[ Problématique ] COL : Grand contournement de Lyon

Re: [ Problématique ] COL : Grand contournement de Lyon

Messagepar nanar » Jeu 05 Mai 2016 00:53

Pour inciter les gens en grand transit à prendre ces contournements, plutôt que la ligne directe qui passe sous Fourvière, pardi...
nanar
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2450
Enregistré le: Lun 06 Juin 2005 14:44
Localisation: Lyon

Re: [ Problématique ] COL : Grand contournement de Lyon

Messagepar pierrefanderoute » Jeu 05 Mai 2016 19:45

Pour résumer :
La décision de G. Colomb est un effet d'annonce dangereux car il ne va pas dans le sens de la mobilité, mais de lobbies économiques.
C'est une politique à court-terme comme bon nombre de politiques locaux savent le faire.

Je m'explique :
D'abord, du point de vue de la mobilité, le grand contournement de Lyon n'est pas terminé :
- le contournement nord n'est pas terminé (barreau A6-A89 en cours de réalisation)
- le contournement Ouest n'est pas programmé (cher + forte opposition locale)
- le contournement Est est partiellement achevé (manque la partie sud-est). Les discussions sont en cours.

Ensuite la décision du maire émane de 2 considérations :
- il y a une demande forte de la part des riverains, depuis des décennies, face aux nuisance de l'A7/Fourvière
- il y a des intérêts économiques très forts pour achever le projet Confluence.
D'où l'idée de rendre la route "apaisée" au milieu de ce nouvel écoquartier attirant investisseurs et populations aisées, devenu un quartier modèle de Lyon.

Certes, il y a la problématique du transit de Fourvière, mais le maire a mis la charrue devant les boeufs. Il faudrait d'abord achever le contournement lyonnais et ensuite et seulement déclasser l'A7/A6.
Cependant, les échéances des travaux routiers (très longues) ne collent pas avec les échéances électorales (très courtes) !
On comprend donc bien l'annonce du maire.

Mais rien n'est réglé du point de vue du transit. Au contraire, les véhicules en transit ont désormais le choix entre une rocade inachevée (et payante de surcroît) et un tunnel sous Fourvière (toujours gratuit et débouchant désormais sur un boulevard urbain). Résultat : davantage de bouchons et de pollution. Bref l'effet à long terme sera contraire à celui recherché. En attendant, l'effet d'annonce à court terme aura, pour sa part, parfaitement atteint son but !
pierrefanderoute
Route Communale
Route Communale
 
Messages: 71
Enregistré le: Mar 06 Mai 2014 15:18

Re: [ Problématique ] COL : Grand contournement de Lyon

Messagepar gavatx76 » Jeu 05 Mai 2016 20:29

(On se répète depuis longtemps, non? En plus, il y a deux sujets pour la même chose)
gavatx76
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3997
Enregistré le: Jeu 01 Nov 2007 01:50
Localisation: 41º20'N 02º02'E

Re: [ Problématique ] COL : Grand contournement de Lyon

Messagepar nanar » Mar 10 Mai 2016 22:06

"Achever le contournement lyonnais", ça ne va pas dans le sens des lobbies économiques, notamment celui des "btp-istes" et "goudronneurs", peut-être ? 8)
nanar
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2450
Enregistré le: Lun 06 Juin 2005 14:44
Localisation: Lyon

Re: [ Problématique ] COL : Grand contournement de Lyon

Messagepar Bugsss » Mar 14 Juin 2016 06:22

Au contraite, je dirai que pierrefanderoute a bien résumé la situation. Et tant pis pour les redites.
Avatar de l’utilisateur
Bugsss
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3288
Enregistré le: Mar 26 Oct 2004 08:15

Re: [ Problématique ] COL : Grand contournement de Lyon

Messagepar tanaka59 » Mer 13 Fév 2019 21:55

Bonsoir

https://www.lyoncapitale.fr/politique/le-grand-lyon-vote-59-millions-deuros-de-plus-pour-lanneau-des-sciences/

Le Grand Lyon vote 5,9 millions d’euros de plus pour l’Anneau des Sciences

Serpent de mer qui traîne depuis trente ans, le projet d’Anneau des Sciences, qui doit permettre un contournement ouest de Lyon, a reçu une subvention de 5,9 millions d’euros dans le budget 2019 de la métropole de Lyon. Un choix de l’exécutif critiqué par les élus et associations écologistes.

Après plus de trente ans d'études et de concertations sur le contournement ouest de Lyon, appelé successivement TOP puis Anneau des Sciences*, la métropole de Lyon a inscrit dans son budget 2019 une nouvelle enveloppe de 5,9 millions d'euros pour “des études, les sondages géologiques et la mise en place du dispositif de dialogue et de concertation”. “Un montant qui vient s'ajouter aux 12,7 millions d'euros d'études préalables déjà dépensés sur les près de 30 millions prévus lors de ce mandat”, note Pierre Hémon, élu EELV de la majorité.

Cette nouvelle subvention est critiquée par Fabien Bagnon, de la Coalition Climat-Alternatiba Rhône. “Durant la même séance, on vote une zone à faibles émissions (ZFE), largement insuffisante, mais qui est une première étape qui va dans le bon sens, et simultanément, de façon très discrète dans le budget de la métropole, on projette des études en vue de réaliser l'Anneau des Sciences, qui favorise l'usage de la voiture. C'est contradictoire”, déplore-t-il. Selon le militant écologiste, ce projet n’est plus d’actualité : “Aujourd’hui, les métropoles essaient d’induire du report modal en investissant dans le réseau de transports en commun. Or, si l’on se contente de dévier le trafic routier à six ou huit kilomètres alors que l'objectif c'est bien de le diminuer, on déplacera le problème du centre-ville vers la périphérie. C’est incohérent par rapport à l’époque, mais aussi par rapport à l'urgence sanitaire.”

Même discours pour Pierre Hémon. “Contrairement à ce que dit Gérard Collomb, qui a d’ailleurs changé d’avis sur le sujet, le déclassement de l'A6/A7 permet de se passer de l'Anneau des Sciences. C'est un vrai challenge. Si l’objectif c’est de réduire le trafic à 30 000 voitures sur cet axe, est-ce qu’on va dépenser près de 3 milliards d’euros pour ça ?” interroge ce membre de la majorité de David Kimelfeld.
Un contournement ouest de Lyon pour “2038” selon le rapport Duron

Du côté du Gouvernement, l’on se dit – dans le rapport Duron, qui a servi de base à la loi d’orientation sur les mobilités (LOM) – “pleinement conscient des problèmes que soulèvent la traversée routière de l’agglomération lyonnaise et la nécessité de mener à son terme la comparaison [entre les contournements ouest et est de la métropole]”. Pour autant, ce rapport notait que “les éléments d’analyse que la commission a eus à disposition (…) ne permettent pas de conclure qu’un grand contournement routier par l’Ouest ou par l’Est apportera une réponse définitive aux problèmes de saturation de cette traversée en raison de la faible part de trafic qui pourrait avoir naturellement intérêt à se reporter”. Ce rapport demandait par ailleurs “d’approfondir les réflexions engagées” et “d'examiner la mise en place d’un péage urbain”, et du fait de ces interrogations classait le COL en projet de “seconde priorité” réalisable “à partir de 2038” quels que soient les scénarios.
Un enjeu politique pour 2020

Promesse de campagne du candidat Collomb en 2012, qui prévoyait les premiers coups de pioche pour 2020, l’Anneau des Sciences pourrait bien avoir des conséquences politiques sur les élections de 2020. “Comme l'A45, ce sont des projets du XXe siècle. C'est déjà vieillot. Pourtant, on ne les lâche pas. Pourquoi ? Parce qu'il y a des élus qui se sont construits sur ça et qui n'ont pas la capacité d'envisager autre chose, parce que c'est trop dans leur culture. Même si aujourd'hui d'autres sont plus hésitants”, lâche Pierre Hémon. Une référence à peine voilée à Gérard Collomb et David Kimelfeld. “On continue de financer des études parce qu'il y a beaucoup d'hésitation du côté de l'exécutif, abonde un cadre Les Républicains. Ça permet d'entretenir le flou et de satisfaire tout le monde.”

Questionné sur le sujet par Lyon Capitale en juillet dernier, le président du Grand Lyon s'était plutôt prononcé pour le contournement ouest, sans pour autant en faire un horizon indépassable. “On a encore besoin d’infrastructures. Pas forcément pour accueillir les mêmes modes de déplacement qu’il y a vingt ans. L’Anneau des Sciences, ça n’a de sens que si on pousse des modes alternatifs comme les transports en commun ou le covoiturage”, estimait-il alors. De son côté, Pierre Hémon prévient David Kimelfeld, dont la candidature à la présidence de la métropole est officielle depuis peu : “S'ils font des travaux, il va y avoir une ZAD. Ce projet sera donc un enjeu en 2020. Si la liste écologiste doit négocier avec d'autres candidats, il ne devra pas être dans le panier de la mariée.” Il pourrait même être une cause de divorce.
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2235
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41

Re: [ Problématique ] COL : Grand contournement de Lyon

Messagepar tanaka59 » Mer 10 Avr 2019 23:43

Bonsoir,

Des associations se tirent dans les pattes contre l'élargissement de la RN346/A46 et préconise ... un prolongement de l'A432 ... elle même décriée et a la place on reparle de l'A44 ! :roll:

https://www.leprogres.fr/rhone-69-editi ... -l-a46-sud

Chaponnay : l’Adec vent debout contre le passage à 2 x 3 voies de l’A46 Sud

Lors de sa dernière assemblée générale, l’association de défense de l’environnement de Chaponnay (Adec), qui compte 160 adhérents, a fait part de son désaccord sur l’augmentation du nombre de voies sur l’A46 Sud, solution préconisée par la préfet et la Métropole à la suite du déclassement de l’A6-A7 à Lyon.

L’argumentaire contre le passage à 2x3 voies de l’A46 sud,à la suite du déclassement de l’A4-A7 à Lyon, a été présenté par Robert Rivoire, membre actif de l’Adec (association de défense de l’environnement de Chaponnay).

Celui-ci a indiqué que, dans le cas d’une augmentation du nombre de voies sur cet axe, le seuil de saturation de l’actuelle A46 passerait de 45 000 à 65 00 véhicules par jour. Mais, même cela ne pourra absorber l’afflux supplémentaire de trafic généré par le déclassement. Cela ne ferait qu’aggraver la pollution de l’air (ozone et particules fines) sur la commune qui dépasse régulièrement les seuils recommandés par l’Organisation mondiale de la santé (1).

«Cela ne ferait qu’aggraver la pollution»

Au nom de l’Adec, Robert Rivoire a préconisé une solution pour résoudre ce problème : elle s’appuie sur l’expertise commandée au bureau TTK et financée par le débat public de 2013 sur l’anneau des sciences. Ce projet préconise le raccordement de l’A432 directement au sud de la barrière de péage de Reventin-Vaugris sur l’A7.

Une solution qui permettrait de capter les 45 000 véhicules jour de transit qui ne passerait plus par Lyon ou l’A46. Mais aussi le trafic de transit du Sud, de l’Est et du Nord, qui permettrait de contourner Lyon sans barrière de péage, d’où la suppression des ralentissements associés.

Un raccordement au sud pour dévier le trafic sur l'A46

Cette solution soulagerait également la D75 entre Vienne et Heyrieux, aujourd’hui très chargée. Et elle offrirait un itinéraire alternatif aux habitants du Nord-Isère qui viennent travailler sur Lyon et l’Est Lyonnais. « Cette position n’engage que l’ADEC et non pas le collectif FRACTURE, auquel l’Adec est adhérente », a précisé Robert Rivoire.

«L’Ouest Lyonnais doit aussi prendre sa part de nuisances»

« Le vrai combat est que l’Ouest Lyonnais doit aussi prendre sa part de nuisances », a souligné une des soixante personnes présentes la semaine dernière à l’assemblée générale. Le maire Raymond Durand a demandé à amplifier les manifestations contre le Contournement de l’Est Lyonnais, voulu par la Métropole qui justifie ce passage à 2x3 voies sur l’A46.
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2235
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41

Re: [ Problématique ] COL : Grand contournement de Lyon

Messagepar G.E. » Jeu 11 Avr 2019 07:37

tanaka59 a écrit:Au nom de l’Adec, Robert Rivoire a préconisé une solution pour résoudre ce problème : elle s’appuie sur l’expertise commandée au bureau TTK et financée par le débat public de 2013 sur l’anneau des sciences. Ce projet préconise le raccordement de l’A432 directement au sud de la barrière de péage de Reventin-Vaugris sur l’A7.

Une solution qui permettrait de capter les 45 000 véhicules jour de transit qui ne passerait plus par Lyon ou l’A46. Mais aussi le trafic de transit du Sud, de l’Est et du Nord, qui permettrait de contourner Lyon sans barrière de péage, d’où la suppression des ralentissements associés.


D'accord, mais l'Etat brille par son attentisme sur le sujet. Diminuer la vitesse, il sait faire, investir pour dégager du trafic, il n'en a aucune volonté alors que l'A432 Sud est largement concédable et finançable sur fonds privés.

tanaka59 a écrit:« Le vrai combat est que l’Ouest Lyonnais doit aussi prendre sa part de nuisances », a souligné une des soixante personnes présentes la semaine dernière à l’assemblée générale. Le maire Raymond Durand a demandé à amplifier les manifestations contre le Contournement de l’Est Lyonnais, voulu par la Métropole qui justifie ce passage à 2x3 voies sur l’A46.


L'Ouest lyonnais ? :lol:
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 20803
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [ Problématique ] COL : Grand contournement de Lyon

Messagepar Bugsss » Mar 23 Avr 2019 10:15

Ouest Lyonnais= fric+personnalités. Donc... :mrgreen:
Mais bon, c'est pas grave... faisons tout passer par Chaponnay et son A432 sud.
78 kms via A432
47 kms via A6-A7
42 kms sur A44
Avatar de l’utilisateur
Bugsss
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3288
Enregistré le: Mar 26 Oct 2004 08:15

Précédente

Retourner vers Problématiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités