[ Val-d'Oise (95) ] BIP / Avenue du Parisis

Re: [ Val-d'Oise (95) ] BIP / Avenue du Parisis

Messagepar G.E. » Mer 29 Juin 2016 14:19

Elles ont raison d'attaquer, ce projet est nettement sous-capacitaire dans sa forme actuelle avec ses nombreux carrefours à niveau. Il ne répondra donc pas aux enjeux d'écoulement du trafic. :lol:
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 19959
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [ Val-d'Oise (95) ] BIP / Avenue du Parisis

Messagepar GPS Nico » Dim 18 Sep 2016 22:48

Enquête parcellaire du 19 septembre au 21 octobre 2016, pour un début des travaux à partir de 2017.

Le Parisien a écrit:
Les expropriations se précisent sur le tronçon routier entre Bonneuil et Groslay

Accueil > Île-de-France & Oise > Val-d'Oise > Ableiges | Christophe Lefevre |18 septembre 2016, 18h36 |

L’avenue du Parisis doit relier à terme les autoroutes A1 et A15. Le tronçon Est qui va de Groslay à Bonneuil-en-France est le prochain à réaliser. (LP/O. B)

Vieux de plus de cinquante ans, le projet d’Avenue du Parisis (ex-BIP, Boulevard Intercommunal du Parisis), qui doit relier les autoroutes A15 et A1, avance peu à peu. Ce lundi débute en effet l’enquête publique parcellaire concernant la section Est, tronçon de 5,5 km qui doit relier la D 301, à Groslay, et la D 170, à Bonneuil-en-France, en passant Sarcelles, Garges-lès-Gonesse et Arnouville. Celui-ci a été déclaré d’utilité publique le 25 avril 2016, malgré la mobilisation des opposants (lire encadré). La nouvelle enquête doit maintenant permettre de définir les limites précises du projet, identifier les propriétaires à éventuellement exproprier et préparer l’acquisition des terrains. Chacun est invité à s’exprimer sachant que le département est déjà propriétaire d’environ 70 % du foncier nécessaire.

Le coût de cette section Est est estimé à 150 M€ HT. Un budget pour assurer les 5,5 km de route (1,7 km de voies réaménagées et 3,8 km de voiries nouvelles) et onze carrefours. 11 km de liaisons douces sont aussi prévus. Par ailleurs, le conseil départemental prévoit de planter 800 arbres et de créer 7 passages pour la petite faune, tandis que 790 m de cours d’eau seront renaturés. Les travaux devraient débuter à la fin de l’année 2017.

Pour rappel, l’avenue du Parisis, longue d’une vingtaine de kilomètres, a notamment pour objectif de « désengorger les centres-villes et améliorer la qualité de vie des habitants des communes traversées » et de « faciliter les déplacements transversaux au sein du département et réduire les temps de parcours ». « C’est un élément essentiel pour l’est du département, afin d’améliorer la circulation et permettre le développement économique de ce territoire », explique Arnaud Bazin, président (LR) du conseil départemental. L’ultime partie de l’avenue du Parisis, dite section ouest, reliera Soisy-sous-Montmorency à Groslay.
L’enquête parcellaire se tient jusqu’au 21 octobre dans les cinq villes concernées. Le dossier est disponible dans les mairies, et le Commissaire-enquêteur tiendra des permanences à Garges-lès-Gonesse ce mardi (de 8 h 45 à 11 h 45) et jeudi 6 octobre (de 16 h 30 à 19 h 30), à Groslay le lundi 10 octobre (de 16 h 30 à 19 h 30), et à Sarcelles le vendredi 23 septembre (de 14 heures à 17 heures) et mardi 18 octobre (de 14 heures à 17 heures).

« C’est un projet inutile »

Vincent Gayrard et collectif vivre sans le Bip continuent de lutter contre le projet. (DR)
Opposé au projet de l’ex-Boulevard Intercommunal du parisis, le collectif vivre sans le Bip ne désarme pas. « C’est un projet inutile, martèle son porte-parole, Vincent Gayrard. Il n’y a pas de demande de la population.
En plus, il génère des déplacements supplémentaires » Trois des principales associations du collectif (Les Amis de la Terre, Val-d’Oise-environnement et SOS Vallée de Montmorency) ont d’ailleurs déposé devant le tribunal administratif de Cergy un recours contre la Déclaration d’Utilité Publique du projet.
« Nous avons invoqué son incompatibilité avec le SDRIF (NDLR : Schéma Directeur de la région Ile-de-France), souffle Vincent Gayrard. Celui-ci prévoit que l’infrastructure ne peut se faire sans mode de transports en commun. La ligne de bus prévu au départ a disparu du projet » Le recours est en cours d’examen.

leparisien.fr


Lien vers l'article : Le Parisien
Avatar de l’utilisateur
GPS Nico
Voie Express
Voie Express
 
Messages: 1481
Enregistré le: Jeu 26 Oct 2006 21:56
Localisation: Paris Nord (D125)

Précédente

Retourner vers Départementales ordinaires & plans routiers locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

cron