[ Lille] Liaison intercommunale nord-ouest

[ Lille] Liaison intercommunale nord-ouest

Messagepar tanaka59 » Ven 28 Oct 2011 18:43

Bonsoir

Veritable serpent de mer que la cette " rocade " circulaire composée de boulevards urbains . Voici qu'elle revient sur le tapis à La Madeleine , non plus en 2x2 mais en 2x1 :

La Voix du Nord : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Metr ... -tro.shtml

Liaison intercommunale Nord-Ouest : un tronçon à La Madeleine l'an prochain, mais après ?

La rue Scrive, à La Madeleine, version LINO, ce sera en 2013.Pour les autres tronçons, les maires vont devoir patienter.

Un tronçon de cette voie urbaine devenue écolo et dont on parle depuis 1970 sera réalisé en 2012-2013 à La Madeleine. Le début des grands travaux pour ce projet porté par LMCU et estimé à près de 160 ME ? Pas vraiment. Les dix autres villes traversées, de Loos à Lomme en passant par Marquette, devront attendre au mieux 2014 pour voir un bout de LINO. Certains maires commencent à s'impatienter...

1.La LINO, ce serpent de mer. Dans les années 1970, quand les élus ont commencé à en causer, il était question d'une voie intercommunale, la VINO. Comme de nombreux dossiers d'aménagement routier, il a pris la poussière, avant de ressortir en version écolo. D'une « deux fois deux voies », le projet devenu LINO est passé à une « deux fois une voie » avec des liaisons transversales en transports en commun, vélo ou à pied.

La version définitive de la LINO est composée de trois tronçons. Dans sa partie sud, elle dessert le quartier d'Eurasanté, à Loos, et se termine à Lomme via Sequedin. La LINO « centre » concerne exclusivement Lambersart, tandis qu'au nord, le tracé débute à Marcq, traverse les villes de La Madeleine, Saint-André, Marquette et Wambrechies. Soit 36 km de route.

À ce jour, deux petites parties seulement ont été réalisées : à Saint-André - le boulevard de l'Alliance Nord-Ouest - et à Sequedin, autour du centre de valorisation organique (sur cinq cents mètres). Le troisième tronçon sera madeleinois. Les travaux de voirie sont programmés pour 2012. Coût : 3,2 ME .

2.Pourquoi ça bouge maintenant. Le feu vert donné pour la réalisation du tronçon madeleinois résulte du bras de fer que le maire, Sébastien Leprêtre, avait engagé en 2009 avec la communauté urbaine. Objet du litige : la desserte de la nouvelle déchetterie (ouverte depuis septembre), sur l'ex-site Rhodia. L'élu madeleinois avait conditionné la signature du permis de construire à l'aménagement d'un tronçon de la LINO, rue Scrive (qui desservira la déchetterie).

3.La suite après 2014 ? La réalité des finances communautaires va imposer une planification lente. « Y a pas de fric », résume René Dubuisson, le maire de Sequedin (lire également ci-dessous). Et de l'argent, il en faut pour mener à terme ce projet estimé à près de 160 ME. Le tracé prévoit par exemple la construction d'un pont pour enjamber la Deûle à hauteur de Saint-André.

Bernard Debreu, le vice-président de la communauté urbaine en charge de la voirie, a de fait identifié des tronçons prioritaires. Dans la partie sud de la LINO, la plus coûteuse (130 ME), l'accent devrait être mis sur l'accès à Eurasanté et le quartier du Marais à Lomme. Les enquêtes publiques devraient débuter en janvier 2012.

Une partie de la section andrésienne, celle autour de Rhodia, fait aussi partie de cette short list. LMCU s'est engagée à avancer en même temps que les projets de requalification du site. Olivier Henno, maire et vice-président de LMCU, a d'ailleurs rappelé l'importance de faire ce tronçon « le plus vite possible » en vue de la construction d'un nouveau quartier. Il faudra attendre l'enquête publique. Et surtout le financement.


Lien explicatif sur le projet de rocade : http://concertation.cudl-lille.fr/rpi/d ... AU%203.pdf
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2478
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41

Re: [LINO : Lille ] Section : La Madeleine ?

Messagepar Nono » Ven 28 Oct 2011 19:49

J'ajoute 2 autres liens avec des plans plus précis, qui sont liés d'ailleurs à celui mis par Tanaka :

- http://concertation.cudl-lille.fr/rpi/data/concertation_docs/RPI_DOC_1257175345_PANNEAU%201.pdf

- http://concertation.cudl-lille.fr/rpi/data/concertation_docs/RPI_DOC_1257175358_PANNEAU%202.pdf

Lille Métropole Communauté urbaine (LMCU) ne veut pas en faire une voie rapide (périphérique) mais plutôt une voie de désenclavement et de désengorgement, à vocation plutôt locale donc.
Avatar de l’utilisateur
Nono
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 872
Enregistré le: Sam 26 Aoû 2006 13:31
Localisation: Lille, Grand Boulevard (D670, ex-N350)

Re: [LINO : Lille ] Section : La Madeleine ?

Messagepar G.E. » Ven 28 Oct 2011 20:22

Bien sûr il n'y a pas d'argent (enfin, ça dépend pour quoi) mais tout le secteur est enclavé à cause de son éloignement des voies rapides de l'agglomération.
Le projet présenté n'apporte pas de réponse à ce problème majeur. Sous-dimensionné, ce n'est plus qu'une simple rue, très couteuse par rapport à ses caractéristiques médiocres (160 M€ !!!).
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21131
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [LINO : Lille ] Section : La Madeleine ?

Messagepar Frédéric SAVIN » Ven 28 Oct 2011 21:07

On pourrait presque faire un parallèle avec une autre LINO beaucoup plus connue, elle...
Avatar de l’utilisateur
Frédéric SAVIN
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3821
Enregistré le: Lun 18 Mai 2009 19:12
Localisation: Val de Marne

Re: [LINO : Lille ] Section : La Madeleine ?

Messagepar tanaka59 » Ven 28 Oct 2011 21:58

G.E. a écrit:Bien sûr il n'y a pas d'argent (enfin, ça dépend pour quoi) mais tout le secteur est enclavé à cause de son éloignement des voies rapides de l'agglomération.
Le projet présenté n'apporte pas de réponse à ce problème majeur. Sous-dimensionné, ce n'est plus qu'une simple rue, très couteuse par rapport à ses caractéristiques médiocres (160 M€ !!!).


Effectivement , de plus en plus de projets de ce genre voient le jour d'ailleurs . En l'agglo Lilloise on peut citer d'autres cas similaires : le contournement de Armentières ou encore la voie dite "habitat - travail " qui devra desservir Tourcoing et Wattrelos.

Ce genre d'aménagement peut il porter d'ailleurs le nom de " boulevard urbain " ? J'entends par la un boulevard en centre ville et non comme la D301 à Lyon :wink:

Merci d'avance
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2478
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41

Re: [LINO : Lille ] Section : La Madeleine ?

Messagepar G.E. » Sam 29 Oct 2011 09:52

Un boulevard, c'est un artère large. 2 voies, celà traduit une petite rue, rien de plus.
Il faut appeler les choses par leur nom.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21131
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [LINO : Lille ] Section : La Madeleine ?

Messagepar djakk » Sam 29 Oct 2011 14:11

La définition de boulevard a beaucoup changé … à la base c'est une rue construite à la place d'un rempart.
Ça conviendrait à une rue à 2 voies à trafic assez fort parce qu'elle relie deux points importants de la ville.
Avatar de l’utilisateur
djakk
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5927
Enregistré le: Dim 08 Déc 2002 00:19
Localisation: Rennes, Saint-Denis

Re: [LINO : Lille ] Section : La Madeleine ?

Messagepar hh35 » Sam 29 Oct 2011 17:16

Et bien voilà un topic qui répond à une question que je me suis faite en traversant Saint André. Quand on passe sur cette fameuse "Voie Intercommunale Nord Ouest", on voit bien que la route a été prévue pour une 2*2 voies à caractéristique de voie rapide mais qu'elle a été avortée. J'avais essayé de regarder les choses sur google maps pour voir s'il s'agissait d'une Tréparoute importante mais devant l'incohérence du tracé (parallèle à la Rocade Nord Ouest) et le faible nombre d'emprises libres, j'ai pas plus cherché.
Cela dit finalement peut être la LGV qui a repris une partie des emprises ?
hh35
Voie Express
Voie Express
 
Messages: 1353
Enregistré le: Mer 04 Avr 2007 21:41
Localisation: N351xN350

Re: Lille: Liaison intercommunale Nord-Ouest

Messagepar G.E. » Dim 17 Mar 2013 10:16

L'avis de l'AE sur la VINO : http://www.cgedd.developpement-durable. ... 5251b1.pdf

On y découvre un plan des voies rapides anciennement prévues sur Lille.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21131
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: Lille: Liaison intercommunale Nord-Ouest

Messagepar otto » Mer 12 Juin 2013 08:25

Enquête publique du 29 mai au 29 juin 2013 pour la LINO Sud.

Site Internet

Le dépliant d’information
otto
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3276
Enregistré le: Jeu 02 Jan 2003 17:46
Localisation: Pays-Bas

Re: Lille: Liaison intercommunale Nord-Ouest

Messagepar Guillaume » Ven 21 Juin 2013 22:32

La Voix du Nord a écrit:
Lomme : vent de fronde à la réunion publique sur la LINO Sud
Par CHRISTIAN FURLING pour La Voix du Nord, Publié le 20/06/2013

Le journal du jour à partir de 0.79 € La deuxième réunion publique sur la LINO Sud, tenue mardi à Lomme, a été encore plus animée que celle de Loos et, surtout, a mis en lumière deux points de crispation: le nécessaire contournement de Sequedin et l’entrée à Lambersart. Beaucoup d’interventions, aussi, sur le passage du boulevard urbain au Marais de Lomme.

Une bonne centaine de personnes a découvert ou redécouvert les six tronçons de travaux de la LINO Sud, « pesant » chacun 20 à 25 M€, et un calendrier encore assez flou. Les budgets des tronçons ne sont pas votés et l’assemblée communautaire sera renouvelée l’an prochain. L’assemblée plénière de LMCU a néanmoins décidé que les tranches Eurasanté-Emmerin et Lomme provisoire étaient prioritaires. « Pour ces deux tranches, nous serons prêts fin 2014, pour des travaux en 2015, 2016 ou 2017 », a complété Gabriel Monville, responsable des voies nouvelles et ouvrages à LMCU. Les autres tronçons passeront après.

1. Sequedin, gare à la congestion !

Du fait de ce calendrier encore flou, l’expression la plus vigoureuse est finalement venue des Sequedinois. L’un d’eux a souligné que l’actuel giratoire, déjà saturé et point d’ancrage des bouchons, le serait bien plus encore si le contournement sud de Sequedin était réalisé après le nouvel échangeur sur l’A 25. « Sequedin serait invivable ! »

Le maire de la commune, René Dubuisson, a pris le relais : « Je m’opposerai à l’échangeur sur l’A 25 tant que le reste ne sera pas fait. On ne serait plus à 15 000 véhicules/jour dans le centre de Sequedin, mais à 20 000 ! Je vais tout prendre dans la tronche ! C’est hors de question », a-t-il tonné, applaudi. « Je n’ai jamais dit que l’échangeur se ferait avant le contournement de Sequedin, a souligné Gabriel Monville,c’est logique de réaliser le contournement avant l’échangeur. »

Par ailleurs, René Dubuisson a indiqué qu’un merlon protégerait les riverains du sud de Sequedin à la fois du bruit de l’autoroute et de la nouvelle voie de contournement. Il a encore insisté sur la nécessité de soulager la circulation des quartiers voisins de la LINO.

2. Lambersart : les riverains ne désarment pas.

Autre motif de contestation, l’entrée de la LINO dans Lambersart. Le boulevard urbain emprunte la rue Auguste-Bonte, requalifiée, puis une voie nouvelle et la rue Eugène-Descamps, avec construction d’un ouvrage semi-enterré et passage sous la voie ferrée. Une fois encore, les riverains les plus proches ont exprimé leur inquiétude quant aux nuisances nouvelles générées par la LINO. L’un d’eux a évoqué un futur combat juridique à propos d’un terrain propriété d’une SCI dissoute, qui reste à acquérir par LMCU.

Plus généralement, cet habitant a déploré la fin de le verdure et de la tranquillité. « Tout va passer dans ces lotissements où rien ne passe aujourd’hui. Et il va y avoir un paquet de camions ! Ça va devenir invivable », a-t-il lancé. Sans consoler personne, Gabriel Monville a indiqué que « les prévisions de trafic (étaient) de 7 000 véhicules/jour dans ce secteur », ce qui en faisait le tronçon « le moins chargé » de la LINO. Il a par ailleurs promis des protections phoniques suffisantes. Quant au maire de Lomme, Roger Vicot, il a soutenu la nécessité d’un feu à l’un des carrefours de la rue Eugène-Descamps ainsi que la verbalisation des poids lourds qui empruntent cette rue étroite.

3. Un lien inter-autoroutes ?

Plusieurs personnes ont jugé que la LINO Sud avait pour objet de créer un itinéraire de délestage entre la rocade Nord-Ouest (échangeur de Pérenchies-Lomme) et l’autoroute A 25 (futur échangeur de Sequedin). « Ça aurait été vrai si la LINO avait relié La Madeleine à Loos, a rétorqué Gabriel Monville. Les gens n’auront pas intérêt à prendre la LINO si la rocade Nord-Ouest est saturée. » « Si vous ne faites pas un échangeur à Sequedin, je vous crois ! », a répliqué un Lambersartois. « Au contraire, cet échangeur est fait pour que les automobilistes ne sortent pas de la rocade à Sequedin, mais continuent sur l’A 25 et sortent ensuite à Sequedin », a argumenté Gabriel Monville, sans convaincre.

4. Lomme et la notion de provisoire.

À hauteur de la plate-forme multimodale, la LINO devait longer au plus près les voies ferrées. Moyennant un dévoiement pour lequel RFF demandait 30 M€. Avec, en outre, 25 M€ pour les travaux, « on n’aurait pas réussi à être prioritaire », a argumenté Roger Vicot, maire de Lomme. D’où le choix stratégique d’un tracé « provisoire ».

Il s’agit de créer une voie nouvelle supplémentaire, parallèle à la future LINO, un peu en retrait du terrain de RFF, vers le Marais. Plusieurs habitants ont craint que le provisoire ne dure quarante ans. L’un d’eux a demandé à Roger Vicot de se porter garant de la réalisation du tracé initial de la LINO. « Je me battrai pour qu’on récupère le tracé définitif, a répondu l’intéressé. Après, je ne maîtrise pas le calendrier. »

Situé dans la portion concernée, un riverain s’est plaint des troubles de la circulation et des risques causés par les poids lourds roulant dans les deux sens rue de l’Égalité. La voie nouvelle qui sera créée accueillera ces poids lourds et leur circulation sera interdite rue de l’Égalité, ont répondu le technicien de LMCU et le maire de Lomme. « Les abords du groupe scolaire seront complètement réaménagés », a complété Gabriel Monville. Deux rues nouvelles, parallèles aux rues Lydie-Dereuse et du Maire-Dereuse doivent permettre de fluidifier la circulation dans le quartier, qui, aux yeux d’un riverain, « sera désenclavé » grâce au futur boulevard urbain. Tous ces aménagements devant être effectués dans les canons de la LINO.



http://www.lavoixdunord.fr/region/lomme-vent-de-fronde-a-la-reunion-publique-sur-la-lino-sud-ia21b49765n1347937
http://www.lavoixdunord.fr/region/lino-sud-de-loos-a-lomme-deux-reunions-fixees-et-une-ia21b49767n1289385
Guillaume
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2354
Enregistré le: Ven 07 Fév 2003 13:26

Re: Lille: Liaison intercommunale Nord-Ouest

Messagepar G.E. » Sam 22 Juin 2013 07:09

Pour le coup, les riverains ont raison : la saturation des voies rapides lilloises va donner à cet axe un statut de route très fréquentée alors qu'elle n'aura aucune des caractéristiques d'une voie rapide... En conséquence, plus il y aura de sections ouvertes et plus les bouchons s'aggraveront. :?
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21131
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: Lille: Liaison intercommunale Nord-Ouest

Messagepar tanaka59 » Jeu 13 Fév 2014 20:15

Cette Lino , le contournement d’Armentières et des réfections de chaussées bouffent 200 M d'€ en 2013 , résultat en 2014 :

http://www.nordeclair.fr/info-locale/wa ... 899n361710

Wattrelos: Pourquoi la route qui doit relier Tourcoing à Beaulieu est en suspens?

La nouvelle route qui doit relier Tourcoing à Beaulieu est à l’arrêt. La faute aux crédits redéployés par Lille Métropole. Une reprise des travaux est espérée en 2015.

Après bien des péripéties, des promesses politiques et la mobilisation de riverains, la nouvelle route qui doit permettre de relier à terme les quartiers du Touquet-Saint-Gérard et de Beaulieu en traversant le parc du Lion avait bien commencé l’année dernière et on roule désormais entre la Martinoire et le Ballon. Mais du côté de Beaulieu, les travaux sont à l’arrêt.

Les riverains de la partie de voie Tourcoing-Beaulieu déjà construite, entre la Martinoire et le Ballon, ne sont pas vraiment pressés que la route se termine. Pour les habitants des maisons qui donnent sur la nouvelle route, c’est même carrément le cauchemar : « C’était si tranquille ici avant, se souvient cette jeune femme dont la maman vit toujours rangée Fillet. Maintenant, on ne peut plus ouvrir les fenêtres, même l’été, c’est trop bruyant. Et quand il pleut, c’est pire ! On nous a promis des murs anti-bruit mais pour l’instant, rien ne bouge… »

Projet devenu non prioritaire pour LMCU

Si l’on comprend aisément la gêne occasionnée par le passage de centaines de voitures et de camions au quotidien, on s’interroge aussi sur l’avenir de ce chantier qui traîne en longueur.

Pour rappel, la partie de route entre la Martinoire et le Saint-Liévin est gérée par le conseil général. L’autre portion qui permettra de rejoindre Beaulieu est quant à elle sous la responsabilité de Lille Métropole. Côté conseil général, les choses ont bougé l’an dernier et la route est accessible jusqu’au Ballon. La collectivité a prévu d’installer une protection phonique cet été, pour protéger les riverains de la portion située entre le rond-point Corneille et le boulevard de l’Égalité. Pour la partie plus récente (entre le boulevard et le Ballon), il faudra attendre la mobilisation de nouveaux crédits, soit pas avant 2015…

Retards à l’allumage

Côté LMCU en revanche, les travaux sont totalement stoppés. L’été dernier, on annonçait un démarrage de la construction de la voirie en novembre 2013, mais les crédits ont été gelés pour des raisons de priorités budgétaires, comme nous l’a expliqué l’élu communautaire en charge de la voirie et maire de Seclin, Bernard Debreux (lire notre interview ci-contre).

On n’ose cependant imaginer que cette portion de route, pour laquelle de gros crédits ont déjà été dépensés (achat du foncier, assainissement…), soit totalement remise en question et ce, quelle que soit la future majorité au conseil communautaire.

Pour rappel, le chantier avait déjà pris du retard en raison d’une procédure en référé des riverains de la rue Vallon, gênés par des tremblements au passage des véhicules. Le collecteur d’assainissement avait alors été réhabilité selon une technique interne afin d’éviter les travaux de terrassement plus coûteux. Du côté du Saint-Liévin, GDF a fait rouvrir les tranchées à la fin 2013, après le passage des Eaux du Nord et autres concessionnaires, estimant finalement que sa conduite devait être rénovée…

En mairie, étant donné les nuisances occasionnées, on suit avec attention ce dossier : « Cette route fait partie du plan de circulation qui permettra de désengorger le centre-ville, précise Didier Varet, directeur général adjoint des services techniques. Le conseil général a annoncé qu’il débuterait les travaux à travers le parc dès que LMCU aurait commencé les siens côté Beaulieu. Avec la perspective du nouveau collège au Saint-Liévin, juste à la limite entre les deux portions, je pense qu’il n’y aura pas de retour en arrière sur ce projet. »

Avec cette nouvelle voirie, les automobilistes pourront en effet traverser la ville plus facilement, et certaines rues aujourd’hui très passantes seront ainsi désengorgées : « L’ouverture de la nouvelle voie permettra de retravailler enfin sur le bien-être des riverains des rues Delory, Philippot, Saint-Vincent-de-Paul ou encore sur le goulet d’étranglement de la Vieille Place », précise M. Varet. La route s’intègre aussi parfaitement dans le plan de restructuration du centre-ville, lui aussi piloté par la communauté urbaine. « Les dossiers sont prêts et on espère que la nouvelle gouvernance de LMCU prendra les bonnes décisions et rapidement », souhaite Didier Varet, qui planche sur le dossier depuis de nombreuses années. Réponse après le mois de mars.
Bernard Debreux: «Ce projet sera réexaminé»

Bernard Debreux, vice-président de LMCU en charge de la voirie et maire de Seclin, nous explique pourquoi les crédits destinés à la nouvelle route wattrelosienne ont été redéployés.

Pourquoi ce projet wattrelosien a-t-il été reporté ? Après l’hiver 2013, qui a été très rigoureux, nous avons dû revoir nos priorités en matière de voirie. Notre budget a été relevé pour faire face aux énormes travaux de maintenance rendus nécessaires sur toutes les routes de la métropole, mais nous avons dû aussi faire des choix dans nos projets.

Quels projets ont retenu votre attention ? Le contournement de la chapelle d’Armentières, car nous avons un accord avec la SNCF qui a déjà engagé ses travaux et la première phase de la Lino (Liaison intercommunale Nord-Ouest entre Eurasanté et Wambrechies) qui est un projet phare de 200 millions d’euros en tout.

La voie de désengorgement de Wattrelos n’est donc plus programmée pour 2014 ? En effet, nous avons fait le choix de réinjecter les 5 millions d’euros de ce budget dans la maintenance des routes, c’est une vraie nécessité. Mais ce projet, comme d’autres qui ont également été reportés, n’est pas jeté aux oubliettes et il sera réexaminé rapidement. Je ne peux pas m’engager précisément évidemment, mais je pense que ce sera budgété pour 2015.
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2478
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41

Re: [ Lille] Liaison intercommunale nord-ouest

Messagepar Guillaume » Jeu 11 Aoû 2016 22:59

Priorité au tronçon sud de la LINO entre l'A 25 et Eurosanté
Au détriment d'Armentières (nouvel échangeur et élargissement de l'A 25) et de l'échangeur de Templemars sur l'A 1

La Voix du Nord a écrit:
A25 : l’échangeur d’Armentières n’est pas une priorité, la desserte d’Eurasanté, oui

Publié le 07/08/2016

Gilles Contraire

Quarante ans que l’on en parle. La Liaison intercommunale Nord-Ouest (LINO) a été jugée prioritaire dans sa partie sud par la Métropole européenne de Lille. L’enjeu est de taille : désengorger la zone Eurasanté-CHR en créant une voie de 6 km et un nouvel échangeur sur l’A25. Son coût : 66 M€. Les projets d’échangeurs à Armentières et Templemars attendront encore un peu...


1 La LINO, c’est quoi ?

Disons-le tout net : la liaison intercommunale Nord-Ouest (LINO) ne mettra pas fin à la congestion automobile de la métropole lilloise, mais elle devrait au moins la soulager. La LINO ? Un boulevard urbain long de 36 km entre Marcq-en-Barœul et le CHR qui fera la part belle aux modes doux : 6,5 m « seulement » seront dédiés aux véhicules motorisés, sur une largeur totale de 21 m. Les cyclistes disposeront d’une piste sécurisée. Des trottoirs sont aussi prévus.

Trois tronçons ont été jugés prioritaires par la Métropole européenne de Lille (MEL) dans sa partie sud, entre Eurasanté et l’A25.


2 Le tracé en détail

La LINO Sud passera en partie par des voies existantes, qui seront réaménagées. Mais certains tronçons sont à construire. Ainsi une voirie sera réalisée au carrefour des rues Ghesquière et Paré, à Loos. Ce sera le point de départ de la LINO Sud. Cette voie nouvelle passera derrière le parc municipal de Loos avant de rejoindre la rue Môquet, à Emmerin, puis la rue des Lostes (Haubourdin), d’où partira une nouvelle voie (à hauteur de la Carrière des Ciments) en direction de Loos. Celle-ci passera sous la voie ferrée, croisera la D 941 et se terminera par un rond-point à partir duquel il sera possible de rejoindre l’A25. Un nouvel échangeur sera en effet réalisé à hauteur de la prison de Loos. Le pont qui enjambe l’A25 sera complété par un nouvel ouvrage d’art. Ce tronçon se terminera à Sequedin, rue du Marais.


3 Des travaux en 2018 ?

La MEL espère boucler les dernières acquisitions foncières pour la fin d’année. L’étude pour la réalisation du tunnel sous la voie ferrée a été confiée à la SNCF, celle concernant l’ouvrage d’art qui enjambera l’A25 à la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement). « Tout ça est très long, mais sur les tronçons existants, on pourrait commencer les travaux d’élargissement début 2018 », annonce Daniel Janssens, vice-président à la MEL en charge de la voirie.

Le projet est pour l’essentiel budgété, à l’exception de l’échangeur, qui est programmé, lui, pour le début du prochain mandat.


TEMPLEMARS ET ARMENTIÈRES À LA TRAÎNE

Daniel Janssens le dit sans rondeur : oui, la LINO Sud sera la priorité dans le budget voirie de la Métropole européenne de Lille (MEL) d’ici à 2020.

Pourtant, deux autres projets aux forts enjeux sont également dans les cartons. Et comme pour la LINO, on en parle depuis longtemps : il s’agit des projets d’échangeurs de Templemars (sur l’A1) et Armentières (sur l’A25).

Ce dernier, régulièrement évoqué depuis trente ans, a été inscrit dans le contrat de plan État-Région (et MEL) 2015-2020 pour un budget de 3,86 M€. Loin des quelque 10 M€ nécessaires. Celui de Templemars semble, sur le papier au moins, privilégié puisque ce même contrat de plan fait état d’un financement à hauteur de 15 M €.

Reste que dans les faits, les dossiers avancent doucement. Le projet d’échangeur à Armentières, qui comprend aussi un élargissement de l’A25 à deux fois trois voies entre La Chapelle-d’Armentières et Englos, fait actuellement l’objet d’études complémentaires de la part des services de l’État. « On devrait avoir une réunion sur le sujet en octobre », annonce Daniel Janssens. Bref, le dossier n’en est pas encore au stade de l’avant-projet. « À moins d’un miracle, je ne pense pas que les travaux, pour cet échangeur, commencent durant ce mandat », déclarait il y a un an le vice-président en charge de la voirie à la MEL. Le miracle n’a pas eu lieu.

Concernant le projet d’échangeur à Templemars, là encore, les usagers concernés devront s’armer de patience, même si le dossier semble un peu plus avancé que le voisin armentiérois…



http://www.lavoixdunord.fr/region/a25-l-echangeur-d-armentieres-n-est-pas-une-ia11b0n3668252
Guillaume
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2354
Enregistré le: Ven 07 Fév 2003 13:26

Re: [ Lille] Liaison intercommunale nord-ouest

Messagepar G.E. » Lun 15 Aoû 2016 10:24

Un adossement à Sanef de toute l'A1 non concédée pourrait permettre de financer ces travaux urgents pour lesquels personne ne veut mettre le moindre centime localement.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21131
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [ Lille] Liaison intercommunale nord-ouest

Messagepar Guillaume » Mar 19 Sep 2017 08:37

Des news de la LINO sur la partie sud

http://www.lavoixdunord.fr/219486/article/2017-09-17/projet-de-la-lino-quoi-ressemblera-le-troncon-sud

La Voix du Nord a écrit:
Projet de la LINO : à quoi ressemblera le tronçon sud ?


Lors de la séance publique d’information (lire notre édition du 16 septembre), mercredi soir, sur le projet de la LINO (liaison intercommunale nord-ouest), les représentants de la MEL et de la ville ont détaillé le tronçon sud et ses trois tranches de travaux.

Par Pierre Demeulenaere (Clp) | Publié le 17/09/2017

Le tronçon sud, c’est notamment un boulevard long de 6 km, sur une largeur globale de 21 m, dédié aux véhicules motorisés mais également comprenant une piste pour les cyclistes et les piétons. Ce qu’a salué une habitante : « C’est un beau projet. Enfin on a tenu compte des déplacements à mode doux. Pourvu qu’il aille jusqu’à son terme. »

1 Un tracé détaillé

Le tracé utilise en partie des voies existantes qui seront réaménagées. Un rond-point sera réalisé à hauteur du carrefour des rues Ghesquière et Ambroise-Paré. Le parc Eurasanté sera le point de départ du tronçon 1. C’est une nouvelle artère qui longera le parc municipal en rejoignant la rue Guy-Moquet à Emmerin. Elle utilisera une partie de la rue des Lostes pour bifurquer par une nouvelle voie à hauteur de la carrière de ciment. C’est le tronçon 2.


Un tunnel sera aménagé sous la voie de chemin de fer. Puis le tronçon traversera la D941 pour utiliser la route de Sequedin et se terminera par un rond-point avec une ouverture vers l’A25. Le tronçon 3, qui prendra fin rue du Marais, sera doté d’un échangeur qui sera réalisé à hauteur de l’ancienne prison de Loos avec l’apport d’un ouvrage d’art complétant le pont existant.

2 Les délais du chantier

Le début des travaux est fixé à la fin de 2018. Le chantier devrait durer jusqu’en 2022. La réalisation du tunnel sous la voie ferrée est du ressort de la SNCF. La date des travaux a été fixée au 1er août jusqu’au 16 août 2020. L’échangeur à hauteur de l’A25 vers 2021.

3 L’intérêt d’un tel chantier

L’enjeu est important. Le tronçon sera emprunté par des automobilistes qui circuleront à vitesse limitée à 50 km/h. Il devrait permettre de réguler la circulation fort chargée aux heures de pointe. Selon les enquêtes récentes, c’est plus de 20 000 véhicules qui devraient emprunter chaque jour le tronçon de 6 km.

Une dernière remarque en ce qui concerne les habitants du quartier Longchamp. La LINO va passer le long des constructions récentes. Au cours de la réunion, les responsables ont assuré qu’il n’y aurait pas de nuisances sonores, compte tenu de la vitesse limitée des véhicules. L’impact sera inférieur à 60 décibels.

Cependant, les piétons et les cyclistes, qui auront bénéficié des pistes prévues tout au long de la LINO, vont se retrouver à court, rue du Marais à Sequedin et terme du tronçon 3. En effet, rien n’est prévu pour la poursuite de leur trajet !

Signalons que le projet de la LINO n’a été repris que récemment par la Métropole européenne de Lille. Il était porté à l’origine par le Conseil général (puis départemental). Tel que présenté au départ par le maire de Loos Daniel Rondelaere, la LINO était contituée de quatre voies. Deux voies pour les véhicules et une double voie centrale à haut niveau de service pour les autobus, comme cela s’est fait sur Wattignies.

Guillaume
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2354
Enregistré le: Ven 07 Fév 2003 13:26


Retourner vers Axes urbains

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité