[ D222 (22) ] Rocade d'agglomération de Saint-Brieuc

Re: [ D222 (22) ] Rocade d'agglomération de Saint-Brieuc

Messagepar colvert » Mer 30 Oct 2019 11:53

Le financement en question
https://www.letelegramme.fr/cotes-darmo ... 398754.php
Contournement sud de Saint-Brieuc. 20 millions d’euros à trouver
abonné
Publié le 02 octobre 2019 à 21h47 Modifié le 03 octobre 2019 à 16h57
Julien Molla

Les travaux de l’axe de contournement sud de Saint-Brieuc sont en cours entre Le Merlet et les Plaines-Villes. Mais la question du financement du dernier tronçon n’est toujours pas réglée. (Le Télégramme/Julien Molla)
L’État a indiqué qu’il ne participerait pas au financement du dernier tronçon de l’axe de contournement sud de Saint-Brieuc. Il manquera donc 20 millions d’euros. Le Département, l’Agglo et la Région vont discuter d’une rallonge de 6,6 millions d’euros par collectivité.

Qui va financer les derniers kilomètres de l’axe de contournement sud de Saint-Brieuc ? Voilà la grosse question de cette fin d’année 2019. Car si 7,3 km de 2X2 voies sont terminés entre la RN12, à partir de l’échangeur du Perray, et Le Merlet, à Ploufragan - et que la portion Le Merlet-Les Plaines Villes est en travaux - le raccordement jusqu’au Sépulcre, à Trémuson, suscite les inquiétudes.

Pourtant, en 2018, le Département, Saint-Brieuc Armor Agglomération et la Région s’étaient mis d’accord pour apporter chacun 20 millions aux 80 millions d’euros nécessaires à ce dernier tronçon. Et l’État avait été sollicité pour faire de même. « La RN12 est une route d’intérêt national », rappelle Thibaut Guignard, le vice-président en charge du dossier pour l’Agglo.

Une rallonge de 6,6 millions

Sauf que l’État ne l’entend pas de cette oreille. D’autant plus qu’il finance déjà, à hauteur de 50 %, la portion costarmoricaine de la RN164. En avril, Elisabeth Borne, la ministre des Transports, a donc répondu au Département que l’État ne financerait pas ce projet.

La fin de l’axe de contournement ? « Impensable » pour Alain Cadec qui a décidé de repartir au combat en proposant à Saint-Brieuc Armor Agglomération et à la Région, de se partager les 20 millions manquants avec le Département. Soit à peu près 6,6 millions d’euros chacun.

Une décision validée par le conseil départemental lundi 30 septembre. « Nous ferons la même proposition au prochain conseil d’agglomération », indique Thibaut Guignard. Quant à la Région Bretagne, Alain Cadec assure « avoir un accord de principe de Loïg Chesnais-Girard ».

« Très compliqué sans la Région »

Gérard Lahellec, le vice-président à la Région en charge des transports et des mobilités, se fait plus nuancé. « Je ne vois pas comment, aujourd’hui, dégager cette somme ». Pour lui, le sujet doit être étudié avec l’État à l’occasion du futur Contrat de plan État-Région. « Les négociations pour obtenir des financements sont généralement sportives. Mais si on finance les projets avant, ça va devenir compliqué d’obtenir quelque chose ».

Se pose alors une autre question : le projet peut-il être financé sans le concours de la Région ? Ronan Kerdraon, premier vice-président à l’Agglo, laisse la porte ouverte arguant que « qui peut le plus, peut le moins ». Thibaut Guignard est plus mesuré. « L’effort de 6,6 millions d’euros est déjà important. Ça deviendrait très compliqué sans la Région ».

L'agglo accepte de mettre la main à la poche
https://www.letelegramme.fr/cotes-darmo ... 417875.php
Rocade Sud. L’agglo accepte de verser 6,6 M€ de plus pour faire avancer le dossier
Publié le 24 octobre 2019 à 22h45
Laurent Marc
Pour faire avancer le dossier, l’agglomération a accepté de verser 6,6 M€ supplémentaires, portant ainsi sa participation à 26,6 M€. (Le Télégramme/Laurent Marc)
Après que l’État a annoncé qu’il ne financerait pas le contournement sud de Saint-Brieuc, il a fallu revoir le plan de financement. Le Département s’est alors engagé à mettre à nouveau la main au porte-monnaie. Imité, ce jeudi 24 octobre, par Saint-Brieuc Armor Agglomération. L’agglo versera ainsi 6,6 M€ supplémentaires.

Véritable serpent de mer, le projet de contournement sud de Saint-Brieuc avance à petits pas. Pour l’instant c’est la section Plaines-Villes - Le Merlet qui est en cours de réalisation. Pour boucler le contournement, il restera à faire le tronçon Plaine-Ville - Le Sépulcre à 2X2 voies. Pour cela, deux viaducs devront être érigés, sans parler de la mise à 2X2 voies des sections existantes. Une chose est sûre, l’État a annoncé qu’il ne mettra pas la main à la poche dans ce chantier estimé à 80 M€. Il va donc manquer la bagatelle de 20 M€.

Du coup, un nouveau plan de financement a été imaginé. Les 20 M€ manquants seraient répartis à parts égales entre le Département, la Région et Saint-Brieuc Armor Agglomération. La part de l’agglo s’élèverait désormais à 26,6 M€. Le Département a très clairement dit qu’il était d’accord. Une position de nature à faire avancer le dossier. Le conseil départemental a même pris position pour sécuriser les RD36 et RD45. Le bourg de Trémuson, ainsi que les secteurs de Saint-Donan et de La Méaugon sont particulièrement concernés par des flux de véhicules en augmentation.

Ne pas négliger les déplacements doux

Un engagement qui rassure forcément le maire de Trémuson, Gérard Le Gall, qui a fait part, récemment, de son exaspération. « Il est temps de tirer la sonnette d’alarme. Il ne faut pas attendre deux ans de plus ». Sur ce point, il est rejoint par Ronan Kerdraon. « Il y a effectivement urgence. Il ne faudrait pas que cela devienne une symphonie inachevée. Pour mémoire, les premières études remontent à 2006 (…) Il s’agit d’un axe de développement économique vers la partie sud de notre agglomération ».

Si unanimement les élus sont convaincus qu’il est temps de ne plus perdre de temps, certains, à l’image de Rémy Moulin, maire de Ploufragan, attirent l’attention sur la nécessité de ne pas négliger les déplacements doux. Et donc d’être vigilant à l’aménagement de zones de franchissements de ladite rocade.

Dans ce dossier complexe, Thibaut Guignard a rappelé qu’il y a « 30 ans, l’État avait prévu une déviation autoroutière dans le sud de Saint-Brieuc. Aujourd’hui, on propose à l’État de participer à hauteur de 20 M€, bien moins que ce qu’aurait coûté la déviation initialement prévue ».

Demander à la Région de clarifier sa position

Sans surprise, ce jeudi 24 octobre, à l’unanimité, l’assemblée a accepté que l’agglo se déleste de 6,6 M€ supplémentaires pour faire avancer ce dossier et ainsi s’engager aux côtés du Département. En revanche, les élus entendent demander à la Région de clarifier sa position. Car, si elle a donné un accord de principe pour remettre de l’agent sur la table, elle n’a pas précisé les modalités et encore moins l’échéance. Ils souhaitent également maintenir un dialogue avec l’État, pour bien lui faire comprendre que cet axe de contournement est « d’intérêt national pour rejoindre Paris à Brest ». Il doit certes permettre de contourner Saint-Brieuc, mais aussi de désengorger la RN12.
colvert
Voie Express
Voie Express
 
Messages: 1153
Enregistré le: Jeu 29 Nov 2012 21:43

Re: [ D222 (22) ] Rocade d'agglomération de Saint-Brieuc

Messagepar colvert » Mer 30 Oct 2019 12:00

Encore des débats pour l'acceptation du projet de rocade
https://www.letelegramme.fr/cotes-darmo ... 401428.php
Rocade de Saint-Brieuc. Colère des riverains
Publié le 06 octobre 2019 à 15h50 Modifié le 06 octobre 2019 à 19h24
La deuxième réunion publique du collectif s’est tenue en présence de plus de 100 personnes dont Rémy Moulin et des élus.
Dans le cadre du prolongement de la rocade de Saint-Brieuc, qui passe par Ploufragan, les riverains regrettent qu’aucune mise en place de cheminement doux ne soit prévue. Ils étaient plus d’une centaine à assister à une réunion publique sur le sujet, vendredi 4 octobre.

Le prolongement de la rocade de Saint-Brieuc, qui passe par le quartier de Saint-Hervé, fait encore parler de lui et suscite la colère d’un collectif de riverains. Suite à une réunion publique vendredi 4 octobre, au foyer Alain Le Dû, qui a mobilisé plus de 100 personnes, Alexandre Mahéo, président du quartier de la Ville au Bau, tout comme Françoise Guihur, représentante du collectif, ont alerté le Conseil départemental. Selon eux, le chantier est un désastre pour les trajets quotidiens, pour les mobilités actives, pour les piétons et des cyclistes.

La rocade coupera en deux la commune de Ploufragan à la manière d’un mur d’enceinte

Les riverains s’impatientent face à ce qui est, pour eux, une absence de réaction ou d’information. « La rocade coupera en deux la commune de Ploufragan à la manière d’un mur d’enceinte », explique Alexandre Mahéo, qui poursuit : « Le Département et Saint-Brieuc Armor Agglo n’ont prévu aucune traversée pour les piétons et les cyclistes dans les plans initiaux. Nous n’avons jamais été contre ce projet, qui vise à fluidifier la circulation de la RN12. Nous avons relancé par écrit le président du Département et la présidente de SBAA pour réfléchir à la mise en place des cheminements doux. Sans réponse. Dans ce schéma actuel, piétons et cyclistes n’auront pas le choix que de passer sur l’échangeur du Merlet et du futur échangeur des Plaines Villes ».

« Où est la sécurité ? »

C’est ce qui inquiète, les membres des comités de quartier de Saint-Hervé, de la Ville au Bau, de Launivier, des Plaines Villes, du collectif de riverains, de Vélo Utile et même du Tertre Bressin, où habite Jean-Philippe : « J’encourage mes enfants à pédaler : l’un va au collège de la Grande Métairie, l’autre au Cnam Bretagne, ils seront amenés à traverser les échangeurs de voie rapide, au milieu des voitures. Où est la sécurité ? »

Alexandre Mahéo se fait le porte-parole des riverains, en dénonçant le danger lors de la traversée à pied ou à vélo des échangeurs de la rocade si aucun cheminement doux n’est prévu.

Même constat pour Nadine, qui prend son deux-roues pour aller travailler ou encore Nicolas, Anne et Simon, qui font de la randonnée leur bien-être quotidien. Les travaux de la route de Saint-Hervé auraient dû être achevés en juillet, ce qui oblige, depuis dix mois, les riverains à allonger leur trajet en passant par le Merlet. Le seul bistro à Saint-Hervé, « Le Saudade », tenu par Christine Niget, perd dix couverts par jour. Une désolation pour la gérante.

L’argument de l’amendement

Lors de cette réunion publique, le responsable du quartier de la Ville au Beau a brandi un argument législatif : « Un amendement a été voté. Il stipule qu’en cas d’aménagements de tels ouvrages, il doit être prévu la réalisation de cheminements doux ». Pour rappel, l’amendement en question, proposé par la Fédération française des usagers de la Bicyclette, a été adopté par l’Assemblée nationale le 29 mai dernier et fait suite à la loi d’orientation des mobilités. Il stipule que « la continuité des aménagements destinés à la circulation des piétons et des cyclistes doit être maintenue à l’issue de la construction ou de la réhabilitation d’infrastructures de transport terrestre ou fluvial ».

voir également
https://www.ouest-france.fr/bretagne/pl ... de-6556032
Le conseil départemental tente de rassurer
https://www.letelegramme.fr/cotes-darmo ... 403746.php
Rocade de Saint-Brieuc. La réponse du conseil départemental
Publié le 08 octobre 2019 à 18h07
Le chantier de la rocade sud qui passe par Saint-Hervé, à Ploufragan, inquiète certains riverains qui ont dénoncé, lors d’une réunion publique, l’absence de cheminement doux. Le conseil départemental leur répond.

À Saint-Hervé, à Ploufragan, le prolongement de la rocade sud qui passe par le quartier inquiète les riverains. À l’occasion d’une réunion publique, vendredi 4 octobre, ils étaient une centaine à regretter l’absence de cheminements doux et craignent pour la sécurité des piétons et des cyclistes. Ils parlent même de désastre pour les trajets quotidiens. Ce n’est pas faute, selon eux, d’avoir alerté le conseil départemental.

Dans un communiqué le conseil départemental leur répond. « Il est faux d’évoquer une absence de réaction ou d’information ainsi qu’une absence de réponse du conseil départemental. Nous avons reçu à deux reprises, les 11 avril et 3 juillet 2019, des représentants du collectif des riverains afin de travailler sur le sujet des cheminements doux relatifs au contournement sud de Saint-Brieuc. » Selon le conseil départemental, ces deux réunions ont permis « d’amender le projet initial par la création d’un nouveau passage réservé aux piétons et aux vélos à la Forville ».

Projet initial amendé

Et d’ajouter qu’au final, « sur le tronçon qui sera réalisé entre Les Plaines-Villes et Le Merlet, soit 2,6 km, il y aura quatre possibilités de franchir la nouvelle voirie pour les cyclistes et les piétons. Deux par le biais d’une voie sécurisée piétons et cycles au niveau des deux échangeurs qui marquent le début et la fin du tronçon, une accessible aux voitures, cycles et piétons au niveau de Saint-Hervé et enfin une réservée aux piétons et cycles à la Forville ».

Pour Alain Cadec, président du conseil départemental, « le projet initial ne tenait pas suffisamment compte des déplacements doux. C’est la raison pour laquelle, pour prendre en compte les nouvelles réalités nous avons fait le choix de le faire évoluer en l’amendant par la création d’un nouveau passage réservé aux piétons et cycles ».
colvert
Voie Express
Voie Express
 
Messages: 1153
Enregistré le: Jeu 29 Nov 2012 21:43

Re: [ D222 (22) ] Rocade d'agglomération de Saint-Brieuc

Messagepar lucienmathurin » Mer 30 Oct 2019 19:13

Il est peu courant que des riverains ne soient pas contre ce type d'infrastructures, cela vaut bien une augmentation des dépenses pour satisfaire leurs demandes.
lucienmathurin
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2826
Enregistré le: Lun 10 Sep 2007 10:12

Re: [ D222 (22) ] Rocade d'agglomération de Saint-Brieuc

Messagepar G.E. » Lun 04 Nov 2019 15:16

D'autant que cette rocade est un projet structurant pour l'agglo.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21131
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Précédente

Retourner vers Départementales ordinaires & plans routiers locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité