[ Nord-Pas de Calais ] Projets routiers

Re: [ Nord-Pas de Calais ] Projets routiers

Messagepar tanaka59 » Ven 07 Juil 2017 22:23

Bonsoir mininches,

mininches a écrit:Concernant la liaison Béthune-La Bassée, le projet continuant la N41 est-il acté si oui, pour quand ?


Le projet est au point mort ... ou alors la solution proposée est une modeste 2x1 voies à giratoires... Les riverains dénoncent les nuisances d'un trafic déjà anarchique.

mininches a écrit:De plus pourquoi tant de RP "inutiles" dans tous le 62 ? Rien que pour aller sur mon lieu de travail on a un RP au milieu d'une départementale large (D941).


Au début des années 2000 on a dans "l'urgence" aménagé progressivement un axe Armentières <> Arras avec des départementales et nationales au statut "VE". Faute de coordinations, de moyens financiers et à cause du nymbisme fortement présent dans le Nord on se retrouve avec un axe censé désengorger l'A1 qui sature lui-même...

mininches a écrit:Et puis pour la N41 pas mal de bouchons dus aux nombreux RP sur cette 2*2 voies ; y a t-il des projets ?


Depuis 2012 des études ont été lancées. Mais il ne faut rien espérer dans les 10 ans à venir au vu de la lenteur des projets routiers en Nord-Pas-de-Calais ...

mininches a écrit:C'est à se demander s'ils connaissent les dénivellements dans le coin ! :lol:


Sur Lille l'argent pour la route a de tout temps été très mal utilisé. Voies de circulation sous capacitaires ou manque de moyens financiers, sans parler de la MEL qui est ouvertement anti-voiture.
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1786
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41

Re: [ Nord-Pas de Calais ] Projets routiers

Messagepar alkashi » Dim 09 Juil 2017 01:30

Pour les RP j'en ai dénombrés 7 en 5,6 km entre Fouquières-lès-Béthune et Annequin...
alkashi
Sentier
Sentier
 
Messages: 7
Enregistré le: Mar 27 Nov 2012 02:59

Re: [ Nord-Pas de Calais ] Projets routiers

Messagepar tanaka59 » Dim 09 Juil 2017 16:43

On reparle de la RD791 (futur boulevard Urbain Tourcoing-Wattrelos) . Cette voie devra à terme relier Tourcoing à hauteur de son ring à la RD700 en reprenant un ancien projet de voie rapide. Cette voie coupe également la D656 dans ses derniers kilométré avant la RD518 belge.

Un tronçon de 2,5 kilométre est en travaux depuis 18 dans le centre ville de Wattrelos. On parle d'une ouverture d'ici l'automne.

J'ai pu voir le chantier de prés , bien évidement les ronds points et les feux tricolores sont nombreux en centre ville . J'ai compté 5 ronds points pour 2 kilomètres :lol: .

Wattrelos
Des riverains tremblent à cause de la nouvelle voie Tourcoing-Beaulieu

Elle est très attendue, la voie qui doit permettre de se rendre de Tourcoing à Beaulieu en ligne droite ou presque. Mais là où le chantier a consisté à transformer des petites rues en grande route, comme c’est le cas rue Vallon, les riverains sont plutôt inquiets et mécontents.

’ancien propriétaire lui avait bien parlé de travaux. Mais à l’entendre, ce n’était qu’un petit chantier pour rénover la voirie. Même qu’après, elle aurait droit à une prime pour donner un coup de jeune à la façade. Et quand elle est allée se renseigner en mairie, personne ne lui aurait expliqué l’ampleur du changement. Alors, en 2010, Céline (prénom d’emprunt) et son mari ont acheté la jolie petite maison de la rue Vallon, à la lisière du quartier de Beaulieu, dans un coin plutôt champêtre. Aujourd’hui, ils le regrettent. « Si nous avions su, nous n’aurions pas acheté », affirme la jeune mère de famille.
Un bus toutes les dix minutes

Rue Vallon, on n’était à l’opposée d’un petit chantier de voirie. Ici se concrétise un projet dont on parle depuis des lustres à Wattrelos : la liaison Tourcoing-Beaulieu. À l’origine, c’est le conseil général qui était à la manœuvre. La nouvelle voie était donc bel et bien une route départementale destinée à traverser la ville du nord-ouest au sud-est, via le parc du Lion. La Métropole européenne de Lille (MEL) a depuis hérité du projet, mais la finalité reste la même.

« On va passer de 4 000 véhicules par jour à 17 000 ! » s’alarme Céline. Et pas que des voitures électriques. On y voit des poids lourds, les bus Transpole passent toutes les dix minutes. Le chantier a déjà été vécu avec difficulté par certains habitants (lire ci-dessous). Depuis que la route est en circulation, ils sont encore plus inquiets et en colère. « Et qu’est-ce que ce sera quand toute la liaison sera ouverte ? » – une chance pour eux, le dernier tronçon qui doit traverser le parc du Lion n’est pas encore programmé.

« C’est l’autoroute belge ! »

Pour corser le tout, rue Vallon, la MEL a fait le choix de la technique du béton coulé. Cela devait permettre de limiter les nuisances du chantier – pour bitumer, il faut compacter le sol au préalable – mais le résultat laisse sceptiques les habitants, alors que les joints commencent déjà à se décoller entre les plaques. « C’est l’autoroute belge ! » ironise Céline, qui rit jaune. Sur ce point, la MEL estime que « la majorité des joints sont en bon état » et précise que « des reprises sont prévues pour déceler les inévitables faiblesses ponctuelles d’accrochage ». Ce que nous avons constaté nous-mêmes sur place quelques jours après l’ouverture de la nouvelle route n’était pourtant pas très rassurant.

L’étude phonique se fait attendre

Un bus passe toutes les dix minutes. Chez les riverains qui nous ont ouvert leur porte, on les entend clairement.

La voie Tourcoing-Beaulieu traverse de nombreuses zones habitées. La MEL y a l’obligation de mettre en place des protections phoniques. Quand la configuration des lieux le permet, elle installe un écran ou une butte. Mais ce n’est pas toujours le cas, comme rue Vallon. Dans ce cas, elle doit financer entièrement le remplacement des fenêtres, mais seulement si « la façade présente un niveau de protection insuffisant ». Pour le déterminer, un diagnostic acoustique a été réalisé dans 85 maisons. Les résultats devaient être communiqués mi-mai aux riverains qui, depuis, s’impatientent. « Il y a eu un contretemps, ils ne seront communiqués que cette semaine », précise la MEL. Persuadée que l’étude acoustique de la MEL ne reflète pas la réalité, Céline a déjà prévu, dès qu’elle aura le diagnostic en main, de faire réaliser une contre-expertise.

Peuvent-ils espérer une indemnisation ?

Si la MEL a préféré faire poser du béton plutôt qu’un macadam classique, c’était pour limiter les nuisances – le sol est très meuble rue Vallon. Mais les riverains sont formels : les entreprises de travaux publics n’ont pas été très précautionneuses. « Ils sont venus taper avec le godet de la pelleteuse à ras des façades », dit un habitant qui a eu aussi la désagréable surprise de découvrir que les ouvriers avaient cassé les fondations de son mur de parement. Chez lui, des fissures sont apparues et n’ont fait que s’agrandir. Chez Céline, les vibrations ont provoqué la chute d’une verrière.

Selon la MEL,ils peuvent espérer une indemnisation. Une expertise des façades (mais pas de l’intérieur des maisons) avait d’ailleurs été réalisée avant les travaux en vue des éventuelles réclamations. Pour faire valoir leurs droits, les riverains doivent passer par leur assurance qui se rapprochera de celles de la MEL et des entreprises. Une expertise sera alors réalisée pour déterminer si oui ou non la responsabilité du chantier est engagée.

http://www.nordeclair.fr/74084/article/ ... g-beaulieu
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1786
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41

Re: [ Nord-Pas de Calais ] Projets routiers

Messagepar tanaka59 » Jeu 03 Aoû 2017 15:00

Bonjour,

Bonne nouvelle pour la section Wattrelosienne de la RD 791 Wattrelos - Tourcoing . La section comprise entre le dépôt Transpole de Wattrelos (ici : https://www.google.fr/maps/@50.698067,3 ... a=!3m1!1e3 ) est la limite du parc municipal de Wattrelos vient d'ouvrir (ici : https://www.google.fr/maps/@50.7097299, ... a=!3m1!1e3) il y a une semaine .

On retrouve toute les dernières normes HQE , enrobés phoniques , murets acoustiques de 3 m de haut , espaces vert végétalisés ... Malheureusement l'axe sera victime de son succès à la rentrée :? ... Des feux en trop grands nombres , sans parlé des giratoires ... Quasiment une intersection tout les 200 m pour un tronçon d'à peine 1,5 km ... Nous ne sommes qu'au mois d'aout et cela coince déjà à chaque ronds points :?

Selon la MEL qui gère le dossier on attend plus de 17 000 voitures par jour à terme.
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1786
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41

Re: [ Nord-Pas de Calais ] Projets routiers

Messagepar tanaka59 » Jeu 31 Aoû 2017 20:36

http://www.lavoixdunord.fr/211071/article/2017-08-31/chantier-du-contournement-nord-de-valenciennes-c-est-parti-pour-23-mois

Chantier du contournement Nord de Valenciennes, c’est parti pour 23 mois

Jean-René Lecerf, président du Département, a profité d’une visite à la Ruche de Denain pour pousser jusqu’au chantier du contournement Nord de Valenciennes. Les travaux sont, pour l’instant, sans incidence sur la circulation. Le Département et l’agglo ont sorti le chéquier pour financer ce nouvel axe attendu depuis de trop longues années par les Valenciennois.

Le chantier du contournement Nord de Valenciennes a commencé de-ci de-là mais bien malin celui qui pourra deviner à quoi ressemblera ce nouvel axe long de 5,2 km entre Raismes et Saint-Saulve. Les travaux ont justement débuté il y a bien longtemps du côté de Raismes. Ils se sont poursuivis l’an dernier à Bruay (le giratoire au niveau de Poleco a été mis en service en février). Ils se concentrent actuellement à Saint-Saulve avec ce qui sera l’un des beaux ouvrages d’art de ce contournement : le giratoire dénivelé. « Un bel ouvrage d’ingénierie mais compréhensible et praticable », a promis Jean-René Lecerf (contrairement au giratoire spaghetti sur cinq niveaux mis en service dernièrement en Chine).
Rond-point en hauteur

Les conducteurs qui circulent sur la RD935, entre Valenciennes et Condé, commencent à deviner à quoi ressemblera ce rond-point en hauteur. Car après toute une phase de déboisement et notamment de désouchage, la phase de remblais (6 m de haut quand même) a commencé. Le chef de chantier a expliqué au président du conseil départemental et aux nombreux élus présents qu’un gros travail de décapage et de sondage avait été mené depuis le début des travaux à Saint-Saulve, en juillet. Un atelier (en fait une immense machine) vient d’arriver sur le chantier pour permettre de « recompacter le terrain » et donc « renforcer le sol » avec notamment des inclusions rigides ou des pieux à 70 cm de profondeur « pour répartir les charges ». L’atelier fondations devrait entrer en action rapidement avant l’arrivée d’un second, sous peu.

Le chantier se situe en ce moment de part et d’autre de la RD935 (Valenciennes-Condé) et de la RD75 (Saint-Saulve – Bruay). Dans les semaines à venir (jusqu’à novembre), un pont va être construit au-dessus de la rue des Vieux-Prés actuelle. Une nouvelle voirie pour accéder aux quelques logements de cette rue (les seuls riverains de Saint-Saulve à souffrir du chantier) sera ainsi créée.
Un chantier à 109 millions

Dans un deuxième temps, un autre pont enjambera la voie de chemin de fer Valenciennes-Mons. Puis le chantier se poursuivra ainsi jusqu’en 2020 pour la partie Saint-Saulve – Bruay et 2024 jusqu’au terminus de Raismes. « Le projet est dimensionné pour être efficace et pertinent. Il permettra de fluidifier le trafic et d’améliorer la desserte en désenclavant des zones d’activité », a relevé le président du Département. Le chantier est « le plus grand projet routier du mandat ». Un projet à 109 millions dans sa totalité (y compris l’aménagement de la RD70 qui passe à côté d’Alstom et d’Auchan, à Petite-Forêt) dont 15,4 millions de Valenciennes Métropole (et une participation d’Immauchan pour la RD70).
Des chantiers aussi sur la RD40 et la RD169

La RD40 est un axe accidentogène et le Département le sait bien. Plusieurs accidents matériels mais aussi avec blessés plus ou moins graves se sont notamment produits à la sortie de l’A23, sur la RD40, sur la commune d’Hasnon. Les techniciens routes du conseil départemental se sont emparés du sujet et ont réfléchi à des solutions pour éviter des accidents. À Hasnon, ils attendent le feu vert de l’État pour l’installation de feux (comme à l’échangeur d’Auchan). Les finances sont là. Il ne reste plus que le oui qui permettrait le lancement des travaux au « dernier trimestre ».

Rue Blanqui, à Wallers, toujours sur cette RD40, des chicanes doivent être installées « dans les prochaines semaines » pour casser la vitesse. Des aménagements pour les piétons sont aussi prévus.

Et puis le Département va aussi mettre les moyens sur la RD169, dans la traversée de Raismes, là où se produisent de trop nombreux accidents dont un mortel cet été. Une délibération doit être adoptée pour lancer le chantier avant la fin de l’année.
D’abord jusqu’à Bruay

Le chantier du contournement Nord, acté par le conseil départemental lors d’une délibération de décembre 2015, a été divisé en deux phases : la section est entre Bruay et Saint-Saulve (de 2016 à 2020) et la section ouest entre Raismes et Bruay (de 2021 à 2024).

Le chantier a démarré en juillet pour une durée de vingt-trois mois. De juillet à novembre, construction de deux ponts (l’un pour rétablir la circulation rue des Vieux-Prés et l’autre pour passer au-dessus de la voie SNCF). De novembre à mars, achèvement de la construction de ces ponts et construction de deux bretelles sans impact sur la circulation.

En mars, les travaux basculeront du côté de Bruay avec notamment la construction d’une trémie sous les voies de tram (ce chantier est prévu pour durer sept semaines mais vu les indemnités à verser à Transvilles puisque le tram sera à l’arrêt tout ce temps, le Département pourrait réduire le temps des travaux) et de deux ponts qui vont enjamber l’Escaut (au deuxième semestre de 2018). Les terrassements, assainissements et les chaussées devraient être réalisés courant 2018 pour dix-huit mois.

La prochaine phase de chantier avec incidence sur la circulation, ça sera en septembre 2018. Le Département a promis de communiquer en direction des riverains mais aussi des nombreuses entreprises situées le long du tracé. Un comité de suivi réunissant les élus et les acteurs économiques s’est tenu le 27 juin. Le prochain aura lieu sans doute en début d’année. Ceux qui auraient des questions ou voudraient se renseigner sur le complexe chantier du contournement peuvent rencontrer le chef de chantier lors de sa permanence publique du mercredi, de 14 heures à 17 heures.
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1786
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41

Re: [ Nord-Pas de Calais ] Projets routiers

Messagepar otto » Sam 18 Nov 2017 19:46

Mise en service du contournement routier du Cateau-Cambrésis lundi 20 novembre.
otto
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3139
Enregistré le: Jeu 02 Jan 2003 17:46
Localisation: Pays-Bas

Re: [ Nord-Pas de Calais ] Projets routiers

Messagepar Guillaume » Dim 17 Déc 2017 01:29

Mise en service de la section Haute Avesnes / Aubigny de la D 939 avec plusieurs mois d'avance

http://www.lavoixdunord.fr/280316/article/2017-12-14/un-nouveau-troncon-acheve

La Voix du Nord a écrit:
Un nouveau tronçon achevé

C’est une bonne nouvelle pour tous les usagers de la R.D. 939. 3,5 nouveaux kilomètres viennent d’être mis en service le vendredi 8 décembre. Ils concernent la section entre Haute-Avesnes et Aubigny-en-Artois, commune également équipée d’un nouveau giratoire. Réalisée en un temps record, cette nouvelle portion à 2 x 2 voies illustre l’engagement du département pour la modernisation de cet axe.

Retour en 2015 : le Département engage un vaste chantier de restructuration de la R.D. 939 entre Arras et Saint-Pol-sur-Ternoise afin d’améliorer la sécurité routière, de fluidifier le trafic et de contribuer au développement économique des territoires irrigués. Sur cette partie, la section Etrun-Aubigny est la première à être concernée par les travaux. Elle représente 7 km, totalement réaménagés en 2 x 2 voies avec la réalisation de carrefours giratoires, pour un investissement global de 23 millions d’euros. Deux ans seulement ont été nécessaires pour atteindre l’objectif. La chaussée existante a été doublée et deux nouveaux giratoires ont été aménagés. Le premier à Haute-Avesnes (carrefour avec la RD62) et le second à Aubigny-en-Artois (carrefour avec la RD74). Ils viennent compléter celui qui existait déjà à Etrun. Les travaux pour la section de Haute-Avesnes à Aubigny-en-Artois ont commencé au début du mois de mai. En 7 mois seulement, les 3,5 km de tronçon ont été achevés, avec plusieurs mois d’avance sur le calendrier initial. Les déviations actuellement en place pour rejoindre Hermaville et Aubigny-en-Artois par la R.D.74 sont donc levées. La vitesse limite autorisée sur ce tronçon est de 110 km/h.


Une 2x2 voies indispensable

Mise aux normes avec création de bandes d’arrêt d’urgence, rectification du profil en long pour améliorer les conditions de visibilité, suppression des accès directs depuis les chemins agricoles, suppression du terre-plein-central végétal et remplacement de celui-ci par une glissière béton : la nouvelle route comporte tous les atouts techniques d’une voie express moderne et sécurisante. Pour protéger les habitants des nuisances sonores, deux écrans acoustiques ont été construits entre Etrun et Haute-Avesnes. Deux autres seront prévus entre Haute-Avesnes et Aubigny-en-Artois. Leur dimensionnement conséquent est issu d’une modélisation acoustique tenant compte de l’environnement des lieux et des habitations riveraines. Enfin, le nouveau giratoire d’Aubigny-en-Artois, implanté au lieu-dit le Cabaret Blanc et doté de quatre branches (compatible à terme avec une cinquième) permet d’accéder facilement à la R.D. 939.

Jean-Claude Leroy, Président du Département du Pas-de-Calais


Cette nouvelle section marque une nouvelle avancée dans le projet de modernisation de la R.D.939. A quand remonte ce projet ? « En 2006, l’Etat a confié au Conseil Départemental 500 kilomètres de routes nationales avec la consigne de les moderniser et les sécuriser rapidement. Un cadeau empoisonné avait dit à l’époque Dominique Dupilet. L’ex R.N. 39, aujourd’hui R.D. 939, faisait partie du lot. 100 kilomètres d’Arras au Touquet, une voie structurante très importante pour l’économie et le tourisme. Nous nous sommes attelés tout de suite à la tâche et le Conseil départemental montre encore aujourd’hui qu’il respecte son engagement. »

Quel est l’engagement financier du Conseil départemental ? « La modernisation de l’axe est intégralement financée par le Département du Pas-de-Calais pour un montant de près de 100 millions d’euros. Le chantier qui prend fin ce vendredi 8 décembre aura mobilisé près de 12,4 millions d’euros en 2017. »

La sécurité de tous justifie cet investissement ? « Oui. La sécurité de nos concitoyens n’a pas de prix. Aujourd’hui, avoir un maillage routier de qualité est une priorité pour le Département. Cette route répond également à d’autres enjeux. Comme celui de la bataille de l’emploi qui se gagne aussi avec la prise en compte d’un enjeu majeur : celui de la mobilité »

En quoi la R.D. 939 est-elle un vecteur développement économique ? « La R.D. 939 entre Arras et la Côte d’Opale Sud est un itinéraire structurant à vocation régionale. Elle accueille un trafic domicile-travail au quotidien, mais aussi un trafic lié à l’accès aux sites touristiques du littoral. On y compte 12 000 véhicules par jour en moyenne, avec des pointes à 25 000 véhicules par jour sur la section Arras-St-Pol, et plus de 1 500 poids-lourds par jour en moyenne. »

Quelles sont les prochaines étapes ? « Le Conseil départemental du Pas-de-Calais n’en a pas encore fini avec la R.D. 939 ! Place maintenant à la modernisation de la portion entre Aubigny-en-Artois et Saint-Pol-sur-Ternoise. Un autre très vaste chantier. Les études et enquêtes publiques sont prévues en 2018 et 2019, les travaux démarreront dans la foulée. »

Jean-Claude Dissaux, Vice-président du département en charge de la voirie.


Comment se sont déroulés les travaux entre Haute-Avesnes et Aubigny-en-Artois ? « Très bien. Les conditions météorologiques favorables de l’été et du début de l’automne, ainsi que la très bonne organisation des équipes sur le site, auront permis de gagner plusieurs mois sur le planning initial, l’ouverture étant prévue au printemps 2018. Le projet a vraiment été bien étudié au départ pour que la circulation soit maintenue tout en réalisant un chantier à haut rendement. D’autre part, notre objectif était de réutiliser les matériaux (terre etc.) sur place de manière à réaliser une route écologique nécessitant le moins de matériaux d’apport et le moins de transport possibles. »

Quelles sont les caractéristiques de cette nouvelle route ? « Il s’agit d’une 2 x 2 voies avec deux chaussées de 7 mètres séparées par un glissière de sécurité en béton. Elle comporte des zones de sécurité pour se garer en cas de nécessité, ce qui lui confère un profil presque autoroutier. Ce tronçon compte un ouvrage d’art au niveau de Capelle-Fermont pour permettre aux agriculteurs de franchir la R.D. 939 sans la traverser. Et plusieurs bassins pour la gestion des eaux pluviales. Leur nombre important s’explique par le fait qu’il s’agit d’un doublement d’une route existante, en respectant le profil de celle-ci, qui comprenait plusieurs points bas. »

Quels sont les avantages pour les usagers ? « La sécurité et la fluidité du trafic. Cette voie prioritaire pour le développement économique régional est caractérisée par un grand flux de circulation, notamment de poids lourds entre Arras et Saint-Pol-sur-Ternoise. Il était nécessaire d’assurer les carrefours pour qu’il n’y ait pas d’intersections dangereuses avec les communes environnantes. Et on constate au vu des conditions météorologiques actuelles à quel point une voirie de qualité est primordiale. »

Y-a-t-il encore des travaux à achever sur ce tronçon et quelle est la prochaine étape ? « Il reste quelques chantiers de finitions qui ne perturberont pas la circulation : deux écrans antibruit au niveau de Haute-Avesnes et des travaux de finitions sur le giratoire d’Aubigny-en-Artois. Des aménagements paysagers interviendront en 2018. La prochaine étape consistera maintenant à relier Ligny-Saint-Fauchel. »

Guillaume
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2124
Enregistré le: Ven 07 Fév 2003 13:26

Re: [ Nord-Pas de Calais ] Projets routiers

Messagepar G.E. » Dim 17 Déc 2017 10:00

Certes, le Conseil Départemental s'intéresse à cet axe mais il n'a aucun mérite sur le tronçon concerné : l'Etat avait déjà aménagé en grande partie une 2x2 voies, ce qui explique sans doute la rapidité des travaux.

A noter que certains chemins bénéficient d'une dénivellation (sans échanges avec la D939) alors que de nombreux giratoires fleurissent sur la D939 sans que la possibilité de les supprimer un jour n'ait été prévue. On reste donc assez loin d'une autoroute qui assure au moins des gains de gain là où les giratoires les annulent.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 20147
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Floride

Re: [ Nord-Pas de Calais ] Projets routiers

Messagepar tanaka59 » Ven 22 Déc 2017 23:32

Bonsoir,

Passé inaperçu cette semaine :

Dossier routier dont la MEL est en charge depuis début 2017 le ring de Tourcoing :

http://www.lavoixdunord.fr/282222/article/2017-12-17/une-nouvelle-voie-dans-le-quartier-de-la-gare

Une nouvelle voie dans le quartier de la gare

C’est un vieux dossier qui a refait surface : le boulevard de contournement de Tourcoing. La MEL a voté le raccordement de la chaussée Galilée à l’avenue Lefrançois. Un projet nommé Nouvelle percée Galilée.

En 2019, il sera possible de passer de la chaussée Galilée à l’avenue Lefrançois sans passer par la rue de Roubaix. La Métropole européenne de Lille a voté la création d’une nouvelle voie pour relier les deux axes. Celle-ci passera derrière le futur bâtiment de Booking.com à l’angle de l’avenue Lefrançois et de la rue de Roubaix, sur un délaissé à proximité de la gare.

Deux arrêts de bus seront créés sur cette nouvelle voie. Le coût du projet est estimé à 1,7 million d’euros. « Cette voie devrait être achevée en même temps que le bâtiment de Booking qui accueillera également des commerces, soit en 2019. Cela fait partie de la requalification du quartier de la gare », précise François-Xavier Deffrennes, adjoint à l’urbanisme.

L’ensemble du projet a longtemps été un serpent de mer. À l’origine, un boulevard sud devait rejoindre le boulevard Industriel pour boucler le contournement de Tourcoing. Une portion entre le rond-point des Francs et la rue du Flocon avait été ouverte en 2008 puis en 2011, c’est le boulevard Gambetta qui avait été connecté à la rue de Roubaix par la chaussée Galilée (ancienne rue des Carliers). Un troisième tronçon était prévu pour de la place Sémard à la rue du Touquet et ainsi rejoindre le boulevard Industriel.


Dans le secteur ce boulevard va ouvrir une nouvelle voie vers la RD 791 (future voie Tourcoing <> Wattrelos)
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1786
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41

Re: [ Nord-Pas de Calais ] Projets routiers

Messagepar tanaka59 » Sam 23 Déc 2017 17:54

Bonjour,

J'ai eu l'information de l'un de mes proches riverains de la RN518 côté belge. Les travaux du prolongement de la VRU (D656 côté français) vont reprendre en mars 2018. Le but étant d'arriver à la RN58 entre les autoroutes E17 et E403. Le projet d'achèvement est dans les cartons de la MEL, du CG59 et des autorités Wallonnes depuis 2008. L’achèvement est prévu pour 2020 au plus tard.
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1786
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41

Re: [ Nord-Pas de Calais ] Projets routiers

Messagepar tanaka59 » Lun 15 Jan 2018 13:31

Bonjour,

2 nouvelles concernant les travaux routiers sur Roubaix/Wattrelos/Mouscron :

Le projet de rond point à lunettes présenté en 2014 lors de la réunion publique est remis en cause :

http://www.nordeclair.fr/127814/article/2018-01-14/2018-annee-de-la-jeunesse-et-de-la-rd-700 :

La RD 700 au point mort

Même si le dossier n’est pas clos, le maire de Lannoy est aussi revenu sur les travaux attendus pour désengorger la RD 700 au niveau du giratoire « Kiabi ». En tant que vice-président de la MEL, Michel Colin a rappelé que deux solutions étaient envisagées : soit un rond-point à feux, réalisable en 2018-2019 pour un montant estimé à 10 millions d’euros, soit un giratoire dénivelé, pour un coût de 20 millions d’euros, mais pas avant 2022-2024. « La différence entre les deux en temps d’attente est de 50 secondes », selon le maire qui a clairement une préférence pour la première solution. Contrairement à son homologue de Hem, Pascal Nys (LR), qui a affirmé ne pas croire à cette option lors de ses vœux.

« La position de certains élus a changé. En juillet, il fallait aller vite pour éviter la fuite des entreprises, et maintenant, on nous dit que l’on peut attendre 4 à 6 ans… » La prochaine réunion sur ce sujet aura lieu à la MEL le mois prochain.


Le projet d'échangeur sud dit rond point Kiabi actuellement , on propose d'y mettre des feux pour "aller plus vite " et ainsi faire des économies .... Pour rappel depuis le 01/01/2017 c'est la MEL et non plus le CG59 qui gère , même si celui ci dispose des crédits transférables.

Un second échangeur avec une bretelle venant et vers la RN227 doit aussi voir le jour pour irriguer le nord de la zone des 4 Vents . Ici même : https://www.google.fr/maps/search/rd+70 ... !1e3?dcr=0 . On voit l'amorce d'une chaussé qui rentre dans hem sur le haut de la vue satellite.

Côté belge les travaux de la RN518 doivent reprendre ici même en mars : https://www.google.fr/maps/@50.7288357, ... 6656?dcr=0

Faute d'un chantier à l'abandon c'est une véritable piscine olympique :

http://www.sudinfo.be/2036428/article/2018-01-12/mouscron-une-solution-trouvee-pour-la-piscine-de-la-laine

Mouscron: une solution trouvée pour la «piscine» de la Laine

Des mois que la route de la Laine ressemble à une piscine géante. Les riverains n’en pouvaient plus de vivre dans l’incertitude de voir leur habitation menacée par les eaux.

> Un moyen efficace a finalement été trouvé pour vider l’eau (vidéo)

> Les riverains ont eu vraiment peur pour leur habitation (témoignages)

> Les internautes ont été inspirés par cette situation et n’ont pas hésité à jouer la carte de l’humour (photos)

> Le retour des pelleteuses est prévu prochainement selon Marie-Hélène Vanelstraete


Quand on lit ce type d'information on se demande si les politiques aussi bien belges que français ont conscience des problématiques de voirie dans le secteur ?! :evil:
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1786
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41

Re: [ Nord-Pas de Calais ] Projets routiers

Messagepar G.E. » Lun 15 Jan 2018 16:43

Le transfert à la métropole est douloureux. Dommage pour les conducteurs car le CD59 était devenu un peu pro-routes sur le tard alors que la métropole est anti-routes.

Il ne faut pas mentir aux gens : les giratoires à feux causent d'énormes bouchons. D'ailleurs, à Nîmes, ils sont en train de disparaître sur le périphérique saturé (énième tentative d'aménagement qui ne règlera pas le problème, évidemment).
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 20147
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Floride

Précédente

Retourner vers Départementales ordinaires & plans routiers locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités