[ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar Samib » Mer 21 Oct 2015 21:08

Pour en revenir aux quais parisiens, il ne faut pas trop rêver quant à la végétalisation, il me semble avoir lu que l'esprit minéral des lieux devait être préservé.

Rester minéral plutôt que végétal pourquoi pas, mais en tout cas ce que je voulais dire c'est ne pas laisser ça comme ça en enrobé et tout rectiligne, mais plutôt avec des allées gravillonée, d'une largeur plus réduite et quelques massifs ou des choses comme ça.
Samib
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3097
Enregistré le: Lun 19 Nov 2007 18:47

Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar Jolly Jumper » Jeu 12 Nov 2015 16:57

Samib a écrit:En fait pour un projet moins cher elle explique avec aplomb qu'ils ne referont même pas la chaussée. En gros on interdit les voitures et on laisse les gens se balader sur une ex voie express, sur du "bitume" (pardon les pros, je sais jamais quel terme vous voulez utiliser).


bonsoir

il y a de mémoire une clause de "réversibilité", c'est -à-dire que tous ces aménagements sont démontables et la chaussée peut être rendue aux voitures.
c'est pour mieux faire passer la pilule : on entretien l'espoir que l'aménagement est une expérimentation temporaire ; en fait il n'en est rien.
Avatar de l’utilisateur
Jolly Jumper
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 605
Enregistré le: Mar 19 Fév 2008 17:38
Localisation: Massy

Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar dark_green67 » Lun 22 Aoû 2016 23:25

Comme prévu : avis défavorable de la commission d'enquête.

Selon la maire de Paris, oser faire observer qu'il y aura des reports de circulation dans des quartiers autres que ceux qui bordent la Seine est un "déni complet de l'urgence climatique" et que ça revient à "détisser" l'accord de Paris sur le climat... :ptdr:

Les Echos a écrit:Pour la commission d’enquête publique, les reports de circulation entraînés par la fermeture de la voie sur berge affecteront de nombreux arrondissements de la capitale.

Du 8 juin au 8 juillet, la mairie de Paris a sondé les Parisiens sur le projet de piétonisation des voies sur berge de la rive droite à Paris. Comme le craignait Anne Hidalgo , la commission d'enquête publique a en effet émis un avis défavorable , estimant notamment que le périmètre de l'enquête publique était insuffisant.

La commission affirme que « les reports de circulation entraînés par la fermeture de la voie sur berge affecteront de manière significative un secteur plus large que les 1er, 4e, 7e et 12e arrondissements, auxquels a été délimité le périmètre de l'enquête publique », et que notamment les « 5e, 6e et 8e arrondissements subiront un report de près de trois quarts des véhicules qui ne pourront plus emprunter » la voie sur berge.
Hidalgo s'insurge

Pour Anne Hidalgo, la maire socialiste de Paris, « ces motivations résonnent comme un déni complet de l'urgence climatique, pourtant actée à Paris par tous les Etats du monde il y a moins d'un an », et « ne tiennent pas non plus compte des motifs environnementaux, sanitaires, urbains et culturels qui sont pourtant à l'origine de ce projet de piétonisation », déplore-t-elle dans un communiqué .

Elle souligne aussi que l'avis est « en contradiction avec la volonté clairement affirmée par une nette majorité des Parisiens, qui sont plus de 60% à être favorables à cette piétonisation, dont un automobiliste sur deux, selon un sondage de l'institut Ifop d'avril 2016 ».

« En tant que Maire de Paris, représentante des Parisiens et ayant la responsabilité de protéger et d'améliorer leur cadre de vie, j'ai donc décidé, dans le respect du droit, de ne pas suivre cet avis consultatif de la commission d'enquête », annonce Anne Hidalgo, qui souligne « l'absolue nécessité d'offrir aux piétons les voies de la rive droite », et présentera « au prochain Conseil de Paris la délibération visant à valider définitivement cette étape décisive dans la lutte contre la pollution et pour la reconquête de leur fleuve par les Parisiens ».

Par ailleurs, elle a précisé qu'elle convoquera « début septembre une conférence destinée à faire prévaloir, malgré tous ceux qui cherchent à le détisser, l'application intégrale de l'accord de Paris sur le climat ».

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/politique-societ ... 034493%402
dark_green67
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3199
Enregistré le: Mer 19 Mar 2008 17:18
Localisation: Près de Heidelberg

Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar Frédéric SAVIN » Dim 18 Sep 2016 17:19

On arrive à être très critique sur les prises de position de la Mairie de Paris concernant la circulation automobile.

http://www.slate.fr/story/121789/mairie-paris-circulation-demagogie

(Ou quand on associe Anne Hidalgo à "démagogie" et "idéologie". )
Avatar de l’utilisateur
Frédéric SAVIN
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3821
Enregistré le: Lun 18 Mai 2009 19:12
Localisation: Val de Marne


Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar basco - landais » Mer 23 Nov 2016 17:23

Pas mal ....

dans le genre langue de bois de la part des élus parisiens :twisted:

Orange avec AFP, publié le mercredi 23 novembre 2016 à 16h50 a écrit:
Pare-choc contre pare-choc. Quatre mois après la fermeture des voies sur berge à la circulation, le Parisien révèle l'impact sur le trafic dans Paris.

Résultat : entre 48 et 91% d'augmentation du nombre de véhicules dans les rues de la capitale.

Temps de parcours rallongés, voitures de plus en plus nombreuses sur les axes de report et donc forcément plus de bouchons, voilà les conséquences de la piétonnisation des voies sur berge. Nombreux sont ceux qui s'accordent sur ce constat. En revanche, les chiffres précis de l'impact font l'objet d'une bataille acharnée. Quatre comités de suivi ont d'ailleurs été chargés de les évaluer. Pour tenter d'y voir plus clair, le Parisien a publié ses propres données, mercredi 23 novembre 2016, basées sur les relevés effectués chaque jour par les 3 000 capteurs installés sur les voies et gérés par la mairie de Paris.

https://twitter.com/LeParisienInfog/status/801345366746689542/photo/1

- POUR LA MAIRIE, PAS D'IMPACT EN DEHORS DE PARIS -

Il en ressort que les grandes artères de la capitale sont particulièrement engorgées. La hausse du nombre de véhicules est de 48 % sur le quai du Louvre, mais surtout de 84 % sur le quai de l'Hôtel-de-Ville et de 91 % sur le quai Henri-IV. Si la mairie ne conteste pas ce report de circulation, explique le quotidien, elle assure dans ses études que le trafic supplémentaire est "tout à fait absorbable en heure de pointe". Les conséquences sur le périphérique sont "faibles", selon la municipalité, et il n'y a "quasiment aucun impact en dehors de Paris".

La préfecture de police fait exactement le même constat. Dans son rapport, elle assure que sur un trajet long, "le temps de parcours est stable par rapport à 2015 et que "l'impact de la piétonnisation (est) quasi nul en dehors de la capitale".

- DES ÉLUS RÉCLAMENT LE RETOUR DES VOITURES -

Le Parisien précise également que quatre élus UDI et LR de grande couronne ont lancé mercredi un manifeste en faveur d'une "circulation fluide et équitable", dans lequel ils réclament "la suspension immédiate et jusqu'à nouvel ordre, a minima en semaine" de la fermeture des voies sur berge aux véhicules.

Ils réclament également un vaste plan de covoiturage en Île-de-France qui comprendrait la création de places de parkings aux portes de Paris. "Pas des parkings à 10€ de l'heure", précise Jean-Philippe Dugoin-Clément, maire de Mennecy dans l'Essonne, et cosignataire du texte. D'après lui, une quarantaine de maires ont déjà signé le manifeste.
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9139
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar Guillaume » Dim 02 Avr 2017 00:03

http://www.lejdd.fr/JDD-Paris/Un-nouveau-parc-urbain-en-bord-de-Seine-856598

Le JDD a écrit:
Un nouveau parc urbain en bord de Seine

Dimanche prochain, Anne Hidalgo inaugure le parc des Rives de Seine. Huit hectares livrés aux piétons malgré les polémiques sur les embouteillages. Présentation.

Un hamac et des pelouses sont accessibles sur les berges, en contrebas de l'Hôtel de ville.

Rive droite, les berges de la Seine, entre le tunnel des Tuileries (1er) et le bassin de l'Arsenal (4e), n'ont plus rien à voir avec la voie express inaugurée il y a tout juste un demi-siècle. Ces 3,3 km d'asphalte sont fermés à la circulation automobile depuis l'été 2016. Et dimanche prochain, le 2 avril, Anne Hidalgo inaugurera le parc des Rives de Seine, réunissant les quais bas piétonnisés de la rive droite et ceux de la rive gauche. En dépit des contestations, la maire PS de Paris entend ainsi sceller définitivement la métamorphose de l'ancienne autoroute urbaine où circulaient 43.000 véhicules par jour.

"La création du parc des Rives de Seine est un acte majeur de reconquête de l'espace public par les piétons et les circulations douces. Il est à l'image du Paris du XXIe siècle : une ville plus apaisée, plus propice à la détente, aux sports et aux loisirs, plus agréable à vivre", se félicite la première élue de la capitale. Qui ajoute : "Ces 8 hectares constituent un espace de respiration en cœur de ville, où se retrouver entre amis et en famille, où boire un verre après une journée de travail. C'est également un lieu de développement durable nous permettant de lutter contre les îlots de chaleur." Budget global de l'aménagement des 4,5 hectares des quais bas rive droite : 5,5 millions d'euros.

L'inauguration de ce nouveau parc urbain est aussi une réponse à Valérie Pécresse. La présidente LR du conseil régional d'Île-de-France conteste depuis le début la fermeture des voies sur berge. La patronne de la Région a même créé un "comité d'évaluation régional", qui rend des rapports très critiques sur les embouteillages, le bruit et la pollution imputés à cette fermeture. Le 14 mars, elle a présenté deux "scénarios de piétonnisation alternative", l'un créant "une voie apaisée à 30 km/h sur les quais bas", l'autre "une voie de transit à 50 km/h".

Plutôt que de s'en offusquer, Anne Hidalgo a choisi une autre approche : "J'ai apprécié que Valérie Pécresse annonce à la presse qu'elle ne s'oppose plus au projet et aille jusqu'à proposer que le conseil régional finance des enrobés phoniques sur la chaussée des quais hauts et des feux tricolores intelligents pour fluidifier les carrefours les plus sensibles." Valérie Pécresse estime toutefois que "la fermeture n'est pas définitive, car nous l'avons attaquée en justice". La maire de Paris, elle, considère que "l'arrêté de piétonnisation de la rive droite, publié l'automne dernier, est à durée indéterminée. Il ne prévoit pas de réouverture à la circulation automobile".

Une promenade et des jeux pour enfants

Anne Hidalgo s'est engagée auprès du préfet de police à la réversibilité de ses aménagements et au maintien d'une voie pour les services de secours. Ces conditions acceptées, le parc des Rives de Seine permet déjà une "continuité piétonne, de Bastille à la tour Eiffel, sans croiser une voiture", se réjouit Christophe Najdovski, adjoint EELV chargé de la voirie et des déplacements. Les continuités cyclables entre ces deux points seront effectives en mai, après l'achèvement des "travaux de jonction" qui viennent de démarrer au niveau du port de l'Arsenal et au débouché du tunnel des Tuileries.

Des dispositifs anti voiture-bélier empêchent toute intrusion en haut des rampes d'accès. Des mises en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite ont aussi été prévues. Le long du fleuve des "platelages d'assise en bois" ont été installés. Ainsi que des fontaines, des WC automatiques 24 h/24 et des sanitaires saisonniers. Pour les enfants, des aires de jeux viennent d'être construites : un bateau en bois et des balançoires, jouxtant un hamac dans le square Federico Garcia-Lorca, et un parcours d'équilibre en souches et grumes, conçu et réalisé par les bûcherons du bois de Vincennes, à la rampe du Châtelet. Autant d'installations submersibles et bien arrimées en cas de crues.

Des plantes, des pelouses et des fruits

L'un des objectifs affiché est de "développer la biodiversité" le long de la Seine. "Nous avons prévu 1.200 m2 de pelouses accessibles en fond de quai et dans le square", annonce Pénélope Komitès, adjointe chargée des espaces verts. Mais aussi 500 m² de massifs vivaces, de graminées et d'arbustes. Ou encore des "tonneaux végétalisés". Sur les murs des quais prendront place des plantes "retombantes" – type lierre – au niveau du square et des "plantes grimpantes indigènes" – chèvrefeuilles ou clématites – entre le pont au Change et le pont Notre-Dame.

La mairie tient beaucoup à la présence de plantes à fruits comestibles : vignes, kiwis, groseilliers et mûriers. "Les promeneurs pourront les cueillir et les déguster", assure la maire adjointe. De même, elle va installer 25 arbres fruitiers palissés – pommiers, poiriers, cognassiers – en fond de quai entre le pont Neuf et le pont de Sully, "de 8 à 12 ans d'âge". Enfin, deux hôtels à insectes et plusieurs nichoirs offriront l'hospitalité aux oiseaux et chauves-souris ainsi qu'aux abeilles.

Activités de loisirs et cafés-restaurants

Outre des stations Vélib' démontables sous les ponts, un "atelier vélo solidaire", animé par une association d'insertion, propose des réparations et des cours d'autoréparation. Plusieurs équipements sportifs émaillent le parcours, comme des agrès en bois, d'autres au sol ou des vélos statiques permettant de recharger son téléphone en pédalant devant le fleuve. Les petits Parisiens peuvent déjà grimper sur la rampe Lobau et celle du Châtelet grâce à deux "via ferrata" – des parcours d'habileté sur les murs. Cinq terrains de pétanque au pied du pont Louis-Philippe bénéficieront de prêt de matériel pendant les vacances scolaires, dès le 2 avril (9h-20h). Dans le square de l'Hôtel-de-Ville, un terrain de mini-foot (19 m x 7 m), en forme de bateau renversé, n'attend plus que ses joueurs. Et un terrain de basket (10 m x 5 m) doit bientôt être installé à la sortie du tunnel des Tuileries.

Des activités économiques sont aussi au menu : une "buvette solidaire" (gérée par La Table de Cana) ; un "café-club équitable, comprenant une scène tremplin pour des concerts de jeunes artistes, et un lieu de débats (proposé par le Café Monde et Médias, du groupe SOS) ; un magasin de "souvenirs touristiques équitables, responsables et durables" (Altermundi) ; un "restaurant locavore" (Origines) ; un "restaurant collaboratif", avec cours de cuisine et sensibilisation à la lutte contre le gaspillage alimentaire (Dorma). Des bornes Wi-Fi sont installées tout le long des berges. Sur l'eau, au moins deux péniches supplémentaires doivent venir s'amarrer dans les mois qui viennent. Restera aussi à trouver un porteur de projet pour le tunnel des Tuileries et ses 860 m de long (7.000 m²) qui relie la Concorde au pont Neuf. Un "parcours artistique" doublé d'un café, voire d'une zone de logistique urbaine, pourrait s'y implanter.

Un site "classé" rendu au public

Les voûtes des ponts ont été nettoyées, les éléments rappelant le caractère autoroutier supprimés (passages piétons) ou camouflés (feux tricolores), et une signalétique spécifique d'orientation et d'information doit être progressivement déployée sur les deux rives. Ainsi qu'un système de comptage de la fréquentation. Un ponton sera installé pour l'expérimentation des SeaBubbles (minibateaux électriques) cet été. Une exposition de photos en plein air (Doisneau, Christo, JR…) retracera l'histoire des berges de Seine. Anne Hidalgo souligne la situation extraordinaire de ce nouveau parc urbain, grâce auquel les habitants pourront "redécouvrir leur fleuve et les monuments qui le bordent", dit-elle, insistant sur "les points de vue exceptionnels, sur ce site classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Ils nous rappellent à quel point Paris est une ville unique au monde. D'ailleurs, les professionnels du tourisme ne s'y trompent pas : ils sont déjà nombreux à encourager les touristes à se rendre sur les Rives de Seine."

Bertrand Gréco - Le Journal du Dimanche

Guillaume
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2201
Enregistré le: Ven 07 Fév 2003 13:26

Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar JMB » Dim 02 Avr 2017 11:14

Dans la version papier du parisien, j'ai lu que les mesures effectuées par AirParif montrait une forte augmentation de la pollution sur les voies hautes ainsi que sur le boulevard Saint-Germain. Par contre, une diminution de 25 % de la pollution était mesurée sur les quais.
Avatar de l’utilisateur
JMB
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1715
Enregistré le: Jeu 30 Mar 2006 18:52
Localisation: 91 RD186 Km 3

Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar Coltrane » Dim 02 Avr 2017 11:33

C'est bizarre, j'ai juste entendu la 2eme partie de l'info hier à la radio, la baisse de la pollution... :roll: Je ne comprend pas qu'il n'y ait pas eu plus d'insistance sur le trafic reporté et donc la hausse de la pollution ailleurs :P :mrgreen:
Coltrane
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 962
Enregistré le: Dim 29 Juil 2007 22:59
Localisation: Nanterre

Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar dark_green67 » Mar 10 Oct 2017 10:37

Un article ce matin dans Les Échos et d'autres organes de presse (source AFP)

Paris : la piétonnisation des voies sur berge sans impact «significatif» sur la pollution

C’est la conclusion à laquelle est parvenu Airparif, l'organisme de surveillance de la qualité de l'air d'Ile-de-France, après deux campagnes de mesures.

Voici des données qui ne vont pas contribuer à apaiser les tensions entre partisans et opposants de la piétonnisation des quais bas de la rive droite de la Seine, décidée à l'automne 2016 par la maire de Paris pour lutter contre la pollution de l'air.

Globalement, l'interdiction aux voitures de la voie Georges-Pompidou sur 3,3 km -de l'entrée du tunnel des Tuileries (Ier arrondissement) à la sortie du tunnel Henri-IV (IVe) -, n'a eu «aucun impact significatif sur l'exposition des populations à la pollution de l'air, à la hausse ou à la baisse», a indiqué lundi Airparif, qui dressait le bilan de deux campagnes de mesures.

Les mesures estivales réalisées par l'organisme de surveillance de la qualité de l'air d'Ile-de-France ont certes montré une «amélioration globale» de la qualité de l'air le long des quais dans le centre - jusqu'à -25% de dioxyde d'azote -, mais aussi une dégradation en sortie de la zone piétonne, celle-là plus limitée, sur des itinéraires de report comme le boulevard Saint-Germain.

Les résultats de la campagne hivernale, publiés en mars, ont donné des résultats relativement similaires.

Un bus à haut niveau de service sur les quais hauts

De son côté, la mairie de Paris a salué le fait que la piétonnisation de la rive droite «n'a pas eu d'effet négatif sur la qualité de l'air» et qu'au contraire, les niveaux de pollution dans la zone concernée «ont baissé jusqu'à 25%».

«C'est une bonne nouvelle, qui confirme une fois de plus que le parc Rives de Seine constitue un vrai espace de respiration pour les Parisiens et les visiteurs», s'est réjoui Christophe Najdovski, l'adjoint au maire en charge des transports. Evoquant la hausse de la pollution à proximité des voies sur berge piétonnisées il a estimé qu'elle restait «très localisée».

«Néanmoins, a-t-il ajouté, nous ne nous en satisfaisons pas. Nous renouvelons notre proposition de créer un bus à haut niveau de service sur les quais hauts». A l'Hôtel de Ville Paris, on se dit prêt à conduire les aménagements de voirie nécessaires pour ce futur tram-bus électrique. «Mais, ajoute-t-il, Valérie Pécresse [la présidente LR de la région, NDLR] et le Conseil régional, en charge des transports en commun, doivent confirmer qu'ils prendront bien leur part dans ce projet.»

En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/politique-socie ... A1uHVe8.99
dark_green67
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3199
Enregistré le: Mer 19 Mar 2008 17:18
Localisation: Près de Heidelberg


Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar Jolly Jumper » Mar 28 Nov 2017 10:35



Je n'ai pas attendu la fermeture des voies sur berges pour ne plus venir à Paris....
même en transport en commun c'est l'enfer!
je ne viens à Paris que pour des spectacles, le weekend de préférence. Et si ça se termine trop tard je dors sur place.
Mes courses, je les fait près de chez moi, là où c'est encore accessible.
Et tiens? On est dans la période où il faut éviter l'échangeur N118xA86 H24...
Avatar de l’utilisateur
Jolly Jumper
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 605
Enregistré le: Mar 19 Fév 2008 17:38
Localisation: Massy

Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar lucienmathurin » Mar 28 Nov 2017 18:25

Je suis venu à Paris pour un concert justement, c'était au Zénith il y a presque un mois : un véritable enfer, heureusement que je ne vis pas ça tous les jours ! Même après 23 H le périphérique était encore blindé (ça roulait mais c'était blindé) ! Je me suis félicité d'avoir emprunté la C3 du frangin pour mieux me faufiler, et heureusement que le Zénith est quasiment en bordure de périphérique.
lucienmathurin
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2567
Enregistré le: Lun 10 Sep 2007 10:12

Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar cmoiromain » Mar 28 Nov 2017 19:15

Une conséquence, qui n'est pas mentionnée, c'est l'étalement des heures de congestion des quais hauts (et des voiries alentours).
En heures creuses, c'est un peu plus long à cause des feux. En pointe, c'est un peu plus long mais pas beaucoup, puisque c'était déjà bien congestionné avant.

Par contre, à la limite des deux, le temps de trajet a vraiment fortement augmenté je trouve. A titre d'exemple, pour aller de Beaugrenelle à Porte de Bercy, en partant à 7h pétantes, je mettais environ 20 minutes. Maintenant, jamais moins de 35 minutes (pour limiter l'augmentation du temps de trajet, il faut partir à 7h moins le quart... Dans ce cas, le trajet dure plutôt 25/30 minutes.

Ceci dit, l'objectif a quand même été atteint pour ma part. Pour aller au boulot (à Champs sur Marne), je préfère maintenant 1h le matin + 1h le soir à 50 minutes le matin et 1h30 le soir. Ceci dit je pratique des horaires (et des sens de circulation, je pense) où les transports ne sont pas/plus blindés, et où on arrive à respirer.
cmoiromain
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 259
Enregistré le: Ven 20 Déc 2013 17:34

Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar tanaka59 » Mer 21 Fév 2018 16:15

Bonjour,

Une information tombé ce jour : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/ ... _campaign=[20180221_NL_ALERTESINFOS]&een=019f6461f9468f326f50432d20ee2ded&seen=6&m_i=7YUWDO7HgR1TUwe69IUf2r%2BHH_OI_5hJuU97Qv6S4r%2BlQvT9JGXKIRTE_d8o4z2blf1KeLv762f_hvVgn7SccEfUCx12VDGJ77 .
tanaka59
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2038
Enregistré le: Lun 17 Mai 2010 13:41

Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar dark_green67 » Mer 21 Fév 2018 17:02

tanaka59 a écrit:Une information tombé ce jour : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/ ... _campaign=

Alors si maintenant on ne peut plus raconter n'importe quoi et décider ce qu'on veut, à quoi ça sert de se faire élire ?... :ptdr:
dark_green67
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 3199
Enregistré le: Mer 19 Mar 2008 17:18
Localisation: Près de Heidelberg

Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar G.E. » Ven 23 Fév 2018 21:14

Pour l'instant, la crue de la Seine maintient les berges fermées. Ensuite, il faudra bien faire quelque chose. :lol:
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 20530
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar basco - landais » Ven 23 Fév 2018 22:56

G.E. a écrit:Pour l'instant, la crue de la Seine maintient les berges fermées. Ensuite, il faudra bien faire quelque chose. :lol:

Mme Hildago va refaire un arrété dès que possible
Avatar de l’utilisateur
basco - landais
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 9139
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2008 18:29
Localisation: A63 pas loin du PK 148 (Sud Landes)

Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar JMB » Sam 24 Fév 2018 14:30

basco - landais a écrit:
G.E. a écrit:Pour l'instant, la crue de la Seine maintient les berges fermées. Ensuite, il faudra bien faire quelque chose. :lol:

Mme Hildago va refaire un arrété dès que possible


Probablement mais beaucoup d’elus Parisiens de la majorité municipale commencent à s’interroger sur le coût politique d’une telle décision à 2 ans des prochaines élections. J’ai lu dans Le Parisien que Madame Hidalgo voulait organiser une manifestation de soutien à son projet le 10 mars. A suivre
Avatar de l’utilisateur
JMB
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 1715
Enregistré le: Jeu 30 Mar 2006 18:52
Localisation: 91 RD186 Km 3

Re: [ Paris ] Voies sur berges : la fin ?

Messagepar radial » Lun 19 Mar 2018 14:11

JMB a écrit:
basco - landais a écrit:
G.E. a écrit:Pour l'instant, la crue de la Seine maintient les berges fermées. Ensuite, il faudra bien faire quelque chose. :lol:

Mme Hildago va refaire un arrété dès que possible


Probablement mais beaucoup d’elus Parisiens de la majorité municipale commencent à s’interroger sur le coût politique d’une telle décision à 2 ans des prochaines élections....


Pas sûr..., c'est surtout dans les villes de banlieue que la piétonisation des voies sur berge ont fait râler. Or ils ne votent pas à Paris..
radial
Route Départementale
Route Départementale
 
Messages: 224
Enregistré le: Jeu 25 Mar 2010 11:36
Localisation: 94

PrécédenteSuivante

Retourner vers Axes urbains

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité