[ N21 ] Tarbes - Lourdes - Argelès

Re: [ N21 ] Tarbes - Lourdes - Argelès

Messagepar vango » Lun 10 Nov 2014 16:57

La depeche a écrit:Raccordement du pont-rail de Toulicou : une course contre la montre

Ce week-end, a débuté le ripage et le raccordement du pont-rail SNCF de Toulicou, à Adé. Une opération titanesque qui relève d'une course contre la montre de 96 heures car le trafic doit reprendre ce mardi.

«96 heures, c'est long, mais quand on voit l'ampleur de la tâche, c'est court .» Pour Jean-Marc Makon, directeur d'opérations de Réseau ferré de France Midi-Pyrénées, l'opération de ripage du pont-rail de Toulicou et son raccordement à la ligne SNCF Toulouse-Bayonne, à Adé, relève de la course contre la montre. Depuis samedi, 200 personnes sont mobilisées sur ce chantier de titans. Les équipes de RFF ont commencé, de nuit, par enlever la caténaire et la voie puis sont parties se reposer. Elles reviendront lorsque le pont-rail sera en place pour remettre la voie en état de marche. Les équipes de génie civil et de terrassement ont pris le relais samedi après-midi, à un rythme impressionnant, profitant du beau temps. «On fait le forcing pour élargir et ouvrir la brèche où viendra se mettre le pont afin de permettre à deux pelles mécaniques d'intervenir si la pluie s'en mêle et ralentit la cadence. Il faut enlever 20.000 m3 de terre pour libérer la brèche avant de pousser le pont», explique Jean-Marc Makon. Le balai des engins de chantier est vraiment impressionnant. Un bulldozer pousse la terre pour alimenter une pelle de 90 t possédant un godet de 6,5 m3. En trois coups de godets, elle remplit un bumper. La benne pleine, un autre bumper arrive aussitôt. C'est rare de voir une pelle de ce calibre sur un chantier mais indispensable pour tenir la cadence. Mais la grosse pelle est tombée en panne dans la nuit de samedi à dimanche. Les deux pelles de secours sont alors entrées en action pour terminer les terrassements dans les délais, dimanche après-midi. La pluie d'hier matin n'a pas eu d'incidence dans le rendement.

Le pont bouge de 5 m par heure

Le ripage proprement dit du pont-rail a débuté en milieu d'après-midi. Il s'agit de déplacer l'ouvrage, préalablement construit, de 50 m. «Nous utilisons une technique d'autoripage. On a installé trois lignes de poussage. Aubout de chaque ligne, il y a deux vérins de 1.000 t chacun. Le pont-rail avance de 5 m par heure. L'opération dure donc 10 heures», explique Patricia Segreti, directrice d'opération déléguée en maîtrise d'ouvrage de RFF.

La construction du pont-rail a débuté en février. Il a été préfabriqué à côté de la voie ferrée. C'est un ouvrage de 8.000 t, de 75 m de long, 12 m de large et de 9 m de haut. Ce pont-rail a été réalisé pour le compte de l'état dans le cadre de la mise à 2x2 voies de la RN21. à cet endroit, la future voie rapide passera sous le pont-rail de Toulicou.

Une fois l'ouvrage installé, les équipes effectuent des travaux de remblaiement, puis de remontage de la caténaire et de la voie et des essais avant la remise en service du trafic. Le premier train à circuler à nouveau entre Tarbes et Lourdes est programmé pour ce mardi, à 5 h 33. La course contre la montre se poursuit.

96 heures
Les 96 heures se décomposent comme suit :

1 heure de temps mort en début de coupure de la circulation et 1 h en fin de coupure.

Puis 94 heures de travaux : 15 heures de démontage de la caténaire et des voies, 26 heures de terrassement, 13 heures de ripage, 9 heures de remblaiement et 31 heures de remontage de la caténaire, de la voie, suivi d'essais avant la remise en service.

Thierry Jouve


source:http://www.ladepeche.fr/article/2014/11/10/1988061-une-course-contre-la-montre.html
vango
Route Communale
Route Communale
 
Messages: 87
Enregistré le: Sam 18 Oct 2014 11:02
Localisation: Midi-Pyrénées

Re: [ N21 ] section Marquisat-Lourdes

Messagepar vango » Ven 21 Nov 2014 18:12

la depeche a écrit:Pont-rail du Toulicou : un chantier rondement mené
Publié le 21/11/2014
Grands chantiers - Adé (65)

Le chantier de ripage et de raccordement du pont-rail SNCF de Toulicou à Adé «s'est parfaitement déroulé». Sous maîtrise d'ouvrage de Réseau ferré de France, cette opération titanesque, qui relevait d'une course contre la montre de 96 heures entre le 8 et le 11 novembre, «a été effectuée dans les temps», selon Gladys Verdier, chargée de communication de RFF. Comme prévu, la circulation des trains a été rétablie mercredi 12 novembre, à 5 h 12.

Il faut rappeler que 200 personnes ont été mobilisées sur ce chantier exceptionnel dans la perspective de la future RN 21 en 2x2 voies.

«Malgré les conditions météo particulièrement difficiles, notamment pour réaliser les terrassements, les équipes ont réussi à relever cet immense défi», se félicite la chargée de communication de RFF. Pour mémoire, l'opération représente un investissement de 6,6 M€ financé par l'État, le conseil régional et le conseil général. Cet ouvrage de 8.000 tonnes, de 75 m de long, de 12 m de large et de 9 m de haut, qui supprime le passage à niveaux 175, accueille les deux voies ferrées existantes et permettra le passage sécurisé sous la voie ferrée de la future déviation de la RN 21.

Il reste «quelques aménagements et travaux de finition autour du pont jusqu'au mois de janvier», avant le début des travaux routiers dont la date est, pour l'heure, indéterminée.

Cyrille Marqué

http://www.ladepeche.fr/article/2014/11/21/1995791-pont-rail-du-toulicou-un-chantier-rondement-mene.html
vango
Route Communale
Route Communale
 
Messages: 87
Enregistré le: Sam 18 Oct 2014 11:02
Localisation: Midi-Pyrénées

Re: [ N21 ] Tarbes - Lourdes - Argelès

Messagepar Frédéric SAVIN » Sam 22 Nov 2014 20:49

Et d'ici qu'on fasse la N21, il va servir à la D93, ce joli pont-rail :?:

Car je me pose la question de comment elle va raccorder maintenant.
Avatar de l’utilisateur
Frédéric SAVIN
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3821
Enregistré le: Lun 18 Mai 2009 19:12
Localisation: Val de Marne

Messagepar Gilles » Sam 22 Nov 2014 22:25

Frédéric SAVIN a écrit:Et d'ici qu'on fasse la N21, il va servir à la D93, ce joli pont-rail :?:

Car je me pose la question de comment elle va raccorder maintenant.


Dans "pont-RAIL", il y a "RAIL", c'est la voie ferrée qui passe dessus !

La RD93 ne sera pas rétablie vu les plans que j'ai à ma disposition.
Avatar de l’utilisateur
Gilles
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 548
Enregistré le: Dim 23 Jan 2005 09:31
Localisation: Carcassonne

Re: [ N21 ] Tarbes - Lourdes - Argelès

Messagepar Frédéric SAVIN » Sam 22 Nov 2014 22:44

Voui je sais... :langue:

Je parlais de la route qui passait dessous. :mrd:
Avatar de l’utilisateur
Frédéric SAVIN
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3821
Enregistré le: Lun 18 Mai 2009 19:12
Localisation: Val de Marne

Re: [ N21 ] Tarbes - Lourdes - Argelès

Messagepar Frédéric SAVIN » Sam 22 Nov 2014 22:58

Du coup quand "ils" disent que ça supprime le PN où la RD93 débouche à cet endroit, ils racontent des bêtises étant donné que le nouveau pont-rail de Toulicou créé un passage inférieur qui n'a rien à voir pour une nouvelle route indépendante de la RD.

J'avais pensé au début que les deux routes RN et RD seraient jumelées sous le nouveau pont-rail.

(Et aussi sur Photos TP on voit tout le chantier en détail, le pont-rail construit à côté, le creusement sous la VF et la passerelle suspendue passe-câbles électriques et on aurait dit que la tranchée provisoirement établie pour la future N21 pouvait servir à la D93 à titre temporaire)
Avatar de l’utilisateur
Frédéric SAVIN
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3821
Enregistré le: Lun 18 Mai 2009 19:12
Localisation: Val de Marne

Messagepar Gilles » Sam 22 Nov 2014 23:21

Frédéric SAVIN a écrit:Et aussi sur Photos TP on voit tout le chantier en détail, le pont-rail construit à côté, le creusement sous la VF et la passerelle suspendue passe-câbles électriques et on aurait dit que la tranchée provisoirement établie pour la future N21 pouvait servir à la D93 à titre temporaire)


Faudra que j'aille voir ça. :bravo:

Plus sérieusement, voici le projet. La mention "raquette de retournement" joint au fait qu'aucun PI ou PS n'est présent à cet endroit sur le plan me laisse à penser que ce que tu as pu lire est erroné (où l'as-tu lu d'ailleurs ?).

Image
Avatar de l’utilisateur
Gilles
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 548
Enregistré le: Dim 23 Jan 2005 09:31
Localisation: Carcassonne

Re: [ N21 ] Tarbes - Lourdes - Argelès

Messagepar Frédéric SAVIN » Sam 22 Nov 2014 23:40

Je n'avais pas lu en fait, j'avais interprété comme ça en l'absence des plans détaillés.

La suppression du PN 175, c'est l'article de la Dépêche du Midi qui le dit... Et ça fait croire que ce pont le remplace, ce qui n'est pas vrai.... Vu qu'il servira à une autre voie.
Avatar de l’utilisateur
Frédéric SAVIN
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3821
Enregistré le: Lun 18 Mai 2009 19:12
Localisation: Val de Marne

Re: [ N21 ] Tarbes - Lourdes - Argelès

Messagepar basco - landais » Sam 22 Nov 2014 23:52

La voila la route (enfin ce qu'il en est prévu)

Image
Merci Léo65
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9140
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: [ N21 ] Tarbes - Lourdes - Argelès

Messagepar G.E. » Dim 23 Nov 2014 08:31

Avec un petit lac au milieu ? :lol: :wink:
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 20525
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [ N21 ] Tarbes - Lourdes - Argelès

Messagepar vango » Mer 01 Avr 2015 10:14

J'ai trouvé ceci dans le CPER:
CPER Midi-Pyrénées a écrit:- RN 21 - dans les Hautes-Pyrénées : contournement nord de Tarbes et entrée de Lourdes. Etudes et acquisitions foncières / 1,3 M€ /

http://www.midipyrenees.fr/IMG/pdf/cper.pdf
vango
Route Communale
Route Communale
 
Messages: 87
Enregistré le: Sam 18 Oct 2014 11:02
Localisation: Midi-Pyrénées

Re: [ N21 ] Tarbes - Lourdes - Argelès

Messagepar colvert » Jeu 07 Juil 2016 21:04

Je ne pense pas que les services de l’État font exprès de trouver des problèmes techniques et environnementaux qui font augmenter le cout d'un projet car ils savent très bien que cela peut devenir un obstacle au financement par l’État et cela fait aussi baisser la rentabilité du projet. L'amiante est un vrai problème. La prise en compte de l’environnement est plus délicate aujourd'hui qu'hier. Écarter une bonne solution pour rechercher une nouvelle solution moins chère est louable mais à un moment cela relèvera de la chimère, et que de temps perdu.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/07/07/2380380-le-contournement-d-ade-remis-aux-calendes-grecques.html
Publié le 07/07/2016 à 03:51, Mis à jour le 07/07/2016 à 07:38
Le contournement d'Adé remis aux calendes grecques
Circulation - Déplacements - RN21
Le contournement d'Adé ne devrait pas voir le jour avant plusieurs années./Photo Sophie Loncan.
Lors d'une réunion du comité de pilotage sur la RN21, la mise en 2x2 voies entre Toulicou et Lourdes a été, une fois de plus, ajournée pour des raisons financières et techniques.
Le contournement d'Adé n'est pas près de voir le jour. En effet, le comité de pilotage de la RN 21, qui s'est réuni à la préfecture vendredi dernier, a décidé de commander des études techniques complémentaires qui devraient prendre au moins plusieurs mois et de retarder d'autant la mise en œuvre du projet de mise en 2x2 voies de l'axe principal du département. De nouvelles contraintes techniques ont entraîné une hausse considérable du coût du projet. Un éperon rocheux avec la présence d'amiante naturelle a été identifié sur le tracé du contournement d'Adé. Par ailleurs, les services de l'État ont mis en avant la nécessité de réaliser un pont de 115 m de long et de 20 m de large, d'un coût de 8 à 9 M€, pour franchir la zone humide de Saux. Un surcoût insupportable pour le président du conseil départemental Michel Pélieu. «En 2010, le dossier a été contractualisé sur la base de 30 M€. L'État participe à hauteur de 45 %, la région et le département financent chacun 27,5 %. En 2013, compte tenu de nouvelles contraintes techniques, l'État a demandé une rallonge budgétaire de 10 M€. Nous avons accepté, un peu à contrecœur, de passer de 30 à 40 M€. Et là, on nous parle d'un nouveau surcoût de 22 à 28 M€ qui fait passer le budget entre 62 à 68 M€. On ne peut plus suivre. J'ai demandé à l'État de revoir la copie totalement pour trouver une solution plus compatible avec les contraintes budgétaires de l'État et des collectivités.» Conséquence : les services de la Dirso (Direction interdépartementale des routes du Sud-Ouest) et de la DREAL (direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement) vont reconsidérer le dossier pour prendre en compte ces nouvelles données. La réalisation de la mise en 2x2 voies de la RN 21 entre Toulicou et Lourdes est repoussée, une fois de plus, à une nouvelle échéance.
Cyrille Marqué
colvert
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 766
Enregistré le: Jeu 29 Nov 2012 21:43

Re: [ N21 ] Tarbes - Lourdes - Argelès

Messagepar basco - landais » Ven 08 Juil 2016 00:21

Enfin, ce problème de roche amiantifère devient un énorme prétexte ...
qui dans d'autres cas a été largement étouffé
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9140
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: [ N21 ] Tarbes - Lourdes - Argelès

Messagepar colvert » Jeu 18 Mai 2017 21:00

Bretelle de Louey-Jullian:
Pas contents d'avoir dû attendre aussi longtemps pour la réouverture de la bretelle pour un coût qu'ils estiment exagéré:
http://www.ladepeche.fr/article/2015/03 ... -etat.html
Publié le 06/03/2015 à 03:55, Mis à jour le 06/03/2015 à 08:08
Réouverture de la bretelle de Louey :
[...]
à l'initiative d'Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, préfète des Hautes-Pyrénées, a eu lieu, le 16 janvier dernier, une réunion de présentation de l'étude de faisabilité et d'opportunité de ladite bretelle, en présence de tous les acteurs concernés : services de l'État, conseil général, élus des collectivités, association de commerçants, CCI… Il y avait une impatience manifeste tant les délais de réalisation de l'étude ont été jugés interminables par les participants. La réunion s'est déroulée dans un climat de défiance à l'égard de l'état, suspecté de partialité et de ne pas vouloir revenir en arrière.
[...]
Un chiffrage de l'opération à revoir à la baisse
Michel Pélieu, président du conseil général, salue «l'initiative de Mme la préfète qui a organisé une concertation sur ce dossier». Il se dit prêt à faire à la place de l'état, avec certaines réserves. Il souhaite que l'état limite les procédures administratives, techniques, environnementales à leur plus simple expression. Il appelle aussi de ses vœux un tour de table avec un financement de l'état au côté des collectivités. Dans ces conditions, Michel Pélieu indique que «le conseil général est prêt à assumer la maîtrise d'ouvrage de l'opération», soit directement, soit par délégation de la Communauté de communes d'Ossun (CCO). Michel Ricaud confirme que la CCO «n'est pas apte à porter ce projet» et se dit prête à le déléguer au département. S'agissant du coût de la réalisation, l'étude l'a chiffré entre 1,20 M€ et 1,40 M€. Michel Pélieu estime qu'un tel aménagement, plutôt simple de conception, peut être réalisé à «un coût nettement inférieur». Si les facilités administratives sont bien au tournant, l'opération pourrait être effectuée dans le courant de l'année.

http://www.ladepeche.fr/article/2016/01 ... nd-by.html
Publié le 08/01/2016 à 03:53, Mis à jour le 08/01/2016 à 08:10
RN 21 : la bretelle de Juillan en stand-by ?
Circulation - Déplacements - Aménagement routier
Les membres de l'Abac RN 21 s'inquiètent de l'avancée du projet de la bretelle de Juillan. Et rappellent que l'Abac regroupe 80 entreprises, qui représentent plus de 300 emplois.
Les membres de l'Abac RN 21 sont un peu inquiets de la lenteur de l'avancée du projet de la bretelle de Juillan. Désormais, c'est une enquête environnementale qui traîne en longueur.
Les membres de l'Association bigourdane des artisans et commerçants de la RN 21 (Abac RN21) n'en finissent plus de voir le bout du tunnel, ou plutôt de la bretelle, sans parvenir à l'atteindre… Certes, ils sont partis de loin, puisque voici deux ans, le projet était définitivement enterré, techniquement impossible à réaliser. Et puis, à force de pousser des portes, avec le soutien des élus locaux (dont la députée Jeanine Dubié, très active sur le dossier, et Michel Pélieu, qui a même sollicité l'appui de Manuel Valls) et de la préfecture, l'Abac a réussi à retourner la situation. Et la DREAL a estimé que le chantier était possible. Victoire ? Pas tout à fait, parce que le premier tracé dessiné par la DREAL a été retoqué par la MARRN, Mission d'appui au réseau routier national, qui oblige à rallonger la voie de décélération de quelque 300 m. Et alors ? «De 600.000 €, le coût du chantier a carrément doublé, assène Emmanuel Laurentin, le président de l'Abac, mais là encore, les élus locaux nous ont soutenus et nous ont assuré qu'ils suivaient.» Mais pour le moment, rien ne bouge… «On est en attente d'une étude d'impact environnemental, notamment sur la petite rivière, la Geüne, qu'il faudra enjamber, à cause du rallongement de la voie. Le problème, c'est que l'étude traîne, on nous avait assuré qu'elle serait bouclée au dernier trimestre 2015, mais on n'a rien vu venir et personne ne sait nous répondre. En clair, il y a une vraie volonté politique, mais l'administration ne suit pas. Et en attendant, cet axe historique qu'est la route de Lourdes est en train de péricliter, on a déjà perdu des dizaines d'entreprises, plus de 150 emplois ont été détruits, d'autres sont en sursis. Certes, d'autres se sont installées, ce qui montre que cet axe a du potentiel, mais sans combler le déficit. D'autres sont prêtes à venir, dès que la bretelle sera réalisée. Maintenant que toutes les barrières sont levées, ce serait dommage que le projet échoue pour une question environnementale. Ce serait même catastrophique. En plus, la bretelle permettrait de délester le trafic sur la 2 x 2 voies, problématique aux heures de pointe. Vous voyez, la bretelle, finalement, ce n'est pas le problème, c'est la solution…»

http://www.ladepeche.fr/article/2017/03 ... mence.html
Publié le 28/03/2017 à 03:50, Mis à jour le 28/03/2017 à 09:16
Les travaux de la bretelle de Juillan ont commencé
Grands chantiers - RN 21
RN21 : la bretelle de Juillan ouvrira en... par ladepeche
Tout vient à point à qui sait attendre… La maxime de Jean de La Fontaine peut s'appliquer à la bretelle de Juillan, dont les travaux ont enfin commencé.
Sur le bord du chantier de la bretelle de Juillan, le président et les membres de l'Abac, l'association des commerçants de la RN 21 qui milite (le lot est faible…) pour la réouverture de la bretelle de Juillan, regardent avec un certain soulagement les pelles mécaniques qui sont entrées en piste. Enfin, ça y est… «Depuis quelques mois, nous n'étions plus inquiets, nous savions, notamment après la dernière réunion avec les élus en préfecture, que ça se ferait, que tous les obstacles avaient été levés, rappelle Emmanuel Laurentin, mais de voir que le chantier commence vraiment, que c'est enfin visible, ça fait quelque chose…» C'est qu'il a fallu un véritable parcours du combattant, le mot n'est pas trop fort, qui a duré près de dix ans, lutter contre une administration parfois sourde et aveugle aux arguments des commerçants. «Quand je pense que nous avions manifesté lors de la construction de la 2 x 2 voies pour que la bretelle soit intégrée au projet, ça aurait certainement coûté bien moins cher…» Mais le temps n'est plus aux lamentations ni à l'aigreur. Dans quatre mois, la bretelle sera ouverte début juillet prochain, et offrira le choix aux automobilistes d'irriguer à nouveau Juillan et sa zone commerciale.

Pas de triomphalisme non plus, comme si le combat, âpre, avait avant tout été juste. «On a toujours été soudés, et surtout, on a toujours eu le soutien des préfets successifs, et surtout des élus, au premier rang desquels je place Michel Pélieu, le président du département, mais aussi la députée Jeanine Dubié et les maires concernés, Fabrice Sayous, de Juillan ; Christian Laborde, de Louey ; Georges Astuguevieille, de Bénac, et Jean-Michel Lehman, d'Odos. Ils ont tous été importants pour faire aboutir le dossier, ils ont tous poussé dans le même sens pour convaincre une administration qui ne nous opposait que des contraintes, jamais des solutions. Maintenant, les travaux sont lancés, à moins d'une nouvelle surprise, mais je ne pense pas, la dernière réunion en préfecture avec la préfète Béatrice Lagarde a montré une volonté affirmée de l'État, la bretelle ouvrira en juillet.» Pour eux, c'est la plus belle bretelle du monde… Les plus coquins pourront sans doute, après les innombrables rebondissements administratifs du projet, dire que c'est surtout la plus longue (et donc la plus chère), à croire qu'il y a eu des normes «spécial Juillan», puisque la voie de décélération mesurera près de 500 m. Du jamais vu, même sur autoroute, c'est dire si, sur le coup, les services de l'État ont pris leurs précautions, en mettant «ceinture et bretelles»
Christian Vignes

Qu'une bretelle de sortie dans une courbe de 425m de rayon c'est à dire bien moins que le minimum mentionné au guide SETRA 2013 révisé 2015 "Les échangeurs sur routes de type « Autoroute » " se soit fait retoquer par la MARRN n'est guère étonnant car c'est une configuration jugée dangereuse.
N'en déplaise à ceux qui estiment que rallonger la bretelle pour la porter à 500m de long au lieu des 200m habituels serait de la mauvaise volonté de la part des services de l’État pour faire payer cette insistance à obtenir la réouverture de cette bretelle, c'est au contraire la preuve que les services de l’État ont su trouver une solution acceptable au sens du guide SETRA car elle permet de poser le biseau de sortie hors de cette courbe à faible rayon pour qu'il soit situé avant la courbe dans une zone d'inflexion.http://www.tarbes-infos.com/IMG/jpg/02-800-416.jpg
Pour avoir une idée du plan voir page 71 du dossier de demande de dérogation CNPN http://www.occitanie.developpement-dura ... topevf.pdf où l'on devine que le biseau se trouve au niveau de la zone d'inflexion (et sur le schéma http://www.tarbes-infos.com/IMG/pdf/aba ... ation_.pdf ou http://www.tarbes-infos.com/IMG/pdf/aba ... ion_-2.pdf). On peut noter que c'est le même type de solution que ce qui a été fait quelques centaine de mètres plus au nord dans le sens inverse pour la sortie vers la RD936. Par contre en matière de respect des normes il y a dû y avoir une dérogation vis-à-vis de la proximité de la bretelle d'insertion de l’échangeur avec la RD16 car elle est vraiment très proche sans qu'il soit prévu de voie d'entrecroisement : pas assez loin pour considérer les deux bretelles indépendantes mais pas assez proche pour que la voie d'entrecroisement fasse au plus 750m.
colvert
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 766
Enregistré le: Jeu 29 Nov 2012 21:43

Re: [ N21 ] Tarbes - Lourdes - Argelès

Messagepar colvert » Dim 18 Juin 2017 08:38

Enquête publique sur la demande d'autorisation et de classement sur la création d’un point de sortie sur la route départementale 921A depuis la route express RN21 dans le sens de circulation Lourdes vers Tarbes, dite « bretelle de Louey ».
http://www.hautes-pyrenees.gouv.fr/IMG/ ... 017num.pdf
http://www.hautespyrenees.fr/fr/actuali ... rn-21.html
L’enquête a lieu du 19 juin au 3 juillet 2017.
Le dossier déposé par le CD65 qui assure la maitrise d'ouvrage montre à sa page 10 que la bretelle démarre dans la zone d'inflexion entre les deux courbes ce qui explique sa longueur inhabituelle. Il présente l'avis de la DGITM sur le choix de solution retenue.
colvert
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 766
Enregistré le: Jeu 29 Nov 2012 21:43

Re: [ N21 ] Tarbes - Lourdes - Argelès

Messagepar colvert » Ven 11 Aoû 2017 20:34

La bretelle de Louey à Juillan ouverte en septembre: les commerçants et certains usagers vont pouvoir se réjouir.
http://www.ladepeche.fr/article/2017/08 ... ntree.html
Publié le 05/08/2017 à 03:52, Mis à jour le 05/08/2017 à 08:07
La bretelle opérationnelle à la rentrée
Image
Le tracé est fait, les remblais sont en place et comme on peut le voir, les engins de chantier sont en action./ Photo Rachel Barranco
Initialement prévue au cœur de l'été, l'ouverture de la bretelle de Juillan sera effective début septembre. Quelque retard donc, mais après toutes les péripéties qui ont entouré sa construction, c'est moindre mal… Cela dit, si les travaux ont débuté en mars, il y a eu comme un petit moment de flottement printanier, qui a pu faire craindre quelque nouvelle embûche, mais depuis, les engins sont de nouveau à l'œuvre. Une simple question de planning des travaux, sûrement… Mais quand la bretelle va-t-elle finalement ouvrir ? «Le département a la maîtrise d'ouvrage déléguée par l'État pour ce chantier», rappelle Michel Pélieu, le président de l'assemblée départementale, qui s'est beaucoup investi dans ce dossier, «et par contrat, l'entreprise qui réalise les travaux, Guintoli, doit livrer au plus tard le 21 août. Je pense, au vu de l'activité qui règne actuellement sur le chantier, que les délais seront tenus.» Dans une grosse quinzaine donc, la voie sera terminée, enrobé compris, mais pas ouverte pour autant… «Ensuite, il faut une bonne quinzaine pour installer les glissières de sécurité, la signalisation et réaliser le marquage au sol», poursuit Michel Pélieu. «À la suite de quoi, la Dirso doit publier un arrêté d'ouverture temporaire, la bretelle sera accessible, il s'agit d‘une procédure normale, le temps de voir si tout est bien en place, avant de publier un arrêté d'ouverture définitive.»
Si on récapitule, les travaux seront théoriquement terminés le 21 août, ce qui peut laisser espérer une ouverture, au moins temporaire, pour tout début septembre
.
colvert
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 766
Enregistré le: Jeu 29 Nov 2012 21:43

Re: [ N21 ] Tarbes - Lourdes - Argelès

Messagepar colvert » Sam 02 Sep 2017 10:32

Après cinq mois de travaux, ce lundi 4 septembre 2017, la bretelle de Louey permettant l’accès vers Juillan et Odos depuis la rocade reliant Tarbes à Adé sera ouverte au trafic routier.
http://www.ladepeche.fr/article/2017/09 ... lundi.html
Publié le 02/09/2017 à 03:54, Mis à jour le 02/09/2017 à 07:55
La bretelle ouvre lundi
Image
À partir de lundi, l'accès à la bretelle sera ouvert à la circulation, et permettra d'irriguer le sud de l'agglo tarbaise. / Photo DDM, Rachel Barranco.
Par un communiqué, la préfecture annonce l'ouverture, certes provisoire, mais ouverture quand même, de la bretelle de Louey (elle se trouve sur le territoire de la commune), plus communément appelée bretelle de Juillan.
«Les travaux de réalisation de la bretelle d'accès depuis la RN 21 à la RD 921A, dite «bretelle de Louey», qui avaient débuté le 3 avril 2017, sont achevés après 5 mois de travaux comme prévu dans le calendrier initial. Elle permet d'irriguer tout le sud de l'agglomération tarbaise (et notamment les communes de Jullian, Odos et Louey) dont elle facilite l'accès aux usagers en provenance de Lourdes et de la vallée des Gaves. Le Conseil départemental des Hautes-Pyrénées apporte ainsi, dans le cadre de sa compétence «routes», une réponse qui va permettre un nouvel élan pour le développement économique de l'axe principal de la nouvelle agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées. Le Département des Hautes-Pyrénées est intervenu pour la réalisation de cette infrastructure dans le cadre d'une délégation de compétence accordée par l'État, représenté par la Direction Interdépartementale des Routes du Sud-Ouest (DIRSO), gestionnaire de la route nationale n° 21.»
On voit que la zone d'inflexion où a été glissé le biseau de sortie de la bretelle est courte puisque le début du biseau est encore en courbe. Peut-être aurait-il été possible de reculer l'origine du biseau d'une vingtaine de mètres, mais alors le musoir se serait retrouvé dans l'axe de la voie principale ce qui aurait nuit à la perception du tracé en particulier en conditions difficiles (brouillard, nuit, pluie).
colvert
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 766
Enregistré le: Jeu 29 Nov 2012 21:43

Re: [ N21 ] Tarbes - Lourdes - Argelès

Messagepar colvert » Dim 14 Jan 2018 20:09

Un trafic moyen sur la bretelle de Louey de 2037 à 2188 véhicules par jour inférieur de 10% aux prévisions de l’étude de trafic, mais qui reste important, étude de trafic résumée dans le DOSSIER D’ENQUÊTE PUBLIQUE qui précisait: "le trafic sur la bretelle varierait :
* De 190 à 230 véhicules/heure aux heures de pointe 2015,
* De 230 à 300 véhicules/heure aux heures de pointe 2035,
* Avec un TMJA passant de 2300 véhicules/jour en 2015 à 2850 véhicules/jour à l’horizon 2035."
http://www.tarbes-infos.com/spip.php?article20222
Inauguration de la bretelle de Louey
mardi 10 octobre 2017 par Rédaction
Image
La bretelle de Louey a été inaugurée ce lundi par Béatrice Lagarde, préfète des Hautes- Pyrénées et Michel Pélieu, Président du Conseil départemental, en présence de Jeanine Dubié, députée des Hautes-Pyrénées, des sénatrices Maryse Carrére et Viviane Artigalas, de Christian Laborde, maire de Louey, de nombreux élus et de l’ensemble des partenaires : les entreprises qui ont participé au projet, et des représentants de l’ADAC.
Ils ont dit :
Georges Astuguevielle, conseiller départemental du canton d’Ossun
« Nous sommes sur notre territoire, cette bretelle est une bonne chose pour le canton, pour les communes de Juillan, de Louey ainsi que pour Odos. Depuis l’ouverture, les commerçants ont constaté que leur chiffre d’affaire avait augmenté et je souhaite que cela continue. Ce qui est dommage, c’est que cette bretelle n’ait pas été faite au début de la construction de la déviation de Juillan, ce qui a entrainé des dépenses qui auraient pu être évitées. »

Michel Pélieu :
« C’est l’aboutissement de nombreuses années de travail. Cette bretelle est achevée et c’est une bonne chose. Elle va permettre aux usagers en provenance de Lourdes d’accéder plus directement au sud de l’agglomération tarbaise. La réouverture de cette bretelle était très attendue par les acteurs locaux, collectivités et acteurs économiques au travers de l’association des commerçants. »
Le président Pélieu a ensuite remercié les entreprises, les propriétaires du foncier et avec le sourire n’a pas oublié Jojo Michel et son jardin. Il a également souligné que cet aménagement ne lui convenait pas tout à fait car au bout de cette bretelle il est difficile de tourner avec un semi-remorque et demande que l’aménagement du carrefour soit reconsidéré

Jeanine Dubié :
« Cette inauguration c’est la force de la persévérance et du bon sens. J’ai baptisé cette bretelle Désirée. Aujourd’hui on peut voir que des chefs d’entreprises ont investi et ont réhabilité cette zone. Nos territoires ont besoin que l’on améliore la mobilité. Je fais le vœu ce matin, que ce que nous avons vécu sur la réouverture de cette bretelle pendant 5 ans soit épargné sur la poursuite de cet aménagement routier. C‘est un beau combat que nous avons mené. »

Béatrice Lagarde :
« Nous sommes rassemblés ici aujourd’hui pour cette inauguration après 5 ans de péripéties et je considère qu’en un an le chemin a été considérable sur l’avancée de ce dossier. Je remercie les entreprises qui ont contribué à cet ouvrage. On peut être fier de ce résultat. »

Pour terminer cette inauguration, les véhicules des entreprises du département et de l’Etat qui ont participé à ce résultat ont remonté les 800 mètres de la bretelle jusqu’au point inaugural à 70 km/h.
Les travaux d’un montant de 1 200 000 € ont été cofinancés par le département à hauteur de 400 000€ et par l’Etat à hauteur de 800 000€.
Le Département des Hautes-Pyrénées est intervenu pour la réalisation de cette infrastructure dans le cadre d’une délégation de compétence accordée par l’État, représenté par la Direction Interdépartementale des Routes du Sud-Ouest (DIRSO), gestionnaire de la route nationale n°21.
Les travaux de réalisation de la bretelle d’accès depuis la RN 21 à la RD 921A, dite « bretelle de Louey », qui avaient débuté le 3 avril 2017 ont été achevés après 5 mois de travaux comme prévu initialement.
La route a été mise en service le 4 septembre 2017. Elle est empruntée depuis lors en moyenne par 2 037 véhicules par jour.

Les acteurs de ce projet
La direction des routes du conseil départemental, la direction interdépartementale des routes du Sud Ouest (DIRSO), la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL Occitanie), la direction départementale de territoires des Hautes-Pyrénées (DDT) et les entreprises Malet et Guintoli ont contribué à l’aboutissement de ce projet fortement attendu par les acteurs locaux, collectivités et acteurs économiques.

Nicole Lafourcade


https://www.lepetitjournal.net/65-haute ... -de-louey/
[...]
La route a été mise en service le 4 septembre 2017. Elle est empruntée depuis lors en moyenne par 2188 véhicules par jour.
[...]
colvert
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 766
Enregistré le: Jeu 29 Nov 2012 21:43

Re: [ N21 ] Tarbes - Lourdes - Argelès

Messagepar colvert » Sam 10 Mar 2018 21:12

Le PCG pense régler la question de l'amiante en reprenant le chantier à son compte et le confier au privé. Mais l’amiante reste de l’amiante et la règlementation est la même quelque soit le maître d'ouvrage et l'entreprise.
Ou alors le PCG des Hautes-Pyrénées pense qu'elles ne s'appliquent pas à lui ? Et il lui faudra trouver l’entreprise qui voudra fermer les yeux sur cette amiante ainsi que les ouvriers...
Ce qui est certain c'est que c'est une mauvaise nouvelle avec renchérissement du coût.
http://www.pyreneesinfotarbes.fr/entre- ... s-lourdes/
Entre Adé et Lourdes, la facture de la RN21 flambe | L’info de Tarbes Lourdes
25 février 2018
Les travaux de la 2x2 voies entre Tarbes et Lourdes s'arrêtent à Adé depuis de trop longues années

A l’occasion de la session consacrée au débat d’orientations budgétaires, il a été beaucoup question de transports chez les élus du Département des Hautes-Pyrénées. Si les collectivités ont cessé de payer une LGV qu’elles ne verront sans doute jamais, les factures s’alourdissent pour le côté aviation et transport routier. Dans les airs, les exigences financières de Hop Air France ont conduit Michel Pélieu à imaginer la création d’une compagnie régionale en Occitanie.
Et côté routes, c’est la RN 21 reliant Tarbes à Lourdes qui est revenu dans le débat. Car si la 2×2 voies a su trouver les habitudes des automobilistes depuis le rond-point de l’autoroute A 64 jusqu’aux portes d’Adé, la suite de la route vers Lourdes se fait attendre.
Le chantier est stoppé depuis de très longs mois pour un pic rocheux qui pourrait contenir de l’amiante naturelle. Le contourner, passer par-dessus… Les hypothèses fournies par l’Etat, maître d’ouvrage, sont nombreuses mais avec des coûts de construction qui s’envolent. « On est passé de 30 à 40 millions d’euros entre 2010 et 2014. Fin 2016, on était à 60 voire 70 millions d’euros, et même une hypothèse à 100 millions d’euros », explique Michel Pélieu. Une facture qui flambe et que le Département des Hautes-Pyrénées ne peut pas financer, même à 25%.
« J’ai demandé au bureau d’études suisse qui travaille sur les Gorges de Luz de vérifier le pic rocheux. Il a considéré qu’il pourrait y avoir un filon d’amiante naturelle. Les premières analyses montrent une présence très faible qui ne serait pas rédibitoire », explique Michel Pélieu.
Le président du Département a donc demandé un rendez-vous avec le Ministre pour lui proposer de faire réaliser les travaux entre Adé et Lourdes par une entreprise privée, pour que le dossier avance. Voire même de déclasser la RN21 en route départementale pour que les services du Département puissent reprendre le dossier en main et le faire avancer.
« Déjà à 40 millions d’euros, c’est l’un des kilomètres de voie le plus cher de France », note Michel Pélieu. Des solutions semblent exister. Mais il faudra sans doute attendre pour voir avancer cette voie rapide…
Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.
colvert
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 766
Enregistré le: Jeu 29 Nov 2012 21:43

Précédente

Retourner vers Voies Express & Nationales

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité