Grenelle de l'environnement

Discussion sur les politiques des transports, l'intermodalité, ...

Grenelle de l'environnement

Messagepar Maastricht » Mer 01 Aoû 2007 21:00

(Un topic de plus qui va assomer tout le monde, m'enfin bon ...)

La composition du groupes de députés du très grand raoût ministériel rescapé de la courte ère Jupée vient d'être annoncée ... Nous aurons donc le plaisir de retrouver les élus suivants :

9 UMP
Patrick Ollier - Président
Jérôme Bignon
Antoine Herth
Fabienne Labrette-Menager
Jean-Louis Leonard
Serge Poignant
Jean Proriol
Michel Raison
Jean-Charles Taugourdeau

6 SRC (Socialiste Radical Citoyen)
Geneviève Gaillard
Philippe Plisson
Philippe Tourtelier
Martine Lignieres Cassou
Jean-Paul Chanteguet
Chantal Berthelot

1 Nouveau Centre
Jean Dionis du Sejour

1 GDR (Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine)
André Chassaigne



(On notera que Patrick Ollier se consolera comme il peut de la perte de l'hôtel de Lassay ... Président d'un groupe de suivi, on a fait mieux ...)

Les six groupes de travail :

-changement climatique et énergie,
- biodiversité et ressources naturelles,
- environnement et santé,
- production et consommation durables,
- démocratie écologique
- emploi et compétitivité.


(On notera à  nouveau la recherche dans la clarté et la lisiblité des noms ... Après la démocratie participative de Golène voici la démocratie écologique de Kozy .... Bon bon bon bon ... :roll: )

Pour ce qui nous concerne, à  savoir les routes et plus largement les transports, c'est dans le premier groupe de travail, atelier n°1 (Transports et déplacements, qui étudiera les thèmes suivants : Déplacements urbains - Transports collectifs, Infrastructures, Report modal - Fret, Véhicules individuels.).

Toujours est-il que chacun de ces groupes doit se réunir quatre fois d'ici à  la fin septembre pour aboutir à  une liste commune de quinze projets qui doivent "marquer l'engagement de la France en faveur du développement durable" ... S'il est problable que l'un de ces projets soit une action majeure en faveur des TGV/transports en communs, il est déjà  moins crédible qu'un beau programme de construction d'autoroute à  la Balladur soit lancé ...

Et pour aller plus loin :

Un dossier de presse avec la présentation/composition des groupes :
http://www.legrenelle-environnement.gouv.fr/grenelle-environnement/IMG/pdf/Dossier_de_presse_grenelle.pdf

Et le joli site officiel où on peut théoriquement suivre les avancées des débats ...
http://www.legrenelle-environnement.gouv.fr/grenelle-environnement/spip.php

'fin bon, qui vivra verra 8)
Maastricht
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 6477
Enregistré le: Jeu 12 Fév 2004 19:05
Localisation: 75013

Messagepar Maastricht » Jeu 30 Aoû 2007 00:47

'bon, pas plus de rapport que ça, mais un petit article du Monde ...

lemonde.fr a écrit:Le nombre de kilomètres parcourus en France par la voiture, premier moyen de transport, a baissé de 2 % depuis 2003, alors que, durant la période 1995 à  2003, il avait grimpé de 15 %. Selon le BIPE, société d'études économiques et de conseil en stratégie, à  l'origine de cette étude, la tendance devrait s'accentuer avec une réduction de 2 % par an jusqu'en 2015.

Parmi les pays européens, la France est celle où cette inversion est la plus marquée. Une tendance inédite qui s'accompagne depuis 2003 d'une progression de 2, 5 % par an du nombre de kilomètres parcourus par les bus, les trains ou l'avion.

Alors qu'en Espagne l'utilisation de la voiture se développe, elle se stabilise au Royaume-Uni et ralentit en Italie et en Allemagne.

Il serait par contre intéressant de savoir si c'était le nombre de kilomètres total parcouru (ce qui conduirait donc à  une baisse générale du trafic) ou bien si c'est le nombre de kilomètres parcouru par voiture (ce qui ne signifie par de baisse du trafic global).
Maastricht
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 6477
Enregistré le: Jeu 12 Fév 2004 19:05
Localisation: 75013

Messagepar lorp » Jeu 30 Aoû 2007 21:16

Et puis il serait intéressant de savoir si c'est les distances des trajets ou le nombre de trajet par voiture qui diminue. Parce que si c'est cette diminution est du à  la multiplication des petits trajets, nos pots catalytiques et récents FAP ne servent plus à  rien.
Avatar de l’utilisateur
lorp
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2132
Enregistré le: Sam 01 Avr 2006 15:46
Localisation: Isère

Messagepar marsupilud » Jeu 30 Aoû 2007 21:33

lorp a écrit:Et puis il serait intéressant de savoir si c'est les distances des trajets ou le nombre de trajet par voiture qui diminue. Parce que si c'est cette diminution est du à  la multiplication des petits trajets, nos pots catalytiques et récents FAP ne servent plus à  rien.

C'est plutôt clair....

lemonde.fr a écrit:Le nombre de kilomètres parcourus en France par la voiture, premier moyen de transport, a baissé de 2 % depuis 2003, alors que, durant la période 1995 à  2003, il avait grimpé de 15 %. Selon le BIPE, société d'études économiques et de conseil en stratégie, à  l'origine de cette étude, la tendance devrait s'accentuer avec une réduction de 2 % par an jusqu'en 2015.

Parmi les pays européens, la France est celle où cette inversion est la plus marquée. Une tendance inédite qui s'accompagne depuis 2003 d'une progression de 2, 5 % par an du nombre de kilomètres parcourus par les bus, les trains ou l'avion.

Alors qu'en Espagne l'utilisation de la voiture se développe, elle se stabilise au Royaume-Uni et ralentit en Italie et en Allemagne.

J'interprète cela comme une baisse globale du trafic voiture, étant donné que l'article parle de "la" voiture, en tant que moyen de transport global. Il est aussi bon de rappeler que l'Espagne est en retard, se développe certes, mais pas dans une direction aussi "idylique" qu'on veut bien l'entendre tous les jours ici. Derrière leur aspect moderne, ils se développent comme tout le monde (avant), avec force béton, pétrole et... périurbanisation. Le domaine de l'énergie électrique semble être un peu plus sain cela dit : éloliennes et panneaux solaires ont la cote.
Avatar de l’utilisateur
marsupilud
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 5369
Enregistré le: Lun 11 Oct 2004 13:09
Localisation: Sud Europe Atlantique

Messagepar lorp » Jeu 30 Aoû 2007 21:41

marsupilud a écrit:
lorp a écrit:Et puis il serait intéressant de savoir si c'est les distances des trajets ou le nombre de trajet par voiture qui diminue. Parce que si c'est cette diminution est du à  la multiplication des petits trajets, nos pots catalytiques et récents FAP ne servent plus à  rien.

C'est plutôt clair....

Je voulais dire les distances de chaque trajet. Bon, j'admets qu'on pourrait aussi reprocher à  l'article de ne pas donner le nom de l'assassin de Kennedy...
Avatar de l’utilisateur
lorp
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2132
Enregistré le: Sam 01 Avr 2006 15:46
Localisation: Isère

Messagepar marsupilud » Jeu 30 Aoû 2007 21:47

Je comprends mieux maintenant !
:wink:

(Et effectivement on ne sait pas ; mais comme les gens habitent de toutes façons de plus en plus loin de leur lieu de travail, on peut rester "optimiste" pour la nécessité des filtres et pots... !)
Avatar de l’utilisateur
marsupilud
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 5369
Enregistré le: Lun 11 Oct 2004 13:09
Localisation: Sud Europe Atlantique

Messagepar Maastricht » Lun 03 Sep 2007 21:13

Une brève sur le site du Figaro ...

lefigaro.fr a écrit:La Fédération nationale des transports routiers (FNTR) propose comme objectif de réduire d'un tiers les émissions de CO2 du transport routier de marchandises par une série de mesures comme la limitation à  80 km/h de la vitesse des poids lourds ou l'utilisation des biocarburants.
La FNTR a avancé aujourd'hui une série de propositions dans le cadre du Grenelle de l'environnement pour réduire de plus de 12 millions de tonnes de CO2 les émissions du transport routier de marchandises.
La fédération propose notamment de "limiter par étapes la vitesse maximale autorisée à  80 km/h, doublée de l'interdiction de dépassement sur autoroute pour tous les poids lourds". Elle chiffre cette mesure à  1,5 million de tonnes de C02 par an.


Ca risque de poser des problèmes de sécurité ces différences de vitesse avec les VL... On rabaisse ces derniers à  120 km'h ?

(Je trouve d'ailleurs un peu étonnant que ce soit la FNTR qui propose ça ... limitées à  80 et sans baisse de prix les autoroutes ne seront franchement pas très attractives pour les transporteurs routiers ... :? )
Maastricht
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 6477
Enregistré le: Jeu 12 Fév 2004 19:05
Localisation: 75013

Messagepar marsupilud » Lun 03 Sep 2007 21:19

Ils argumentaient cela par le gain en confort de conduite : délais calculables facilement, suppression des manoeuvres stressantes et compliquées de dépassement.... pas anodin !

Il serait dit également que le télépéage généralisé, en supprimant les arrêts/redémarrages, permettrait d'économiser 4% de plus de CO2 !
Avatar de l’utilisateur
marsupilud
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 5369
Enregistré le: Lun 11 Oct 2004 13:09
Localisation: Sud Europe Atlantique

Messagepar zabadu » Lun 03 Sep 2007 23:15

(léger HS: les expériences menées sur le réseau ASF au sud de Lyon, avec des interdictions de dépassement pour les PL, ont-elles porté leurs fruits? J'imagine que c'était dans un but de fluidité plus que de pollution, même si le lien est facile)
Avatar de l’utilisateur
zabadu
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 623
Enregistré le: Lun 13 Sep 2004 15:31
Localisation: Au paradis (fiscal)

Messagepar G.E. » Mar 04 Sep 2007 08:16

Maastricht a écrit:(Je trouve d'ailleurs un peu étonnant que ce soit la FNTR qui propose ça ... limitées à  80 et sans baisse de prix les autoroutes ne seront franchement pas très attractives pour les transporteurs routiers ... :? )


Il suffit d'interdire au trafic de transit les axes parallèles (devenus des RD en 2006)...
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 21124
Enregistré le: Ven 29 Avr 2005 19:22
Localisation: Alpes

Messagepar Gilles V » Mar 04 Sep 2007 18:56

Limiter à  80 risque de poser des problèmes effectivement, comme deja dit en matière de difference PL/VL, mais aussi sur les axes avec forte declivité non?

Par contre, l'interdiction de depasser etait une bonne idée. Elle evitait les depassements PL (surtout sur 2 voies) durant 15 minutes (25 en cas de vent contraire... :roll:) qui sont responsables de nombre de ralentissements.
Gilles V
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 562
Enregistré le: Jeu 13 Juil 2006 17:03
Localisation: A7 - Othmarschen, HH

Messagepar Nono » Mar 04 Sep 2007 19:49

Il est certain que quand tout le monde roule à  la même vitesse, le confort de conduite est grandement amélioré. Mais 80, c'est trop bas, même sur 2x1 voies. On peut s'en rendre compte quand on voyage en car, on a vraiment l'impression de se traîner. Le risque, c'est de voir les chauffeurs s'endormir !

Je préfère rester derrière derrière un PL à  90-100 sans avoir besoin de le doubler qu'à  80 sans pouvoir le doubler à  cause du profil de la route et/ou de la circulation.

L'accent devrait plutôt être mis sur le respect des distances de sécurité et l'entretien.

Les PL modernes sont quand même plus sécurisants et plus confortables (ABS, freins puissants, suspensions pneumatiques, éventuellement roues arrières directrices, boîtes auto ou semi-auto...) et je suis même parfois stupéfait de la vitesse à  laquelle certains routiers prennent leurs virages.

Evidemment, le problème est qu'un PL en situation fâcheuse est difficilement rattrappable par rapport à  un VL.
Avatar de l’utilisateur
Nono
Périphérique
Périphérique
 
Messages: 872
Enregistré le: Sam 26 Aoû 2006 13:31
Localisation: Lille, Grand Boulevard (D670, ex-N350)

Messagepar mouss » Lun 10 Sep 2007 12:37

Maastricht a écrit:

Je trouve d'ailleurs un peu étonnant que ce soit la FNTR qui propose ça ... limitées à  80 et sans baisse de prix les autoroutes ne seront franchement pas très attractives pour les transporteurs routiers ...



Il faut savoir que la fntr est un syndicat patronal sous la direction indirect de Norbert Dentressangle. On comprend donc mieux pourquoi ces deux propositions interdiction de depassement et vitesse a 80 km interresse la fntr.
imaginons: un petit transporteur sur une semaine, assurait 15 livraisons, après la mise en oeuvre des nouvelles lois en assure 10.
Qui seul possède le materiel et le personnel pour assurer les 5 livraisons manquantes: norbert et tous les grands groupes.
Ils utilisent l'écologie à  des fins financières, de plus cela entrainerais une hausse du trafic routier marchandise, et de plus l'interdiction de dépasser est totalement absurde: imaginé un bus de hippy a 70 km sur l'autoroute (il a le droit) suivi d'un amas de pl accélérant et décélerant, un poids lourds consomme le moins a vitesse constante et en utilisant sa force d'inertie donc plus il va vite moins il consomme. Bref les petit syndicats sont contre et il risquera d'avoir du conflit.

source transporteur.net

Pour une fois, la FNTR a été applaudie des deux mains par l'ensemble de la presse grand public par des déclarations démagogiques et irréalistes, notamment au sujet de la proposition de baisser la vitesse maxi à  80 km/h... Une solution peu réaliste. Cerise sur le gâteau, l'organisation patronale propose l'interdiction de doubler pour les camions sur les autoroutes. Ces deux déclarations ont fait "rigoler" l'ensemble des organisations professionnelles, patronales comme salariales, par leur utopisme.
mouss
Sentier
Sentier
 
Messages: 1
Enregistré le: Lun 10 Sep 2007 12:15

Messagepar eomer » Lun 10 Sep 2007 13:22

mouss a écrit:Il faut savoir que la fntr est un syndicat patronal sous la direction indirect de Norbert Dentressangle.

Tu caricature un peu là . Dentressangle est l'un des plus gros transporteurs français mais il y en a d'autres: Geodis, France-Express (Bourgey-Montreuil, Dernis,...), Giraud ou la Sernam par exemple. Mais il y a encore pas mal d'artisanat dans la profession.

Nono a écrit:Evidemment, le problème est qu'un PL en situation fâcheuse est difficilement rattrappable par rapport à  un VL.

C'est assez logique. D'après un reportage de TF1 (ce n'est pas une référence journalisatique mais bon...) les routiers seraient très critiques vis à  vis des "voies de detresse" car il existe un risque très important que l'arrêt brutal entraine l' écrasement de la cabine (et du conducteur) par le chargement.
Avatar de l’utilisateur
eomer
Autoroute à grande vitesse
Autoroute à grande vitesse
 
Messages: 5500
Enregistré le: Sam 14 Juin 2003 18:27
Localisation: A4/A86 (tronc commun)

Messagepar Maastricht » Mar 11 Sep 2007 22:35

lemonde.fr, Gaëlle Dupont a écrit:Les participants au processus de consultation du Grenelle de l'environnement s'accordent au moins sur un point : l'exercice est profitable. De vieux adversaires échangent leurs arguments en direct, les débats sont consistants, les propositions fusent. On en recense environ un millier.

Certaines mesures consensuelles émergent, et plusieurs groupes de travail s'accordent sur les objectifs visés. Cependant, les divergences s'affirment de plus en plus sur les moyens de les atteindre. Et l'écart se creuse entre les différents groupes. Si certains avancent bien (sur le climat, la biodiversité, les institutions, l'économie), d'autres semblent en situation de blocage (sur l'agriculture ou la santé et l'environnement).

Les travaux consacrés à  la réforme des institutions, présidés par Nicole Notat, ancienne secrétaire générale de la CFDT, ont déjà  permis de dégager quelques propositions. Parmi elles, la réforme du Conseil économique et social, qui devra intégrer l'environnement, et la création d'un statut de "lanceur d'alerte" environnementale dans les entreprises. En revanche, les associations écologistes, qui souhaitent entrer dans les comités d'entreprise, se heurtent à  l'opposition des syndicats de salariés.

Sur le climat, "tout le monde a adhéré à  l'objectif de division par quatre des émissions de gaz à  effet de serre d'ici à  2050", relève le climatologue Jean Jouzel, qui préside le groupe. Plusieurs pistes sont évoquées : baisse de la vitesse autorisée sur les autoroutes, instauration d'un bonus malus sur les automobiles en fonction des émissions de CO2, lancement d'un grand plan d'isolation de l'habitat, etc. Mais leurs modalités sont déjà  très débattues.

"Sur l'habitat, nous voudrions un passage obligatoire à  une consommation de 50 kWh/m2/an lors de la mutation d'un bien immobilier, explique par exemple Jean-Stéphane Devisse, du WWF. Certains ne veulent pas aller aussi loin, et l'Etat s'interroge sur l'opportunité de mettre en oeuvre ce genre de mesure avant les municipales."

Bernard Saincy, responsable du suivi du Grenelle à  la CGT, demande "une étude d'impact sur l'emploi et le pouvoir d'achat pour chaque mesure". "Nous avons déjà  400 000 emplois non pourvus dans le secteur du bâtiment, explique-t-il. Si on ne met pas en place les moyens nécessaires en termes de formation pour ce grand plan d'isolation, on ne fera que creuser le déficit."

Au sein du groupe de travail sur la biodiversité, les participants s'accordent sur la création d'une "trame verte" destinée à  relier les zones naturelles protégées, afin de garantir leur survie à  long terme. Mais sa déclinaison concrète divise.

De même, l'idée de réduire l'emploi des pesticides dans l'agriculture gagne du terrain - le ministre de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables, Jean-Louis Borloo, s'est même dit "persuadé qu'un accord serait trouvé sur cette question". Pourtant, les agriculteurs et l'industrie chimique affirment à  l'unisson que beaucoup a déjà  été fait et rejettent tout objectif chiffré de réduction. A propos des OGM, chacun se dit favorable à  la loi annoncée par M. Borloo, mais les associations réclament en préalable un moratoire sur les cultures en plein champ auquel s'opposent agriculteurs et semenciers.

Sur certains sujets, les positions s'affrontent de manière encore plus radicale. "Sur le nucléaire, l'incinération des ordures ménagères ou les autoroutes, on va avoir des difficultés", reconnaît Yannick Jadot, porte-parole de l'Alliance pour la planète. Au sein du groupe 4, les débats sur la politique agricole se passent mal, et pas une seule piste de mesure acceptable par tous ne s'esquisse. Dans le groupe santé, les débats sont moins tendus, mais les positions des divers participants semblent figées, et rien de tangible n'a émergé des débats à  ce stade.

De plus, de nombreux participants ont le sentiment d'avancer à  l'aveuglette. A l'issue de leurs réunions, les groupes de travail devront-ils obligatoirement dégager un petit nombre de propositions consensuelles ? Ou pourront-ils faire état des divergences en leur sein ?

Pour Jean-Paul Besset, porte-parole de la Fondation Nicolas-Hulot, tous les sujets, même les plus conflictuels, doivent rester sur la table en vue de la négociation finale. "On n'arrivera pas à  convaincre tout le monde, prévient-il. Le gouvernement devra choisir, et Nicolas Sarkozy devra s'impliquer, en montrant où sont ses choix." Le Medef estime, au contraire, que les mesures retenues devront recueillir l'assentiment général. "Sinon, cela ne sert à  rien de travailler en commission", fait-on valoir au sein de l'organisation patronale.

Les organisations non gouvernementales ont écrit, lundi 10 septembre, à  Jean-Louis Borloo pour demander des éclaircissements sur la méthode de travail. Le gouvernement, très en retrait jusqu'à  présent, n'a donné aucune directive. Seule certitude : le processus devra déboucher, fin octobre, sur une quinzaine de programmes d'action, dont certains pourront trouver une traduction législative.

Gaëlle Dupont
Maastricht
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 6477
Enregistré le: Jeu 12 Fév 2004 19:05
Localisation: 75013

Messagepar raoul » Jeu 13 Sep 2007 08:51

ACCORDS DE GRENELLE : LES PROPOSITIONS DE LA FNTR RETIRÉES LORS DE LA DERNIàˆRE RÉUNION DU GRENELLE

Tirant la leçon de la levée de boucliers soulevée par les propositions de la FNTR d'imposer aux PL 80 km/h sur l'autoroute et d'interdir les dépassements, la CGPME a finalement préféré ne pas présenter ces mesures lors de la dernière réunion du Grenelle de l'environnement. Ceci d'autant qu'aucune preuve scientifique ne vient corroborer les conséquences positives de telles mesures sur la pollution.


Reproduction autorisée avec mention transporteurs.net
Avatar de l’utilisateur
raoul
Route Départementale
Route Départementale
 
Messages: 143
Enregistré le: Ven 14 Jan 2005 11:50
Localisation: pont-aven

Grenelle environnement

Messagepar laurent » Mer 26 Sep 2007 12:58

Que pensez-vous des mesures sur les transports que l'on commence à  entendre et qui pourraient être actées lors du Grenelle de l'environnement, par exemple :

- facilitation juridique pour péages urbains
- diminution de 10km/h des vitesses autorisées
- bonus/malus selon pollution voitures
- suppression des aides aux low cost
- taxation des camions
- taxation du transport aérien si en concurrence avec transport ferrovière
- autre ?

Ca fait pas mal de taxes un peu partout, à  quoi va servir cet argent ?

Idrac (présidente SNCF) enfonce le clou en s'attaquant violemment au transport aérien et routier, en demandant plus de taxation pour financer le transport ferrovière, déjà  subventionné à  outrance.
laurent
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 450
Enregistré le: Mer 08 Jan 2003 20:44
Localisation: Kuala Lumpur;75011

Messagepar marsupilud » Mer 26 Sep 2007 15:39

Normallement, si le réseau ferroviaire était bien fait, la concurrence entre train (  grande vitesse) et avion n'aurait pas souvent lieu. Quand on voit que pour 24€ on va de Bordeaux à  Genève en avion (en deux heures ?), et qu'en train il vous en coûte le triple pour mettre (quatre ?) fois plus de temps, le choix est facile .. Pareil pour aller de Bordeaux à  Rome : 50€, via Londres. Ce ne sont que des exemples. Après, il est facile de voir que les cercles tracés par les portées des avions low coast sont souvent de l'ordre du milier de kilomètre, distance dont on sait que le TGV est pertinent, surtout en terme d'accessibilité ... mais où certes rien n'est fait.

Ce genre de décision est donc le genre de décision qui de toute façon se prend et s'acte à  l'échelle européenne, afin d'organiser toutes les lisaisons "1000 bornes" via le train.
Avatar de l’utilisateur
marsupilud
Patrouilleur
Patrouilleur
 
Messages: 5369
Enregistré le: Lun 11 Oct 2004 13:09
Localisation: Sud Europe Atlantique

Re: Grenelle environnement

Messagepar laurent » Mer 26 Sep 2007 15:56

Mon avis :

laurent a écrit:- facilitation juridique pour péages urbains


je suis pour même si pour moi toutes les routes devraient être à  péage selon le principe utilisateur payeur.

laurent a écrit:- diminution de 10km/h des vitesses autorisées


les progrès techniques ne risquent-t-il pas d'ici quelques années de rendre cette mesure obsolète ?

laurent a écrit:- bonus/malus selon pollution voitures


contre car c'est de la double taxation : le propriétaire d'une voiture qui consomme peu paye moins de taxe sur l'essence que le propriétaire d'une voiture gourmande.

laurent a écrit:- suppression des aides aux low cost


pour car il n'y a aucune raison de subventionner une compagnie plutôt qu'une autre.

laurent a écrit:- taxation des camions


contre si toutes les routes sont à  péage.

laurent a écrit:- taxation du transport aérien si en concurrence avec transport ferrovière


contre c'est de la distorsion de concurrence, il vaut mieux instaurer une taxe sur tous les billets d'avion dont le produit irait par exemple à  la recherche industrielle pour améliorer l'efficacité des moteurs. Si on veut financer des infrastrctures ferrovières, on n'a qu'à  rajouter une taxe sur les billets de train, principe utilisateur payeur.
laurent
Route Nationale
Route Nationale
 
Messages: 450
Enregistré le: Mer 08 Jan 2003 20:44
Localisation: Kuala Lumpur;75011

Re: Grenelle environnement

Messagepar lorp » Mer 26 Sep 2007 18:07

laurent a écrit:
laurent a écrit:- diminution de 10km/h des vitesses autorisées


les progrès techniques ne risquent-t-il pas d'ici quelques années de rendre cette mesure obsolète ?

Reconnaissons que le progrès technique pourrait rendre toutes ces mesures obsolètes, à  plus ou moins long terme. Si demain, toutes les voitures ne dégageaient pas un gramme de CO2...

Pour les mesures proposées, je trouve que l'on confond souvent le but avec le moyen de le réaliser. Pour limiter le taux de gaz de serre émis, il n'y a qu'à  taxer les carburants fossiles, plutôt que d'encourager certaines solutions, pour l'instant prometteuse. Ces erreurs ont déjà  été faites par le passé avec la taxation favorable du gazole au détriment du super : les façades de nos villes (et nos bronches ?) s'en souviennent.
Avatar de l’utilisateur
lorp
Autoroute
Autoroute
 
Messages: 2132
Enregistré le: Sam 01 Avr 2006 15:46
Localisation: Isère

Suivante

Retourner vers Politiques de transports

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité