[ RN86 ] + [ RN580 ] La Rhodanienne

[ RN86 ] + [ RN580 ] La Rhodanienne

Messagepar G.E. » Jeu 13 Oct 2005 18:32

La Rhodanienne stricto sensu est un ensemble de routes qui s'étend du Sud de Pont-St-Esprit à  l'autoroute A9 (échangeur de Roquemaure). Suite à  la réforme du Ministère, cette route restera nationale (RN86 entre Pont-St-Esprit et Bagnols et RN580 entre Bagnols et l'A9) et se verra adjoindre le bout de la départementale D994 qui va de Pont-St-Esprit-Sud à  la Croisière (RN7 elle-aussi conservée dans le giron de l'Etat) :P. Seule la section A9-RN100 (Les Angles) va passer au département du Gard. Le hic, c'est que le pont sous la LGV-Méd n'est pas prévu pour une 2*2 voies... :evil:

La Rhodanienne sera donc un itinéraire bis crédible à  l'A7 et l'A9 en cas de pépin. Elle permettra également (et c'est attendu !) une liaison rapide entre Nîmes / Avignon - Bagnols s/ Cèze et Pont-St-Esprit.

:arrow: Le site de la Rhodanienne.

:arrow: Un petit plan de situation :

[img]http://www.gard.equipement.gouv.fr/RN86-580/Images/Tracé/situation1.gif[/img]

:arrow: Quelques chiffres :
- 28,400 km de longueur
- 27 ouvrages de franchissement
- 11 échangeurs
- 130 millions d'Euros
- 22 000 m2 de dispositifs antibruit
- 850 000 m3 de déblais
- 780 000 m3 de remblais

Comme nous nous trouvons dans le Gard, les "échangeurs" (sic) sont de vulgaires ronds-points dont certains (voir ci-dessous) sont des mastodontes ! Entre ces aberrations, la route sera à  2*2 voies et classée en voie express avec une vitesse limitée à  110 km/h. Bonjour les freinages, le gaspillage de carburant et la fluidité du trafic ! :evil: :evil: :evil:

:arrow: La localisation des ronds-points :

[img]http://www.gard.equipement.gouv.fr/RN86-580/Images/Tracé/Carte%20Rhodanienne.gif[/img]

Comme nous sommes dans le Sud, le planning a beaucoup de retard : la déviation de Bagnols devait initialement être livrée en 2006 et on piétine ! Quant au rond-point de St-Laurent-des-Arbres, il faudra près de 8 ans entre les premières études et sa mise en service (qui ne donnera accès à  rien dans un premier temps puisque la Rhodanienne n'est pas pour demain dans cette section) !

:arrow: Voici le grand chantier du moment : le giratoire d'Orsan.

Pour ces travaux (construction d'un pont et d'un rond-point, rien de bien extraordinaire) qui ont commencé il y a près de 3 ans, le retard sera de plus d'un an.

:arrow: Et l'article de Midi Libre correspondant :lol: :

Midi Libre a écrit:L'échangeur d'Orsan ouvrira en janvier 2007

RAPPEL : Le chantier de l'échangeur d'Orsan avait été suspendu, faute de crédits. Encore quelques mois de patience. Et après, tout devrait aller beaucoup mieux.

En janvier 2007, si des intempéries ne viennent pas perturber son bon fonctionnement, le chantier de l'échangeur d'Orsan s'achèvera.
Et avec, la galère des automobilistes qui souhaitaient rentrer ou sortir du village.

« Le but était de supprimer les deux carrefours dangereux sur les passages à  niveau, au nord et au sud d'Orsan », explique Olivier Bourguet, le technicien de la direction départementale de l'Equipement, chargée de superviser les travaux.

Jeudi prochain, une partie de la déviation à  Orsan va être mise en service, coupant la circulation sur la route du Treillas. Alors, pourront commencer les premiers travaux du pont sur la voie de chemin de fer. « Ils se dérouleront beaucoup pendant la nuit et le week-end, en fonction des créneaux que la SNCF nous a donné », poursuit le technicien. Ce sera alors parti pour sept mois de travaux. Peu après, c'est le chantier du second pont, sur la route nationale qui démarrera. Prévu pour durer un an, il s'achèvera en même temps que les autres aménagements, fin 2006. Pour une ouverture générale de l'échangeur, totalement reconfiguré, ne comportant plus qu'un seul carrefour giratoire, en janvier 2007. Un échangeur :? déjà  configuré pour accueillir la 2x2 voies entre Pont et l'autoroute A 9.


3 remarques :
:arrow: Cet aménagement part d'une intention louable
:arrow: On ne doit pas parler la même langue : un vulgaire rond-point, ce n'est pas un échangeur (et vice versa) !!! :evil:
:arrow: Le point positif, c'est que ce mastodonte est suffisamment imposant pour pouvoir envisager une dénivellation dans 50 ans... :(
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 22336
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: RN86 / RN580 La Rhodanienne

Messagepar Guillaume » Lun 17 Oct 2005 01:20

G.E. a écrit:3 remarques :
:arrow: Cet aménagement part d'une intention louable
:arrow: On ne doit pas parler la même langue : un vulgaire rond-point, ce n'est pas un échangeur (et vice versa) !!! :evil:
:arrow: Le point positif, c'est que ce mastodonte est suffisamment imposant pour pouvoir envisager une dénivellation dans 50 ans... :(


C'est vraiment idiot de ne pas faire un échangeur alors qu'il y aura d'emblée un pont sur la RN 580 et la voie ferrée parallèle

Etait ce vraiment moins cher de faire un rond point et un raccordement depusi le pont au rond point que 2 bretelle des raccordement (une pour chaque sens de la RN 580?
Guillaume
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2541
Enregistré le: Ven 07 Fév 2003 13:26

Messagepar G.E. » Lun 17 Oct 2005 18:20

Il suffirait de construire un Pont au-dessus de ce rond-point mal foutu (car les angles à  l'insertion et à  la sortie sont trop serrés). Le pont sur la voie ferrée est très haut donc pas de problème d'insertion. Les bretelles seraient toutes faciles à  construire, il y a la place à  côté de la voie ferrée.

Mais rappelle-moi dans quel département sommes-nous ? :evil: :lol: :o
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 22336
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Messagepar G.E. » Mer 22 Mar 2006 18:35

Les faux échangeurs de la Rhodanienne :

Midi Libre a écrit:N 580 : échangeur à  Orsan, giratoire à  St-Laurent

Sur la route nationale 580, il y a les travaux qui avancent (lentement) et ceux qui vont commencer (bientôt). Autrement dit : l'échangeur d'Orsan et le futur giratoire de Saint-Laurent-des-Arbres. Le point sur ces deux chantiers importants, qui préfigurent la future 2 x 2 voies entre Pont-Saint-Esprit et Roquemaure, au niveau de l'entrée de l'autoroute A9.

A Orsan, les travaux, un temps suspendus faute de crédits, ont repris il y a quelques semaines. Avec, notamment, une déviation entre les ronds-points de Marcoule et d'Orsan. Et avec la pose récente de portiques, prélude à  la construction d'un pont sur la voie de chemin de fer. Un second sera également édifié sur la route nationale.

Le but : sécuriser les entrées et sorties de la commune. Le petit rond-point provisoire, à  la sortie de la route de Chusclan, disparaîtra. Les délais ? Sans garantie aucune, début 2007.

A Saint-Laurent-des- Arbres, le projet d'aménagement d'un carrefour giratoiren sur la RN 580 est bien avancé. Le lieu - La Croisette - est très accidentogène, passage obligé entre Laudun-L'Ardoise et Avignon, entre Pont-Saint-Esprit et Roquemaure (si l'on ne veut pas payer de péage), ou entre Saint-Geniès-de-Comolas et Saint-Laurent-des-Arbres.

Le rond-point sera réalisé sous maîtrise d'ouvrage de la communauté de communes de la Côte du Rhône gardoise. La Direction départementale de l'Equipement en sera le maître d'œuvre. « C'est en cours d'étude. Le projet, d'utilité publique, intègre le futur passage de la RN 580 à  2 x 2 voies. Le carrefour giratoire aura un rayon extérieur de 25 mètres, l'anneau mesurant 7 mètres de large », indique Daniel De Taeye, chef de subdivision DDE à  Villeneuve-lès-Avignon. La réalisation des travaux est prévue pour l'année prochaine, en 2007.

Un grand pas pour la sécurité du trafic routier et le développement de la zone.


Vive la sécurité et le développement avec des RP implantés sur une VE limitée à  110 km/h ! :evil:
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 22336
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Messagepar G.E. » Ven 22 Sep 2006 17:25

Midi Libre a écrit: Bientôt un rond-point à  Saint-Laurent-des-Arbres

S'il est un carrefour qui a fait la preuve de sa dangerosité, c'est bien celui dit "de la Croisette", situé sur la RN 580, à  Saint-Laurent-des-Arbres. Cet aménagement ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir.

Mais avant, les automobilistes, de plus en plus nombreux sur cet axe, devront affronter les travaux, bien nécessaires. Ainsi, en lieu et place de ce carrefour à  quatre branches, place bientôt à  un giratoire.

Il faut dire que plus de 16 000 voitures, chaque jour, empruntent la RN 580 (11 683 en 2004) et la D 101 (4 774 en 2004). Pourquoi un giratoire ? « Cette solution, la mieux adaptée dans ce contexte, s'est imposée. Il est dimensionné pour être compatible avec le projet d'aménagement de la RN 580 à  2X2 voies », indique la direction départementale de l'Equipement.

En fait, après études du nombre d'accidents sur le secteur, l'actuel carrefour s'avère trois fois plus dangereux qu'un croisement du même type "normal". Entre 2000 et 2004, la gendarmerie y a constaté neuf accidents. S'ils n'ont fait aucun tué, il y a cependant eu cinq personnes grièvement blessées et trois plus légèrement.

L'autre raison de ce type d'aménagement est la création de la zone d'activités économique de Tesan (Zac), à  Saint-Laurent. Une Zac portée par la communauté de communes de la Côte du Rhône gardoise. « Pour assurer la sécurité des personnes et des biens, mais aussi consciente de l'enjeu de son développement économique, la communauté de communes a décidé de prendre en charge la réalisation d'un carrefour giratoire pour pallier le trafic supplémentaire généré, en autres, par la création de la Zac de Tesan », précise la DDE.

Avec la réalisation de ce rond-point, ce sera le terme de dix ans d'études et de prospections. Dix ans pour un chantier qui va durer pendant cinq mois. Déjà , les premiers panneaux ont été posés, annonçant le début du chantier. Des baraquements pour les ouvriers ont également fait leur apparition.

Dès l'entrée en action des pelles mécaniques, la vitesse va être réduite à  50 km/h sur une large partie des axes en amont et en aval du carrefour. Par ailleurs, une circulation alternée sera imposée. La voie de circulation va donc se réduire, par endroit, à  une seule file. « Ces travaux, réalisés sous circulation, nécessitent la plus grande attention des automobilistes, autant pour leur sécurité que pour celles des ouvriers du chantier », prévient la DDE.

La mise en service du giratoire devrait avoir lieu assez vite, puisque la DDE annonce son ouverture au mois d'octobre. Mais son aménagement définitif n'est prévu que pour la fin du mois de février. Une longue période pendant laquelle la vigilance restera de mise, notamment en raison de la présence des équipes techniques sur place.


16.000 voitures en 2004 et on colle un RP ! :evil:
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 22336
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Messagepar G.E. » Lun 16 Avr 2007 12:12

La nouvelle fiche de la Rhodanienne :

:arrow: http://routes.wikia.com/wiki/La_Rhodanienne

On manque malheureusement d'infos sur le calendrier car le projet est complètement bloqué suite aux restrictions budgétaires et à  l'installation de la DIR Méditerranée... :?
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 22336
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Messagepar G.E. » Ven 06 Mar 2009 20:06

La Rhodanienne file du mauvais coton car les coûts ont explosé et la DUP expire le 15 avril prochain. Le Conseil Général du Gard commence à  peine à  s'en émouvoir, lui qui investit si peu sur ses routes.

La Gazette des Communes a écrit:Languedoc-Roussillon. Le projet doublement de la «Rhodanienne» sera privé de DUP s'il n'est pas engagé d'ici avril

Un compte à  rebours est engagé dans le Gard pour la relance du projet de mise à  2x2 voies des routes nationales 86 et 580 entre l'autoroute A9 et Pont-Saint-Esprit. La modernisation de cet itinéraire de 30 km, baptisée la «Rhodanienne», a été déclarée d'utilité publique le 13 avril 1999. Cette déclaration étant valable dix ans, elle deviendra caduque le 13 avril prochain, si l'Etat n'a pas engagé la procédure d'acquisition foncière avant cette date. Or l'opération ne fait l'objet d'aucune programmation officielle et ne figure pas dans le plan de relance récemment présenté par le gouvernement.

D'où l'inquiétude des élus locaux qui redoutent un abandon pur et simple du projet. Le 17 février, plusieurs dizaines d'entre eux ont occupé le péage de l'autoroute A9 pour se faire entendre. « La Rhodanienne irrigue l'ensemble du Gard rhodanien, qui constitue le poumon économique du département. Or elle est aujourd'hui saturée », fait-on valoir au conseil général du Gard.

Pour tenter de débloquer le dossier, le président de l'exécutif départemental, Damien Alary (PS), a proposé à  l'Etat de financer les acquisitions foncières nécessaires à  la réalisation des déviations de Bagnols-sur-Cèze et L'Ardoise. Une contribution consentie Â«à  titre tout à  fait exceptionnel et par dérogation au principe de décroisement financier voulu par l'Etat», rappelle Damien Alary dans une lettre adressée au ministre de l'Ecologie et de l'Aménagement du territoire, Jean-Louis Borloo. L'apport de la collectivité, dans cette hypothèse, se chiffrerait entre 4 et 6 millions de francs, sur un investissement global estimé à  150 millions d'euros.


Vous ne vous rendez pas compte, mais 6 millions d'euros, c'est 1/5 du budget des routes du CG30 ! Comprenez bien que l'effort est exceptionnel !!! :lol: :evil:

On continue ? :lol:

AFP a écrit:Le président (PS) du Conseil général du Gard, Damien Alary, a interpellé mardi par courrier le ministre de l'Aménagement du territoire Jean-Louis Borloo au sujet de "La Rhodanienne", projet de doublement d'une nationale déclaré d'utilité publique, qui risque de devenir "irréalisable".

Dans ce courrier, Damien Alary rappelle que la déclaration d'utilité publique (DUP) pour ce projet de doublement de la nationale entre Alès, Bagnols-sur-Céze et Avignon, signée en 1999, arrive à  terme le 13 avril prochain.

Certains achats fonciers ont été réalisés, souligne M. Alary. Mais, pour le reste des acquisitions foncières, si les ordonnances d'expropriation ne sont pas prises avant le 13 avril, "la DUP sera caduque et l'opération définitivement irréalisable", écrit M. Alary.

Or, ce secteur - la rive gardoise de la vallée du Rhône - revêt, avec 3.600 entreprises implantées et ses 17.000 emplois, "une importance fondamentale" pour le département et la Région Languedoc-Roussillon, plaide M. Alary, selon lequel ce secteur représente 25% de la fiscalité gardoise.

Celui-ci demande en conséquence au ministre de solliciter le juge de l'expropriation pour que les ordonnances soient prises avant le 13 avril.

L'Etat réalisera les acquisitions foncières sur la totalité de l'itinéraire et réalisera des premiers travaux, significatifs, propose M. Alary.

De son côté, pour débloquer la situation, le département s'engage à  participer aux acquisitions foncières, à  hauteur d'un tiers, soit l'équivalent de 6 millions d'euros. La Région, selon M. Alary, serait prête à  faire le même geste.

Si, en 2016, l'Etat souhaite transférer au département la nationale concernée - la RN 580 -, le département "ne s'opposera pas à  ce transfert", souligne M. Alary.


Voyons voir, à  l'exception de giratoires aussi inutiles que couteux, qu'a fait le CG30 dans le secteur ? J'ai beau réfléchir, je ne vois rien ! Un axe comme la D6 ne possède aucun créneau de dépassement. Un peu plus au Sud, des sections de la D980 sont dans en quasi-ruine à  côté de Roquemaure...

L'Etat peut se désengager tranquillement. Non seulement il n'y a personne pour s'y opposer mais en plus les collectivités locales ne sont pas à  la hauteur pour prendre le relai.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 22336
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Messagepar gavatx76 » Sam 07 Mar 2009 00:41

G.E. a écrit:La Rhodanienne file du mauvais coton car les coûts ont explosé et la DUP expire le 15 avril prochain. Le Conseil Général du Gard commence à  peine à  s'en émouvoir, lui qui investit si peu sur ses routes.

La Gazette des Communes a écrit:Languedoc-Roussillon. Le projet doublement de la «Rhodanienne» sera privé de DUP s'il n'est pas engagé d'ici avril

Un compte à  rebours est engagé dans le Gard pour la relance du projet de mise à  2x2 voies des routes nationales 86 et 580 entre l'autoroute A9 et Pont-Saint-Esprit. La modernisation de cet itinéraire de 30 km, baptisée la «Rhodanienne», a été déclarée d'utilité publique le 13 avril 1999. Cette déclaration étant valable dix ans, elle deviendra caduque le 13 avril prochain, si l'Etat n'a pas engagé la procédure d'acquisition foncière avant cette date. Or l'opération ne fait l'objet d'aucune programmation officielle et ne figure pas dans le plan de relance récemment présenté par le gouvernement.

D'où l'inquiétude des élus locaux qui redoutent un abandon pur et simple du projet. Le 17 février, plusieurs dizaines d'entre eux ont occupé le péage de l'autoroute A9 pour se faire entendre. « La Rhodanienne irrigue l'ensemble du Gard rhodanien, qui constitue le poumon économique du département. Or elle est aujourd'hui saturée », fait-on valoir au conseil général du Gard.

Pour tenter de débloquer le dossier, le président de l'exécutif départemental, Damien Alary (PS), a proposé à  l'Etat de financer les acquisitions foncières nécessaires à  la réalisation des déviations de Bagnols-sur-Cèze et L'Ardoise. Une contribution consentie Â«à  titre tout à  fait exceptionnel et par dérogation au principe de décroisement financier voulu par l'Etat», rappelle Damien Alary dans une lettre adressée au ministre de l'Ecologie et de l'Aménagement du territoire, Jean-Louis Borloo. L'apport de la collectivité, dans cette hypothèse, se chiffrerait entre 4 et 6 millions de francs, sur un investissement global estimé à  150 millions d'euros.

Vous ne vous rendez pas compte, mais 6 millions d'euros, c'est 1/5 du budget des routes du CG30 ! Comprenez bien que l'effort est exceptionnel !!! :lol: :evil:

D'autant plus que, comme l'état ne déboursera pas l'argent pour arriver aux 150 millions prévus, le département n'aura pas à  dépenser ces 6 millions d'euros :lol: .
gavatx76
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 4244
Enregistré le: Jeu 01 Nov 2007 01:50
Localisation: 41º20'N 02º02'E

Messagepar G.E. » Sam 14 Mar 2009 08:53

D'après Midi Libre de ce matin, l'Etat va débloquer les fonds nécessaires pour les acquisitions foncières. Cette semaine, la région avait elle aussi annoncé un coup de pouce.

Restons cependant réalistes : avant que le premiers giratoires ne sortent de terre, il faudra encore pas mal de temps ! :lol: :?
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 22336
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Messagepar Jonathan Balsamo » Mer 01 Avr 2009 15:12

Je pense que cet N580 à  2X2 Voies entre l'A9 et l'A7 devrait être construite sans Rd Pt avec un raccordement direct aux 2 autoroutes .

La Rhodanienne pourrait même être une A579 si elle sera au normes autoroutière
Jonathan Balsamo
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 425
Enregistré le: Jeu 26 Juil 2007 16:54
Localisation: MARSEILLE

Messagepar G.E. » Sam 16 Mai 2009 08:21

La Rhodanienne serait-elle relancée ?

Midi Libre a écrit:La Rhodanienne, un projet prioritaire pour l'État

Le projet de Rhodanienne serait-il enfin remonté sur le haut de la pile de dossiers posée sur le bureau du ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire, Jean-Louis Borloo ? Celui-ci a en tout cas promis hier au député Roubaud que les travaux de mise à  2x2 voies des RN 86 et 580 allaient être inscrits parmi les projets prioritaires de l'État.
C'est du moins ce qu'assurait le parlementaire gardois hier après-midi, au sortir d'une entrevue avec le ministre. « Une bonne nouvelle », commentait sobrement Jean-Marc Roubaud.

Car rien n'est encore officiel. La Rhodanienne s'inscrirait dans le programme de modernisation des itinéraires routiers (PDMI) qui doit être présenté fin mai ou début juin. Ce PDMI prend le relais, sur le réseau
routier national, des contrats de plan État-Région. « Il permettra ainsi de financer des opérations d'amélioration de la qualité du réseau, garantissant un bon équilibre entre pôles régionaux et contribuant à  une meilleure organisation des déplacements dans les aires métropolitaines », explique-t-on au ministère chargé de la Relance.

Impossible donc de connaître les détails de l'opération pour le moment. Pas plus le montant de la somme allouée par l'État à  la Rhodanienne, qu'un éventuel calendrier. « C'est le préfet de région qui sera chargé de sa mise en oeuvre », poursuit le député Jean-Marc Roubaud.

Selon les premières estimations avancées ces derniers mois, ce sont 200 M€ qui seront nécessaires pour réaliser la totalité des travaux entre Pont-Saint-Esprit et Roquemaure. Sans une aide substantielle de l'État, il est donc évident que le dossier retomberait au rang de l'Arlésienne, les collectivités territoriales ne pouvant prendre, seules, la charge des travaux.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 22336
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

-

Messagepar Guillaume » Jeu 24 Mai 2012 21:06

Midi Libre a écrit:
Une enquête de circulation sur la 2x2 voies, surnommée "l'Arlésienne"

JEAN-LUG BUYTAERT

Depuis 15 ans, le projet avance à la vitesse de la tortue. Il n’est pourtant pas enterré. La Rhodanienne, cette deux fois deux voies qui doit relier Pont-Saint-Esprit à l’échangeur de l’autoroute A9 à Roquemaure, est bien une Arlésienne. Depuis février 1994, tout le monde en parle, mais les usagers des RN 580 et 86 n’ont vu pousser en dix-sept ans que les giratoires sortis de terre, comme ceux d’Orsan, sur la RN 580 et plus récemment de Saint-Nazaire, sur la RN 86. Le projet de cette 2x2 voies qui intègre les déviations de Saint-Nazaire, de Bagnols et de L’Ardoise devait, à partir de l’enquête d’utilité publique lancée dans dix communes du Gard rhodanien impactées par ce projet, en septembre 1997, être terminé vingt ans plus tard. Soit 2017, au maximum. Aujourd’hui, il reste donc cinq ans.

“La déviation de l’an 2000” comme l’avait présentée Midi Libre, le 22 février 1994, fait pourtant l’objet en mars 1995 d’une exposition publique du projet à la pyramide de Bagnols. Seulement, au cours des quinze années qui viennent de s’égréner, le chantier n’a guère avancé. Car ce projet, qui n’a rien de pharaonique - 30 km en 2x2 voies - a soulevé la tempête. À Bagnols dans certains quartiers, à L’Ardoise, les habitants sont montés au créneau de la contestation. Ainsi, la veille du début de l’enquête publique, à Laudun, Philippe Dhenein, le directeur de la DDE et trois de ses collaborateurs sont séquestrés par le comité de défense des Ardoisiens (Midi Libre du 7 septembre 1997).

De quoi comprendre la discrétion qui a entouré l’intervention, hier toute la journée, sous la houlette de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, d’une équipe de huit personnes qui a arrêté la circulation afin d’interroger les automobilistes qui circulaient sur la RN 580, à proximité de la cave du Chevalier Brigand.

"Il s’agissait d’une enquête de circulation, pour nous permettre de mieux déterminer quel type d’échangeur nous devons prévoir en fonction des déplacements", a expliqué Serge Cuculières, le patron de la Dreal, à Montpellier. "Nous voulions savoir d’où viennent et où vont les gens dans ce secteur de L’Ardoise. Car le passage à niveau de L’Ardoise est classé dangereux et est à ce titre doit être supprimé."

Et l’Arlésienne ne faillit pas à sa réputation. "Ce projet intéresse beaucoup de monde. En revanche, je n’ai aucun échéancier pour les travaux à venir. Des acquisitions foncières et de bâti sont en cours." Le projet n’est donc pas enterré même s’il avance à la vitesse de la tortue. Les désenclavements routiers et économiques, entre autres, vont devoir attendre encore.

Ce qui n’a pas l’heur de plaire aux usagers, comme, par exemple, Christophe qui emprunte cet axe routier "depuis trente-six mois, tous les jours. C’est insupportable. Il est temps que les élus de droite comme de gauche se bougent pour nous offrir une route digne de ce nom. Surtout pour la sécurité."

Guillaume
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2541
Enregistré le: Ven 07 Fév 2003 13:26

Re: -

Messagepar G.E. » Ven 25 Mai 2012 07:55

Tiens, ce projet existe encore ? Il n'intéresse malheureusement ni la région ni le département. Aucun crédit n'a été débloqué récemment, rien !

"Il s’agissait d’une enquête de circulation, pour nous permettre de mieux déterminer quel type d’échangeur nous devons prévoir en fonction des déplacements", a expliqué Serge Cuculières, le patron de la Dreal, à Montpellier.


Vu le trafic, les giratoires sont à proscrire. Pas besoin d'étude pour le comprendre.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 22336
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [ RN86 ] + [ RN580 ] La Rhodanienne

Messagepar gaiaabjean2012 » Ven 25 Mai 2012 12:22

mon petit doigt me dit que ce serait considéré par certains (élus ou non) comme un axe alternatif à l'A7A9 tout en ne payant pas.

Mais il est vrai que l'investissement routier devient un problème crucial (voir malheureusement de hausse de mortalité pour des axes comme la RCEA) dans notre beau pays , :roll: peut-être encore en retard d'une guerre par rapport à d'autres comme l'Italie, l'Allemagne ou les Pays Bas pour en citer que quelques uns...)
gaiaabjean2012
Route Communale
Route Communale
 
Messages: 66
Enregistré le: Dim 26 Juin 2011 19:36

Re: [ RN86 ] + [ RN580 ] La Rhodanienne

Messagepar G.E. » Ven 25 Mai 2012 13:20

gaiaabjean2012 a écrit:mon petit doigt me dit que ce serait considéré par certains (élus ou non) comme un axe alternatif à l'A7A9 tout en ne payant pas.


Sur le papier, oui, mais dans la pratique, non.

Certes, il y a peu de villages traversés mais la route ne présente pas des caractéristiques permettant d'en faire un axe compétitif (surtout avec des giratoires !). D'autre part, les enjeux sont essentiellement locaux : desserte de ce qu'il reste comme industries dans le Gard (pôle nucléaire notamment) et désenclavement des villes importantes de Bagnols-sur-Cèze et de Pont-Saint-Esprit.

Un des problèmes est que ces villes regardent vers Avignon et non vers Nîmes. Cela explique peut-être pourquoi les assemblées concernées se fichent du devenir de cet axe. Le CG30 avait bien proposé un déclassement (voir quelques posts plus haut) mais c'était risible étant donné l'incompétence et l'incapacité de cette institution à construire des routes.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 22336
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [ RN86 ] + [ RN580 ] La Rhodanienne

Messagepar Frédéric SAVIN » Sam 02 Juin 2012 16:40

G.E. a écrit:
gaiaabjean2012 a écrit:mon petit doigt me dit que ce serait considéré par certains (élus ou non) comme un axe alternatif à l'A7A9 tout en ne payant pas.


Sur le papier, oui, mais dans la pratique, non.

Certes, il y a peu de villages traversés mais la route ne présente pas des caractéristiques permettant d'en faire un axe compétitif (surtout avec des giratoires !). D'autre part, les enjeux sont essentiellement locaux : desserte de ce qu'il reste comme industries dans le Gard (pôle nucléaire notamment) et désenclavement des villes importantes de Bagnols-sur-Cèze et de Pont-Saint-Esprit.

Un des problèmes est que ces villes regardent vers Avignon et non vers Nîmes. Cela explique peut-être pourquoi les assemblées concernées se fichent du devenir de cet axe. Le CG30 avait bien proposé un déclassement (voir quelques posts plus haut) mais c'était risible étant donné l'incompétence et l'incapacité de cette institution à construire des routes.


Sauf que Bagnols-sur Cèze, dans la configuration actuelle de cet axe, n'est pas un village, mais une ville et que les engorgements sont chroniques... C'est le point noir de nos trajets Anduze/Alès -Lyon.
Avatar de l’utilisateur
Frédéric SAVIN
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3820
Enregistré le: Lun 18 Mai 2009 19:12
Localisation: Val de Marne

Re: [ RN86 ] + [ RN580 ] La Rhodanienne

Messagepar G.E. » Sam 02 Juin 2012 17:36

Bagnols-sur-Cèze dispose d'une mini-rocade classée dans la voirie nationale en 2006. Comme elle ne comporte que 2 voies et qu'elle bute sur des giratoires et des feux à ses extrémités, c'est saturation garantie au quotidien.
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 22336
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [ RN86 ] + [ RN580 ] La Rhodanienne

Messagepar Frédéric SAVIN » Sam 02 Juin 2012 18:33

J'ai habité Bagnols une courte période de ma vie car je faisais un stage dans une entreprise de cette ville même. Ta mini rocade, qui était départementale à l'époque*, c'est en fait une avenue urbaine.

* c'était un prolongement de la D6 alors que la N580 passait par son tracé d'origine dans le centre de la ville. Aujourd'hui la rocade est "nationale", mais la configuration des lieux n'a pas changé depuis l'époque où je vivais à Bagnols.
Avatar de l’utilisateur
Frédéric SAVIN
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3820
Enregistré le: Lun 18 Mai 2009 19:12
Localisation: Val de Marne

Re: [ RN86 ] + [ RN580 ] La Rhodanienne

Messagepar G.E. » Mar 25 Nov 2014 20:13

Une arlésienne... Et ça baratine au lieu d'investir.

D'après ce que je sais, il pourrait y avoir bientôt un soubresaut du côté de L'Ardoise, avec moult giratoires.

Midi libre a écrit:« La Rhodanienne a une existence possible »

25 novembre 2014

Jean Denat, le président du conseil général répond aux questions de Midi Libre.

De passage, dimanche dans le Gard rhodanien, le nouveau président socialiste du conseil général du Gard, Jean Denat, est allé à la rencontre du monde viticole. Ce fut aussi l'occasion pour le successeur de Damien Alary de rappeler, dans cet entretien accordé à

Midi Libre, ses convictions en matière de réforme territoriale avec, en toile de fond les futures élections départementales.

Quel regard portez-vous sur la réforme territoriale ? C'était inéluctable. On parle depuis longtemps du regroupement des régions. Mais il y a plusieurs façons de le faire. Aujourd'hui, les législateurs ont tranché. Le Languedoc-Roussillon rejoint Midi-Pyrénées pour constituer la plus grande région de France. Et pourquoi pas un mariage du Languedoc-Roussillon avec la région Provence-Alpes- Côte-d'Azur (Paca) ? Je ne suis pas de ceux qui souhaitent cette alliance. Nîmes est certes, une ville provençale. Je mesure bien cette facilité de relation qu'on a avec Paca. Mais je pense que notre passé, c'est la relation qu'on a commencé à écrire avec Montpellier.

En revanche, nous ne ferions pas le poids dans une région Paca où il faudrait faire face à Marseille, Nice et Toulon, des villes dont la dimension et l'influence ne nous permettraient sûrement pas d'orienter les politiques. Le département Gard devait-il rejoindre Paca ? Je pense que c'est une bonne chose que le département du Gard soit toujours avec Languedoc-Roussillon. La relation entre Nîmes et Montpellier apporte à la grande région, un poids économique et démographique qui lui permettra de peser dans les décisions qu'il faudra prendre pour assurer l'avenir de ce vaste territoire du Sud.

Comment imaginer des politiques de long terme lorsque l'avenir même des départements est hypothéqué ? Il y a continuité de l'action de l'État et des collectivités. Si ce n'est pas ces dernières qui ont initié le projet, l'important c'est qu'il soit poursuivi. Là-dessus, je n'ai pas de crainte. Quand on a mis en place l'intercommunalité, on a poursuivi dans certains domaines, l'action qui avait été initiée par les communes. Il en sera de même demain, quels que soient les projets portés par le conseil général. Ceci étant, je ne pense pas que la disparition des conseils généraux soit à l'ordre du jour. Je suis heureux que le Premier ministre Manuel Valls ait indiqué, au cours de l'Assemblée des départements de France qui s'est tenue à Pau, que le point de vue du gouvernement avait évolué depuis la déclaration de politique générale, du 8 avril dernier. Alors que le président de la République avait souhaité qu'on annonce la fin des départements, on en n'est plus là aujourd'hui. Parlons donc de projets. Où en est-on de celui de la 2 x 2 voies, baptisée Rhodanienne ? La Rhodanienne est un exemple de continuité des politiques des collectivités. Ce projet a été initié par l'État, puisque c'est une route nationale. Une déclaration d'utilité publique a été engagée. Cette DUP a été publiée. Puis l'État a réduit ses moyens sur les infrastructures. Nous nous sommes trouvés dans une situation difficile parce que la DUP, qui est d'une durée de dix ans, allait devenir caduque.

Le projet est donc mort ? Disons qu'à ce jour, il a une existence possible. À l'époque, nous avions, avec les présidents Frêche (Région) et Alary (Département) et le préfet de l'époque, su créer les conditions pour que l'action des trois entités nous amène à préserver la DUP. Nous avions, ensemble, mis 19 M€ dans la balance. Le conseil général avait apporté 6,5 M€ pour assurer la maîtrise foncière.

C'est-à-dire ? On a aujourd'hui, un tracé, une maîtrise du foncier et un projet à construire. Celui-ci se fera dans le temps. J'attends que le contrat de projet que signeront très prochainement le président de Région, Damien Alary et le Premier ministre Manuel Valls, prenne en compte les études nécessaires pour réaliser la Rhodanienne. Nous y participerons aux côtés de la Région et des nouveaux partenaires que sont les agglomérations, lorsqu'elles sont traversées par des routes qui aujourd'hui, ont ce caractère national et qui le perdront bientôt.

Ce qui serait synonyme de nouvelles charges pour le Département Vous savez, tous les six ans à peu près, il y a un transfert des routes nationales vers le réseau national d'intérêt local, et qui devient le réseau départemental. Le dernier a eu lieu en 2010. Je ne serai pas étonné qu'en 2016 et 2017, l'État transfère encore au Département son réseau et que cette Rhodanienne s'inscrive dans ce contexte-là. Il y a la déviation de Laudun et il y a cette nouvelle voie qui doit contourner Bagnols.

Ce transfert de compétence n'est-il pas de nature à réduire votre marge de manœuvre ? Si bien sûr, parce qu'il crée de l'incertitude. Mais à cela nous répondons par la volonté et l'action. On pourrait décider de subir la crise, de se replier sur nos compétences, sur nos difficultés, attendre que les beaux jours arrivent. Je pense qu'il faut agir en profitant du dynamisme économique de notre département. Il faut que la collectivité l'accompagne. C'est pourquoi, nous avons voulu, dans le budget 2015, et malgré les difficultés, préserver l'investissement, pour que nos entreprises trouvent auprès du conseil général, un vrai partenaire.

Est-il plus facile de gouverner quand on est l'ami du Premier ministre ? Ça dépend des jours. C'est plus facile parce qu'on peut aller sans trop de difficultés à Matignon. J'y vais pour faire part des attentes des Gardois. Par le passé, j'ai aussi montré aux gouvernements de droite que j'étais très attaché à ce qui se faisait sur mon territoire. Je le suis de manière tout aussi déterminée avec mon ami Manuel Valls.

Comment appréhendez-vous les prochaines élections départementales ? Écoutez, quand on fait des mots croisés, on dit que l'urne est la boîte à malice. Une élection n'est jamais jouée d'avance pour personne. Pour nous, elle s'annonce difficile de part un certain nombre de paramètres que sont les difficultés de gouverner en temps de crise et des considérations de politique nationale. Mais vous savez, nous, c'est le Gard ! Et quelque soit la qualité des relations qu'on puisse avoir avec ceux qui nous gouvernent aujourd'hui, l'important c'est d'offrir aux Gardois, en période de crise, une espérance dans un avenir meilleur et la confiance dans nos capacités à conduire une politique déterminée pour un Gard plus juste et plus solidaire. La majorité sortante que je préside après Damien Alary, a un bon bilan qui a été validé à plusieurs reprises par les Gardois au cours de ces quatorze ans de mandat. Propos recueillis par THIERRY MBOM
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 22336
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [ RN86 ] + [ RN580 ] La Rhodanienne

Messagepar Frédéric SAVIN » Jeu 27 Nov 2014 21:44

Qu'en dit le CPER? :cobra:

J'ai l'impression qu'il va se contenter de financer des études au train où vont les choses...
Avatar de l’utilisateur
Frédéric SAVIN
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3820
Enregistré le: Lun 18 Mai 2009 19:12
Localisation: Val de Marne


Retourner vers Voies Express & Nationales

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité