[ Classement ] Rectifications de tracé

[ Classement ] Rectifications de tracé

Messagepar rolex » Jeu 01 Oct 2009 10:05

Depuis longtemps, je me pose la question de l'historique de ce que j'appelerai "raccourci de l'itinéraire principal"
Il ne s'agit pas de contournements.

Pour me comprendre, voici les 3 exemples que j'ai en tête :

:arrow: 1°/ Dans le Doubs, la D242 au niveau de Fuans.

Image

Je ne connais pas du tout l'historique de cette itinéraire.

La plupart des automobilistes suit la D242. Pour avoir fait les deux itinéraires, la D242 permet de gagner facilement 3-4 minutes. Les vitesses pratiquées sur cet itinéraire sont d'ailleurs relativement élevé (plus de 100 km/h sur la portion rectiligne).

:arrow: 2°/ Dans le Calvados, la D50 entre le carrefour Saint-Jean et La Boissière.

Image

Image

A l'origine, il semble que la RN13 (avant 1933, au temps où elle était route impériale) passait par la D50.

:arrow: 3°/ Dans le Gers, la D522 entre Nogano et Manclet.

Image

Image

L'histoire me parait être la même que celle de la D50. Notons qu'il y a aussi d'autres "tronçons rectilignes historiques" ayant surement appartenu à  la route impériale entre Lanne-Soubiran et Nogaro, entre Vic-Fezensac et Ordan-Larroque et entre Gimon et Pujaudran.

Il doit y avoir d'autres exemples de ce genre en France, que j'ignore.
Modifié en dernier par rolex le Jeu 01 Oct 2009 12:06, modifié 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
rolex
Voie Express
Voie Express
 
Messages: 1087
Enregistré le: Sam 16 Avr 2005 13:36
Localisation: Toulouse

Messagepar G.E. » Jeu 01 Oct 2009 11:01

Tu soulèves une question très intéressante qui a sa justification.

Parlons vocabulaire : le tracé "dévié" s'appelle une "rectification". L'appellation est très étrange car elle sous-entend le passage à  une ligne droite...

Les rectifications sont une invention du XIXème Siècle et plus spécifiquement de la période 1830-1860. Depuis les Romains et jusqu'à  Napoléon, on traçait les routes en ligne droite car il y avait une relative équivalence entre la distance et le temps. De plus, le transport de marchandises était peu développé, donc les pentes importaient peu, en fait...

La première rectification a concerné sous Napoléon Ier la côte de Tarare sur la RI8 (RN7), très fréquentée, et qui était impraticable l'hiver à  cause de la pente.

Sous la Monarchie de Juillet, le transport de marchandises s'est accru et les convois ne pouvaient plus grimper les côtes. En plus, le système fiscal de l'époque incitait à  surcharger les chariots, ce qui a posé de gros problèmes. On a donc abandonné les lignes droites pentues au profit de tracés tortueux, majoritairement à  flanc de côteaux ou en vallée. Toutes les routes étaient concernées : RN, RD...

Des axes entiers ont été rectifiés : la RN12 en Bretagne, entre Saint-Brieuc et Brest, la totalité de la RN101 dans le Massif Central,... Je vous invite à  regarder les changements de tracé sur le wiki, notamment pour les RN104, 107 ou encore la RN88 bis qui est une rectification abandonnée de la RN88 par la Vallée de la Loire. Tout le territoire a été concerné et le Massif Central a été traité en dernier en raison de l'ampleur des travaux.

Cette politique a pris fin lorsque le réseau a été bien rectifié et que les moteurs ont permis de gravir des pentes et surtout de déconnecter distance et temps de parcours. On a alors reclassé des côtes déclassées... Par exemple, la RN102 dont on a pas mal parlé entre Saint-Georges-d'Aurac et Borne : le tracé actuel (rectifié dans les années 1970) reprend la route du XVIIIème siècle alors que le tracé du XIXème siècle vient juste d'être enfin déclassé. Surtout, le réseau autoroutier actuel suit les tracés impériaux. Ne cherchez pas l'ancien tracé de la RN12 en Bretagne, il est recouvert par l'actuel voie express. Entre Lempdes et Massiac, l'A75 longe l'ancienne route impériale au lieu de passer par la vallée.

J'espère avoir éclairé ta lanterne. C'est en tout cas une question très importante dans l'histoire des routes. Elle a durablement marqué le paysage car on en trouve partout en cherchant bien !
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 20854
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Canada

Messagepar lucienmathurin » Jeu 01 Oct 2009 11:28

J'ai un autre exemple pour corroborer cette théorie : la RD 942 qui permet de shunter la RN 145 au Nord de Bellac dans la Haute Vienne.
lucienmathurin
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2735
Enregistré le: Lun 10 Sep 2007 10:12

Messagepar rolex » Jeu 01 Oct 2009 11:47

Cela donne une nouvelle idée d'article pour le wiki :D

Je me doutais un peu des raisons que tu évoques. Je pense notamment à  la D50, très pentue à  certains endroits (d'ailleurs, je vais lui créer une page sur Wikisara). D'ailleurs, la page sur la RN13 n'est pas très développée sur le wiki.

Je pense également à  la D341 (ex-RN341) dans le Pas-de-Calais, ancienne Chaussée Brunehaut qui a subi aussi des modifications de tracé. Il en reste aujourd'hui des chemins ruraux et d'exploitations.
L'exemple le plus parlant est à  Camblain-l'Abbé.

Image

@ G.E : Comment as-tu trouvé les tracés exacts des routes impériales ?
Avatar de l’utilisateur
rolex
Voie Express
Voie Express
 
Messages: 1087
Enregistré le: Sam 16 Avr 2005 13:36
Localisation: Toulouse

Messagepar G.E. » Jeu 01 Oct 2009 15:38

lucienmathurin a écrit:J'ai un autre exemple pour corroborer cette théorie : la RD 942 qui permet de shunter la RN 145 au Nord de Bellac dans la Haute Vienne.


Dans ce cas, la D942 n'est autre que l'ancienne RN142 déclassée en 1973. Il n'y a pas de rectification ici.

rolex a écrit:@ G.E : Comment as-tu trouvé les tracés exacts des routes impériales ?


En ligne, tu peux afficher les cartes de Cassini sur le Géoportail, ce qui apporte déjà  pas mal d'informations. Sinon, je te conseille l'excellent "Atlas historique des routes de France" de Georges Reverdy qui présente des cartes de routes impériales et royales. Ce même auteur présente les principales rectifications dans son atlas des routes du XIXème Siècle.

Un exemple très parlant à  Morlaix (ville que l'on a partiellement remodelée pour rectifier la RN12 par un tracé heureusement oublié de nos jours !). Ca se passe de commentaires...

Image

La voie impériale apparaît en rouge et la voie express en bleu, les rectifications sont en vert.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 20854
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Canada

Messagepar rolex » Jeu 01 Oct 2009 18:03

G.E. a écrit:Sinon, je te conseille l'excellent "Atlas historique des routes de France" de Georges Reverdy qui présente des cartes de routes impériales et royales. Ce même auteur présente les principales rectifications dans son atlas des routes du XIXème Siècle.


J'ai déjà  vu en ligne la vente des livres de Georges Reverdy que j'aimerai bien acheter. Hélas, vu le coût de chaque livre, je vais attendre un peu...
Avatar de l’utilisateur
rolex
Voie Express
Voie Express
 
Messages: 1087
Enregistré le: Sam 16 Avr 2005 13:36
Localisation: Toulouse

Messagepar G.E. » Jeu 01 Oct 2009 18:57

Celui-là  vaut le coup : à  50 € c'est un bon investissement. :wink:
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 20854
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Canada

Messagepar dark_green67 » Jeu 01 Oct 2009 20:23

G.E. a écrit: Les rectifications sont une invention du XIXème Siècle et plus spécifiquement de la période 1830-1860. Depuis les Romains et jusqu'à  Napoléon, on traçait les routes en ligne droite car il y avait une relative équivalence entre la distance et le temps. De plus, le transport de marchandises était peu développé, donc les pentes importaient peu, en fait...

La première rectification a concerné sous Napoléon Ier la côte de Tarare sur la RI8 (RN7), très fréquentée, et qui était impraticable l'hiver à  cause de la pente.

Pas tout à  fait d'accord sur la "première" rectification ! J'ai en tête la rectification de la route royale à  Juvisy au XVIII ème siècle avec les soldats de je ne sais plus trop quel régiment. Peut-être même sous Louis XIV. Il faut que je vous retrouve ça. On fait un concours de la plus vieille déviation ? :wink:
dark_green67
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3268
Enregistré le: Mer 19 Mar 2008 17:18
Localisation: F - 94300

Messagepar G.E. » Jeu 01 Oct 2009 20:31

dark_green67 a écrit:Pas tout à  fait d'accord sur la "première" rectification ! J'ai en tête la rectification de la route royale à  Juvisy au XVIII ème siècle avec les soldats de je ne sais plus trop quel régiment. Peut-être même sous Louis XIV. Il faut que je vous retrouve ça. On fait un concours de la plus vieille déviation ? :wink:


Il y a une côte à  Juvisy ? :shock:

Sinon, je connais une des plus vieilles déviations du monde : sur la Via Domitia à  Nîmes, elle longeait les remparts en passant en dehors de la cité, juste à  côté des arènes. Ce parcours qui a plus de 2000 ans (pour une fois que Nîmes avait de l'avance :lol:) est toujours largement utilisé aujourd'hui, faute de rocade complète ! Heureusement que les Romains ont fait le boulot... :P :evil:
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 20854
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Canada

Messagepar basco - landais » Jeu 01 Oct 2009 20:52

G.E. a écrit:
dark_green67 a écrit:Pas tout à  fait d'accord sur la "première" rectification ! J'ai en tête la rectification de la route royale à  Juvisy au XVIII ème siècle avec les soldats de je ne sais plus trop quel régiment. Peut-être même sous Louis XIV. Il faut que je vous retrouve ça. On fait un concours de la plus vieille déviation ? :wink:


Il y a une côte à  Juvisy ? :shock:


Un peu mon neveu!!!!!

Ca grimpe meme assez depuis Viry Chatillon vers le plateau d'Orly

environ 35.00 NGF (niveau de la seine) à  87.00 NGF (carrefour sur la RN7)
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9177
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Messagepar lucienmathurin » Jeu 01 Oct 2009 21:32

G.E. a écrit:
lucienmathurin a écrit:J'ai un autre exemple pour corroborer cette théorie : la RD 942 qui permet de shunter la RN 145 au Nord de Bellac dans la Haute Vienne.


Dans ce cas, la D942 n'est autre que l'ancienne RN142 déclassée en 1973. Il n'y a pas de rectification ici.


Ah OK.
lucienmathurin
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2735
Enregistré le: Lun 10 Sep 2007 10:12

Messagepar dark_green67 » Jeu 01 Oct 2009 23:22

basco - landais a écrit:
G.E. a écrit:
dark_green67 a écrit:Pas tout à  fait d'accord sur la "première" rectification ! J'ai en tête la rectification de la route royale à  Juvisy au XVIII ème siècle avec les soldats de je ne sais plus trop quel régiment. Peut-être même sous Louis XIV. Il faut que je vous retrouve ça. On fait un concours de la plus vieille déviation ? :wink:


Il y a une côte à  Juvisy ? :shock:


Un peu mon neveu!!!!!

Ca grimpe meme assez depuis Viry Chatillon vers le plateau d'Orly

environ 35.00 NGF (niveau de la seine) à  87.00 NGF (carrefour sur la RN7)

Bon, ben j'ai retrouvé la source de mon vieux souvenir : "Connaître les Yvelines. Trésors d'archives, deux siècles d'histoire et mille ans de mémoire dans les Yvelines" numéro spécial édité par le CG78, 4ème trimestre 1990. La déviation de Juvisy en travaux apparaît sur la "Carte et plan figuratif du chemin de Versailles à  Fontainebleau, figuré sur les lieux et dressé pour servir au voyage du Roy dans le mois d'août 1724". Une annotation précise :"endroit où l'on adoucit la descente de Juvisy et où le Régiment de Quercy travaille au nouveau chemin marqué en jaune".

Dès que je peux passer aux Archives Départementales des Yvelines, je vous fais une photo de l'original.
dark_green67
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3268
Enregistré le: Mer 19 Mar 2008 17:18
Localisation: F - 94300

Messagepar basco - landais » Ven 02 Oct 2009 05:44

Je pensais à  Juvisy / orgedans l'Essonne, je n'en connais pas dans les Yvelines :cry:
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9177
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Messagepar cartomi » Ven 02 Oct 2009 07:04

Voui, mais Juvisy sur Orge, avant 1968, c'était encore la Seine et Oise....
:wink:
Avatar de l’utilisateur
cartomi
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1954
Enregistré le: Lun 13 Sep 2004 18:11
Localisation: 91850

Messagepar dark_green67 » Ven 02 Oct 2009 09:15

Sauf qu'en 1724, le petit Louis XV qui n'avait que 14 ans ne se doutait même pas qu'il y aurait un jour une Seine-et-Oise... :wink: Pour lui, il ne s'agissait que de la Généralité de Paris. Pourquoi les Yvelines ? Parce que c'est la carte du chemin de Versailles à  Fontainebleau ! Juvisy n'est qu'un petit détail sur la carte.

Vu qu'on parle de déviations, il faut que je vous signale qu'entre Versailles et Chevilly ce "Chemin de Versailles" a fait l'objet lui-même d'une déviation dans les quelques dizaines d'années qui ont suivi : sur la carte "des Chasses du Roi", levée de 1764 à  1774, il est remplacé par une grande "Route de Versailles à  Choisy" qui passe plus au Sud, en évitant tout bourg et tout village, et qui est devenue plus tard la RN186. Description datant du siècle dernier :
Partant de la ville nouvelle de Versailles, la route gravit une pente, franchit le pont Colbert, puis devient droite dans la Plaine de Vélizy. Par une succession de segments rectilignes, la route contourne le parc du château de Sceaux. Une voie, prolongement de l'axe de ce parc, donne accès à  l'ensemble monumental et guide la vue jusqu'au fond du vallon de Châtenay, puis remonte le versant opposé où est implanté le château de Sceaux. Après sa jonction avec la Grande Route de Paris à  Fontainebleau, à  la Belle Epine, la voie prend des dimensions exceptionnelles par l'ampleur des aménagements réalisés à  travers la campagne et contraste avec la petite voie d'accès que constituait l'ancien Chemin de Versailles qui passait par les bourgs de Chevilli et Thiais. Elle arrive dans l'axe du Château de Choisy que la Duchesse de Montpensier avait légué au Grand Dauphin. Une maison du passeur est signalée sur l'autre rive de la Seine d'où part une nouvelle voie droite prolongeant vers l'Est ce grand itinéraire contournant Paris.
dark_green67
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3268
Enregistré le: Mer 19 Mar 2008 17:18
Localisation: F - 94300

Messagepar lloyd_cf » Ven 02 Oct 2009 11:50

Une autre superbe rectification de tracé que je connais bien: sur la RN19, en Haute-Saône, entre Pomoy et Genevreuille.

Image

Le tracé original de la Route Impériale (en jaune) était trop pentu pour les carrosses.

La route a été déviée en employant un nouveau tracé (en rouge et aussi en vert) et le tronçon final du chemin de Lure à  Gray (actuelle RD13) qui s'embranchait par là  (fin du tronçon bleu).

Puis on a à  nouveau rectifié le tracé pour prendre l'itinéraire rouge. L'ancien tracé vert et le nord du tracé de la RD13 ont été déclassés en VC ou aménagés en parking.

Ce "nouveau" virage est extrêmement dangereux et accidentogène, au point qu'on y a implanté un radar automatique. L'ancien tracé est formellement interdit hors riverains et parfois contrôlé par la gendarmerie :roll:

Voici l'ancien embranchement du Chemin Départemental de Lure à  Gray sur la RI22 (  l'intersection des parcours bleu et vert sur la carte).

Image
Avatar de l’utilisateur
lloyd_cf
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 419
Enregistré le: Lun 23 Oct 2006 20:44
Localisation: au carrefour de la RN 19 et de la RN 57

Messagepar G.E. » Ven 02 Oct 2009 12:57

lloyd_cf a écrit:Une autre superbe rectification de tracé que je connais bien: sur la RN19, en Haute-Saône, entre Pomoy et Genevreuille.


Elle a reçu une DUP le 13/06/1845, en plein boom. :wink:

Cette rectification a été arrangée par la suite car elle comportait visiblement beaucoup de courbes et de contre-courbes. A l'époque, la vitesse importait moins que le chargement... :?

Puis les chemins de fer et autres tramways ont pris le relai et ils ont largement emprunté les bas-côtés des axes rectifiés.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 20854
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Canada

Messagepar rolex » Ven 02 Oct 2009 13:32

J'ai complété l'itinéraire de la RN13. J'ai également fait la page sur la D50 (14).

Je vous laisse le soin de vérifier les erreurs que j'aurais pu commettre. :lol:

@ G.E. : Je te laisse compléter l'historique de la D50, notamment avec tes infos du livre "Atlas Historique des Routes de France".
Avatar de l’utilisateur
rolex
Voie Express
Voie Express
 
Messages: 1087
Enregistré le: Sam 16 Avr 2005 13:36
Localisation: Toulouse

Messagepar G.E. » Ven 02 Oct 2009 15:01

C'est fou ce que l'on peut raconter sur cette rectification de la RN13...

:arrow: http://routes.wikia.com/wiki/Route_d%C3 ... 0_%2814%29
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 20854
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Canada

Messagepar YET » Ven 02 Oct 2009 19:47

Je me souviens d'une explication (peut-être fausse) sur le double tracé (une route droite avec des montées et des descentes et une route plus longue sinueuse): l'ancienne route (romaine?) passait tout droit mais était prévue pour des gens à  pied, la route plus récente (médiévale?) faisait le tour de la colline car les attelages n'aiment pas les côtes....

Il y a des beaucoup d'exemples de routes où un petit chemin tout droit subsiste alors que la route fait le tour.
Avatar de l’utilisateur
YET
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 275
Enregistré le: Ven 12 Mai 2006 19:16
Localisation: Au nord du Charolais

Suivante

Retourner vers Classement & numérotation des routes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité