montauban - Castres, Montauban - Albi, Pamiers - Castres...
Avatar de l’utilisateur
Nono
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 867
Enregistré le: Sam 26 Aoû 2006 13:31
Localisation: Lille, Grand Boulevard (D670, ex-N350)

Messagepar tonio31 » Lun 19 Fév 2007 12:20

J'aimerai vraiment lancé un débat sur le grand contournement routier de Toulouse, hésitez pas à  laisser un petit message, juste pour receuillir vos avis (mon site sert aussi pour mes études) :

merci beaucoup ...

http://contournement-routier-toulouse.com/avis.aspx

PS : eh oui, mon autre pseudo est bien Tonio del barrio
tonio31
Sentier
Sentier
 
Messages: 10
Enregistré le: Jeu 16 Nov 2006 19:04
Localisation: ETUDIANT

Débat public

Messagepar otto » Jeu 08 Mar 2007 18:52

http://www.debatpublic.fr/docs//communi ... s_2007.pdf

Saisie par le Ministre des Transports, la Commission nationale a décidé que le projet de grand contournement autoroutier de Toulouse doit faire l'objet d'un débat public ; la Commission nationale du débat public l'organisera elle-même et elle en confiera l'animation à  une commission particulière.
Cette décision résulte de la prise en considération des éléments suivants :
- la situation actuelle et les perspectives d'évolution de l'aire urbaine de Toulouse, compte tenu de la croissance démographique et de l'évolution économique telles qu'elles sont décrites par le dossier de saisine,
- les conséquences qui en résultent d'ores et déjà  et pourraient en résulter en matière de déplacements,
- la place que tient l'agglomération toulousaine dans les flux de transports régionaux, nationaux et internationaux et le fait qu'ainsi un projet de grand contournement autoroutier de Toulouse, qui figure sur la carte des infrastructures routières à  l'horizon 2025 arrêtée par le CIADT du 18 Décembre 2003, présente un caractère d'intérêt national,
- l'importance des impacts environnementaux possibles des diverses options envisagées.
D'autre part, rappelant que le dossier de saisine de la CNDP doit être suivi dans les six mois du dossier du débat à  destination du public, la Commission nationale a relevé l'importance et la diversité des enjeux socio-économiques évoqués dans le dossier de saisine, dont plusieurs mériteront d'être précisés dans le dossier du débat.
Elle a donc indiqué que le dossier du débat ne sera considéré comme suffisamment complet que :
a) s'il contient les résultats des études environnementales, socio-économiques et techniques citées dans le dossier de saisine,
b) s'il comporte des indications suffisamment précises sur les modes de financement possibles du projet,
c) s'il fait apparaître les liens et la cohérence entre le projet, les perspectives d'évolution urbaine de l'agglomération toulousaine, les projets de développement des transports en commun, les projets d'amélioration de l'exploitation des infrastructures routières existantes et la politique d'aménagement du territoire régional.
Le dossier du débat devra donc être préparé en concertation avec les différentes collectivités ou établissements de coopération intercommunale compétents dans ces domaines et notamment : la Ville de Toulouse, la Communauté d'agglomération du Grand Toulouse, le Conseil Général de la Haute Garonne, le Conseil Régional de Midi-Pyrénées.
La Commission Nationale du débat public a nommé M. Claude BERNET Président de la commission particulière chargée de préparer et d'animer ce débat public.
otto
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3258
Enregistré le: Jeu 02 Jan 2003 17:46
Localisation: Pays-Bas

PrécédenteSuivante

Retourner vers Problématiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron